Haut
  >  Voyage en Thaïlande   >  Région sud   >  Phang Nga   >  Incontournable de Thaïlande : visiter la baie de Phang Nga
balade bateau longue queue baie phang nga - thailande

La baie de Phang Nga est située dans la mer Andaman entre l’île et province de Phuket et la côte de la province de Krabi. Elle fait partie sans conteste des lieux classiques à visiter si on séjourne dans la région de Phuket. Souvent comparée à la baie d’Halong au Viêtnam, elle est réputée pour ses paysages splendides formés par ces pitons de calcaire sortant de l’eau, ses grottes et mangroves longeant ses côtes.

La baie de Phang Nga : le joyaux du sud de la Thaïlande

La baie de Phang Nga couvre une superficie de 400 km², à cheval entre la province de Phuket à l’ouest, celle de Phang Nga au nord (d’où elle tire son nom donc) et celle de Krabi à l’est.

Elle atteint une certaine notoriété suite à son utilisation comme décor pour le film L’Homme au pistolet d’or, James Bond iconique de 1974. Il a pourtant fallu attendre 1981 pour qu’une grande partie de la baie soit protégée par l’intermédiaire du parc national de Ao Phang Nga.

Situé à proximité de Khao Lak et de la populaire Phuket, la baie de Phang Nga est un spot idéal pour s’offrir une journée d’excursion et sortir un peu de la routine bronzette/plage. Connue pour ses centaines de pitons rocheux (calcaires), résultant de millions d’années d’érosions, la région se découvre au fil de l’eau soit par bateau traditionnel à longue queue, soit par canoë/kayak pour les plus sportifs et aventureux.

l-homme-au-pistolet-d-or phang nga

Scène iconique du film « L’homme au pistolet d’or ».

Je m’excuse pour la qualité des photos de cet article, mais je n’avais que mon téléphone sur moi, car à la base, je n’avais pas prévu lors de ce séjour à Phuket de faire trop de visite, mais finalement, c’était trop tentant…

Villages de pêcheurs et mangroves

Évidemment, qui dit bord de mer, dit communautés et villages de pêcheurs. On en trouve plusieurs éparpillés au cœur de la mangrove recouvrant une majeure partie du bord de la baie, le long de la province de Phang Nga essentiellement, mais aussi sur les côtes au nord de Krabi.

C’est en se rendant dans ces villages qu’il est par ailleurs possible de se rendre dans la baie si vous décidez d’y aller en indépendant, sans passer par une agence (j’en parle plus bas, dans la rubrique Comment se rendre à la baie de Phang Nga ?)

sur le longtail baie phang nga - thailande

Notre chauffeur du jour.

baie phang nga depuis ko panyi - thailandebaie phang nga cote ko panyi - thailande

Le village flottant de Ko Panyi

Parmi ces villages, le plus connu parce qu’un peu particulier, il s’agit de Ko Panyi (aussi orthographié Koh Panyee). C’est un village de pêcheurs musulmans, originaire de l’île de Java, en Indonésie. Ils se sont installés autour de ce bout de roche, à la fin du 18e siècle, quand la loi sur le droit du sol, réservé aux seuls Thaïlandais, était déjà en vigueur.

Alors les maisons ne touchent pas le sol de la petite île, au pied duquel le village s’est développé et toutes sont sur pilotis. Ces habitants s’enrichissant grâce à la pêche fructueuse dans la baie et finissant par acquérir la nationalité thaïlandaise, ils ont pu acheter l’îlot. Cette action leur permit d’y faire des constructions sur « terre » telle que la mosquée du village.

arrivee ko panyi baie phang nga - thailande

On approche de l’île de Ko Panyi par derrière.


debarquement sur ko panyi baie phang nga - thailande

En débarquant sur l’île.


ko panyi baie phang nga - thailande

Une vue du village sur pilotis de Ko Panyi.

Une histoire de foot

Personnellement, c’est une photo de Yann Arthus-Bertrand qui m’a fait connaître ce village, dont la vue du ciel le rend fascinant et particulièrement unique. Un flot de maisons sur pilotis entourés d’eau et d’îlots, dans ce décor paradisiaque qu’est la baie de Phang Nga, qui ont commencer à attirer du monde avec l’arrivée progressive du tourisme dans la région.

Mais sa célébrité remonte pourtant à il y a plus de 30 ans, et pour une raison plutôt insolite. En effet, les enfants de l’île sont alors scotchés devant leur écran, alors que se déroule la coupe du monde de football en 1986. Inspirés par l’événement, ils décident eux aussi de se mettre au foot. Problème, ils n’ont pas de terrain…

terrain foot flottant ko panyi baie phang nga - thailande

Le fameux terrain de foot flottant de Ko Panyi.

Ils se mettent alors à construire avec les matériaux dont ils disposent un terrain de foot flottant et commencèrent à s’entraîner. Un jour, on leur annonce la tenue sur le continent d’un championnat faisant s’affronter les gamins des écoles du Sud de la Thaïlande (le Southern Thai School Championships). N’ayant aucune idée de leur niveau, ils décident pourtant d’y participer, et grâce à l’aide des habitants de l’île, obtiennent même un équipement (chaussures, t-shirts, shorts).

Ils terminent finalement 2e du championnat, finissant la demi-finale pieds nus, car plus à l’aise de cette manière sur un terrain mouillé. C’est la naissance du Panyee Football Club.

Une histoire vraie qui fut l’objet d’une excellente publicité Thaï (j’en fais régulièrement les honneurs sur la page Facebook du blog, ces derniers étant d’excellent story teller). Le football est depuis resté dans les veines et le village qui compte pas moins de trois terrains.

Il y a d’abord l’original, le terrain dont toute cette histoire découle a été préservé et existe toujours. L’un, le plus grand, servant de terrain principal, il est entouré de barrières pour empêcher la balle de trop souvent tomber à l’eau. Enfin, un dernier plus petit terrain fait office de cour de récré pour l’école situé dans le village.

Restaurants et tourisme

Aujourd’hui, l’île vit toujours partiellement de la pêche, le tourisme ayant pris une part prépondérante dans la vie du village. Beaucoup de maisons se sont converties en restaurants spécialisés sur des plats à base de poissons et fruits de mer (logique en même temps). Ces derniers servent d’arrêt aux tours operators qui s’arrêtent là au village pour permettre aux touristes de faire leur pause déjeuner.

Du coup, une des « rues » principales du village est aujourd’hui dédiée aux souvenirs et achats de cartes postales. Pour autant, il suffit de venir en dehors des horaires des tours à la journée ou même en basse saison pour profiter un peu de l’ambiance du village tranquillement. Les touristes étant surtout nombreux en saison sèche (de novembre à début mai).

Pour ma part, arrivant au village en milieu d’après-midi, le flot de touristes était déjà reparti vers de nouveaux horizons, laissant la place à la quiétude habituelle régnant dans les ruelles du village flottant. Tout juste quelques dames vendaient encore les souvenirs, le reste, c’était quelques gamins polis fier de nous amener au terrain de foot flottant, des gens vaquant à leurs occupations, réparation de maison, repos.

Des falaises et des grottes

L’attraction principale reste toutefois le spectacle que peut nous offrir la nature. Le travail de l’érosion de ces roches calcaires, d’où résultent ces structures karstiques, a commencé il y a des millions d’années. Ces roches étaient autrefois le plancher marin et recouvert de coraux.

Difficile de s’imaginer cela lorsqu’on navigue au milieu de ses ensembles d’îles et d’îlots « fantomatiques » formant la baie de Phang Nga aujourd’hui. 

falaise ko panyi baie phang nga - thailande

Détail d’une falaise karstique.

Khao Phing Kan et Ko Tapu (James Bond Island)

Et parmi ces îles, la plus célèbre est bien évidemment « James Bond Island« . Cette dernière ayant servi de décor une première fois dans un film James Bond en 1974 comme je l’évoquais plus haut. 

Mais la baie de Phang Nga est aussi utilisée dans un autre James Bond, « Demain ne meurt jamais » (1997) avec Pierce Brosnan dans le rôle du célèbre agent secret (pour l’anecdote, l’action est censé se dérouler dans la baie d’Halong justement). Il n’en fallu pas plus pour que cet îlot garde cette appellation, bien que ce ne soit pas son nom officiel, qui est Khao Phing Kan.

C’est en fait un ensemble de 2 petites îles séparées par un banc de sable. On compte deux plages sur l’île et on peut y dénicher des cavités. Même si de nos jours l’accès se fait surtout pour y admirer Ko Tapu, ce bout de rocher en forme clou.

ko tapu depuis james bond island baie phang nga

Ko Tapu depuis Khao Ping Kan alias « James Bond Island ». Crédit photo René Ehrhard (j’avais plus de batterie pour le prendre en photo…)

Et ça tombe bien, Ko Tapu se traduit par « l’île clou ». Cet îlot dépassant de l’eau mesure 20 m et est devenue une véritable icône. Du coup, l’île est un spot touristique par excellence, avec boutiques souvenirs et un droit d’entrée de 300 Bahts pour y fouler son sol. 

Par ailleurs et depuis 1998, l’accès se fait par derrière afin de préserver le piton rocheux, les bateaux ayant interdiction d’approcher Ko Tapu par devant afin de préserver cette curiosité de la nature.

En vous y rendant, vous passerez probablement sous la « grotte » de Tham Lod, je mets un guillemet, car il ne s’agit pas vraiment d’une grotte, mais plutôt un passage creusé sous l’une des îles de la baie.

lod cave baie phang nga - thailande

En passant sous la « grotte » de Lod.

Khao Kien

Ce qui peut se traduire par la « montagne aux dessins ». Elle se trouve sur la « route » de Ko Panyi si vous arrivez en bateau depuis l’un des quais situés au nord de la baie.

La « montagne » étant la falaise au-dessus de laquelle se trouve des cavités, creusées par les vagues de la mer et sous lesquelles on peut y distinguer des peintures rupestres représentant divers scènes avec des animaux. Elles sont censées avoir été peintes il y a 3 000 ans par des marins qui ont amarré leurs embarcations ici, afin de s’abriter pendant la mousson.

Ko Phanak

Autre île notable, Ko Phanak. Une île tout en longueur (près de 4 km) recelant quelques trésors cachés, accessible uniquement par kayak.

On peut alors sillonner l’île de par et d’autres via des tunnels naturels. On y trouve là encore quelques petites grottes comme la Bat Cave (non, pas celle de Batman) et des espaces accessibles à pied, entourés par la roche aux pentes chaotiques. Vous êtes alors au cœur de l’île, qui comporte aussi quelques lagons cachés (qui ne font pas partie des visites de base).

ko panak baie phang nga - thailande

Vue de Ko Panak (crédit photo Diego Delsodelso.photo, License CC-BY-SA)

Ko Hong

Et si vous aimez les lagons cachés, je me dois d’évoquer Ko Hong. Alors attention, il ne faut pas confondre cette île avec celle du même nom, située à 25 km de là, dans la province de Krabi.

Le nom signifiant île aux « chambres » ou pièces dirons nous, c’est la raison pour laquelle les deux îles ont le même nom, car elles sont un peu foutues pareil. En effet, dans les deux cas, on retrouve un lagon niché dans un espace intérieur, entouré par les falaises, donnant l’impression d’une « pièce » cachée. L’entrée n’est par ailleurs possible en bateau que lorsque la marée est haute, autrement il n’y a qu’en canoë que vous pourrez aller admirer les lieux.

Samet Nangshe Viewpoint

Si vous voulez avoir une vue imprenable sur la baie de Phang Nga, c’est là qu’il faut vous rendre. Marqué tel quel sur Google Maps, on y distingue deux zones.

Une première est composée d’un parking, à ce jour non goudronné et d’un chemin, également non goudronné. Il faut laisser son véhicule en bas et monter après avoir payé une petite taxe (faut bien rentabiliser le terrain) pour accéder au point de vue.

Cela reste tout nouveau puisqu’il n’y avait encore rien voilà deux ou trois ans. Mais quelqu’un a eu cette vision d’acheter ce bout de terrain perdu, à flanc de montagne, ayant probablement fait quelques repérages quant à la vue possible. Résultat, on domine la baie, en faisant un spot d’excellence pour admirer le lever de soleil, qui sera face à vous, mais le coucher de soleil ne sera pas en reste non plus.

route vers samet nangshe baie phang nga - thailande

Sur la route du point de vue.

Une deuxième zone consiste en la présence en dur de la Sametnangshe Boutique Viewpoint. Une boutique qui offre une terrasse sur laquelle on peut siroter un café avec vue sur la baie, moins en hauteur par rapport au point de vue lui-même.

Malheureusement, le jour où je m’y rendais, j’étais pas mal à la bourre par rapport à mon timing prévu, où il me fallait encore faire le tour en bateau dans la baie. J’arrivais donc au parking pour en repartir aussitôt sans monter voir la vue….

point de vue samet-nangshe baie phang nga

Sinon le point de vue ça donne ça ! Avec l’aimable autorisation de Willy Thuan, du blog Phuket101.

Et autant elle a l’air superbe, autant, je voulais en profiter avant que le site soit complètement défiguré. Car en Thaïlande, lorsqu’un spot devient soudain célèbre (sous entendu instagrammable), on ne se gêne pas pour agrandir et faire en sorte d’accueillir toujours plus de monde…

On en revient à mon côté schizophrène, d’un côté je serais le premier à vous dire d’y aller, puisque j’en parle ici même, et que la vue a l’air juste sublime, de l’autre, ça me fait mal au cœur de voir la vitesse à laquelle le pan de colline est en train d’être exploité en grattant la montagne et rasant les arbres pour laisser la place à des terrasses avec vues et des bungalows pour dormir sur place…

Où loger à Phang Nga ?

Si Phuket a tendance a remporter la palme du lieu d’hébergement par défaut dans la région, on peut y distinguer trois spots d’où il est facile de se rendre à la baie de Phang Nga.

  • Phang Nga, la ville. Ben oui, comme toute province en Thaïlande, elle tire son nom de la ville principale. Cette dernière est située au nord de la baie, à moins de 10 km du quai le plus populaire pour se rendre dans la baie (simplement référencé comme Phang Nga Bay with a longtail boat sur Google Maps). Pourtant, peu y dorment et se rendent à la baie depuis là, préférant un spot en bord de mer comme pied-à-terre.
  • Khao Lak. Les plages de Khao Lak sont situées à environ 70 km de la baie et sont donc un point de chute idéal. Dès lors que vous aurez des agences de tourisme locales, elles proposeront sans aucun doutes un tour vers la baie. Si vous préférez y aller en indépendant, cela vous fait une bonne heure de route avant d’accéder aux villages permettant de se rendre dans la baie par bateau à longue queue.
  • Phuket. Le spot par défaut donc. Également situé à 70 km de la baie, si l’on tient compte que vous restez plutôt sur l’une des plages au sud de l’île, et les tours partent généralement depuis le haut de la baie.

Trouver un hôtel à Khao Lak

Comment se rendre à la baie de Phang Nga ?

Quel tour ou agence choisir ?

La solution la plus simple est bien évidemment de faire appel à une agence localement. Que ce soit l’un des trois spots cités juste au-dessus, vous aurez normalement l’embarras du choix avec les devantures présentant toutes un « James Bond Island Tour » ou quelque chose de similaire, correspondant à une visite de la baie de Phang Nga.

quai bateau longue queue baie phang nga - thailandeLes prix varient alors entre 1200 et 3900 bahts selon les prestations et le degré de « privation » du tour (à savoir est-ce que vous serez 10, 20 ou 30 d’un coup).

Le programme reste en général le même, seul l’ordre des visites changera. À savoir, cela inclut une visite au passage du Wat Suwan Khuha et sa grotte au bouddha couché (et des singes devant), prise en charge en bateau puis navigation vers la baie, en passant vers des cavités (Khao Kien par exemple), puis pause déjeuner à Ko Panyi avant de repartir voir d’autres lieux comme l’iconique James Bond Island. Certains proposent un arrêt pour faire du kayak dans les zones appropriés comme à Ko Panak.

Comment s’y rendre par soi même ?

Comme je l’évoquais plus haut, n’importe quel village de pêcheurs pourra vous proposer une journée de balade dans la baie. J’y met juste un petit bémol suite à l’annonce de la mise en place d’un système d’e-ticket voulu pour limiter le nombre de visiteurs, et par là même, l’impact environnemental dans au moins 3 parcs maritimes de la région, dont celui de Phang Nga.

chemin vers quai bateau longue queue phang nga

La petite route menant au village.


quai pa yang boat service baie phang nga - thailande

Le quai de Pa yang boat service.

Si ce système reste a priori facile à contrôler depuis le parc national marin de Hat Noppharat Thara-Mu (à Koh Phi Phi) et celui du parc national Mu Koh Similan, il n’en va pas de même pour le parc marin de Ao Phang Nga dont les nombreux accès rendent, à mon avis, difficile de savoir qui montent dans un bateau avec un ticket d’accès tant les pêcheurs ne sont probablement pas au courant de ce système. Système qui par ailleurs est, bien qu’annoncé l’année dernière, toujours pas mis en place à ma connaissance.

Ceci étant précisé, je pars du principe que c’est toujours possible (mon expérience date de janvier 2018 donc antérieur à l’annonce faite en octobre), voici donc plusieurs quais d’où vous pourrez louer par vous-même une embarcation, sachant que le tarif sera en général de 2 500 Bahts pour la journée (c’est possible à négocier, mais perso, même avec ma femme, on obtenait pas mieux).

      • Pa yang boat service, je commence par celui où je m’étais rendu, qui avait ce côté pratique d’être à 16 km du point de vue (Samet Nangshe) et cela m’évitait de remonter toute la baie, vu qu’à l’origine, j’étais parti pour me rendre vers le quai par défaut (que je vous mets juste ci-dessous).
      • Phang Nga Bay with a longtail boat, c’est donc celui à côté de la ville de Phang Nga, au nord de la baie. C’est normalement de là que partent la plupart des tours et que je me rendais au départ.

Carte de la baie de Phang Nga

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Incontournable de Thaïlande : visiter la baie de Phang Nga

by Romain time to read: 15 min
0