Haut
  >  Coup de coeur   >  Ao Noi, petit coin de paradis à Ko Kood
4.5
(4)

C’est mon premier article sur l’île de Ko Kood (aussi orthographié Ko Kut ou Koh Kood) et vu le nombre important de photos, il me fallait trouver plusieurs sujets pour éviter de tout surcharger sur un seul post. Et je commence donc par celui de notre plage, où se trouvait notre hébergement. C’est d’ailleurs la première fois que je rédige un article dédié à un lieu en particulier (incluant un hôtel) car ce n’est pas dans mes habitudes, et non, je n’ai pas été payé pour le faire.

Mais la particularité du lieu, à commencer par la plage, méritait bien d’y consacrer un billet. Imaginez, un cadre très pittoresque, avec une jolie petite baie idyllique, couverte de sable blanc et une petite jetée propre au resort qui vient parfaire ce décor pour admirer le coucher de soleil.

Ao Noi, une plage de rêve privée

Les îles au sud de Trat, zone proche du Cambodge voisin, font partie d’une région que j’apprécie particulièrement. Je peux citer notamment la ville de Chanthaburi, que j’affectionne notablement, parce qu’entourée par des montagnes et non loin du bord de mer. Explorant par conséquent régulièrement ces contrées, j’ai pris le temps de visiter quelques-unes des îles, qui n’ont rien à envier à leurs consœurs plus célèbres du sud du pays.

Concrètement, j’avais commencé par visiter Ko Mak, il y a de ça quelques années, puis il y a bientôt 3 ans (déjà !), alors que le bordel avec le Covid commençait à peine, je me rendais visiter Ko Chang. Il ne me restait alors plus qu’à voir Ko Kood, qui constitue la 3e principale île du coin (et la 2e en terme de taille). En zieutant les différentes plages de l’île pour cibler où loger, je suis alors tombé sur une image 360° que je vous mets ci-dessous.

Dès lors, il m’apparaissant évident que c’est là que je voulais aller. Je suis littéralement tombé en amour avec cette vue (comment ne pas l’être !). Problème, c’est qu’en regardant les logements du coin, je m’aperçois vite qu’il n’y en a tout simplement qu’un seul… La plage étant donc privatisé, c’était le Ao Noi Resort ou rien…

Enfin, quand je dis privatisé, pas tout à fait, car de par la loi, toutes les plages en Thaïlande sont publiques. Une plage privée en tant que tel est illégale, mais la loi peut facilement être contournée… Pour obtenir cet aspect privatif, les resorts, souvent luxueux, s’accaparent de telle parcelle de terrain qu’il est virtuellement impossible d’y accéder par les terres. Et à l’inverse, un hôtel a évidemment le droit de barrer l’accès à son établissement au public autres que ses clients. Certains profitent donc de cet isolement d’accès pour en faire payer l’entrée… C’était autrefois le cas au Ao Noi Resort, où il était possible moyennant 100 bahts, d’accéder à la baie. C’est a priori aujourd’hui plus possible, donc réservé aux seuls clients.

panneau ao noi resort ko kood

Après, s’il n’est pas possible d’accéder à une plage via l’hôtel prenant tout l’espace devant, il est techniquement possible d’y accéder en bateau, et l’hôtel ne peut donc vous empêcher d’y débarquer puisque l’endroit est public…

Avantages/Inconvénients de l’Ao Noi Resort

Pour l’anecdote (j’ai l’impression de sortir cette formule bien souvent !), le resort est de ce qu’on m’en a dit, géré depuis toujours par un monsieur Thaï, aujourd’hui septuagénaire. Il était le premier à installer un hôtel sur l’île, alors vierge de tout tourisme. Ces infos, je les tiens par ailleurs d’un Français qui aide (aidait ?) la famille a poursuivre la gestion de l’établissement via le web, alors que ces derniers dépendent beaucoup du bouche à oreille et d’une clientèle très largement Thaïlandaise, en ciblant notamment le public français et international.

Si j’ai mis « aidait », c’est parce que le site dédié, qui était notamment en français, n’est plus en ligne à ce jour (url expiré littéralement deux mois après notre passage…) et son email n’est plus actif… Je laisse le lien ici, si jamais il ressort un jour https://www.aonoiresortkohkood.com

cocotiers baie ao noi ko kood

Malgré cette info et jusqu’à preuve du contraire, le resort est toujours opérationnel à ce jour. Si je condense les infos, voici comment on pourrait résumer l’Ao Noi Resort.

  • Avantages :
    • Indéniablement sa plage
    • Joli jardin
    • Accueil familial
    • Zone privée
  • Inconvénients
    • Un peu isolé
    • Un peu cher
    • Vieillissant
    • Pas facile de réserver

Les points forts

++ Si je rentre dans le détail, clairement la baie où se trouve le resort est magnifique. Bordé de cocotiers, avec des rochers délimitant les deux côtés de la plage, c’est un cadre purement carte postale. Au milieu de la baie, se trouve un quai en bois avec un abri, parfait spot pour admirer le coucher de soleil.

++ Les bungalows sont répartis en deux zones, pour les plus chers, proche de la zone de réception, tandis que d’autres sont un peu plus à l’écart en bout de plage, à côté d’une partie rocheuse. Le tout est entouré de végétation, et pas seulement des cocotiers, qui sont certes parfait pour le côté exotique, mais peuvent s’avérer problématique. Car je ne vous fais pas un dessin, se ramasser une noix sur la tête, ça peut carrément tuer… Le phénomène est tel que le resort anticipe justement cette éventualité en faisant appel à un allié pour pallier ce souci… Un singe !

Évidemment, les défenseurs des animaux n’apprécieraient pas le spectacle, mais ils sont dressés et encore régulièrement utilisés par les Thaïlandais pour recueillir rapidement les noix de coco tout en haut des arbres. Et peu après notre arrivée, j’assistais justement à cette démonstration, nous expliquant au passage qu’ils le font régulièrement pour éviter d’avoir des accidents de chute inopinés sur les clients.

jardin et bungalows villas ao noi resort ko kood

Zone des bungalows plus chers.


partie rocheuse ao noi resort ko kood

Zone rocheuse proche de nôtre bungalow.


++ L’accueil avait été courtois. Après c’est un petit établissement, donc pas énormément de staff, surtout à ce moment là, mais ça renforce justement le sentiment d’un hôtel plus familial. Par ailleurs, alors qu’on avait demandé à louer un scooter, ils nous ont trouvé rapidement notre moyen de locomotion pour les prochains jours.

scooter en location ko kood

Nous voilà équipés pour explorer l’île.

++ Enfin dernier avantage, comme je l’évoque plus haut, le resort se trouve sur une baie qui en plus d’être superbe, est essentiellement accessible aux clients de l’établissement. Cela donne un sentiment d’exclusivité et de privilège, comme les plages des hôtels de luxe, également souvent privatisée dans des baies isolés.

baie ao noi resort ko kood

Les points négatifs

— Si avoir une plage que pour soi est attirant et alléchant, cela vient avec un inconvénient. On est isolé. La baie n’est accessible que via le chemin privé menant au Ao Noi Resort, il est donc nécessaire de revenir sur la route principale pour ensuite bouger ailleurs, si tant est justement que vous pouvez louer des scooters (et pour ça, je vous renvoie à mon article concernant la conduite en Thaïlande). L’hôtel possède aussi son propre restaurant mais bon, on peut vite avoir envie de tester d’autres endroits, ce qui demande à bouger en scooter à chaque fois.

Après l’isolement reste somme toute relatif, car vous avez des zones avec restaurants pas si loin. Depuis la route principale, il y en a plusieurs si vous remontez à 500 m au nord, idem si vous allez vers le sud où vous trouverez quelques options pour vous restaurer. Mais pour rejoindre la route en question, ça fait environ 750 m déjà depuis le resort. Donc en supposant que vous êtes à pied, ça fait minimum de l’ordre de 2,5 km aller-retour pour manger. Après, je raisonne là comme le ferait un Thaï, qui déteste marcher pour aller manger… Soyons réaliste, ça reste que 15 min de marche l’aller, avec le retour pour digérer. Mais la route principale de nuit n’est pas éclairée et il n’y a surtout rien à voir sur les portions à longer.

baie ao noi resort nuit ko kood

La baie est sympa aussi de nuit.


soiree nouvel an ao noi resort ko kood

Le soir du nouvel an, petite soirée organisée pour le staff essentiellement.

— Autre point négatif, lié directement au point suivant, c’est un peu cher pour ce type de standard. Certes, ce sont des bungalows proche de l’eau, mais ces derniers n’ont pas de charme en particulier. Surtout l’intérieur. De l’extérieur encore ça va, avec la petite terrasse qui va bien, il y a une bonne vibe qui s’en dégage. Mais la dominance de bois sombre à l’intérieur et le manque de déco les rend assez quelconques. Ce ne serait pas tant un défaut si encore le site était bien entretenu (voir ci-dessous).

notre bungalow ao noi resort ko kood

Notre bungalow à l’extérieur.


chambre ao noi resort ko kood

A l’intérieur.


salle de bain ao noi resort ko kood

Salle de bain d’un autre temps.

— Et on en arrive au dernier point négatif, même si je pense relativiser ici le propos, car pour une énième fois, je rappelle qu’on était en pleine période covid. C’est déjà presque un miracle que le resort a continué d’opérer pendant ce temps, on peut aisément comprendre que la maintenance était faite dans son plus strict minimum. Toutefois, des choses basiques comme une chambre et surtout une salle de bain propre me semblaient un minimum. Les vitres du bungalow étaient sales, ainsi que les cordons reliant au chauffe-eau, le pommeau de douche aurait besoin d’être changé, et il y avait de la terre vers certains coins par terre (à la base sûrement due à la présence de fourmis creusant des galeries, un classique dans les bungalows entouré de végétation).

Ça reste des détails, mais mis bout à bout, quand on paye quand même une chambre 2 200 bahts (soit environ 60 €), ça mérite une certaine attention, au vu du standing habituel dans les hôtels de cette gamme de prix en Thaïlande. Même si ce tarif correspond à la haute saison, puisqu’en dehors, vous n’auriez à payer « que » 1 800 bahts, cela reste cher pour le pays.

Quand je vois proportionnellement les chambres et le cadre d’un hôtel comme le To The Sea The Resort Koh Kood ou encore le Koh Kood Resort, y’a quand même pas photo. Ils sont un poil plus cher que notre bungalow mais pour rappel, les nôtres étaient les moins chères malgré le nom, VIP Air Con ! Les nouvelles chambres, Villa Sea View et Villa Beachfront, construites en dur plus proche de la zone principale du resort et de la baie, sont du coup à des tarifs similaires : 2 800 et 3 500 bahts respectivement en haute saison (2 200 et 2 500 si hors saison). Et si l’upgrade apporte sans aucun doute un confort supplémentaire, la comparaison avec les établissements cités reste valable. L’Ao Noi Resort manque de « personnalité ».

— Dernier point négatif et non des moindres, c’est compliqué d’y réserver une chambre ! Déjà en temps normal, il n’est pas possible de le réserver via les canaux classiques comme Agoda ou Booking, que j’utilise beaucoup. Mais avec le site dédié qui était géré par ce Français, cela compensait. Hors, ce dernier ayant manifestement disparu, il semblerait que le resort fait désormais le choix de se concentrer essentiellement sur une clientèle thaïlandaise. De ce que j’ai compris, il a auparavant majoritairement accueilli des groupes de tours thaïlandais et a l’air de revenir à sa source originale, il reste du coup essentiellement possible de le réserver qu’en utilisant des sites en thaï. Donc, à moins d’avoir des amis/famille pouvant vous aider, ça risque d’être délicat…

Voici deux exemples si jamais :

cocotiers plage ao noi resort ko kood

Réserver l’Ao Noi Resort et autres options

Comme je suis têtu, si comme moi vous sentez que le cadre enchanteur de l’Ao Noi Resort est fait pour vous malgré ses quelques défauts, j’ai quand même réussi à trouver une seule et unique chambre disponible à réserver sur Agoda :

Sinon en résumé, le choix de rester à l’Ao Noi Resort dépends de ce que vous mettez en priorité, la plage, ou l’établissement. Sachant qu’un compromis entre les deux est largement possible via notamment les options déjà cités plus haut. Hors plage, et options intéressantes moins chères, je peux citer :

Comment se rendre à Ko Kood

Cet article me semblait incomplet sans évoquer le transport pour se rendre sur l’île. Et malgré sa taille, la 6e plus grande île de Thaïlande derrière Ko Phangan (et devant Ko Yao Yai), on ne peut que constater qu’elle est assez mal desservie. Ce qui peut d’ailleurs expliquer pourquoi l’île reste assez sauvage (et c’est pas pour déplaire).

S’il y a en tout 4 compagnies de ferries desservant l’île, les horaires sont limités. Et pour ça, encore une anecdote. Alors que d’ordinaire, je me renseigne un minimum avant de bouger quelque part, je n’avais pas creusé l’info plus que ça pour une fois, pensant que ce serait similaire à Ko Chang, qui a des ferries circulant toute la journée. Et à défaut, j’avais cru lire quelque part qu’il y en avait jusqu’à 15 h. (en réalité, c’est l’heure du dernier départ depuis l’île et retour sur le continent !).

aperçu au loin de ko kood

Vue de Ko Kood au loin.

Je vous le dis tout de suite, il n’y a plus de bateau après 14h20 normalement. Après nos presque 5h de route depuis Bangkok jusqu’au quai de Laem Sok, le point de départ des ferries pour Ko Kood, on arrivait…. à 14h25 ! Pas étonnant donc sur le moment que la zone nous semblait étrangement calme, et les gens du coin avaient l’air de nous dire qu’on arrivait trop tard…

Ça remettait tout notre séjour en cause et clairement, ça l’aurait foutu mal ! GROS COUP DE BOL ! On apprend alors que le dernier ferry, de la compagnie Boonsiri, a un peu de retard et n’est pas encore parti ! On achète les billets en express via le comptoir qui est justement juste à côté de là où l’on se trouvait et on pouvait embarquer à temps !

Le catamaran possède une cabine intérieure avec air conditionné, et deux parties à l’extérieur. Une est à l’arrière du bateau, plutôt protégé du soleil et du vent donc c’était pas mal, mais les places y sont plus limités. L’autre est à l’étage supérieur, sans protection, donc mieux vaut avoir préparé la crème solaire. En tant que tel, pour y être allé jeter un oeil, il ne fait pas si chaud parce que contre avec la vitesse, ça vente à mort, j’ai failli y perdre mes lunettes qui se sont envolé alors que je tournais la tête pour regarder autour de moi. Gros coup de chance alors que je les voyais déjà partir à l’eau, elles sont venues se caler contre le rebord juste à l’arrière de la plateforme, j’ai dû demander au staff du bateau de me le récupérer, car pas accessible comme ça par moi-même, bref, attention en haut si vous portez des lunettes.

Outre Boonsiri, qui du coup sera notre transport non par choix mais sera toutefois notre sauveur, vous avez aussi Koh Kood Express (autrefois orthographié Ko Kut Express), Koh Kood Princess et le dernier en date, SuperJet Ferry (un temps connu sous le nom de Star HiSpeed ferry). Pour tous les ferries, vous pouvez soit réserver via leur site officiel respectif (voir ci-dessous), sinon sur le site DirectFerries.

navette quai ferry ko kood

Le quai est tellement long qu’un service de navette (gratuite) vous emmène au bout jusqu’aux ferries.

Boonsiri Ferry

Opérant depuis seulement 2015, ils ont deux ferries à disposition dont le plus récent, possède 288 places. Malgré tout, il n’y a que deux horaires. L’avantage étant qu’ils ont des catamarans plutôt récent donc le trajet, d’environ 40 km, est effectué en 1h.

Ci-dessous, vous avez les horaires valables à la haute saison : 1er Octobre – 31 Mai

Laem Sok vers Ko Kood

Prix du ticket Départ Arrivée
600 bahts 10:45 11:45
600 bahts 14:20 15:20

Ko Kood vers Laem Sok

Prix du ticket Départ Arrivée
600 bahts 09:00 10:00
600 bahts 12:00 13:00

En basse saison, par définition du 1er Juin au 30 Septembre, il n’y a plus qu’un seul aller et retour possible, le tarif restant inchangé.

Laem Sok vers Ko Kood

Prix du ticket Départ Arrivée
600 bahts 13:30 14:30

Ko Kood vers Laem Sok

Prix du ticket Départ Arrivée
600 bahts 09:00 10:15

Avant la pandémie, il y avait un service de navettes entre Ko Chang, Ko Mak et Ko Kood, avec l’introduction d’une 2e catamaran dans la flotte, mais à ce jour (fin 2022), il n’a pas encore été remis au service.

Le ferry est gratuit pour les enfants de moins de 5 ans.

Toutes les infos sur leur site web : https://boonsiriferry.com/en

boonsiri ferry ko kood

Le catamaran de Boonsiri.


arrivee au quai ao salad ko kood

Le quai d’Ao Salad à l’arrivée sur Ko Kood.

Koh Kood Express

Opérant autrefois sous le nom de Siriwhite Speedboat, ils ont été rachetés et renommés en Ko Kut Express en 2015. À l’origine, ils utilisaient des « speedboats » classiques (ne dépassant pas la trentaine de passagers) et sont passés au catamaran, plus grand (140 places), plus stable, en 2019. Comme normalement les autres compagnies, le prix du ticket inclut le dépôt à votre hôtel via les songthaews présent à l’arrivée.

Prix du ticket qui s’est aligné récemment sur les concurrents, passant de 350 à 500 bahts. Ils ont gardé un service de speedboat dont la primeur est d’arriver les premiers sur l’île, et ils sont les derniers à en repartir. Ce petit avantage se paye puisque le tarif est légèrement supérieur, passant à 600 bahts dans ce cas. Dans tous les cas, c’est gratuit pour les enfants de moins de 4 ans, s’ils font le trajet sur les genoux d’un des parents…

Ci-dessous, vous avez les horaires valables à la haute saison : 7 Octobre – 15 Mai, vous notez donc une légère variation selon les compagnies sur les dates de haute/basse saison.

Laem Sok vers Koh Kood

Bateau Prix du ticket Départ Arrivée
Koh Kood Express Speedboat 600 bahts 10:00 11:00
Koh Kood Express * 500 bahts 11:30 12:45
Koh Kood Express 500 bahts 13:30 14:45

Ko Kood vers Laem Sok

Bateau Prix du ticket Départ Arrivée
Koh Kood Express * 500 bahts 09:30 10:45
Koh Kood Express 500 bahts 11:30 12:45
Koh Kood Express Speedboat 600 bahts 15:00 16:00

* Ce service passe par Ko Mak. Les billets de Ko Kood à Ko Mak coûtent alors 450 bahts. De même de Ko Mak à Laem Sok c’est aussi 450 bahts.

En basse saison, 16 Mai au 6 Octobre, il n’y a aussi plus qu’un seul aller et retour journalier. Toutefois le speedboat opère aussi les jours fériés.

Laem Sok vers Koh Kood

Bateau Prix du ticket Départ Arrivée
Koh Kood Express 500 bahts 13:00 14:00

Ko Kood vers Laem Sok

Bateau Prix du ticket Départ Arrivée
Koh Kood Express 500 bahts 10:00 11:30

* Idem, pas un trajet direct puisque ce service passe par Ko Mak.

S’il y a un pseudo site « officiel », il n’est plus mis à jour depuis la pandémie et il est surtout qu’en Thaï mais bon, je vous le mets quand même si jamais : https://ferry-service-67.business.site/.

Il y a autrement ce site, en anglais, mais je ne suis pas sûr du caractère officiel de ce dernier, il est toutefois à jour concernant les horaires et tarifs : https://www.kokutexpress.in.th

quai laem sok koh kood express ferry

Le bateau de Koh Kood Express à quai.

Koh Kood Princess

C’est la première compagnie à avoir établi un service de speedboat entre le continent et l’île, dès 2002, ajoutant l’année suivante un plus grand bateau, opérant alors sous le nom de Ninmangkorn Express Boat. Le navire actuel, d’une capacité de 300 passagers, s’appelle justement le Koh Kood Princess, donnant son nom actuel à la compagnie utilisant ce nouveau bateau de 33 m depuis 2012.

Les horaires sont valables toute l’année avec un seul aller et retour journalier. C’est le seul resté pour l’instant officiellement à « l’ancien » tarif, mais ne devrait logiquement pas le rester donc ne vous étonnez pas si vous arrivez un jour au comptoir et voyez affiché 500 bahts comme les autres.

Laem Sok vers Ko Kood

Prix du ticket Départ Arrivée
350 bahts 12:30 13:30

Ko Kood vers Laem Sok

Prix du ticket Départ Arrivée
350 bahts 10:00 11:15

Gratuit pour les enfants de moins de 4 ans. Les enfants entre 4 et 9 ans bénéficient d’une remise de 50% sur le prix du ticket et c’est plein tarif à partir de 10 ans.

Toutes les infos sur leur site web : http://www.kohkoodprincess.com/en

SuperJet Ferry

Crée fin 2018 sous le nom de Star HiSpeed ferry, il n’en était qu’à sa phase de test lorsqu’il changea de propriétaire et de nom au milieu de l’année suivante, devenant SuperJet Ferry. Pas de bol pour eux toutefois, car l’année suivante, bim, pandémie. Et depuis, le site de la compagnie, https://www.superjetferry.com, ne semble plus opérationnel, ainsi que leur page Facebook, donc pas sûr qu’ils réapparaissent…

Si jamais, je mets les infos, à savoir qu’ils avaient le même système que le Koh Kood Princess, à savoir un seul bateau journalier (ici un grand de 42 m avec une capacité de plus de 330 passagers) naviguant toute l’année. Son principal avantage était d’être le plus rapide, faisant la liaison en seulement 45 minutes.

Laem Sok vers Ko Kood

Prix du ticket Départ Arrivée
500 bahts 12:45 13:30

Ko Kood vers Laem Sok

Prix du ticket Départ Arrivée
500 bahts 11:00 11:45

Même principe que les autres, c’était gratuit pour les enfants de moins de 4 ans et moitié prix pour ceux entre 4 et 9 ans.

Leur site web ne semble plus opérationnel mais le voici si ça revient : https://www.superjetferry.com/

L’article vous a plu ? partagez sur le Pinterest !

L'article vous a plu ?

Note globale 4.5 / 5. Nombre de votes : 4

Pas encore de vote. Soyez le premier à noter cet article !

L'article vous a plu ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux

0

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.