Conduire en Thailande, ce qu’il faut savoir !

Conduire en Thailande, ce qu’il faut savoir !

Conduire en Thaïlande est un bon moyen de sortir des sentiers battus, mais il y a quelques petites choses à connaître avant de prendre la route.

Parce que c’est un sujet que je n’ai jamais abordé et qui touche au final pas mal de monde, pour ceux qui aiment voyager par eux même en Thailande (et vous êtes nombreux pour ça, le pays étant connu pour cette facilité de visite en indépendant), voici un petit topo sur un aperçu de ce que donne la conduite en Thailande.

L’idée ici est de vous donner un aperçu de mon expérience (6 ans que je conduis tous les jours ou presque, sans compter les excursions en scooter lors de mes voyages avant de m’expatrier), avec des règles à connaître, rappel de la loi (si si y’en a), comment louer un véhicule et ce qu’il faut savoir pour éviter les problèmes !

conduire thailande

On y go ?

Quelques stastistiques sur la conduite en Thailande

J’aborderai en premier la question primordiale, celle de la sécurité, à titre individuel. Conduire en Thaïlande n’est-ce pas un peu suicidaire ? Pour rappel, il y a tout de même plus de 20 000 morts sur les routes Thailandaises, de quoi en refroidir plus d’un ! (désolé pour l’humour noir)

accident voiture thailande

Scène vu cette semaine…

Pour mettre tout ça en perspective, la Thailande perd en moyenne 300 à 450 vies par SEMAINE, soit l’équivalent d’un petit village de campagne qui disparaît sur les routes et l’équivalent d’une petite ville chaque année…

Un statut ayant récemment érigé la Thailande en seconde position des pays les plus meurtriers sur les routes selon l’OMS (voir article ici, et regardez la vidéo en haut pour vous donner de ce que ça peut donner…).

C’est aussi le 2ème plus haut taux de décès sur les routes au monde avec 36,2 décès pour 100.000 personnes. Le journal The Nation vient justement de publier cette année (2018) un graphique récapitulant les statistiques sur les accidents de la route en Thaïlande et c’est édifiant.

statistiques-accidents-routes-thailande-2018

Pour ne rien arranger, une enquête plus récente du World Atlas cette fois classe même la Thailande numéro 1.

Beaucoup d’accidents (en moyenne plus de 70% !) impliquent des motos. Hors, combien de gens circulent encore en toute impunité sans casque ? Touristes compris…

Les causes sont souvent les mêmes que dans d’autres pays :

– la vitesse excessive (assez frappant en Thailande)
– conduite sous l’effet de l’alcool ou autres substances
– non port du casque ou de la ceinture de sécurité (pourtant obligatoire en Thaïlande)
– conducteurs distraits par l’usage de téléphone portable ou autre
– routes aux infrastructures dangereuses (même si je trouve qu’il y a de gros efforts de ce côté-ci)
– véhicules dangereux (notamment les pick-ups ou camions surchargés)

Pour autant, tout cela pourrait être corrigé assez « simplement », en faisant tout d’abord respecter la loi. Car les renforcements quant au respect du code de la route et très aléatoire et non suivi. Un jour on contrôle pour le port du casque, le lendemain, la même personne passe devant la police qui n’est pas à faire un barrage et hop, tout le monde s’en fout…

Les Thailandais en conduite sont extrêmement impatient. Attendre 20 secondes ou même 5 secondes à un feu rouge ? Naaaannnnn, trop long ! Pour vous donner une idée, à un carrefour ça peut donner ça (prise via la caméra de ma voiture)

La conduite en Thailande, pari risqué ?

Vous avez probablement déjà entendu parler des rues chaotiques en Asie, grouillante de vie, avec tous ces 2 roues se faufilant entre les voitures et vous vous dites, « oula, c’est pas pour moi ça… »

Je vous comprends. Et il y a de quoi dérouter celui qui ne serait déjà pas à l’aise chez soi. Voilà déjà un élément de réponse, si déjà, vous n’êtes pas fan de la conduite, autant privilégier les transports en commun ou prendre un chauffeur privé.

circulation bangkok thailande

Alors, ça vous tente là ?

Mais pour les autres ?

Si par contre, vous vous sentez à l’aise même en cas de trafic dense, vous aimez conduire, alors on peut en parler

La conduite en Thailande ça donne quoi ?

C’est ce que j’appelle un « bordel organisé », c’est-à-dire que dans un sens, c’est chaotique puisque les règles de conduite sont assez floues (priorités à qui ??) et il y a du monde qui a tendance à débouler de partout, surtout les motos.

Il n’est pas forcément facile aux premiers abords de comprendre le fonctionnement et les « coutumes de la route » en Thailande. Pourtant, c’est quelque chose d’essentiel si l’on veut éviter la case hôpital ou pire en conduisant ici.

Pour avoir passé mon permis ici, je comprends aisément pourquoi un tel chaos, les règles ne sont clairement pas bien apprises et il y a beaucoup à faire dans l’éducation des conducteurs ici qui sont un peu lâché sur les routes après un permis bâclé et facilement obtenu…

sur les routes de thailande

Le premier gros changement pour vous étant, la conduite à gauche ! Ça peut paraître anodin, mais changer de côté change toute notre perception et réflexe quant à l’utilisation des routes (genre commencer à prendre un rond-point en contre-sens…).

Ensuite, il n’est pas rare de voir une voiture arriver en face alors que celle-ci double allègrement une autre, les routes étant souvent larges en Thailande, il est habituel de se serrer sur la gauche, pas besoin de paniquer, même si c’est déroutant.

tracteur thailande

Vous pouvez toujours tenter le tracteur si vous le sentez pas…

Encore moins rare, croiser des 2 roues en contre-sens sur les côtés de route, ou déboulant sur le côté d’une 2 voies alors qu’ils viennent de couper par le terre-plein central.

En ville, il faut vraiment avoir des yeux partout, les clignotants sont souvent « oubliés ». Un point important à se rappeler, c’est un peu la loi du plus gros, donc méfiez-vous des camions, bus et vans, ils sont à l’origine de bien des accidents.

scene de route en thailande

Quelque part sur les routes de Thailande.

Sachez que certaines périodes sont bien évidemment sujettes à plus de risques, je pense surtout au nouvel an (international) et surtout au nouvel an Thai (vers le 13, 14 et 15 Avril), qui amènent à faire preuve d’une plus grande prudence.

Notez aussi que, surtout dans le nord, vous croiserez régulièrement des checkpoints de la police, notifié par des cônes et un triangle avec le sigle de la police sur le côté et au milieu de la route (signalé en général aussi avec un gyrophare). Ralentissez et en cas de contrôle, donnez les papiers du véhicule ainsi que votre permis, si vous avez tout bon, il n’y a pas de soucis à se faire.

conduire en thailande

Gardez le sourire !

L’avantage de la Thailande en revanche, c’est que le tout se fait en silence, du moins, cela ne klaxonne pas et c’est tant mieux, si vous êtes déjà allé au Vietnam ou même en Inde, vous voyez ce que je veux dire… Le bruit, c’est usant.

De plus, beaucoup de véhicules utilisent des boites automatiques, ce qui facilite beaucoup les choses et permet de mieux se concentrer sur les routes, de même pour les 2 roues, si vous n’êtes pas à l’aise en moto « pure et dure », la plupart des 125cc sont soit automatique soit semi-automatique, donc pas d’embrayage, mais seulement les vitesses à passer directement avec le pied.

Autre avantage, l’état des routes, globalement plutôt bon et enfin, chose positive quand même, certaines civilités, comme se pousser sur la gauche pour laisser passer le véhicule arrivant plus vite derrière, les camions qui vous signalent que vous pouvez les dépasser (alors que de votre point de vue, la visibilité sera réduite) en mettant le clignotant brièvement.

route en thailande

Une bien belle route !

Non ici, le principal problème, c’est un certain laisser-aller qui amène à des situations parfois dangereuses. Même si cela dépend grandement de son propre style de conduite et où surtout. Il est, par exemple, beaucoup plus facile de conduire dans les plaines du centre et la campagne de l’est, qui offrent notamment une bonne visibilité sur les routes, plutôt que les routes tortueuses du nord de la Thailande (cela va de soit je ne vous apprends rien jusque-là).

Mais par laisser-aller, je cible aussi toute cette catégorie de gens qui parce que « les Thais font comme ça » et parce que c’est les vacances, il fait chaud, on en oubli une règle de base essentielle, et je parle là pour les 2 roues donc, le port du casque.

petite route ile thailande

Sur les îles, les motos et scooter sont reines.

Et croyez moi, ils sont nombreux dans le sud (plus qu’ailleurs) à se la jouer en mode cheveux aux vents. Je n’arrive pas à comprendre que quelque chose qui est un automatisme chez nous, est oublié lorsqu’on est ailleurs, alors même, et je tiens à le rappeler, que contrairement aux apparences, le casque est OBLIGATOIRE en Thailande ! (depuis 2010)

Donc l’excuse du « tous les Thais le font », oubliez !!

De plus, certains décident de conduire un véhicule qu’ils ne maîtrisent pas, quand on sait que certaines personnes conduisent un scooter, 110 ou 125cc de surcroît, pour la première en Thailande… Je vous laisse imaginer le tableau.

moto asie

Bon là c’était au Vietnam, mais l’idée reste la meme en Thailande, kiffez la liberté !

Heureusement il y a de plus en plus de contrôles dans les zones touristiques et c’est une tendance qui, bien que toujours actuelle, est en train de changer.

Eviter les arnaques possibles

Sans tomber dans la parano, faut pas non plus se voiler la face, des arnaques existent bien aussi en Thailande. Parmi les plus courantes, c’est celle dite « des jet-ski », car c’est une arnaque très communément appliquée sur la location des jet-ski dans les zones très touristique (Pattaya, Patong pour ne citer que ces 2)

Mais cette arnaque peut aussi s’appliquer à la location de scooter/moto, et dans une moindre mesure, à d’autres véhicules.

En quoi consiste t’elle alors ?

Et bien simplement à vous faire payer des réparations pour rayures ou endommagement alors même que celui-ci l’était déjà avant. Cette arnaque repose sur 2 éléments assez simples en soit, le fait que beaucoup ne vérifient pas avant de prendre le véhicule en question, et la pression exercé sur la personne, souvent désorienté lorsqu’elle se retrouve entouré par plusieurs personnes bien déterminés à obtenir leur dû.

Mais aussi parce que beaucoup laissent leur passeport en guise de caution, car c’est ce qui est demandé par défaut chez les loueurs. Et sans son passeport, on se retrouve bien coincé, donc majoritairement les gens payent… Parfois, des sommes exorbitantes allant jusqu’à 20 000 bahts ou même le prix du neuf…

off beaten road thailande

Avec titine, pas d’emmerdes !

Comment l’éviter ?

Assez simple à mes yeux, d’abord bien vérifier l’état général du véhicule avec de l’embarquer, faire le tour en prenant même des photos des éventuelles rayures, etc déjà présentent.

Ensuite, préférez des endroits connus, faites des recherches sur internet éventuellement pour dénicher une boutique sérieuse, le bouche à oreille marche bien.

Louer un véhicule en Thailande : mode d’emploi

Ce que vous avez besoin d’avoir pour louer un véhicule en Thailande :

– Un permis international, valable 3 ans, il est à demander à la préfecture de votre département et c’est gratuit ! Attention, ces derniers temps les délais sont parfois long, prévoir bien 3 mois avant votre départ.
– Une copie de son passeport
– du cash pour une caution (de l’ordre de 2000 à 10000 Bahts selon le véhicule)

Pour le premier, beaucoup font l’impasse, car en effet peu de loueurs (je parle pour les 2 roues) demandent celui-ci, car pour eux c’est pas leur problème et tant qu’ils louent leur matos, ça leur va, par contre la police, c’est son affaire.

Si cela se résume qu’à obtenir une amende (jusqu’à 1000 bahts dans ce cas) et revient surtout à une perte de temps, il est quand même préférable d’anticiper la chose et éviter cette situation, après tout, on ne part pas en vacances pour se retrouver dans un poste de police et encore moins enfreindre des lois.

route unique thailande

Une route unique… sur l’eau !

Par contre attention, si vous louez une moto, sachant que les petites cylindrées n’existe pas en Thailande (c’est 110cc minimum), il vous faudra obligatoirement un permis moto français pour conduire un scooter en toute légalité. Car l’exception française de pouvoir conduire par défaut jusqu’à 125cc avec son seul permis B n’est pas un accord retenu et ratifier en Thailande.

Et ça, peu de gens le savent, et en cas d’accident du coup, si vous n’êtes pas en règle, votre assureur n’est donc pas tenu de vous couvrir car vous seriez en tort.

Pour le 2e, et cela rejoint le paragraphe précédent, il ne faut pas laisser son passeport comme caution. D’abord parce qu’à la base c’est interdit, mais aussi pour éviter les situations comme celle évoquée plus haut.

Comment faire alors ? Donner une photocopie de votre passeport (ce qui d’ailleurs, devrait vous accompagner obligatoirement lors de votre séjour, car c’est aussi pratique d’en avoir en cas de perte/vol de son passeport) et si le loueur refuse, changez d’endroit. Dans ce cas (photocopie), il est courant pour le loueur de vous demander en plus une caution sous forme de cash.

Dans le cadre d’une location de voiture, c’est bien plus encadré, et dans mon cas, je préfère utiliser des loueurs qui sont présents à l’international en comparant leur réputation.

Là, le permis est demandé, avec caution sous forme de retenue via votre carte de crédit et le tout se passe généralement sans encombre et arnaque.

Dans tous les cas, demandez si celui-ci ne le précise pas, si vous devez rendre le véhicule avec le plein (de toute façon, vous le verrez normalement sur le compteur en partant, si celui-ci est plein, il est plus que probable que vous devrez le rendre plein…) et aussi quel type d’essence (même si normalement y’a peu de chance de se tromper)

Surtout, renseignez-vous sur l’assurance et pour quoi vous êtes couvert, les conditions etc. en cas d’accident (on sait jamais !!)

Enfin, s’ils en ont, demandez un casque intégral pour les 2 roues plutôt que les casques de bases qui font un peu pitié et protègent assez peu.

Pour résumer

La récompense si vous vous lancez dans cette aventure, c’est de pouvoir découvrir à votre rythme et surtout de pouvoir vraiment partir dans des lieux hors des sentiers battus, il faut juste être curieux, patient, et prudent !

Avant de partir

  • Vérifier bien votre véhicule avant de partir.
  • N’hésitez pas à poser des questions au loueur, que faire en cas d’incident, qui appeler etc.
  • Ayez tous vos papiers (véhicule, passeport et permis).

Sur les routes

  • N’oubliez pas, roulez à gauche !
  • Même si cela parait évident, soyez vigilant !
  • C’est valable pas qu’en conduite en Thailande, gardez votre sang froid !

Rappel de la loi

Quand bien même les lois en général ne sont pas toujours plaisantes ou logiques, là, il s’agit de lois basiques et déjà plus que la norme en France, s’il y a certes toujours la possibilité de louer sans permis et rouler sans casque, c’est pour moi une profonde marque d’irrespect que de les ignorer (au même titre que les locaux qui font pareil)

  • Le permis international est obligatoire (amende de 1000 bahts voire emprisonnement d’un mois !).
  • Le port du casque est obligatoire (amende de 500 bahts en cas de non respect).
  • Le taux d’alcoolémie autorisé est de 0,05%, soit le même qu’en France, 0,5 g d’alcool par litre de sang.
  • Les limitations de vitesses sont normalement comme suit : en ville – 60-80 km/h, routes – 90-100 km/h et autoroute – 120 km/h

Vous voilà parés pour conduire en Thailande, enfin, j’espère ! Si vous en avez déjà fait l’expérience, quel en est votre bilan ?

Conduire en Thailande, ce qu’il faut savoir !
4 (80%) 5 votes
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

44 Avis

  1. Manek 3 années ll y a

    Tu as oublié une chose très importante avant de partir :
    vérifier si vous avez vos 1001 Talismans venus du temple que fréquente la grand mère de votre vendeuse de Somtum.

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Ah ah ah ! sauf que cela ne concerne pas les touristes… pour qui l’article est à la base rédigé 😉

  2. Denis Costille 3 années ll y a

    Vous ne dites pas un seul mot sur le permis moto nécessaire.

    En France, les personnes qui possèdent leur permis A1 par équivalence de leur permis B (donc sans avoir passé d’examen spécifique A1) ne peuvent pas faire valider ce permis 125 cc sur le permis international. Or sans ce permis vous êtes hors-la-loi si vous conduisez un 110 cc en Thaïlande et bonjour le problème avec les assurances et l’assistance internationale.

    De plus, il semblerait même que ce soit le permis A, set non simplement A1, qui soit nécessaire, j’attends des précisions de l’Office du Tourisme de Thaïlande.

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Tout d’abord bonjour.

      Non, en effet, je ne parle pas du permis moto. Il est vrai de dire que le permis B français, permettant de conduire des véhicule jusqu’à 125cc n’est pas reconnu ici en Thailande, mais cela est surtout vrai pour le fait de retranscrire son permis français en permis Thai, ce qui demande et de repasser le code et le test (très basique) de conduite, qui n’est pas nécessaire dans le cadre du permis voiture ou seul le code est nécessaire.

      Le permis A1 est une spécificité bien française, en tant que tel, d’un point de vue assurance, il serait en effet obligatoire d’avoir un permis moto donc A, en France, afin d’être retranscrit sur le permis international. D’un point de vue contrôle de police, le permis international, ensemble avec le permis français, suffisent.

      • Denis Costille 2 années ll y a

        Sauf que je ne parle pas du comportement de policiers locaux lors d’un contrôle, mais de la loi thaïlandaise. Depuis j’ai eu confirmation auprès de l’Office National du Tourisme de Thaïlande que le permis A est indispensable. Suite à ma démarche une note a été ajoutée sur leur site : http://tourismethaifr.com/news/Actualites_d.tpl?SKU=10856. Si quelqu’un qui n’a pas de permis A conduit un scooter en Thaïlande et blesse, ou pire tue, quelqu’un, il ne sera couvert ni par son assurance responsabilité civile, ni par la protection juridique de son assistance internationale puisqu’il était hors-la-loi. Et là c’est le début de l’enfer…

        • Auteur
          Romain 2 années ll y a

          Ok, merci pour cette précision donc… A bon entendeur pour les futurs intéressés par la location.

      • Relou 2 années ll y a

        Bonjour, vous êtes sûr que le permis B ne peut pas être converti en permis thai sans passer le code et le test ? (dans le cas d’un visa non immigrant après plus de 90 jours sur place)…. les thais ne font pas la différence entre les cylindrées… le permis moto thai permet de conduire n’importe quelle moto, que je sache

        • Auteur
          Romain 2 années ll y a

          Bonjour,

          Vu que je reviens de faire faire mon permis, non, je confirme, il faut passer le code, le test n’est pas à faire en revanche (test de conduite je parle, car il y a bien les tests de reflex, vision, couleurs à faire) sauf pour la moto, car le permis B de base permet certes de conduire jusqu’à 125cm3 en France, mais en Thailande ce n’est pas reconnu… J’avais donc du passer un test de conduite (somme toute basique). Après ça reste mon expérience ici à Bangkok…

  3. Nicolas 3 années ll y a

    Trés bon article ! En effet la conduite en Thaïlande c’est tout un art mais je trouve qu’il y a eu une belle amélioration depuis quelques années… Même si les routes sont pas encore aussi belle que nos autoroutes françaises, elles gagnent en qualité petit à petit 🙂
    « Petit à petit, l’oiseau fait son nid »

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Merci ! Le réseau routier ne comporte pas d’autoroutes mais beaucoup de 2×2 voies (voire plus large parfois), et globalement les réseaux sont plutôt bons quand même. J’ai pu constater que dernièrement beaucoup sont en train d’être refaites élargies. C’est une bonne chose, malheureusement, cela ne change rien au comportement des usagers…

  4. Claude Lampson 3 années ll y a

    Bonjour, un grand bravo pour votre article concernant les scooters, tout est très clair, un peu d’humour, cependant, je n’ai pas compris ou l’on peu se procurer un permis international, en France ou en Thaïlande ? Par ailleurs, en se qui me concerne j’ai 65 ans, mon style de conduite sera du genre pèpère (à l’extrême gauche ) est ce la meilleure prudence ? Un grand merci pour vos précieux conseils. Claude Lampson

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Bonjour,

      Le permis international s’obtient à la préfecture la plus proche de chez vous, en France. Disons que la prudence est de mise de toute façon, ce n’est pas forcément gênant. Bon séjour et soyez prudent 😉

  5. Christine 2 années ll y a

    bonjour,
    article trés bien fait, et sympa, mais vous ne parlez pas de « SI on a un accident » ! ?
    Que se passe-t-il SI on a un accident ? on entend des choses qui font peur, surtout s’il y a des blessés…(risque de prison, etc )?

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour,

      Merci pour le compliment ! C’est vrai, je n’en parle pas. A la base c’est parce que je considère qu’il vaut mieux éviter d’en avoir 😉 C’est une rubrique qu’il me faudrait rajouter en effet.

  6. FrenchThaï 2 années ll y a

    Bonjour, et merci Article rassurant et essentiel
    Je suis en Mission pdt 1ans sur Chiang Mai, Apres le scooter et une cascade (avec le Casque, et tu as raison d’insister, même si certain pense que c la liberté et cool de le faire sans, mais qd tu embrasse le bitume, tu feras moins le Malin surtout avec les risques ici)
    Attention ici avec le permis International, qui est valable 3ans, en Thaïlande il a une validité que de 1 ans.
    Tu parle de passer le permis « Thaï », connais tu cette démarche et ou le faire.?
    Autres choses as tu des astuces ou autres pour les Visas car a l’ambassade Thaî a Paris c juste une catastrophe et long.
    pour ceux qui voudrais des renseignement je suis là aussi, je reste dans un Condo sur Chiang Mai et connais un peux cette ville. Alors n’hésitez pas cela fais toujours plaisir de rencontrer des gens de passage ou des expatries. aidons nous.

    Autres points: en cette périodes de Deuil respecté et soyez discret.
    @+
    LeFrenchThaï

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour,

      Merci pour ces infos et ton retour d’expérience. Pour le visa, il est plus facile à obtenir depuis le Laos voisin, je me rend pour ma part au consulat Thai de Savannakhet.

      • FrenchThaï 2 années ll y a

        Sawadee Kap

        Ça y est mes démarches administratif sont finis:
        Works permit OK
        Visa non immigrant OK
        et permit voiture & moto OK

        Alors pour le permis et c’est préférable si vous restez + de 3 mois en Thaïlande

        Démarche a suivre et erreur a ne pas commettre

        Le permis international avec la convention de 1968 n’est pas valide en Thaïlande il faut celle de 1949… oui je c!!

        Deux possibilités

        soit passer 1 journée d’examen pratique et théorique, avec test écrit et conduite (en Thaï et en anglais avec de la chance)

        ou faire des démarche administratives:

        donc le mieux c’est d’avoir son permis traduis en Thaï et a faire valider par les autorité française, ambassade ou consulat
        800 THB pour la traduction et env 1000 THB pour le cachet qui le rend officiel

        Avoir un certificats médical de moins de 1 mois, vous pouvez le faire dans les hôpitaux env 1 H et 200 THB
        Question général et examen simple

        Ensuite rendez vous Provincial Land Transport Office, ouverte du Lundi au vendredi 8h à 18h
        Soyez patient
        Ayez la copie de tout vos documents et du formulaires a remplir des votre arrivé

        ensuite vous seriez appelez il il a des passages à 9h00, 10h00 et 13H comptez 2 hrs mini

        Test de couleur pour voir si vous n’êtes pas daltoniens, ensuite 1 hrs de film sur les règles de circulation (si…si il y en a promis, depuis se film… je vous confirme ils conduisent pas bien du tout.. lol)

        Ensuite vous prenez un tickets pour réaliser votre permits et cela peux durer longtemps selon le nombres de personnes devant vous et quand c’est votre tour vous devez payer 205 Thb et 105 par permis et 100 thb pour faire la photo et le permis

        Ensuite vous prenez un ticket pour la réalisation de votre drive licence

        Et vous avez le Graal

        J’espère que cela servira, et bon courage a vous, et surtout bonne découverte dans ce beau Pays

        N’hésitez pas si vous avez des questions et merci a toi Romain pour tous tes récents articles et autres c toujours un plaisir de te suivre

        • Auteur
          Romain 2 années ll y a

          Merci beaucoup pour ce retour d’expérience très complet et merci pour le compliment !

  7. Serge Cipriani Hiernaux 2 années ll y a

    Ouille je viens de voir votre article ca fait peur 😉 bon comment savoir quel est la meilleur solution louer une voiture ou voyager en taxi dans ce très cher pays ou on ne peut pas critiquer le roi ,montrer du pieds rentrer dans les temples a pieds nu , (ce que j’ai retenu des trucs a NE pas faire en Thaïlande xD ) ; j’aimerais un peu votre avis la dessus pour pas me ramener en Europe vert fluo , la bouffe est elle correcte car on m’a parler d’hépatite A le médecin m’en a parler je me dis aille ca fait 10 jours dans les mc do ca , j’ai lu les commentaires sur des loueurs apparemment ils « font tous la gueules » et des surcout malgré leur cote raisonnable genre 3,5/5 bon quand on surfacture un service j’ai malheureusement un peu le sang qui monte dans ce genre de situation alors pour éviter ce genre de situation et bon je veux me la faire cool la bas ,pas me retrouver comme résidant permanant en taule ,car qui aiment se faire pigeonner personne je pense voila je résume un peu :Un petit Européen débarquant a Bangkok je vois un peu les profiteurs se ramener pour gratter de la tune (Bon dans tout les pays ca se passe je sais mais bon) j’ai déjà regarder il y a combien de km de Bangkok a Pattaya +- 150 km +- 2 h de route j’ai entendu plusieurs prix déjà de 75 a 25 € acceptent ils les €uros ?ou faut il des baths pour payer la course si vous avez des petits trucs complémentaires ca ferait plaisir merci

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour,

      Il ne faut pas partir en ayant la trouille quand même… Certes, il existe des arnaques connues, mais ce n’est pas pour autant que c’est monnaie courante. Rentrer dans les temples pieds nus, au contraire, c’est un truc A faire, pas à ne pas faire 😉
      Cela dépend des temples, mais ce qu’il faut retenir, c’est que pour les principaux temples, essentiellement ceux de rang royal (Wat Phra Keaw, Wat Arun, Wat Pho, pour ne citer que ceux-là) sont en visiter avec les épaules couvertes (t-shirt, pas de châle pour les femmes) et les jambes couvertes, surtout vraie pour les femmes et également pour les hommes concernant le Wat Phra Kaew (dans l’enceinte du Grand Palais)
      Si vous partez avec cet a priori sur la nourriture en Thailande, c’est mal barré, l’une des plus réputé au monde quand même… Le vaccin contre l’hépatite A est tout de même recommandé mais pas obligatoire cela dit.
      Pour les loueurs, si vous parlez des voitures, alors y’a pas de soucis à utiliser les compagnies internationales comme Avis, Hertz etc. Pas d’arnaques à la clé c’est pas dans leur intérêt. Par contre; attention à la conduite en Thailande qui est quand même bien particulière (ne plus de conduire à gauche)
      On peut trouver des taxis à partir de 1000 Bahts pour Pattaya (qui n’est pas le meilleur endroit d’ailleurs pour éviter les profiteurs…), ce qui fait un peu moins de 30€ au taux de conversion actuel, et non, c’est la Thailande donc seul les bahts sont acceptés…

      • Serge Cipriani Hiernaux 2 années ll y a

        Bonsoir , oui oops pour les pieds nu oui je me suis un peu trompé en essayant de mettre un peu tout dans une seule question ,déjà je dis merci c’est des renseignements bien utile , pour ce qui est de la nourriture on verra je suis un sale gosse pour ca mais si ca sent bon je mangerait quand même leur plats (sauf si c’est des insectes bien sur) pour les voitures j’ai regardé sur votre lien ici plus haut j’ai reservé l’hotel via trivago et je dois payer sur place la somme en baths bon j’avoue j’ai pas tout lu tout vos posts il y en a bcp , mais en arrivant sur place je poserai certainement encore deux ou tros petites choses merci déjà pour cette réponse super sympa

        • Auteur
          Romain 2 années ll y a

          Bonjour,

          Très franchement les insectes c’est plus un truc à touriste qu’un plat de tous les jours, les clichés ont la vie dure en Thailande…

  8. Gilles 2 années ll y a

    Merci Romain.

  9. franck 2 années ll y a

    je pense que tes renseignements concernent la conduite d une voiture car quand on voit tous les gamins qui vont a l ecole en moto et qui non pas de permis (1 mois de prison) me parait excessif et pour l amende c est 500 bath.
    mon commentaire est ecrit suite a des evenements vecus personnellement

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Non, mes renseignements valent quelque soit le type de transports. Il s’agit là d’un rappel des lois pour les étrangers souhaitant louer un véhicule. Certes beaucoup de Thais roulent sans casque, sans avoir la limite d’âge et ce, en effet souvent sans être inquiété par la police (même si les contrôles sont quand même plus fréquents, surtout en ville). Ce n’est pas une raison pour les touristes de faire de même !

  10. LAF 2 années ll y a

    bonjour,

    j’ai bien un permis B + permis international. vous parlez que de location de scooter moto 110/125cm3.
    qu’en est il des locations des scooters 50CC?

    par ailleurs, cela se fait il de louer une voiture a un point A pour la rendre a un point B? si cela est une pratique régulière.

    merci beaucoup

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour,

      Je ne parle pas de locations de 50cc tout simplement parce qu’il n’y en a pas en Thailande… le minimum sera 110 ou 125cc.

      Si vous prenez des grandes compagnies internationale type Avis, Hertz etc… il vous sera tout à fait possible de louer à un point A et de rendre la voiture autre part.

  11. Bonjour Romain

    Je suis entrain de découvrir ton site … richissime !
    Actuellement, je cherche plus particulièrement des infos concernant l’utilisation de scooter en famille. C’est à dire avec un ou 2 enfants en passager (sujet assez peu abordé sur le web). Moyennant la prudence élémentaire, quel est ton avis / tes conseils pour partir en scooter road trip de qq jours en famille, en Thaïlande en particulier (exemple boucle de Mae Hong Son), en Asie en général ?
    merci du tuyau et à bientôt peut être.

    Manu et sa troupe

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour,

      Et bien même en supposant que vous ayez le permis adequat, je ne recommande pas vraiment, dixit mon article. Je considère l’exercice assez risqué même si tentant, qui plus est cette route en particulier, connue pour ses (très) nombreux virages.

  12. William 11 mois ll y a

    Bonjour
    Bel article qui fait bien peur , si je l’ avais lu avant de partir , je n’aurais peut être pas loué de voiture.
    Mais j’ en ai loué une par internet chez un grand loueur , ou tout était carré ! j’ai roulé normalement, en touriste pas pressé et courtois,
    j’ai découvert leur conduite ou tout les deux roues et les quatre aussi, double de tous cotés, les zèbres qui servent plus à doubler en troisième position qu’a séparer la route en deux, quand il y en a autrement ils double carrément sur la chaussée opposée ligne continue ou pas ; mais tout ce petit monde joue le jeux et se pousse pour laisser passer . on tourne a gauche au feu rouge en laissant passer prioritairement ceux qui on le vert…
    Leur conduite bien que hors des règles reste souple et tranquille pour la majorité, les routes large et en bon état (souvent mieux que chez nous) même dans les coins reculés , mais des zones de travaux surgissent pas signalées avec de joli trous.
    En bref , en gardant bien les yeux ouvert; attention à ce qui arrive derrière des deux cotés et de face en sens inverse même dans les virages , ça le fait si vous restez cool

    • Auteur
      Romain 11 mois ll y a

      Bonjour,

      Voilà qui résume à peu près bien le style de conduite en Thailande 😉 Le fait est que je souligne surtout l’aspect imprévisible des 2 roues et donc déconseille plutôt d’en utiliser, car bien plus exposés aux dangers sur les routes qu’en voiture. Et effectivement, louer auprès d’un loueur international est la meilleure des solutions pour éviter les soucis d’arnaques ou autre.

  13. Catycat 6 mois ll y a

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour toutes ces informations, hyper intéressantes !!
    Une petite question : vous n’avez pas parlé de la vitesse?…
    J’imaginais que les thaïs conduisent vite mais j’ai vu dans un commentaire qu’ils ont une conduite « souple et tranquille » (?)
    Qu’en est il des panneaux de signalisation et de direction ? est-ce facile de trouver son chemin?

    • Auteur
      Romain 6 mois ll y a

      Bonjour,

      En effet, bonne suggestion, le fait est que la vitesse est assez subjective en Thailande. Les vitesses « officielles » sont tellement inadaptés qu’ils sont en train de réfléchir à une harmonisation des limitations (à ce jour on trouve du 80 en ville comme du 80 sur l’autoroute…). Globalement ça reste raisonnable mais vous aurez toujours un certain nombre de « fast and furious », motos y comprises. En revanche non, les Thais n’ont pas une conduite ni souple ni tranquille…

      Les panneaux de signalisation principaux sont toujours indiqué avec un alphabet latin donc on s’y retrouve (même si parfois ça manque d’indications à des carrefours, un GPS n’est pas de trop…) Les panneaux de signalisations sont assez explicites donc vous devriez vous y retrouver.

      • Catycat79 6 mois ll y a

        Merci beaucoup

  14. Lonewolf 4 mois ll y a

    Bonjour, et merci beaucoup pour vos observations. Je vous lis alors que je suis rentré en France depuis 3 semaines, c’est un peu tard…. Mais je retrouve les mêmes impressions.
    Globalement, je dirais que c’est une b*rdel gentiment auto-régulé. J’ai été très étonné de la civilité et du calme des conducteurs de toutes catégories. Pas d’agressivité, pas de klaxon, pas de têtes brulées qui se faufilent sauvagement, « souplesse » des contraintes policières (pas d’autorité excessive, pas de radars, contrôles simples et basiques). C’est rafraichissant !
    Par contre, j’ai vu en un mois 2 accidents, dont un en ville qui m’a un peu bouleversé : choc d’un scooter contre un piéton, le soir, avec délit de fuite du scooter.
    Cela ne m’a pas empêché de rouler quelques centaines de kilomètres en Honda Jazz et quelques dizaines en scooter (les engins de Madame…). j’ai roulé sans casque, ce qui pour un motard comme moi était un peu une trahison et un risque démesuré ; n’en ayant pas sous la main, j’ai fait sans… Quoi qu’il en soit, je me faisais une montagne de la conduite à gauche et des comportements exotiques des locaux, et finalement tout s’est très bien passé, même dans mes quelques rares moments d’égarement (les ronds points à Buriram…) dans les premiers temps.
    Un très mauvais point à l’administration française, minable à tous points de vue à notre époque hyper-informatisée, qui mets beaucoup plus de temps aujourd’hui à délivrer un passeport et pire encore un permis international (6 semaines !!!)

    • Auteur
      Romain 4 mois ll y a

      Bonjour et merci pour ce témoignage, je ne vous félicite évidemment pas pour avoir roulé sans casque… Rouler en voiture et moins un défi, car hautement plus sécuritaire, comparé à l’exposition permanente au danger en 2 roues, perso, j’ai acheté mon propre casque quand j’ai l’intention de louer une moto quelque part, comme ça, non seulement, j’ai un casque, mais c’est un casque intégral, car si à Bangkok on voit quand même pas mal de monde avec des casques les années passant, peu méritent vraiment d’être porté tant ils sont inefficaces… et peu les attaches tellement on a l’impression qu’ils s’en foutent complètement d’être protégé…

      Je ne compte plus le nombre d’incivilités que je croise chaque jour et si c’est vrai que tout ça se fait « dans le calme », c’est exaspérant de voir des règles de sécurité pourtant basique aussi aisément bafoué et ignoré, la police étant la première coupable dans cette histoire car incapable d’imposer ces lois à son peuple têtu. Quand je vois des motos passer au rouge alors qu’il reste genre 5 secondes à attendre je n’arrive pas à saisir ce qui les pousse à prendre ce risque dérisoire, ces gens d’ordinaires posés, paisible se transforment littéralement au volant en pire que les parisiens… impatient et dangereux.

      J’ai moi même vu un accident pas plus tard qu’hier, qui se rajoute à la longue liste que j’ai vu défilé depuis ces 10 ans, mort y compris. Je garde espoir que le gouvernement va enfin ouvrir les yeux et se faire entendre, on ne plaisante pas avec la vie des autres.

  15. lonewolf 4 mois ll y a

    La Thailande est un des pays où il y a le plus de morts sur la route (par habitant). Donc il est évident que des précautions sont à prendre. Le non-port du casque fut pour moi une question de circonstances.
    j’ai aussi omis de signaler l’énorme surprise ressentie quand on voit des scooters avec 3 voire 4 occupants ! Sans casque évidemment, la plupart du temps, ou alors avec des appendices qui n’en mérite pas le nom.
    Mais c’est carrément l’horreur quand on constate que les occupants (à part le conducteur) sont parfois des enfants, et quelquefois en très bas âge (jusqu’au nourrisson calé sur le bras !). Mais curieusement, on finit par s’y faire, comprenant aussi que nos usages ne sont pas (encore) les leurs et que nécessité fait parfois loi. Les familles peu fortunées sont obligées de pratiquer ainsi, ils n’ont pas le choix. D’ailleurs la police ne bronche absolument pas devant un tel spectacle. Ayant été surnommé « le farang qui marche » à Buriram, j’ai eu l’occasion de beaucoup échanger (très sommairement toutefois) avec les habitants, et j’ai constaté combien la notion de destin ou de karma est présente, ce qui encourage le port de tatouages ou d’amulettes à la place d’équipement de sécurité basique.
    Pour l’instant, ils pratiquent le 2 roues en tong, short, T-shirt ou bien en uniforme et talons hauts…

    • Auteur
      Romain 4 mois ll y a

      En effet, triste palmarès… La notion de danger est tout à fait abstraite, sinon comment penser à mettre son gamin dans de telles situations… Quand je vois parfois des mômes de 10 ans, la petite sœur derrière partir faire un tour sans casque, perso, même au bout de 10 ans, je ne m’y habitue pas… Au contraire, ça m’irrite de plus en plus. L’excuse de la « pauvreté » n’en est pas une (c’est souvent un argument pour pointer du doigt ces pratiques), quand je vois mes voisins faire, c’est un exemple concret, pas pauvre, ont des voitures (et je dis bien des) mais préfère toujours la moto, sans casque et à 3 ou 4 pour graviter dans le quartier…

      Le casque ne coûte pas cher et en plus, la police avait même lancé une campagne d’offre de casque plutôt que de donner des amendes. Malgré ça, le casque est parfois sur le scooter et non la tête (c’est dire s’ils tiennent à avoir la tête exposé…).

      Vous pointez par contre un élément de réponse à ces comportements, en effet, il y a bien cette notion de karma et du « qui vivra verra » auquel on peut y accoler leur devise favorite « maï pen raï ». J’ose espérer qu’avec les années (on peut rêver), une prise de conscience tout comme elle arrive du point de vue de l’écologie, arrivera dans le conscient collectif.

  16. lonewolf 4 mois ll y a

    Il faut tout de même se garder des réflexes « colonialistes » que nous avons, nous européens gavés par l’idée que nous possédons toutes les solutions à tous les problèmes…. Je voudrais simplement rappeler que ça ne fait guère plus de 50 ans que le casque est obligatoire chez nous, alors que notre société venait de connaitre un boum économique remarquable depuis plus de 25 ans. Méfions nous donc de nos réflexes conditionnés.
    La pauvreté n’est pas une excuse mais une (partie de l’) explication ; ça n’est pas non plus à conspuer parce que bien des familles ne peuvent pas avoir une voiture, et sont donc contraints d’utiliser un scooter (pas bien vaillant du reste…) dans les conditions que l’on sait. Il faudra surement plus d’une décennie pour que ça change, pour bien des raisons, notamment hors des cités les plus importantes.
    La chose que nous avons en commun avec ces peuples lointains (11.000 km d’ici, ça justifie quelques différences d’approche de certaines problématiques), ce sont les bouchons parfois gigantesques, qui incitent fortement à utiliser un 2 roues. Ne pas oublier alors que les casques ne sont pas disponibles pour les pré-ados et plus jeunes, qu’il faut pourtant bien transporter ; pas si simple à résoudre !

    • Auteur
      Romain 4 mois ll y a

      Je ne pense pas avoir dit que nous avions la science infuse. Vous citez l’exemple de la France, qui a pu tarder à réagir c’est vrai, mais justement, la Thailande, avec l’expérience des autres pays, devrait avoir de quoi s’inspirer, on est quand même en 2018… Ce qui m’attriste le plus dans cette histoire, c’est au final cette impression que la vie, réincarnation sous entendu à la clé, n’est pas si précieuse que ça…

      Par contre je tiens à corriger, parce que j’en vois de temps en temps, et si, les casques pour enfants existent, après c’est évident qu’il n’y a rien pour les plus jeunes et les bébés.

  17. Lonewolf 4 mois ll y a

    Lorsqu’on se met à penser qu’ils devraient faire plus ceci ou moins cela, on est déjà dans la démarche inconsciente de l’occidental rectifieur de torts. Il nous faut respecter les distances culturelles et sociétales. Voilà pourquoi j’évoque des réflexes conditionnés par nos sociétés, qui se posent en « savantes ». Il faut laisser le temps à ce pays de trouver sa propre voie.
    Pour ma part, que ce soit dans le nord (région nord de Chang Mai), dans les environs de Burirram, ou dans d’autres régions campagnardes, j’ai eu la vague impression de me trouver en face d’une sorte de pays comparable à la France des années 50. Une histoire de « climat », d’ambiance, selon la façon dont les gens se débrouillent pour vivre ou survivre.
    Pour ce qui est des casques, il faut préciser que les Thailandais (et surtout les Thailandaises) sont encore en majorité de petite taille (les femmes de 1,50 à 1,55m chaussant du 35 sont très faciles à rencontrer). Etant motard moi-même et de longue date, je sais que se procurer un casque à la taille 50 (3XS !) est déjà assez difficile ici. Pour mon fils de 6 ans, il avait fallu trouver sur commande et il n’y avait rien de plus petit. Alors en Thailande…. Sans compter que les produits déjà disponibles dans ce pays ne sont que des ersatz en plastique moulé n’offrant en aucune réelle protection.

    • Auteur
      Romain 4 mois ll y a

      Je comprends votre point de vue. Comme vous le dites, c’est comme un réflexe et quand on pense que quelque chose est mieux, pour le commun de tous, ça me parait normal de vouloir retrouver ces valeurs, règles, dans un pays tierce. Le maître-mot c’est patience, car en effet il faut laisser le temps au pays pour remédier à ses problèmes, eux même lié à sa culture et son peuple. D’accord aussi concernant les casques pour enfants, je tenais juste à pointer le détail qu’il y en a, sans préciser s’ils sont efficaces.. Par contre en précisant ça, je voulais aussi dire que certains parents ont bien conscience que leur enfants sont exposés au danger et ça fait plaisir à voir. Merci pour cette petite discussion intéressante !

  18. Francois 2 semaines ll y a

    Bonsoir
    Super article très intéressant qui serait à faire figurer dans les guides de tourisme. Merci beaucoup pour cela !!.
    Une petite question concernant la voiture. Nous allons donc essayer d’en louer une dans une agence internationale fin d’éviter si possible les arnaques potentielles.
    Maintenant je me demandais comment cela se passait au niveau stationnement?
    Par exemple, je laisse nos bagages et autres affaires dans le coffre de la voiture car nous allons vadrouiller dans le sud de la Thaïlande avec ma femme et les 2 enfants; est ce qu’il y a un risque important de se la faire fracturer pour voler les bagages ou appareil photo quand on ira faire du snorkelling…
    Autre exemple, est ce possible de laisser la voiture 2 jours pret des embarcations car on part sur une île ex ko surin ? Ou ko phiphi vers krabi ? Risque de vol ou de dégradation? Interdiction de se garer ? Système de parking en Thaïlande?
    Si tu as une recommandation ou expérience à ce niveau je suis preneur. Merci encore déjà pour la mine d’info très utiles

    • Auteur
      Romain 2 semaines ll y a

      Bonsoir,

      Merci pour le compliment ! Effectivement, louer chez une agence internationale est le gage d’une certaine qualité (type Hertz par exemple que j’ai tendance à privilégier).

      Normalement, il n’y a pas de soucis à laisser des choses dans le coffre, le tout est de ne pas laisser en évidence, comme partout, pour éviter une certaine convoitise. Mais globalement ça reste safe et j’ai déjà garé ma voiture à plusieurs reprises à un quai avant de me rendre sur une île, il y a généralement des parkings adéquat et surveillé pour se faire (payant mais pas cher).

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Conduire en Thailande, ce qu’il faut savoir !

by Romain time to read: 11 min