Nostalgie : Mon premier voyage en Thailande

Nostalgie : Mon premier voyage en Thailande

J’ai récemment été contacté par Jérémy du blog roadcalls dans le cadre d’un appel à l’événement interblogueurs, le thème étant « Premier voyage » c’est donc l’occasion pour moi de me replonger avec « nostalgie » (c’est pas si vieux non plus, quoi que..) dans mon premier voyage en Thailande, ça remonte à l’année 2006 !

0 Expérience

C’est à peu près le niveau d’expérience que j’avais à cette époque… Si l’on considère la première fois que je suis sorti de France cela remonte à plus loin, quand j’avais 11 ans j’avais eu la chance de participer à un échange scolaire et avait séjourné une semaine dans le sud de l’Espagne (à Murcia). Une très bonne expérience (d’autant plus que j’étais pas mauvais en espagnol) et cela ne m’avait pas effrayé malgré mon jeune âge de me retrouver loin de chez moi sans personne que je connaisse à part ma correspondante.

A vrai dire ça me paraissait même normal et naturel comme si le voyage était déjà une seconde nature chez moi… Après je ne compte pas les soirées et sorties étudiantes, encore en Espagne (San Sebastian, Bilbao) qui n’était pas de l’ordre du « voyage » tel que je l’entends. Tout ça pour illustrer le fait que oui, mon expérience du voyage était proche du néant.

Et cette année 2006 y’a eu comme un déclic. Ce qui jusqu’à présent m’avait retenu c’était la même raison qui reviens souvent. La peur de partir tout seul. Et oui, et même si au fond j’avais jamais vraiment non plus demandé à quiconque de m’accompagner, je me voyais pas de partir seul en vadrouille. Mais cette année les choses furent bousculés lorsqu’un ami me proposa d’aller quelques jours à Amsterdam… (non par pour ce que vous croyez je vous vois venir !)

3 mois plus tard je décollais pour Bangkok !

Pourquoi la Thailande ?

Alors oui, pourquoi effectivement passer d’une ville d’Europe à l’autre bout du monde comme ça d’un coup ? Et bien en fait j’ai toujours eu une attirance pour l’Asie, peut être que la philosophie bouddhiste me parlait plus que mon « éducation » catholique. Plus sérieusement je pense que c’est dû à plusieurs facteurs dont un étant ma culture geek, j’ai grandi avec les animés japonais (même si à l’époque je le savais pas évidemment…), les premières consoles de jeux « moderne » (yeah Nintendo !), j’ai par la suite découvert les mangas et fini par regarder des animés.

Bon mais tout ça c’est très bien mais pourquoi pas le Japon alors ? Oui c’est vrai, pourtant je devenais à l’époque vraiment « japanophile » (ben oui ça existe ce mot là), j’allais même dans des conventions genre Japan Expo vu que j’étais sur Paris. Mais d’une certaine manière que je vais pas détailler ici je me suis retrouver à venir en Thailande.

Disons que j’avais souvenir des soirées entre potes et d’un copain qui mentionnait avec une certaine passion la Thailande, ça me faisait un peu rêver dans un coin de ma tête, j’ai toujours été attiré par l’exotisme. Et puis il y a eu aussi le film la plage avec Léonardo qui a aussi laissé sa trace quelque part dans mon cerveau.

Enfin, peut être la vraie raison, le budget n’est nettement pas le même entre le Japon et la Thailande.

Je partais donc avec une évidente source d’excitation sans vraiment savoir que cela allait à ce point changer ma vie !

Une première, un instant unique

Et oui, par définition une première fois marque un instant unique puisqu’une fois déjà fait la sensation ne peut plus être « exactement » la même, je parle dans le cadre du voyage, de débarquer dans un pays lointain, mon premier voyage en Thaïlande.

Tout ces instants, l’achat du billet, rien que ça c’était un exploit, oh mon dieu qu’est-ce que je viens de faire ! c’était un peu mon état d’esprit ! Après viens le moment d’embarquer. Le cœur bat la chamade comme un adolescent nouvellement amoureux (je croyais pas si bien dire car j’allais rencontrer ma future femme !), tout nous émerveille. Quand on observe les « autres », ceux qui ont l’air habitués, on a l’air un peu abruti, comme le gamin découvrant des supers jouets.

Enfin intérieurement du moins, mais mon émerveillement était bien là (oh des écrans perso devant son siège !), un long voyage, l’admiration de voir une terre nouvelle lorsque j’arrivais à l’escale à Abu Dhabi (j’avais pris Etihad Airways). Le petit tour dans l’aéroport, au milieu de tous ces gens de différents pays, cultures.

l’excitation est à son comble lorsque j’arrive à l’immigration qui marquera officiellement mon entrée dans le pays, le pays du sourire comme on dit.

Une bouffée d’air chaud et des odeurs

La première chose qui me marqua en arrivant fût évidemment la sensation de chaleur moite, je venais de débarquer depuis mon automne français (on était en Octobre), pour l’anecdote, c’était juste après le fameux coup d’état de Septembre 2006 dont résulte les troubles politiques secouant le pays actuellement et depuis toutes ces dernières années. Le pays venait aussi de subir d’importantes inondations, c’était la fin de la saison des pluies, et l’aéroport de Survanabhumi venait tout juste d’ouvrir il y a 15 jours !

Tout ça pour dire que les conditions de mon arrivée avait un quelque chose qui au final ne me marquait pas du tout sur le moment et je m’en foutais même royalement. Non, moi j’étais encore « ailleurs », dans le taxi je regardais ce paysage totalement nouveau défiler sous mes yeux et je me demandais encore en moi même « mais qu’est-ce que je fout là ! ».

La toute première photo prise en Thailande ! Banal me direz vous ? Peut être, mais c'est peut être aussi parce que c'est à ce moment là que j'ai vraiment "atterri". Avant cela je végétais face à mes 5 sens qui en prenaient pleins les yeux, narines, oreilles bref, vous savez ce qui vous sert pour vos sens.

La toute première photo prise en Thailande ! Banal me direz vous ? Peut être, mais c’est peut être aussi parce que c’est à ce moment là que j’ai vraiment « atterri ». Avant cela je végétais face à mes 5 sens qui en prenaient pleins les yeux, narines, oreilles bref, vous savez ce qui vous sert pour vos sens.

Les premiers pas dans la rue m’ont fait découvrir des odeurs d’un autre monde (pas toujours bonnes d’ailleurs…), j’ai le souvenir de mon premier tour en tuk tuk, mes premières visites comme ici au grand palais, en total béatitude (oui ça se voit pas…)

Devant le grand palais.

Devant le grand palais.

Les premiers temples puis aussi le premier massage Thai ! (enfin je triche un peu, j’avais concrètement essayé avant sur Paris…mais c’est pas le même tarif !)

Les plages exotiques de Thailande, un doux rêve !

Vint le moment tant attendu de découvrir les fameuse plages paradisiaque de la Thailande. A l’époque en 2006 c’était encore moins de 2 ans après le tsunami, l’effervescence n’était pas la même qu’aujourd’hui ce qui était largement appréciable. J’ai d’abord été à Phuket, vu Patong parce que tout le monde y va, conduis un scoot parce que tout le monde le fait (ou presque). Fait un tour en éléphant, vu des singes, exploser mon palet en découvrant les plats Thaïlandais, délicieusement délicieux !

Toutes ces images défilent dans ma tête et me remémore ces premiers pas, nostalgie quand tu nous tiens.

C’est aussi vraiment pendant ces moments dans le sud que j’ai pu apprécier l’accueil à la Thaïlandaise

Une immersion qui m’a fait vite prendre le virus, le virus du voyage qui me colle maintenant à la peau, tellement d’ailleurs que j’ai fini par y rester en Thailande… enfin pas sur le moment mais je revenais m’y installer 2 ans plus tard. Et me voilà aujourd’hui dans « mon élément », en Asie.

Cet article vous a plu ? Partagez le ! Je rappel que celui ci concours dans le cadre de l’événement interblogueurs sous l’initiative de Jérémy de roadcalls, vous pouvez voter pour moi simplement en vous rendant sur la page suivante http://www.roadcalls.fr/mon-premier-voyage-evenement/

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m’attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l’Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d’expatrié en Thailande et sur les pays d’Asie, pour ceux qui serait tenter par l’aventure de l’expatriation, ceux qui rêvent d’Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

5 Avis

  1. On a des points en communs les jeux vidéos, les mangas enfin c’était avant pour moi tout ça 😀 Puis San Sébastien et Bilabo, j’ai féjà fait aussi.

    La fameuse bouffée d’air chaud et les odeurs…la cuisine thaie !

    Je vois qu’il ne t’a suffit qu’un seul voyage pour en être tombé amoureux et tu as fini par t’installer là bas 🙂
    Le premier voyage est toujours le plus marquant je trouve 🙂
    J’ai voté !

  2. kevin 4 années ll y a

    Salut Romain,

    C’est marrant comme la première fois marque la plupart des voyageurs; Pour y voyager régulièrement, j’ai vraiment l’impression que la première fois étant différente.

    En plus, j’y suis allé pour un stage de boxe de 2 semaines non-stop! J’ai vite été dans le bain lol.

    Kevin

    • Auteur
      Romain 4 années ll y a

      Salut Kevin,

      Oui, par definition une premiere fois reste un moment unique, il faut donc bien profiter de cet instant car apres meme si c’est pas deplaisant non plus cela reste different.

  3. Bon ben j’ai fais aussi : Phuket, Patong, le scoot, le tour en éléphant et l’explosion du palet avec les plats thailandais … mais par contre pas vu de singe pour ma part en Thailande 😉

    • Auteur
      Romain 4 années ll y a

      C’est un peu un passage « obligé » pour une première fois en Thailande tout ça. C’est pas les singes qui manquent en Thailande par contre !

Laisser un commentaire

Nostalgie : Mon premier voyage en Thailande

by Romain time to read: 5 min
5