Haut
  >  Coup de coeur   >  Mui Né : Le port et les dunes rouges
vue generale bateaux port mui ne vietnam

Mui Né est une petite ville côtière, récente station balnéaire (depuis l’éclipse solaire totale de 1995) qui jouit d’un climat chaud et sec toute l’année.

Connu notamment pour ces plages où les vents forts font la joie des planchistes et autres sportifs de glisse sur mer. C’est aussi un village de pêcheurs, et l’on peut y visiter la “rivière des fées”, déambuler sur ses de dunes de sable longeant la côte.

Ces atouts font indéniablement de Mui Né une étape incontournable sur un trajet nord-sud au Vietnam (ou inversement puisque c’était notre cas).

rue mui ne - vietnam

Le port de Mui Ne, la claque !

Nous débarquons après près de 7h de trajet (arrêt compris). De là, des rabatteurs proposent des hôtels des environs. Nous en suivons un qui nous emmène à peine 1 km avant notre point de chute (le Singh Tourist) l’hôtel Hai Yên Guesthouse. A 15$ la nuit avec une piscine et au bord de la mer, ma foi, pourquoi pas.

guesthouse bord mer mui ne - vietnam

Nous louons également un scooter histoire d’être indépendant, comme nous ne sommes pas en ville, la circulation est bien plus reposante. Comptez 8 à 10$ pour louer une petite moto (les manuels sont moins cher mais jusqu’à présent, je préférais prendre en automatique…)

Et nous voilà sur les routes, quelle ne fut pas ma surprise en voyant ce panorama se profiler devant moi en arrivant au village principal.

Une marée de bateaux amarrés, la claque ! Plus les pêcheurs au boulot, c’est parfait pour se plonger dans l’ambiance ! Ici, on fait sécher les petites crevettes directement sur la partie bétonnée menant à la plage.

En route vers les dunes rouges !

Après cette première bonne impression sur l’atmosphère de Mui Né, il me tardait, car c’était la raison pour moi de cette étape ici à Mui Né, d’aller dans les dunes de sables, donnant des airs de désert aux environs.

La région est très sèche et aride et le paysage est loin des rizières et du paysage que l’on a tendance à se faire du Vietnam. Pour cette première journée sur Mui Né nous tâtons un peu car nous n’avons pas de carte des environs (mais le lendemain non plus, tout au pifomètre…).

Nous débarquons d’abord sur une dune à côté d’une grande 2×2 voies déserte, les dunes de sable du coin l’étant tout autant.

mui ne - nouvelle route deserte - vietnam

vaches gambadant mui ne - vietnam

Après ce stop improvisé, on rejoignait finalement les dunes “rouges” en suivant le panneau. La couleur du sable donne effectivement une teinte rougeâtre, ocre, tandis qu’il y a aussi dans la région des dunes blanches, où nous irons le lendemain.

Je vous conseille franchement de vous arrêter sur une autre dune au pif comme on l’a fait, c’est une bonne expérience de se retrouver seul au milieu de tout ce sable.

Les dunes rouges de Mui Ne

Aux dunes rouges “officielles”, il y a plus d’activités, quelques boutiques souvenirs, des restos. On y croise presque plus de locaux que de touristes.

Parmi les locaux, des enfants; qui proposent de se faire des glissades sur les dunes à l’aide d’une sorte de luge. Comme j’étais d’avis d’essayer, j’ai beau eu leur dire qu’on voulais d’abord se promener un peu, prendre nos photos, ils nous ont pas lâchés…

L’occasion aussi pour eux de papoter dans leur anglais pas trop mal pour certains, et de s’amuser avec nos appareils photo dans la mesure du raisonnable. On aimait bien cette atmosphère particlière, comme un air de désert, avec cette vue imprenable sur la mer. Nous y sommes restés du coup jusqu’au coucher de soleil.

Nous avons ensuite testé un massage (à l’huile) en revenant vers notre hôtel, avant d’aller manger (et tester la bière locale comme toujours !) au Smocky house, un restaurant du coin. Ça démarre bien. Voilà des vacances comme on les aime !

biere saigon bar mui ne - vietnam

L'article vous a plu ?

Note globale 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de vote. Soyez le premier à noter cet article !

L'article vous a plu ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.