Haut
  >  Conseils/Astuces Voyage   >  FAQ : le point sur les visas touristiques en Thaïlande
FAQ visas touristique en Thailande
5
(5)

Ceci est un article sponsorisé.

Les choses évoluant au fur et à mesure des années qui passent, voici un article récapitulatif des options de visas pour court et long séjours en Thaïlande. Dans un souci de clarté, je vais me concentrer ici uniquement sur les visas pour les séjours à caractère touristique.

1- Ai-je besoin d’un visa pour me rendre en Thaïlande ?

Commençons par la question la plus basique. En tant que tel, la réponse est à la fois oui et non. Avec une question aussi basique, on se retrouve déjà avec un réponse digne de la physique quantique. Bon mais je m’égare déjà, mais très concrètement, la réponse va dépendre de plusieurs points; à commencer par votre nationalité mais plus probablement de par la durée de votre séjour. Dans bien des cas, un visa ne sera pas nécessaire mais voyons cela plus en détail.

Dans tous les cas, vous aurez besoin d’un passeport avec une validité d’au moins 6 mois, incluant votre séjour (cela veut dire que si d’ici la fin du séjour, votre passeport aura moins de 6 mois avant expiration, il serait préférable d’anticiper et demander un nouveau passeport en amont de votre séjour au pays du sourire).

prêt pour le décollage passeport et café

1.1- Pour les séjours de moins de 30 jours

Il existe ce qu’on appelle une exemption de visa pour les détenteurs d’un passeport d’un des 56 pays ayant un accord bilatéral avec le royaume de Thaïlande. Ce n’est pas un visa donc, mais une autorisation de séjour gratuite, pour tout séjour ne dépassant pas 30 jours.

Si vous êtes donc Français, Belge, Luxembourgeois, Suisse ou même Canadien si l’on prend les principaux pays francophone (les pays d’Afrique n’en bénéficiant pas), vous pourrez alors vous pointer directement à l’aéroport sans aucune démarche à faire au préalable. À ce jour voici la liste complète des pays concernés par cet accord, dans l’ordre alphabétique :

  • Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Afrique du Sud.
  • Bahreïn, Belgique, Brésil, Brunei.
  • Canada, Corée du Sud.
  • Danemark.
  • Émirats arabes unis, États-Unis d’Amérique, Espagne, Estonie.
  • Finlande, France.
  • Grèce.
  • Hong Kong, Hongrie.
  • Indonésie, Irlande, Islande, Israël, Italie.
  • Japon.
  • Koweït.
  • Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg.
  • Malaisie, Maldives, Maurice, Monaco.
  • Nouvelle-Zélande, Norvège.
  • Oman.
  • Pays-Bas, Pérou, Philippines, Pologne, Portugal.
  • Qatar.
  • Royaume-Uni, République tchèque (Tchéquie).
  • Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.
  • Turquie
  • Ukraine
  • Vietnam.

À votre arrivée, l’immigration vous tamponnera une date de sortie correspondant au jour d’arrivée +29 jours (le 30e jour étant celui, compté, de votre arrivée).

panneau aeroport bangkok

Il reste important de mentionner qu’il vous est demandé une preuve de sortie du territoire, qui montre que vous comptez bien quitter le pays dans les 30 jours. On lit parfois aussi qu’il faut avoir suffisamment de cash pour couvrir le séjour (généralement, on parle d’un montant de 20 000 bahts).

En pratique, c’est peu demandé sur place, car les autorités savent qu’il est courant que des voyageurs viennent 30 jours en Thaïlande et en repartent via une frontière terrestre, continuant leur périple en Asie, sans connaître forcément leur date de départ.

Mais la réalité étant que ce sont plus généralement les compagnies aériennes qui exigeront cette preuve de retour pour éviter un éventuel refoulement une fois arrivé en Thaïlande. Il est donc souvent recommandé de réserver un transport à l’avance hors de Thaïlande. Cela peut être un bus transfrontalier ou si vous avez prévu un vol vers un autre pays d’Asie, ça fonctionne aussi, le tout est de montrer patte blanche et partir sereinement.

Autre point à préciser, dans le cas où votre séjour serait par exemple de 31 ou 32 jours, certains auraient tendance à conseiller de vous contenter de payer l’amende journalière (500 bahts, j’en reparle plus bas) par jour de dépassement plutôt que de perdre une journée à l’immigration pour une prolongation.

Perso, je ne recommande pas spécialement cette solution, car c’est se mettre en défaut avec les autorités. Il suffit d’être contrôlé le mauvais jour et de tomber sur les mauvaises personnes et cela pourrait vous compter bien plus cher qu’une journée de perdue.

1.2- Pour les séjours supérieur à 30 jours

Si vous prévoyez un séjour dépassant les 30 jours consécutifs, vous avez alors 2 solutions principales qui s’offrent à vous. L’une étant de faire une demande au préalable d’un visa tourisme, et l’autre impliquant de faire une visite auprès des autorités de l’immigration sur place. Vous comprendrez que l’une ou l’autre de ces solutions a ses avantages/inconvénients. Mais voyons ceci plus en détail.

bureaux immigration bangkok chaeng watthana visas long séjour

Ce bâtiment devrait être familier pour certains.

1.2.1- Exemption de visa : prolongation de 30 jours sur place

L’option la plus simple si vous ne voulez pas vous embêter avant de partir avec les démarches administratives,c’est d’opter pour une exemption de visa, avec donc l’obtention des 30 jours initiaux, puis de demander une prolongation sur place. Ceci étant valable si la durée totale de votre séjour est inférieur à 60 jours.

Pour se faire, rendez-vous au bureau d’immigration le plus proche de la ville où vous vous trouvez. Il y a des bureaux d’immigration ou équivalent dans toutes les principales villes touristiques, Bangkok, Pattaya, Phuket, Krabi, Chiang Mai pour ne citer que celles là.

  • voir la liste complète et adresses ici
  • il y a aussi le site officiel qui permet de situer le bureau le plus proche (même si ça utilise la “demo” de Google Maps et donc pas des mieux en terme de visibilité et fonctionnalité).

Avec cette solution, calculez bien vos dates pour ne pas vous tromper si jamais vous avez besoin précisément de cette durée, car toute journée de dépassement se fera sanctionner par une amende de forfaitaire de 500 bahts par jour avec un plafond à 20 000 bahts mais par principe et éviter de se faire black-lister, autant respecter les durées de séjours autorisés.

Notez qu’autrefois, ce service de prolongation des visas à Bangkok se faisait au “Government Complex” à Chaeng Watthana, une avenue au nord de Bangkok. À l’heure où je rédige ces lignes (Janvier 2021), le service des prolongations d’exemption de visa a été déplacé (a priori provisoirement) dans un nouveau bâtiment situé à Muang Thong Thani, situé plus loin sur la même avenue. Voir map ci-dessous et les infos sur le lien suivant Immigration Muang Thong Thani.

nouveaux bureaux immigration visa court séjour muang thong bangkok

Le bureau “provisoire” pour les extensions d’exemption de visa à Muang Thong Thani.

queue immigration muang thong

La queue une fois sont ticket en poche, on comprend bien en étant dans le parking que c’est censé être provisoire.

La prolongation peut être effectuée dans les sept jours avant la date limite de fin de visa.

Cela implique qu’il n’est pas nécessaire d’attendre le dernier jour de validité de votre exemption de visa. On serait tenté de se dire qu’en s’y prenant trop tôt, on perd les journées restantes, mais il n’en est rien, car simplement, la prolongation se fait à partir de la date du dernier jour de validité et non en fonction du jour de votre venue pour prolonger.

Liste des documents à prévoir :

  • Formulaire TM7 de demande d’extension de visa, à demander sur place ou à télécharger sur ce site (c’est le seul qui marche, bonne chance sinon pour le télécharger sur le site de l’immigration ça ne marche généralement pas…
  • Une photo d’identité au format 4×6 cm (possible à faire sur place si vous êtes dans un bureau important comme à Bangkok).
  • Votre passeport avec la carte de départ (departure card) TM6 que vous avez remplie à votre arrivée en Thaïlande (ne la perdez pas !).
  • Une photocopie de la dite carte TM6
  • Une photocopie de votre passeport, incluant la première page ainsi que la page avec votre tampon d’entrée en Thaïlande.
  • 1 900 baht à payer cash uniquement.

Soyez patient et ne montrez pas d’énervement face aux possibles longues attentes, ça ne vous desservira pas ni ne vous aidera à aller plus vite, prévoyez juste un bon bouquin et de quoi vous occuper 😉

Dans ce cas, vous êtes limité qu’à une seule prolongation tout en restant dans le pays, autrement il y a la solution suivante.

1.2.2- Exemption de visa : effectuer un “visa run”

L’alternative classique étant simplement de sortir du territoire pour y revenir plus tard. Ce que l’on appelle communément un “visa run”. Théoriquement, vous pouvez revenir dans la foulée, mais dans la pratique, cette solution est surtout utilisée si vous comptez séjourner en Thaïlande en plusieurs temps (voir le paragraphe ci-après pour le cas des multi-séjours). C’est une possibilité facile si lors de votre voyage en Thaïlande, vous prévoyez de vous rendre dans une province frontalière (par exemple Chiang Rai, qui comporte des frontières avec le Laos et la Birmanie).

Un “visa run”, comment ça marche ?

Concrètement, lorsque vous sortez de Thaïlande, cela annule votre exemption de visa en cours, mais lorsque vous re-rentrez, vous aurez de nouveau droit à 30 jours d’exemption.

passage frontiere immigration thai

Passage de la frontière Lao-Thai par les terres.

Ce n’est en aucun cas à utiliser si vous compter éviter d’obtenir un visa au préalable mais comptez rester 3 mois d’affilé dans le pays, car vous êtes limité à deux entrées par voie terrestre par année calendaire (toutefois, cette limitation ne s’applique pas avec une arrivée par les airs, si votre séjour ne dépasse pas 180 jours par an).

annonce ambassade thai france exemption de visa

1.2.3- Visa de tourisme 60 jours

Si votre séjour est prévu pour au moins deux mois d’affilé et plus précisément 60 jours, vous pouvez lors prévoir une demande de visa dans votre pays d’origine en vous rendant dans l’ambassade de Thaïlande ou Consulat le plus proche de chez vous (voir la liste des ambassades et consulats de Thaïlande en France).

Enfin, plus précisément, depuis mars 2019, il faut au préalable effectuer une inscription sur le site www.thaievisa.go.th et régler les frais de visa en ligne. Cela s’apparente aux e-visas que l’on retrouve pour certains autres pays d’Asie (comme le Vietnam par exemple) mais la démarche, censé éviter justement un déplacement physique à l’ambassade, n’est qu’une étape ici avant de prendre rendez-vous auprès de l’Ambassade sur le même site afin de présenter votre dossier…

Liste des pièces à fournir pour le dossier :

Les documents ci-dessous sont à présenter uniquement sous forme papier A4 :

  1. Votre passeport (original + photocopie). Gardez à l’esprit que le passeport doit être valable au minimum 6 mois à partir de la date de départ
  2. Une photo d’identité en couleur
  3. Une photocopie de titre de séjour (uniquement pour les titulaires de titre de voyage et les étrangers qui résident en France) ou le justificatif de domicile pour les détenteurs de passeports européens (facture EDF ou opérateur téléphonique)
  4. Une photocopie de la réservation de vos billets d’avion (incluant le billet entrée ET de sortie du territoire thaïlandais dans un délai inférieur à 90 jours)
  5. Une assurance maladie obligatoire, personnellement, je recommande ACS, avec qui je suis affilé.
  6. Confirmation d’une réservation de logement pour les 7 premières nuits. Probablement l’une des contraintes propre à ce visa puisque ça demande à “bloquer” au moins votre première semaine en Thaïlande.
    Dans le cas où vous êtes hébergé par des personnes résident en Thaïlande : il faut demander une lettre d’invitation avec une photocopie de sa pièce d’identité signée, ainsi que le registre de domicile et si cela s’applique, joindre selon, le contrat de location, quittance de loyer, facture de gaz ou d’électricité.
  7. Une photocopie d’un justificatif financier (monnaie en euro), il s’agit des relevés bancaires des 3 derniers mois, avec un montant de 2 000 € minimum par demandeur (4 000 € si vous êtes un couple avec compte commun par exemple). Vous pouvez le cas échéant, demander une attestation bancaire signée et tamponnée par la banque. Notez qu’une photocopie du livret de famille est demandée dans le cas où le relevé de compte bancaire n’est pas au nom de demandeur, par exemple, si âgé de moins de 20 ans.
  8. Prévoyez la somme de 30 € (uniquement en espèces, pour un visa simple entrée)
  9. N’oubliez pas de vous munir de la convocation de rendez-vous.

Attention, ces informations sont valables hors COVID, à vérifier sur le site de l’Ambassade royale de Thaïlande en France pour être sûr et voir les infos à jours.

Notez que ce visa, comme l’exemption de visa, n’est valable de base que pour une seule entrée. Cela signifie que si vous sortez de Thaïlande avant les 60 jours, vous perdez alors votre visa. Si vous prévoyez une sortie hors de Thaïlande dans le cadre de votre voyage en Asie, vous pouvez alors faire la demande au préalable d’un re-entry permit. Cette dernière se fait également au service d’immigration le plus proche de la ville où vous vous trouvez en Thaïlande mais peut aussi se demander aux aéroports internationaux (Suvarnabhumi et Don Muang à Bangkok par exemple ont un bureau sur place).

La démarche est assez simple, pour demander un re-entry permit, il vous suffit de :

  • Un formulaire TM-8 rempli
  • Photo couleur (4 x 6 cm)
  • Photocopie du passeport (page principale et dernier tampon d’entrée)
  • Vous acquitter d’un montant de 1 000 bahts si un seul aller-retour et 3 800 bahts si vous comptez faire plusieurs aller-retours

Enfin, tout comme l’exemption de visa, le visa de tourisme de 60 jours peut être prolonger de 30 jours sur place, portant la possibilité totale de séjourner 90 jours dans le royaume (c’est pour ça que vous verrez la validité du visa marqué comme étant de 90 jours). La démarche est similaire à la prolongation d’exemption de visa et coûte également 1 900 bahts.

Là encore, cette prolongation ne peut être effectuée qu’une seule fois, après quoi, vous devrez impérativement sortir de Thaïlande, mais rien ne vous empêche alors de revenir et d’obtenir une exemption de visa gratuit de 30 jours, passant votre séjour total à 120 jours. Ce n’est pas forcément la solution la plus adéquate selon votre projet car vous pouvez simplement demander un visa multiple entrée lors de votre demande initiale, vous permettant de rester la durée maximum dans le pays avec ce type de visa soit 3 x 60 jours d’un coup. Toutefois ce dernier n’est pas donné puisqu’il coûte 150 €.

2- Que faire en cas de multi-séjours en Thaïlande ?

Par multi-séjours, j’entends le fait que vous atterrissez à Bangkok, visitez d’abord le nord du pays par exemple, sortez dans un pays voisin pour le visiter puis revenez de nouveau en Thaïlande pour vous rendre dans une autre zone du pays, le sud souvent dans ce cas.

Si vos séjours font chacun moins de 30 jours, alors non, pas besoin de visa. Car au premier séjour, comme évoqué plus haut dans le chapitre 1.2.2- Exemption de visa : effectuer un “visa run”, vous aurez droit à une exemption de visa à votre première venue, donc 30 jours et y aurez de nouveau droit en y revenant plus tard pour votre 2e séjour, cumulant donc 2 x 30 jours aisément.

Pour rappel, vous serez limité à 2 fois par année calendaire pour le franchissement par voie terrestre. Par les airs, cette limite ne s’applique pas, mais vous ne pouvez dépasser un séjour cumulé de 180 jours sur une période d’un an.

petits bouddha pays du sourire

Le pays du sourire qu’on vous dit !

Enfin comme évoqué dans la section sur le visa tourisme de 60 jours, vous pouvez faire une demande de visa multiple entrée (METV), qui vous permet de rentrer et sortir librement du pays en obtenant à chaque entrée 60 jours, dans la limite des 180 jours par an toujours.

3- Comment obtenir facilement mon visa pour la Thaïlande ?

Comme expliqué plus haut, la version classique est de se rendre à l’ambassade de Thaïlande la plus proche de chez vous avec la liste des documents demandés. C’est une démarche qui peut s’avérer contraignante, car les jours d’ouvertures et les horaires correspondent aux jours travaillés… Cela demande donc en général à prendre un jour de congé et mieux vaut ne pas oublier un document.

vue bangkok riviere chao phraya

Les démarches à l’ambassade peuvent s’avérer d’autant complexes que les conditions d’entrée et donc les documents exigés peuvent changer d’une année à une autre. On en vient donc à l’utilisation de compagnies spécialisées dans l’obtention de visas.

C’est par ailleurs pour cette option que j’avais moi même opté lors de mon arrivée en Thaïlande, puisque j’avais débarqué avec un visa tourisme double entrée, que j’avais donc demandé via une société histoire de simplifier les démarches et pas me prendre la tête.

Pour se faire vous avez par exemple evisa-tourisme qui propose le Visa Thaïlande (c’est le sponsor de cet article), sinon vous avez aussi des sociétés comme Rapide Visa ou Action Visas qui sont réputées. Je suis par ailleurs affilié chez ces derniers et vous pouvez utiliser le widget ci-dessous pour être dirigé vers la bonne page ou simplement vous rendre directement sur la page des visas pour la Thaïlande.

L’article vous a plu ? partagez sur le Pinterest !

pinterest faq les visas en thailande

L'article vous a plu ?

Note globale 5 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore de vote. Soyez le premier à noter cet article !

L'article vous a plu ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

Commentaires:

  • Donadio Annie

    19/11/2018

    Bonjour Romain,
    Arrivée en Thaïlande avec un visa 60 jours, je fais un aller-retour à Tachilek, Birmanie. Puis 10 jours en Thaïlande et départ Laos pour 25 jours. En revenant je compte faire un visa 60 jours à Ventiane car nous resteront 3 mois encore en Thaïlande.
    Tu connais les démarches à faire pour ce 2em visa à Ventiane ?
    Merci pour ton blog

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.