Haut
  >  Voyage en Corée du Sud   >  Andong   >  Andong : passage éclair dans la Capitale de la culture spirituelle coréenne
andong capital of the korean spirit coree du sud
5
(1)

Andong est une ville de Corée du Sud bordant le fleuve Nakdong, située à 3h au Sud-est de Séoul. C’était pour nous un point de passage pour nous rendre ensuite dans le village folklorique d’Hahoe, situé à 25 km à l’ouest d’Andong. Si on aurait pu partir très tôt de Séoul, prendre un bus depuis Andong vers Hahoe et revenir sur la ville avant de poursuivre notre route plus au sud, on voulait temporiser un peu et pas non plus être dans la course. Du coup, on décidait d’y passer une après-midi et dormir sur place, avant de pouvoir visiter plus tranquillement Hahoe le lendemain et revenir prendre le bus à Andong pour nous rendre à notre prochaine étape, à savoir Gyeongju.

Brève histoire d’Andong

Évidemment, un article de mon blog ne serait pas complet sans un petit point sur le passé, histoire de comprendre là où on met les pieds. Et donc pour être plus exact sur ma phrase d’introduction, cette grande ville, de 185 000 habitants, est située dans la province de Gyeongsang du Nord, qui forme en grande partie ce qui était autrefois le royaume de Silla, l’un des trois formant la période justement dite, « des Trois Royaumes », qui s’étala de 57 av. notre ère jusqu’en 668 de notre ère, une distinction est faite pour la période suivante, de 668 jusqu’en 935, où l’on parle alors de Silla unifié.

En effet, à ses débuts, les trois royaumes en question ne couvraient alors qu’une petite partie sud de l’actuelle Corée du Sud, avec Baekje à l’Ouest, Gaya au Sud et Silla à l’Est, dont sa capitale n’était autre que Gyeongju, notre prochaine étape justement. Durant cette période, le reste du pays était essentiellement composé du puissant royaume de Goguryeo (aussi épelé Koguryo). Les choses évolueront en faveur de Silla qui, à son apogée, englobera l’équivalent de toute la Corée du Sud en 935.

histoire carte des trois royaumes coree du sud

Carte des « Trois Royaumes ». Par Myself — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, Lien

Pour en revenir à Andong, la ville est fondée dès l’an 1 avant JC par le peuple Jinhan, formée par une confédération de 12 communautés vivant le long de la rivière Nakdong. Jusqu’au 10e siècle, la petite cité est connue sous le nom de Gochang. Appellation qu’elle perdra suite à une bataille opposant le royaume de Baekje, sous l’impulsion de son nouveau souverain, Gyeon Won. Ce dernier porte le nom dynastique de Hu-Baekje, ou Baekje postérieur.

Il est soutenu par un riche marchand du royaume de Silla, Wang Geon, qui se proclame roi d’un nouveau royaume, Goryeo, éclatant de cette façon le royaume unifié de Silla. Ainsi, les forces de Hu-Baekje et l’armée de Goryeo prirent le contrôle de la ville en 930 et Wang Geon renomma Gochang en Andong, qui garde depuis précisément son blase depuis plus de mille ans. Pour l’anecdote, dès 935, Wang Geon réussira pour la première fois à unifier la péninsule de Corée dans son ensemble.

Portrait du souverain de Goryeo, Wang Geon.

Jusqu’à la fin de la dynastie Joseon (1392-1910), Andong était la capitale administrative locale mais aussi un centre important d’apprentissage confucéen, produisant un certain nombre d’érudits et de dirigeants politiques. La région d’Andong est aujourd’hui connue pour sa préservation des pratiques culturelles traditionnelles telles que la danse des masques Hahoe, et ses villages historiques de Hahoe et Yangdong, tous deux désignés comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2010.

La renommée internationale d’Andong vient notamment de la visite de la reine Elizabeth II en 1999. La souveraine du Royaume-Uni aurait demandé à être emmenée dans l’endroit le plus « coréen » de Corée, et c’est naturellement à Andong qu’elle fut dirigée, y célébrant là son 73e anniversaire.

Le marché couvert d’Andong

L’après-midi était déjà bien entamé quand on débarquait à Andong depuis notre train pris à Séoul. On avait un gros 1/4 d’heure à marcher depuis la gare pour rejoindre notre hôtel. L’occasion d’avoir un aperçu de la ville, qui semble assez paisible. Au passage, on coupait à travers une galerie couverte, un marché qui s’avéra être le seul point d’intérêt qu’on a eu le temps de visiter par la suite.

arrivee gare andong coree du sud

Nous voilà arrivés à la gare d’Andong.


porte rue andong coree du sud

Premiers pas dans la ville.

dans la rue a andong coree du sudrue andong coree du sud

Car une fois qu’on avait trouvé notre hôtel et procédé au check-in (et après un petit break), on revenait vers cette allée couverte, indiquée comme l’Andong Old Market. Après je sais pas si c’est réellement vieux car je n’ai vraiment trouvé d’infos sur ce marché, son histoire etc.

Concrètement, c’est une zone qui couvre une rue sur environ 200 m, même si autour, on trouve pas mal de commerces et on peut largement assimilé cet endroit comme étant le centre-ville.  Si l’on croisait quelques boutiques vendant des vêtements, le gros des vendeurs était des épiciers, poissonniers et autres étals liés à la bouffe.

Au milieu de tout ça, se trouvaient aussi quelques petits restos. Après être allés au bout de la partie couverte, où s’alignent d’autres marchands, on faisait justement demi-tour pour revenir à l’un des restaurants croisés, car après tout, on commençait à avoir faim même s’il n’était pas tout à fait 17h.

andong coree du sud

C’est parti pour une courte balade.


entree andong old market coree du sud

A l’entrée du marché.


symbole andong ville culturelle coree du sud

On croise rapidement le symbole de la ville, les masques folkloriques.


Et là, ce fut l’occasion de tester la boisson locale, le soju, un spiritueux à base d’alcool de riz, souvent aromatisé. Notre version, d’après le dessin sur l’étiquette, est aromatisé à la patate douce… En tant que tel, c’est un alcool plus fort que le vin puisque notre petite bouteille était à 16,7 %, donc à consommer avec modération. Après ça passe dans le goulot assez facilement, mais je ne peux pas dire que j’en suis fan. Au moins, j’aurais goûté une spécialité locale.

Pour ce qui est du repas lui-même, on avait pris un plat commun, qui venait sous la forme d’un gros bol dont une image est plus parlante que des mots.

Tandis que je piochais tous les morceaux de poulets, madame se régalait des kimchis à foisons. La sauce, Corée oblige, était piquante mais pour nous, habitués, ce n’était qu’une simple formalité. Un petit repas en simplicité, qui fut notre seule expérience culinaire à Andong puisqu’on partait dès le lendemain voir le village d’Hahoe. On ne repassait à Andong que pour prendre le bus dans la station en bordure de la ville.

En sortant du restaurant, il n’était que 18h mais il faisait déjà nuit, on se baladait vite fait autour des galeries couvertes, le temps de trouver un endroit pour déguster un petit dessert. On n’avait pas particulièrement planifié de se prendre un peu de sucré ce jour, mais en passant devant la boutique, le Mammoth Bakery, ça nous donnait envie. Après ça, on rentrait tranquillement se poser dans notre chambre et ainsi se terminait notre très bref visite d’Andong.

autour du marché andong coree du sud

Où dormir à Andong

Alors oui, d’ordinaire, c’est plutôt un chapitre que j’ajoute en fin d’article, mais comme ce dernier est plus court que d’hab, j’ai envie de présenter les choses dans l’ordre où on les a découverte. Et c’est donc bien à notre hôtel qu’on se dirigeait dans la foulée en sortant de la petite gare d’Andong. L’avantage d’une petite ville, c’est qu’on a tout fait à pied, puisqu’il n’y avait que 1 200 m pour faire le trajet entre la gare et notre hôtel, le Gwang Seok Dong Guest House & Hostel. Depuis ce dernier, il n’y avait que 500 m pour se rendre à notre seule visite dans la ville, le vieux marché.

Gwang Seok Dong Guest House & Hostel

Budget : à partir de 40 €

Le choix s’est surtout fait pour son emplacement dans la ville, comme évoqué plus haut, il est non loin du marché couvert et à une distance raisonnable à pied de la gare, sans compter un tarif restant abordable, cela en faisant un bon choix. La chambre était fonctionnelle, un vrai petit appart’ puisqu’on avait même un lave-linge en plus du classique petit frigo. Il y avait aussi un évier, four à micro-onde, et même une machine à café. Fun fact, j’ai jamais vu autant de prises électriques dans une chambre d’hôtel (et dans une pièce tout court, surtout de petite taille).

L’article vous a plu ? partagez sur le Pinterest !

L'article vous a plu ?

Note globale 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de vote. Soyez le premier à noter cet article !

L'article vous a plu ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

Commentaires:

  • jean louis

    27/06/2022

    je suis devenu un fan de la thailande ,j y suis allé 5 fois en famille on est tombé amoureux,j aime beaucoup vos postes
    a bientot

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.