Mae Salong, un petit bout de chine en Thailande

Mae Salong, un petit bout de chine en Thailande

Mae Salong, voilà 2 mots qui ne sonnent pas forcément familier pour qui vient en Thailande régulièrement et encore moins si vous n’êtes qu’en préparation de votre premier voyage. Et pour cause, Doi Mae Salong et son village principal sont un peu perdus aux milieux des montagnes du nord de la Thailande, non loin de la frontière avec la Birmanie.

Le village, dont le nom officiel est répertorié comme Santikhiri (mais toujours largement référé à Mae Salong, du nom de la montagne sur laquelle se trouve ce petit bout de Chine), offre un véritable voyage sans avoir besoin de bouger dans un autre pays.

Ouverte au tourisme que depuis 1994, elle a peut changée, même si depuis ma première venue (qui remonte à début 2010 avec mes parents) on peut remarquer l’apparition de boutique hotel (et d’un 7/11 !) quand il y avait vaguement que quelques guesthouses auparavant.

Histoire : L’armée « oubliée » de Mae Salong

En fait de « communauté », il s’agit là d’une véritable armée. Une majorité des familles composant Mae Salong étant des anciens de l’armée anti-communiste du KMT (Kuomintang), ayant combattu l’armée de Mae Zedong durant la guerre civile chinoise à la fin des années 40. Vaincue en 1949, une bonne partie de l’armée vint se réfugier à Taiwan, quand 2 régiments de la 93e division refusèrent de laisser tomber le combat.

Ceux-ci, se frayant un chemin à travers le Yunnan, province du sud-ouest de la Chine, allèrent d’abord se réfugier dans la jungle de l’état Shan en Birmanie.

doi mae salong - thailande

Celle-ci voyant d’un mauvais œil une armée étrangère sur son sol les chassèrent assez vite. Et c’est dans les montagnes de Mae Salong qu’ils trouvèrent refuge au début des années 60, emmené par leur leader, le général Tuan Shi-wen, dont sa tombe se trouve à Mae Salong et se visite.

Le gouvernement Thailandais voyait là une opportunité d’avoir un « protecteur » contre les communistes, ils offrirent la nationalité à la plupart des familles de ces soldats de « l’armée oubliée » en échange de leurs services, visant notamment en empêcher l’avancée des armées communistes Birmanes et Thais, très actives à l’époque dans ces régions montagneuses.

Pour compléter un peu la partie historique, Libération avait écrit un article à propos de Mae Salong (à lire ici).

Quoi faire et voir à Mae Salong

Parce que la Thailande aime bien les surnoms, Mae Salong est surnommé la « petite Suisse »… Pourtant, qu’on se le dise, Mae Salong a plus des allures de village du sud de la Chine. Enfin, village, petite ville, je ne suis pas sûr de la nomination des lieux en rapport avec sa taille, modeste soit-elle mais un minimum développée. L’ambiance y reste clairement unique, avec ses maisons dans le style chinois et les écriteaux en chinois vous faisant oublier que vous êtes bien toujours en Thailande…

maison chinoise mae salong - thailande

école doi mae salong - thailande

Lors de ma première venue, je croisais une salle de classe ouverte, et le chinois était au programme… Les plus anciens ne parlent d’ailleurs pas d’autre langue que leur dialecte d’origine, provenant du Yunnan.

En tant que telle, Mae Salong est un peu endormie, elle n’a pas un charme fou, mais elle ne laisse pas indifférente non plus. Je dirais qu’elle mérite au moins une petite balade à travers, notamment pour voir son marché. En fait, il y a 2 marchés, l’un est immanquable puisque situé sur le bord de la route principale est reste plus tard dans la journée (je sais pas jusqu’à quelle heure).

L’autre marché est dans une petite rue un peu plus loin (proche du Shin Sane Guesthouse) et n’a lieu que tôt le matin jusqu’à 8h.

vendeuse marché matin mae salong

marché matin mae salong - thailande

En plus de la tombe du général, il y a aussi un mémorial à la mémoire de ces soldats de la 93e division, le Division 93 Memorial.

Wat Santikhiri

Surplombant Mae Salong, le temple est en 2 parties. L’une avec son petit bâtiment classique et sans réel intérêt (à mes yeux), l’autre, est composée d’un grand chedi à la mémoire de la reine mère Srinagarindra, en haut de la montagne. Le chedi est accessible pour les plus motivé par escalier mais sinon une route vous mènera en haut.

De là, vous aurez une belle vue sur tout le village et les montagnes environnantes.

chedi surplombant mae salong - thailande

Le chedi vu depuis le « bas ».

paysage doi mae salong - thailande

Sur la route menant au sommet et son chedi.

chedi mae salong - thailande

temple sommet mae salong - thailande

A côté du chedi, sur la montagne surplombant Mae Salong.

vue mae salong - thailande

La vue sur Mae Salong depuis le chedi.

Les plantations de thé de Mae Salong

Vous êtes ici au cœur du fameux triangle d’or, et si la région fut une plaque tournante pour le trafic d’opium, il n’en est rien aujourd’hui et c’est une toute autre culture qui est faite dans ces montagnes.

Ce qui a fait la réputation de Mae Salong aujourd’hui, ce sont les plantations de thés jalonnant ses flancs de montagnes. La qualité des sols dans la région et l’altitude, située entre 1200 et 1400m en font un endroit parfait pour la culture du thé. Plus précisément, la région produit majoritairement un type de thé chinois de haute qualité appelé « oolong » (ce qui veut dire dragon noir en chinois).

101 tea plantation mae salong - thailande

plantation thé 101 mae salong

Parmi les producteurs les plus connus, il y a 101 Tea plantation ou Wang Put Tan. À la première, vous pourrez y faire des dégustations, emplettes sur place tout en admirant la vue sur les plantations de thé. Il n’est pas possible à ma connaissance de visiter l’intérieur de l’usine.

En revanche, j’avais pu aller dans celle du Wang Put Tan, situé en face du Boutique Hotel du même nom. Je retrouvais là tout le processus déjà vu lors de notre visite d’une usine dans les plantations de thé de Nuwara Eliya au Sri Lanka.

Si vous appréciez le thé, Mae Salong fera votre bonheur. Vous trouverez pléthores de magasins et salon de thé, probablement plus qu’il n’y de restaurants d’ailleurs…

Dans les environs de Mae Salong

Avant l’arrivée de ces Chinois du Yunnan, de nombreuses tribus montagnardes peuplaient déjà les environs de Mae Salong. On y trouve ente autres des Akha, Yao, Karen, et Hmong qui provenaient eux même du sud de la Chine et du Myanmar voisin.

En parcourant les montagnes du coin, vous pourrez donc tomber sur des villages typiques, mais il faudra chercher et un bon véhicule, 4×4 de préférence, est de mise dans ce cas. Lors de ma première venue dans la région, j’avais profité de la location d’un 4×4 avec mes parents pour justement explorer un peu les alentours et j’étais tombé sur l’un de ces villages difficilement accessible, en suivant un chemin non goudronné au pif.

Ce n’est que 6 ans plus tard, après un travail de recherche dans les détails de mes photos, que j’ai pu retrouver enfin où c’était sur Google Maps (et je vous en fais profité du coup !)

Un peu plus loin au nord-ouest, si vous êtes dans le coin en Novembre ou Décembre, c’est la saison des tournesols mexicains, qui recouvrent des pans de montagnes à certains endroits. C’est le cas au Doi Hua Mae Kham.

Le trajet jusque-là vaut déjà largement le coup, si vous n’êtes pas sujet au mal de montagne car bonjour les virages ! En arrivant, vous verrez ce village perché tout entouré de fleurs jaunes, un festival y est d’ailleurs célébré à cette occasion, réunissant toutes les tribus qui compose ce village et ces environs (festival que je loupais à un jour prêt, car je ne connaissais pas la date…).

doi hua mae kham

Sur le Doi Hua Mae Kham, en pleine floraison.

Comment aller à Mae Salong

Mae Salong est à 70km seulement au nord-ouest de Chiang Rai. C’est aussi accessible depuis Thaton, situé à 45km de l’autre côté.

En bus, il n’y a pas de trajet direct. Il faut prendre un bus pour Mae Sai (plateforme 5 au terminal de bus de Chiang Rai, sinon il y a aussi des songthaews). Il faut descendre à Pasang situé le long de la route principale (n°1) demandez à descendre en face de la station PT, à la jonction avec la route 1130, qui monte vers Mae Salong. De là vous trouverez des songthews montant vers Mae Salong.

Arrivez le plus tôt possible car après 13h00 il n’y aura plus personne pour vous y emmener..

L’autre option est de descendre plus tôt à Mae Chan, des songthaews passant aussi par la route 1089 puis montant à Mae Salong. Dans les 2 cas, il devrait vous en coûter 60 Bahts par tête + le trajet depuis Chiang Rai. Possible en charter, cela devrait vous coûter 400 Bahts.

paysage doi mae salong - thailande

En voiture, même principe, 2 choix, soit d’abord monter vers Pasang par la route 1 puis bifurquer à gauche sur la route 1130, soit prendre la 1089 à partir de Mae Chan puis monter via la 1130.

Comptez au moins 1h30 pour faire ce trajet, vu les nombreux virages qui vous attendent, mais la route est belle 😉

Où manger et dormir à Mae Salong

Pour ce qui est de manger, je dirais que les choix sont limités, et, à moins d’voir un restaurant dans vote hôtel, vous risquez vite de vous retrouver dans la même situation que moi…

A savoir qu’en marchant le long de la rue principale, vous verrez peu de lumière, jusqu’à un endroit, à côté du 7/11… Il y a le CJ Coffee & Tea qui proposent quelques plats. Sinon j’avais testé le restaurant en terrasse de l’hôtel My Place (que je recommande aussi).

restaurant jc coffee mae salong - thailande

Le CJ Coffee, et la lumière fut !

mae salong de nuit - thailande

Sinon fait tout noir…

Pour ce qui est de dormir voici mes 3 choix testés à ce jour :

Shin Sane Guesthouse, qui se targue d’être la première GH de Mae Salong (et l’est resté longtemps), c’était lors de mon premier séjour, c’était assez basique, tout comme le prix et un bon accueil. Depuis ils viennent de finir d’agrandir et je vais tester ça très prochainement. A partir de 800 Bahts.

shin shane guesthouse mae salong - thailande

La Shin Shane guesthouse lors de ma première venue.

Wang Put Tan Boutique Hotel, celui-ci a un charme indéniable et une superbe vue, le fait qu’il est un peu victime de son succès et souvent plein pendant la haute saison, prenez y vous à l’avance. A partir de 1055 Bahts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Phumektawan Resort, un coup de cœur dans la région de par l’accueil ! Voilà une famille qui sait recevoir ! Si l’hôtel a des allures de « grand », son fonctionnement n’en reste pas moins familial. La vue depuis la boutique et restaurant situé en contre haut est juste sublime. La mama vous fera une vraie cuisine du Yunnan délicieuse (moi qui ne suis pas fan de la cuisine chinoise !). Son seul inconvénient est d’être un peu à l’écart du « centre » de Mae Salong (et généralement plus cher que les 2 autres), il est donc préférable d’être véhiculé pour y séjourner. A partir de 1015 Bahts mais généralement autour de 2500 Bahts.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mae Salong en résumé (carte)

Voici une carte pour vous repérer avec la liste de lieux évoqués dans l’article.

Je conclurai que si vous avez une journée ou 2 de battements entre un séjour à Chiang Rai et Chiang Mai, Mae Salong vaut définitivement le coup d’y faire un tour. Un coup de coeur dans cette région du triangle d’or, moins visité et plus calme qu’autour de Chiang Mai.

paysage doi mae salong - thailande

À noter que les week-ends il peut y avoir plus de monde, les Thais aimant profiter de cet air frais des montagnes, particulièrement pendant la période hivernale (de Novembre à début Février).

Alors, on embarque pour un petit tour en « Chine » ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

2 Avis

  1. Donadio Annie 2 semaines ll y a

    Bonjour Romain,
    Nous y étions en janvier 2016, un grand coup de cœur. Ton reportage me rappelle de très bon souvenirs et tes photos sont supers. Nous y sommes retourné en février cette année, pour justement prendre le temps de faire les villages alentours. Comme toi au pif, et nous nous sommes arrêtés à ce village dont tu parles. Nous avons parlé (avec les mains et les sourires) avec 3 femmes qui fumaient leur pipe devant une maison. Pleins d’émotions;

    • Auteur
      Romain 1 semaine ll y a

      Bonjour,

      Heureux que ça ravive de bons souvenirs, Mae Salong a vraiment un je ne sais quoi qui me plait, et je vois que je ne suis pas le seul 😉

Laisser un commentaire

Mae Salong, un petit bout de chine en Thailande

by Romain time to read: 8 min
2