Haut

Vietnam

Le Vietnam en bref :

  • Capitale : Hanoï
  • Superficie : 330 967 km²
  • Pays frontaliers : Cambodge, Chine, Laos
  • Langue officielle : Vietnamien
  • Monnaie : Dong (VND, en 2019 : 1 € = 26 000 Dongs)
  • Religion : 73.2 % diverses religions traditionnelles, 12.2 % bouddhistes, 8.3 % chrétiens
  • Indépendance : de la France en 1945
  • Régime : République socialiste du Viêt Nam
  • Administration : 58 provinces (et 5 municipalités au fonctionnement administratif similaire)
  • Population : 96 millions d’habitants
  • Visa pour les français : exemption de 15 jours (au delà, il faut un visa ou e-visa)
  • Budget moyen quotidien : 33 € / personne
  • Décalage horaire avec la France : +5h (heure d’été)
  • Meilleure période : un peu toute l’année en fonction de l’endroit
  • Durée de vol : 13h en moyenne (vol direct Paris → Saigon (Ho Chi Minh Ville), 17h si vol vers Hanoï, avec une escale minimum)
  • Prises électriques : voltage – 220 V; type(s) de prise(s) : A, C, G
  • Indicatif téléphonique : +84

Pourquoi visiter le Vietnam ?

Offrant des paysages variés, le charme du pays est indéniable, du delta du Mékong au sud jusqu’aux montagnes du nord, peuplées par différentes ethnies, le Vietnam saura vous enchanter. On y retrouve des rizières à gogo, des pics de roches karstiques abritant quelques merveilles. On peux citer quelques très belles grottes (dont Hang Son Dong, la plus grande cavité souterraine du monde), mais aussi la fameuse baie d’Halong ou encore Tam Coc, sa version « terrestre ».

Enfin, même si le pays reste moins réputé pour ça, comme d’autre pays d’Asie du Sud-est, le Vietnam possèdent quelques belles îles et plages bordant ses côtes sur plus de 3 200 km qui complètent cette palette de choix quant aux décors que vous pouvez parcourir.

Le brouhaha des rues, vivantes et colorés et ces nombreux vestiges de l’ex-royaume complète les attraits de ce pays qui reste un des incontournables en Asie.

divers facettes vietnam

Le Viêt Nam, plus généralement orthographié dans sa forme « simplifié » Vietnam, possède pourtant un lourd passé, qui se ressent parfois dans le contact avec les habitants. Tout le monde a en tête la guerre du Vietnam, qui a démarré dès 1955 et ravagé le pays particulièrement entre 1965 (avec l’entrée en guerre controversé des États-Unis) jusqu’en 1975.

Les conséquences sont encore visibles aujourd’hui et le conflit fait encore des victimes indirectes, suite à l’abondance des bombardements contenant de l’agent orange. Le pays possède aussi une histoire commune avec la France, le Vietnam ayant été les premières terres asiatiques conquises dans ce qui allait devenir l’Indochine pendant près d’un siècle (1858-1954).

Cela n’empêche pas le pays d’aller de l’avant et le tourisme de se développer rapidement de nos jours. En 2017, le Vietnam faisait partie du Top 3 des pays connaissant la plus forte croissance de touristes étrangers et atteignait 15,5 millions de visiteurs en 2018.

Même s’il y a encore beaucoup à voir, c’est un des pays qu’on connait le mieux pour l’avoir visité une première fois du sud en remontant vers le nord puis en revenant exclusivement dans les montagnes du nord pour un tour épique en moto.

On sait que le ressenti divise généralement les gens. Certains trouvant les Vietnamiens plus froid et moins accueillant que certains autres pays d’Asie du Sud-est. Ce n’est certes pas le pays globalement le plus « souriant » mais pour autant, on y a vécu de belles rencontres et un sentiment général qui reste positif quant à sa population.

point de vue vallee bac son nord vietnam

« Point de vue sur la vallée de Bac Son »

dunes rouges de muiné sud vietnam

« Sur les dunes rouges de Mui Né, au sud du Vietnam »

On aime

  • Diversité et richesse des paysages.
  • Facilité d’organisation du séjour sur place.
  • Bonne bouffe (notamment Française, mais nettement moins variées dans le nord).
  • Coût général restant bon marché.

On est moins fan

  • Accueil parfois mitigé
  • Réseau routier pas toujours en bon état et conduite chaotique.
  • Tendance à négliger la propreté (bonjour les sacs plastiques qui traînent).

Préparer son voyage : conseils avant de partir

Voici en résumé, quelques infos essentielles à connaitre avant tout séjour au Vietnam.

 

Ai-je besoin d'un visa pour le Vietnam ?

Non. Mais cela dépend de la durée de votre séjour. Depuis juillet 2018, les Français sont exemptés de visas si le séjour ne dépasse pas les 15 jours. La mesure est, à ce jour, prolongée jusqu’en 2021 après une première période d’essai effectué depuis 2015.

Depuis janvier 2019, 24 pays profitent de cette exemption parmi lesquels ne figurent pas les Suisses ou les Belges… (voir la liste ici). Après oui, deux semaines, c’est assez court, mais peut suffire pour bon nombre de vacanciers. Pour autant, le gouvernement étudie la possibilité de passer à 30 jours. C’est notamment le cas pour certains pays comme la Thaïlande, bénéficiant déjà de cette exemption sur 30 jours.

certificat exemption de visa vietnam

Certificat d’entrée au Vietnam avec une exemption de visa.

Il existe à priori une exception avec l’île de Phu Quoc, frontalière avec le Cambodge. Si vous comptez séjourner uniquement sur l’île, que vous arriviez en avion ou bateau de croisière (cela ne marche pas si vous arrivez par les terres par contre via un bateau régulier), vous obtiendrez alors une autorisation de séjour de 30 jours, quelle que soit votre nationalité.

Si cette exemption de visa « dépanne » déjà pas mal, elle a aussi ses contraintes. Outre la durée en elle-même, l’exemption n’est pas renouvelable ni cumulable. Donc pas possible de sortir pour revenir en espérant obtenir de nouveau 15 jours (contrairement à la Thaïlande où ça reste possible bien que limité) puisqu’il faut compter un délai d’au moins un mois pour pouvoir y revenir sans visa.

Si vous comptez séjourner plus de 15 jours, il vous faudra alors obtenir un visa au préalable. Notez dans tous les cas que vous devez avoir un passeport avec une durée de validité d’au moins 6 mois après la date d’entrée.

Obtenir un e-visa pour le Vietnam

Pour se faire, vous pouvez depuis février 2017 faire la démarche en ligne en demandant un e-visa. Ce dernier coûte 25 $ et permet un séjour jusqu’à 30 jours.

La demande se fait via le site du portail national de l’immigration du Vietnam (c’est le seul officiel hein, les autres sont des faux et ce n’est dispo qu’en Anglais) et le visa en lui même se récupère auprès d’un guichet dédié à votre arrivée au Vietnam.

En l’occurrence, les aéroports internationaux principaux (Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, DanangPhu Quoc, mais aussi 4 autres) ainsi que plusieurs ports d’entrée (7 en tout dont celui de Danang, Hô Chi Minh-Ville ou encore Nha Trang) et enfin une dizaine de poste-frontière terrestre dont :

• Depuis la Chine : Mong Cai (province de Quang Ninh), Huu Nghi (province de Lang Son), Dong Dang (province de Lang Son), Lao Cai (province de Lao Cai)
• Depuis le Laos : Cau Treo (province de Ha Tinh), Lao Bao (province de Quang Tri), Chao Lo (Quang Binh)
• Depuis le Cambodge : Moc Bai (province de Tay Ninh), Son Tien (province d’An Giang).

Vous trouverez la liste à jour et complète des points d’entrée possible avec le e-visa ici.

demande e-visa vietnam

Capture d’écran pour la demande d’e-visa sur le site officiel.

La demande est assez « classique » si vous êtes déjà familier des e-visas. Il faudra vous prémunir de votre passeport que vous scannez ainsi qu’une photo d’identité. Attention si vous ne connaissez pas précisément votre date d’entrée, si vous êtes par exemple dans le cadre d’un voyage au long court (tour du monde, de l’Asie). Car dans le formulaire, vous aurez à rentrer les dates à partir de laquelle votre visa sera valable. Se faisant, il est impossible d’arriver avant cette date et chaque jour écoulé après si vous arrivez plus tard, vous fera perdre d’autant la durée de votre séjour sur place.

La réponse s’obtient généralement dans les trois jours. Vous aurez alors un mail de confirmation avec un document à imprimer qui sera à présenter à votre arrivée au Vietnam.

Visa à l’arrivée pour le Vietnam

Si pour x raisons (voyage au long cours encore une fois, dixit la contrainte évoquée juste au-dessus), vous ne pouvez/voulez faire la demande d’e-visa au préalable, il reste possible de faire la demande de visa à l’arrivée.

En revanche, procéder de cette manière impose d’obtenir avant une lettre d’invitation à présenter aux services de l’immigration… Cette lettre peut vous être fournit par une agence de voyage ou organisme spécialité moyennant finance évidemment (en général ce service est facturé de 12 à 20 $, auquel il faudra rajouter les frais du visa lui-même de 25 $ sur place).

Vous trouverez plusieurs agences sérieuses permettant ceci :

Une seule agence est en français à ma connaissance, Cap-Vietnam mais hors de prix…(pourtant en partenariat avec Action-Visa qui a aussi bonne réputation).

Le visa à l’arrivée peut permettre un séjour de 30 jours, mais aussi 90 jours en entrée simple si la demande est formulée. Si votre séjour est décomposé en plusieurs fois, il est possible d’obtenir un visa à l’arrivée à entrée multiple dont chaque séjour ne peut dépasser 30 jours, mais permet d’entrer et sortir sans avoir à refaire de demande de lettre d’invitation.

Si votre visite est autre qu’à but touristique, il convient de se renseigner et de demander le visa adéquat.

Visa classique

Dernière option, si vous êtes plutôt du genre « prévoyant » et que vous préférez obtenir votre visa en bonne et dû forme avant votre arrivée au Vietnam, sachez que c’est l’option la plus chère… En effet, dans ce cas, les tarifs sont découpés comme suit :

  • Simple entrée 1 mois : 85 €
  • Entrées multiple 1 mois : 115 €
  • Simple entrée 3 mois : 115 €
  • Entrées multiple 3 mois : 165 €

La demande se fait alors « classiquement » auprès de l’ambassade la plus proche (bien que cela peut se faire aussi par courrier). Le délai d’obtention est compris entre une à deux semaines (même si ce dernier peut s’obtenir en 3 jours ouvrables via une procédure express qui du coup est plus chère que la normale).

Prolongation

Que ce soit une exemption de visa de 15 jours ou un visa (e-visa compris), il est possible de prolonger la durée de votre séjour. Il faut dans ce cas faire appel à une agence sur place qui se chargera de faire la démarche auprès des autorités (le montant étant normalement de 30 $).

Ce service est donc essentiellement dispo dans les grandes villes (Hô Chi Minh-Ville, Danang, Hué ou Hanoï). Avec l’exemption de visa, vous pouvez la prolonger de 15 jours supplémentaires.

Si vous êtes entré avec un visa ou e-visa à l’arrivée, vous pouvez alors le prolonger une fois, soit de 30 jours, soit de 90 jours selon le type de visa obtenu.

En cas de dépassement

Ne plaisantez pas avec les dépassements de visa en espérant vous en tirer seulement avec l’amende forfaitaire de 25 $ par jour de dépassement. Le Vietnam est assez strict et il vaut mieux faire les démarches pour prolonger votre visa plutôt que risquer des complications administratives voir plus. Si vous ne pouvez prolonger parce que déjà fait, présentez vous au plus vite aux autorités plutôt que d’attendre un éventuel contrôle à le jour du départ pour régler ce souci de timing.

Réglementation douanière

La plus grosse contrainte concerne l’import de médicaments. Notamment les produits de substitution d’opiacé (type Subutex), qui sont formellement interdits à l’importation, même pour une conso perso.

La législation vietnamienne est sévère en matière de transport de certains produits pharmaceutiques dont la distribution sur place est assurée par l’Etat. Même des médicaments « classiques » comme le Lexomil peuvent amener à des condamnations en cas d’oubli dans votre trousse de santé…

Toutefois, cela n’est valable qu’en cas de trop « grosse » quantité. Si vous êtes donc en cours de traitement antidépresseur, conserver bien l’ordonnance du médecin prescripteur, et ne transportez avec vous que les doses nécessaires à la durée du séjour, sans oublier de la signaler à votre arrivée.

Les transports au Vietnam

Venir au Vietnam

Il existe plusieurs aéroports internationaux permettant une arrivée au Vietnam. Mais le pays se visitant généralement du nord au sud ou inversement, les deux points d’arrivée les plus susceptibles seront Hô Chi Minh-Ville au sud, proche du delta du Mékong et Hanoï au nord.

Et si Hanoï est la capitale du pays, c’est Hô Chi Minh-Ville (toujours connue sous son ancien nom, Saïgon) qui est la plus grande cité du Vietnam. C’est donc depuis cette dernière que vous obtiendrez les meilleures options de tarifs et choix de compagnies.

aeroport hanoi vietnam

À l’aéroport d’Hanoï.

Vol Paris – Saïgon

Notamment la compagnie nationale, Vietnam Airlines, qui a plutôt bonne réputation et permet un vol direct entre Paris (CDG) et Hô Chi Minh-Ville (SGN) en 12h aller (13h30 au retour).

En faisant mes tests avec Skyscanner (ma référence pour comparer les tarifs), je trouve des vols directs à 680 € environ, ce qui reste très raisonnable compte tenu de la distance. En moins cher, on trouve les compagnies chinoises China Southern avec des vols à partir de 517 € (avec une escale) ou encore Air China, au tarif similaire mais avec une escale plus longue.

Toujours pour une arrivée à Hô Chi Minh-Ville/Saigon et un escale, on trouve des tarifs intéressants avec de bonnes compagnies :

  • Cathay Pacific, une valeur sûre (à partir de 636 €).
  • Qatar Airways, autre référence mondiale (à partir de 676 €).

Je parle là d’un aller-retour, soit dit en passant, car c’est généralement plus avantageux, car si vous envisagez d’arriver au nord et d’en repartir depuis le sud ou inversement, cela devrait influer sur le meilleur tarif évoqué ici.

Vol Paris – Hanoï

Si Hanoï peut aussi être rejointe en direct depuis Paris avec Vietnam Airlines, le prix est en revanche nettement plus élevé (850 € mini pour un vol pourtant légèrement plus rapide de 11h à l’aller et 12h35 au retour).

Sinon, il faut vous rabattre sur des compagnies avec au moins une escale. On retrouve alors Qatar Airways dans les tarifs intéressant (pour rappel, l’escale est alors à Doha) avec des vols à partir de 617 €.

L’autre compagnie qui revient le plus dans les 600 € c‘est Aeroflot, compagnie russe qui n’a pas toujours excellente réputation, mais qui de ma propre expérience s’est améliorée et reste très correct. Pour passer la barre des 600 €, il faut se rabattre de nouveau sur la compagnie chinoise China Southern.

À noter un très bon rapport qualité / prix avec la compagnie Thaïlandaise Thai Airways proposant des vols avec escale à Bangkok pour 663 € ou encore Emirates aussi dans les 660 €. Enfin, petite mention pour Eva Air à partir de 726 € qui est aussi une très bonne compagnie (escale à Taïwan).

depart hanoi survol montagne nodr vietnam

En survolant les montagnes au nord du Vietnam, proche d’Hanoï.

Si je résume, vos meilleures options pour un vol Paris – Hanoï sont les suivantes :

  • Aeroflot (compagnie russe), meilleur tarif, en dessous des 600 €.
  • China Southern (compagnie chinoise), toujours en dessous des 600 €.
  • Qatar Airways (compagnie qatari), dès 617 €.
  • Thai Airways (compagnie thailandaise), à partir de 660 € avec escale assez courte (donc c’est bien).
  • Emirates (compagnie des émirats arabe unis), dans les 670 € mais attention à la durée de l’escale.
  • Eva Air (compagnie taïwanaise), dans les 720 €
  • Vietnam Airlines (compagnie vietnamienne), 850 €, mais seule option en direct.

Je l’ai évoqué pour Emirates et Thai Airways, mais effectivement, outre le tarif, n’oubliez pas de regarder les durées des trajets, si vous voyez du 20 h et quelques, c’est que l’escale est assez longue donc ça peut être contraignant.

Chercher un vol pour le Vietnam

Se déplacer au Vietnam

Le réseau routier n’est pas aussi bon globalement qu’en Thaïlande, ça reste toutefois meilleur que chez son voisin du Laos. À savoir notamment que c’est au moins goudronné et particulièrement dans le nord du pays, on rencontrait beaucoup de travaux d’améliorations du réseau, à défaut d’élargissement.

Si le style de conduite est différent de la Thaïlande, il n’en reste pas moins chaotique. La différence majeure reste dans la vitesse globale des gens, bien plus tranquille et souple que chez les Thaïlandais dont j’ai le malheur de constater chaque jour leur irrespect du code routier (quel code ?? Ouais, c’était la pique du jour parce qu’ils me fatiguent). Le Vietnam est le pays où les deux-roues dominent très largement, il faudra donc s’en incommoder de les voir, grouillant, partout.

Niveau transport en commun, on retrouve un peu de tout, des bus, trains, taxis et les transports locaux, motos taxis pour l’essentiel, forcément. 

Transports routier

Les bus

Pour les longs trajets, j’ai du mal à trouver des infos fiables pour être franc. Certaines compagnies locales n’ont leur site qu’en vietnamien (comme Mai Linh Express), d’autres, n’ont pas une très bonne réputation (comme Hoang Long). Celle très souvent cité, essentiellement utilisée par et pour les touristes étant The Sinh Tourist.

C’est cette dernière qu’on utilisait lors de notre première venue au pays, l’une des raisons étant leur système « d’open bus ». Cela implique que vous pouvez prendre un forfait en terme de destinations, à définir au préalable, mais vous libère en terme de date, c’est un peu comme un bus en « hop on, hop off ».

Il faut admettre que c’est pratique, car donne de la souplesse dans son timing même s’il y a du coup au moins deux inconvénients.

  1. Les destinations sont choisies à l’avance, si jamais vous décidez donc d’intégrer un stop non prévu, il vous faudra le payer séparément.
  2. Le quasi-monopole de cette compagnie est souvent décrié, car ils imposent du coup des tarifs plus élevé qu’un trajet normal avec un bus local.
bus typique nord Vietnam

Bus typique pour des liaisons inter cités au Vietnam.

Plus précisément, ils utilisent un système de « segment », plutôt qu’un nombre de villes pour déterminer le coût du forfait. Celles incluses dans ce ticket sont les suivantes :

HO CHI MINH – DALAT – MUINE – NHA TRANG – HOI AN – DANANG – HUE – HANOI

En gras, ce sont des hubs importants, il est obligatoire d’y transiter pour atteindre la ville suivante, dit autrement, vous ne pouvez pas vous rendre à Hoi An depuis Mui Né sans passer par Nha Trang avec ces bus.

Dans notre cas, on avait pris le forfait 3 visible sur cette page : https://www.thesinhtourist.vn/download/OpenBus-SG.pdf

Cela nous permettait de bien couvrir le pays pour une première visite (sachant qu’on avait fait un crochet vers Dalàt indépendamment de ce trajet « imposé »).

Si cette solution vous intéresse voici leur site :

Ils ont des bureaux un peu partout dans le pays pour récupérer les billets si vous les prenez à l’avance.

Notez que pour les longs trajets, ils ont des bus de nuit exprès, avec des couchettes. Toutefois, ces dernières ne sont pas prévues pour les grandes tailles et sont assez inconfortables (pourtant, je fais « que » 1m78).

nha trang - vietnam

Dans un bus de nuit partant de Nha Trang pour Hué.

En dehors de ces bus-là, il reste le système « classique ». Sur place, en vous rendant dans les terminaux de bus correspondant, vous trouverez ce qu’il faut dans les principales villes pour atteindre votre prochaine étape. Un exemple, lorsque nous étions revenus à Hanoi et qu’on se rendait à Tam Coc, on avait dû aller dans un petit terminal excentré de la ville rejoignant cette destination via des bus locaux.

Ce sont ces bus locaux que vous rencontrerez essentiellement en bougeant dans le nord si vous utilisez les transports en communs.

gare routiere bus hanoi my dinh

Une gare routière à Hanoi.

Les taxis et cyclo-pousse

Les taxis (voitures) se trouvent surtout dans les grandes villes, sinon, vous aurez partout des motos taxis, attendant aux sorties des bus pour vous escorter jusqu’à votre hôtel, même avec vos gros bagages, de vrais équilibristes on vous dit !

Pour circuler dans les vieux quartiers de villes comme Hô Chi Minh-Ville, Hoi An ou encore Hanoi, vous aurez aussi la possibilité d’essayer l’un des emblèmes du Vietnam, le cyclo-pousse, croisement entre le bon vieux pousse-pousse et une bicyclette.

rue hanoi

Un cyclo pousse dans les rues d’Hanoi (et un taxi en arrière plan).

En moyenne, d’après nos carnets de comptes, on s’en sortait pour 100 000 Dongs par trajet (généralement de notre hôtel à un certain point dans les moins de 10 km), soit environ 130 ฿ ou 4 €. Un exemple concret, un trajet en taxi entre la station du bus de Ninh Binh jusqu’à notre hôtel à Tam Coc, nous avait coûté 120 000 Dongs pour faire 8 km.

trishaw a georgetown penang - malaisie
Un trishaw à l'oeuvre sur Penang.
trishaw decore malacca - malaisie
Des trishaws décorés typique de Malacca.

Location de moto et voiture

Il convient de préciser que la location de voiture est peu commune au Vietnam, et même si la législation s’est assoupli ces dernières années (il fallait obligatoirement convertir son permis national en permis vietnamien, chose normalement possible qu’en étant résident), rendant la location à portée pour les étrangers porteurs d’un permis international (depuis 2015).

Mais la raison principale est l’appel à la prudence vu le chaos de la circulation, il vaut mieux être aguerri aux styles de conduites plus bordélique avant de se lancer à conduire au Vietnam. Une voiture avec chauffeur étant alors la solution la plus sage.

rue hanoi

En revanche, la moto reste un moyen particulièrement populaire pour visiter le pays en autonomie. La prudence est pourtant encore plus de mise puisqu’on est alors plus exposé en cas de chute et/ou d’accident. Et vu qu’il est courant ici de voir des gens en contre-sens, griller des feux etc., il vaut mieux avoir une expérience de l’Asie au préalable plutôt que de se lancer sans expérience dans la fourmilière des rues Vietnamienne.

Depuis quelque temps, le permis international est reconnu et permet normalement de rouler en deux-roues légalement. Notez que le casque est obligatoire (même si là-bas, comme en Thaïlande, tout le monde ne se donne pas cette peine, ne les imitez pas sous prétexte de vous « relâcher » à l’étranger et vouloir imiter les locaux) et qu’il vaut mieux respecter les limitations de vitesse en vigueur. À savoir, en ville 40 km/h et en dehors, seulement 60 km/h ! Et oui, au Vietnam, on roule peut-être un peu « n’importe comment » mais on roule doucement (pas comme en Thaïlande, qui est bien plus speed…).

flaming travel hanoi vietnam

Flamingo. La petite agence ne paye pas de mine mais super service !

Faites appel à un loueur sérieux pour éviter les soucis en cas d’accident. Lorsqu’on avait été dans le nord à moto, on avait loué chez Flamingo à Hanoï. On avait une petite 125c Honda new future (semi-auto) pour à peine 12$ par jour.

Une autre option populaire, notamment auprès de ceux en voyage au long cours, consiste à acheter carrément une moto d’occasion, poursuivant parfois leur séjour hors Vietnam avec ce même véhicule (il faut alors s’assurer d’avoir la blue card lors de l’achat de cette dernière, afin de passer les frontières).

Pause photo avec moto nord vietnam

Pendant une pause photo, avec notre bécane bien chargée.

Si l’anglais n’est pas trop un souci pour vous, il y a deux endroits qui ressortent pour vendre et acheter des motos au Vietnam : 

  • Vietnam Backpackers Travel & Sales, un groupe Facebook dédié à l’achat et revente de moto pour les voyageurs au Vietnam.
  • Craigslist, site populaire à la base aux US et pour les anglophones, mais décliné à travers le monde et donc également dispo au Vietnam (le lien renvoi direct vers les motos dispo au Vietnam).

Transport ferroviaire

Mon expérience du train se limite à un trajet entre Hanoï et Lao Cai pour monter à Sapa avec notre moto fraîchement loué. Toutefois, avec un ligne couvrant 1 726 km sur l’axe principal nord-sud (aussi appelée ligne de Réunification), il y a de quoi visiter une bonne partie du pays avec ce moyen de transport. En tout, le réseau ferré du Vietnam couvre 2 600 km. Il est par exemple possible de rejoindre la baie d’Halong depuis Hanoi en train, mais aussi Haiphong (pour se rendre vers l’île de Cat Ba).

Il faut par contre tenir compte que c’est un moyen de transport très lent, avec une moyenne de seulement 40 km/h, oui oui. Résultat, pour faire notre trajet entre Hanoi et Lao Cai, c’est 300 km, il faut compter 9 h et se fait donc en train de nuit ! Pour un trajet Hanoi vers Ho Chi Minh Ville (Saigon), il faut compter pas moins de 30 h !

carte reseau ferre train vietnam

gare hanoi vietnam

Gare d’Hanoi.

Si un temps il était question d’ajouter un train à grande vitesse, le projet est au point mort à l’heure actuelle du fait d’un trop grand coût de production…

On distingue 4 types de classes dans les trains au Vietnam :

  1. couchette plus confortable (compartiment de 4 : 1st class sleeper ou soft sleeper)
  2. couchette de base (compartiment de 6  : 2nd class sleeper ou hard sleeper)
  3. siège rembourré
  4. siège en bois (oui carrément)

Les billets variant de 6 $ à 17 $ dans le cas d’un trajet Hanoi – Lao Cai (Sapa). Certaines compagnies privées (type Fansipan, Tulico Express, King Express, Viollete ou encore Orient Express, qu’on prenait justement pour se rendre à Lao Cai) louent des compartiments de la Vietnam Railways puis les équipent différemment. Les tarifs sont dans ce cas plus cher que les wagons « ordinaires ». Dans notre cas, c’était un compartiment de 2 lits, notre trajet était alors à 33 $, car on voulait arriver « frais » pour notre premier jour.

gare lao cai vietnam

Notre train est en approche.

Ligne Nord-Sud (ligne de la Réunification)

À noter qu’il n’y a pas de station pour une destination populaire comme Hoi An, il faut s’arrêter à Danang, la ville la plus proche (30 km) desservie par le train.

Similairement, il faut s’arrêter à Binh Thuan pour prendre la petite ligne secondaire et rejoindre la ville balnéaire de Phan Thiet à 15 km. De là, vous pouvez vous rendre par la route à Mui Né et ses dunes (il y a alors 24 km).

Horaires des trains dans le sens Nord-Sud (Hanoï → Saigon/ Ho Chi Minh Ville):

Hanoi → Ninh Binh → Hué → Danang → Nha Trang → Saigon (HCMV)

Distance (km)

Numéro du train :

SE3

SE19

SE1

SE7

SE5

SE9

SE21

0

Hanoi

19:25 jour 1

20:00 jour 1

22:20 jour 1

06:00 jour 1

08:50 jour 1

14:25 jour 1

116

Ninh Binh

21:42 jour 1

22:12 jour 1

|

08:17 jour 1

11:07 jour 1

16:59 jour 1

175

Thanh Hoa

22:53 jour 1

23:26 jour 1

01:29 jour 2

09:28 jour 1

12:24 jour 1

18:13 jour 1

319

Vinh

01:24 jour 2

02:11 jour 2

03:50 jour 2

11:59 jour 1

14:58 jour 1

20:46 jour 1

522

Dong Hoi

05:30 jour 2

06:26 jour 2

07:57 jour 2

16:23 jour 1

19:30 jour 1

01:34 jour 2

688

Hué (arrivée)

08:25 jour 2

09:34 jour 2

10:47 jour 2

19:51 jour 1

22:23 jour 1

04:39 jour 2

688

Hué (départ)

08:32 jour 2

09:41 jour 2

10:54 jour 2

19:56 jour 1

22:30 jour 1

04:56 jour 2

06:25 jour 1

791

Danang (Hoi An) arrivée

11:03 jour 2

12:25 jour 2

13:22 jour 2

22:27 jour 1

01:01 jour 2

07:37 jour 2

09:11 jour 1

791

Danang (Hoi An) départ

11:28 jour 2

13:42 jour 2

22:42 jour 1

01:16 jour 2

08:02 jour 2

09:31 jour 1

928

Quang Ngai

14:26 jour 2

16:03 jour 2

01:16 jour 2

03:48 jour 2

11:18 jour 2

12:46 jour 1

1 095

Dieu Tri (Qui Nhon)

17:33 jour 2

18:53 jour 2

04:14 jour 2

06:49 jour 2

14:27 jour 2

16:03 jour 1

1 315

Nha Trang

21:14 jour 2

22:28 jour 2

08:31 jour 2

10:51 jour 2

19:02 jour 2

20:28 jour 1

1 551

Binh Thuan (Phan Thiet-Mui Né)

01:07 jour 3

02:34 jour 3

12:55 jour 2

15:19 jour 2

23:42 jour 2

02:12 jour 2

1 726

Saigon (arrivée)

04:38 jour 3 !

05:45 jour 3 !

16:30 jour 2

18:55 jour 2

03:25 jour 3 !

06:20 jour 2

Horaires des trains dans le sens Sud-Nord (Saigon -> Hanoï):

 

Saigon (HCMV) → Nha Trang → Danang → Hué → Ninh Binh → Hanoi

Numéro de train :

SE4

SE2

SE20

SE8

SE6

SE22

SE10

Saigon (départ) :

19:25 jour 1

21:55 jour 1

06:00 jour 1

08:45 jour 1

11:40 jour 1

14:30 jour 1

Binh Thuan (Phan Thiet-Mui Né)

22:58 jour 1

01:10 jour 2

09:36 jour 1

12:13 jour 1

15:22 jour

18:26 jour

Nha Trang

03:02 jour 2

04:55 jour 2

13:28 jour 1

16:06 jour 1

19:48 jour 1

23:13 jour 1

Dieu Tri (Qui Nhon)

06:52 jour 2

08:39 jour 2

17:29 jour 1

20:31 jour 1

00:24 jour 2

03:11 jour 2

Quang Ngai

09:46 jour 2

11:20 jour 2

20:28 jour 1

23:20 jour 2

03:46 jour 2

06:34 jour 2

Danang (Hoi An) arrivée

12:16 jour 2

13:37 jour 2

23:01 jour 1

02:07 jour 2

06:28 jour 2

09:28 jour 2

Danang (Hoi An) départ

12:41 jour 2

14:01 jour 2

18:45 jour 1

23:23 jour 1

02:22 jour 2

06:43 jour 2

09:57 jour 2

Hué (arrivée)

15:20 jour 2

16:28 jour 2

21:27 jour 1

02:04 jour 2

04:53 jour 2

10:15 jour 2

12:53 jour 2

Hué (départ)

15:25 jour 2

16:35 jour 2

21:34 jour 1

02:09 jour 2

05:00 jour 2

13:00 jour 2

Dong Hoi

18:35 jour 2

19:39 jour 2

00:53 jour 1

05:21 jour 2

08:35 jour 2

16:14 jour 2

Vinh

22:44 jour 2

23:41 jour 2

05:37 jour 2

09:45 jour 2

12:57 jour 2

20:43 jour 2

Thanh Hoa

01:26 jour 3 !

02:18 jour 3 !

07:58 jour 2

12:27 jour 2

15:41 jour 2

23:28 jour 2

Ninh Binh

|

03:21 jour 3 !

09:26 jour 2

13:37 jour 2

16:56 jour 2

|

Hanoi (arrivée) :

04:48 jour 3 !

05:30 jour 3 !

12:00 jour 2

15:54 jour 2

19:12 jour 2

03:08 jour 3 !

Ligne Hanoi – Lao Cai

Avant 2014, c’était le moyen de locomotion favori des touristes pour se rendre à Sapa depuis Hanoi, si depuis une autoroute facilite le trajet en bus, le train de nuit reste populaire sur cet axe, car cela permet « d’économiser » une nuit d’hôtel tout en faisant un trajet. Le bus prenant 5h pour ce même trajet, cela se fait de jour.

cabine train orient express hanoi lao cai vietnam

Notre cabine entre Hanoi et Lao Cai (pour rejoindre Sa Pa).

Explications concernant les différentes nomination :

  • SP1 & SP2 : Trains avec très peu d’arrêts. Ces trains sont composés de wagons avec des compartiments à 6 lits (hard sleeper), des compartiments de 4 lits (soft sleeper) et des sièges durs (en bois), le tout avec air-conditionné. Ces trains sont également composés de voitures-lits de compagnies privées (destinées aux les touristes), cela inclut Fanxipan, King Express, Ratraco, Orient Express, Livitrans, Royal, TSC, Tulico, Pumpkin et plusieurs autres
  • SP3 & SP4 : Trains avec seulement quelques arrêts. Ces trains sont essentiellement composés de wagons plus confortable avec des compartiments à 4 lits (soft sleeper) et des sièges rembourrés. Une grande partie de ces trains sont des voitures-lits privées, incluant Sapaly Express, Chapa Trans, VNExpress, Green Express et le Victoria Express.
  • SP7, SP8 : fonctionne uniquement en période de pointe. Trains essentiellement avec des wagons standards incluant des compartiments à 4 et 6 lits et sièges rembourrés, avec air-conditionné.

Hanoi -> Lao Cai (pour Sapa)

Numéro de train :

SP7

SP1

SP3

Hanoi (départ) :

20:17

21:35

22:00

Lao Cai (arrivée) :

04:35 j+1

05:30 j+1

06:05 j+1

Hanoi -> Lao Cai (pour Sapa)

Numéro de train :

SP8

SP2

SP4

Lao Cai (départ) :

13:50

20:55

21:40

Hanoi (arrivée) :

20:50

04:32 j+1

05:30 j+1

Tous les trains sont opérés par la compagnie d’État Vietnam Railway, ne vous faites pas avoir par les sites aux noms similaires incitant à acheter les billets type https://vietnam-railway.com/ qui, contrairement aux apparences, n’est pas le site officiel de la Vietnam Railways, il s’agit d’une agence de voyage surfacturant les billets.

Le site officiel étant celui-ci : http://www.vr.com.vn/en et le lien renvoyant vers les réservations en ligne, tarifs et horaires étant : https://dsvn.vn/#/

Vous pouvez acheter vos billets en ligne à l’avance via ces deux options que je vous propose. Notez que c’est gratuit pour les enfants de moins de 6 ans s’ils partagent le même lit qu’un parent, le tarif étant dégressif entre 6 et 9 ans (-25 % pour les couchettes, -50 % pour les sièges). Le tarif est plein à partir de 10 ans.

Option 1 : acheter avec 12Go

L’option la plus « classique » sur mon blog, le site 12Gospécialisé sur les réservations de transports en Asie. C’est un service qui a fait ses preuves concernant les transports en Thaïlande et en Malaisie et est maintenant disponible aussi pour le Vietnam.

12Go vendent des tickets pour les trains régulier de la Vietnam Railways, mais aussi pour les wagons des compagnies privées telles que Livitrans, Violette, Fansipan, Orient Express et Golden Trains. Il est normalement possible de choisir son siège et/ou couchette dans les compartiments.

Par contre, les réservations avec ce genre de site ne peuvent se faire que lorsque les réservations sont ouvertes, soit généralement 60 jours à l’avance, parfois moins. Les tickets seront évidemment un chouilla plus cher que sur place (environ 60 000 Dongs soit 2,7 $ de frais + 4 % de charge du fait d’un paiement par carte, soit 3 $ supplémentaire, donc un peu moins de 6 $ en tout) ou via le site officiel, mais le problème de ce dernier, c’est qu’il n’accepte que des cartes de crédit vietnamienne, donc pas vraiment d’autres alternatives…

Vous recevrez alors un e-ticket que vous pourrez imprimer ou même montrer depuis votre smartphone sur place.

Powered by 12Go Asia system

Option 2 : acheter avec Baulau.com

Autre site que j’ai déjà présenté concernant un autre pays d’Asie et qui est aussi digne de confiance comme 12Go, c’est Baolau. Et pour cause, crée en 2013, c’est un prestataire de recherche multi-transports basé et calibré pour le Vietnam à l’origine ! Il possède aujourd’hui des bureaux à Singapour et couvrent des destinations comme la Thaïlande, le Myanmar, la Malaisie, l’Indonésie et les Philippines.

Ce dernier offre un choix similaire à 12Go, à savoir le choix des compartiments. En outre, ce service revient moins cher puisque ces derniers n’ont que 40 000 Dongs de frais (soit environ 1,8 $) et 2,7 % du prix total (1,4 $ en moyenne par ticket) pour un paiement par carte bancaire.

Vous recevrez alors également un e-ticket à imprimer ou montrer depuis votre téléphone.

Trains transfrontaliers

Il est à noter qu’il est possible de se rendre dans diverses destinations en Chine directement en train depuis le Vietnam. On peut donc rejoindre Pékin depuis Hanoi en passant par Guilin et Nanning (qui se dit Nam Ninh en vietnamien). En effectuant un changement de train à Nanning puis Guangzhou, vous pouvez même atteindre Hong Kong (comptez alors 2 nuits et une journée complète à atteindre le prochain train soit au total 3 jours pour arriver). Il y a aussi un train reliant Kunming dans le prolongement de la ligne reliant Hanoi à Lao Cai.

Si vous avez du temps, on peu même pousser le voyage plus loin puisqu’il est possible de faire un Londres → Hanoi en 2 semaines par les rails, en empruntant une bonne partie du fameux Transsibérien, cela se fait en 3 étapes :

  • Étape 1:  London à Moscou. Plusieurs options possible, via Bruxelles, Cologne et Varsovie mais aussi via Berlin qui est ensuite direct jusqu’à Moscou. Départ journalier, 2 nuits minimum, à partir de 300 € en aller-simple avec wagon couchette.
  • Étape 2:  Moscou à Pékin via Trans-Siberian Railway. Deux trains par semaine, 6 nuits, à partir de 500 € en aller-simple avec wagon couchette à 4 lits.
  • Étape 3:  Pékin à Hanoi. Deux trains par semaine également, 2 nuits, aux alentours de 200 €.

Métro à Hanoi

Deux lignes de métro sont actuellement en construction à Hanoi, au départ prévu pour une finalisation en 2016… Repoussé à 2019, le métro n’est pourtant toujours qu’en phase d’essai et toujours pas inauguré. La première ligne en question est la 2A et comporte normalement 12 stations. D’ici 2023, la deuxième ligne (ligne 3), actuellement en cours de réalisation, devrait suivre, avec également 12 stations supplémentaires (et 14 autres sont planifiés pour plus tard). En tout, le réseau est prévu pour s’étoffer de 8 lignes supplémentaires d’ici 2030.

Métro à Ho Chi Minh Ville (Saigon)

Là aussi, en travaux depuis presque 10 ans, la seule ligne actuellement en travaux a prit du retard, mais devrait être opérationnelle d’ici la fin de cette année ou courant 2021. Cette dernière comportera 14 stations reliant le marché Ben Thanh situé en centre-ville jusqu’au parc d’attractions Suoi Tien à l’est. Au cours de cette année 2020, le chantier de la ligne 2 devrait être lancé pour une ouverture prévue en 2024. 5 autres lignes sont, à ce jour, planifiées ainsi qu’une ligne de tramway et deux monorails.

Transport maritime

Avec plus de 3 000 km de côte, il va sans dire que le bateau est un moyen de transport conséquent au Vietnam. Si on compte rien que la zone du delta du Mékong, offrant plusieurs « routes » maritimes et ces nombreuses îles au sud du pays notamment, le ferry prend ton son sens.

Parmi les possibilités, depuis Ho Chi Minh Ville, il est possible de rejoindre le bord de mer en ferry via la compagnie Greenlines DP. Vous pouvez alors rejoindre les villes côtières de Vung Tau ou Can Gio. Mais je peux vous résumer ici les principales liaisons.

baie halong - vietnam

Bateau dans la baie d’Halong.

Les ferries au Nord du Vietnam (îles de la baie d’Halong)

Les ferries au Centre du Vietnam

      • Hoi An → îles Cham (30 min par speedboat pour 400 000 VND et 2 h par ferry public à 150 000 VND + 70 000 taxe d’entrée)
      • Quang Ngai (Sa Ky Port) → île de Ly Son (1 h à 1h30, 95 000 VND)

Les ferries au Sud du Vietnam

Il existe aussi une liaison « internationale » puisqu’il est possible de rejoindre la capitale du Cambodge, Phnom Penh, depuis la localité de Chau Doc, à l’ouest d’HCMV.

Pour la plupart des liaisons sud, outre les réservations possible via les liens que je vous indique, il y a une compagnie qui a l’air fiable, c’est Superdong dont voici leur site (en anglais) : https://superdong.com.vn/en/

Vous trouverez les principaux quais et ports pour les liaisons évoqués ici même sur cette carte (faites par le site north-vietnam)

Transport aérien

On distingue maintenant 5 aéroports internationaux au Vietnam, pouvant servir de hub si vous poursuivez votre séjour au delà du pays :

  1. Hanoi (Noi Bai International Airport – HAN)
  2. Da Nang (Da Nang International Airport – DAD)
  3. Can Tho (Can Tho International Airport – VCA) — ouvert en 2011
  4. Ho Chi Minh Ville/Saigon (Tan Son Nhat International Airport – SGN)
  5. Phu Quoc (Phu Quoc International Airport – PQC) — mis en service fin 2012

En dehors de ces aéroports plus importants, on dénombre 6 aéroports domestique, dont il y a peu de chance que vous les utilisiez dans le cadre d’un séjour « classique » de 15 jours au Vietnam. Mais au cas où, en voici la liste :

  1. Hai Phong (Aéroport de Cat Bi – HPH) — à 2h d’Hanoi et 1h30 de la baie d’Halong
  2. Hué (Aéroport international de Phú Bài – HUI) — s’il a gardé son « titre », il n’est plus international, situé à 20 min de la cité historique
  3. Nha Trang (Aéroport de Cam Ranh – CXR) — à 35 min de la cité balnéaire
  4. Dalàt (Aéroport de Lien Khuong – DLI) — à 45 min du centre de Dalàt
  5. Vinh (Vinh International Airport – VII) — international en devenir grâce à son nouveau terminal. Situé à 15 min du centre-ville
  6. Con Dao (Aérodrome de Côn Dao – VCS)

Parmi les aéroports domestiques intéressants d’un point de vue tourisme, on peut citer celui de Hué, Nha Trang et Dalàt. Hai Phong restant proche d’Hanoi, peu de chances pour que vous y allez et celui de Con Dao étant un aérodrome, je pense que le service de ferry fait largement l’affaire si vous passez dans le coin.

arrivee rizieres hanoi vietnam

Le pays est tout en longueur donc parmi le seul intérêt d’un vol domestique, c’est de visiter le Delta du Mékong au Sud et zapper le Centre en remontant direct à Hanoi pour se consacrer au Nord. Ci-dessous, je vous détaille les principales compagnies locales à desservir ces aéroports :

  • Vietnam Airlines, la compagnie nationale. C’est la principale compagnie desservant toute destination mondialement depuis l’aéroport Noi Bai d’Hanoi. Elle possède aussi une branche appelé VASCO (pour Vietnam Air Services Company qui opère sur des petits aéroports secondaires comme celui de Con Dao, avec des avions type ATR ou Antonov.

En vols internes on peut citer ces trois compagnies vietnamiennes :

  • Jetstar Pacific, compagnie aérienne privée vietnamienne à bas coût fondée en 1991. Elle est basée à Hô Chi Minh Ville. Quantas, grosse compagnie aérienne australienne détenant 18 % des parts l’a intégré dans son réseau commercial de Jetstar. En plus des vols internes, elle propose des vols dans toute la région Asie-Pacifique.
  • Vietjet Air, compagnie aérienne privée vietnamienne à bas coût fondée en 2009. Elle est basée au nord du pays à Hanoi et propose des vols interne au Vietnam mais aussi internationaux vers les pays voisins dont la Thaïlande.
  • Bamboo Airways, dernière-née des compagnies aérienne privée, fruit d’un conglomérat immobilier privé vietnamien. La flotte se compose de 14 Airbus et 2 Boeing et dessert les principaux aéroports du pays. Vu que le site est apparemment qu’en vietnamien, j’en déduis qu’elle se focalise sur cette seule clientèle…

Réserver un hôtel au Vietnam

Avec 18 millions de touristes en 2019, le Vietnam est un pays qui attire et par conséquent, suffisamment équipé pour héberger tout ce petit monde. Je reste encore étonné moi-même par la qualité des établissements rencontré même dans des petites villes isolés dans les montagnes du nord.

En somme, pas besoin de s’imaginer dormir dans des bouis-bouis inconfortables, vous trouverez toujours de quoi passer une bonne nuit de sommeil (le tout est de reconnaître et trouver les dits hôtels, c’est à dire soit « Nhà Nghi« , qui se traduit en gros par « maison de vacances » et « Khách San » pour hôtel). Seul bémol, les matelas à tendance plutôt durs. Quant aux tarifs, on reste dans des prix très attractifs (selon la région évidemment), variant autour des 15 € pour une gamme d’hôtels simples.

Je vous présente ci-dessous quelques bons plans rencontrés lors de notre dernier séjour :

Tuan Ngoc Hotel (Tam Coc)

Budget : à partir 16€ (chambre individuelle)

D’après les photos, l’hôtel est toujours bien entretenu puisqu’ils ont déjà repeint depuis notre passage, alors même que l’état général était déjà bon. Ils ont aussi rajouté une piscine et amélioré le jardin. Résultat, la note ne trompe et reste à un excellent 8.9/10 donc toujours une référence si vous êtes de passage à Tam Coc. Petite info supplémentaire, il est répertorié sous le nom de Mom’s Homestay sur Google Maps.

Hoang Mam Hotel

Budget : à partir 20€

Si jamais vous passez par Thai Nguyen (connue pour ses plantations de thé), voici un choix très correct. Comme on arrivait à la fin du séjour, c’est l’hôtel le plus cher qu’on payait sur place… Mais à ce tarif, on avait un hôtel plutôt moderne et franchement confortable. Petite particularité, on y trouvait un petit marché au niveau du sous-sol.

Milton Boutique Hotel

Budget : à partir 24€ (chambre individuelle)

Vu comment Hanoi peut être bruyant avec les rois du klaxons que sont les Vietnamiens, un de mes critères, c’était d’avoir une chambre au calme. C’est comme ça qu’on réservait au Milton, qui démarrait tout juste. C’est un petit hôtel à deux pas de la vieille ville, où se concentrent les lieux de visites et les ruelles remplies de restaurants, non loin du lac Hoan Kiem. La chambre est confortable avec un design un poil kitsch, ses seuls défauts étant d’être petite et sans fenêtre, mais au moins c’est calme.

Réservez vos hôtels au Vietnam avec Agoda

Santé et sécurité au Vietnam

Ai-je besoin d’une assurance voyage ?

Une assurance voyage peut souvent changer la donne sur l’issue d’un pépin non prévue lors d’un séjour à l’étranger. Surtout dans un pays comme le Vietnam où l’explorer à moto est populaire. Et surtout si vous partez dans le cadre d’un voyage de plusieurs mois en Asie, une bonne assurance peut s’avérer plus que bienvenue, car les assurances des cartes bleues sont limitées.

Le montant maximum pour les frais de soins pris en charge sur les CB classiques peut s’avérer insuffisant (de l’ordre de 10 000€ contre 200 000 € pour une assurance voyage dédiée) et ne couvre pas la responsabilité civile.

Je vous conseille ACS Solutions d’Assurance Voyage & Expatriation.

Je précise que si vous souscrivez à l’assurance via le lien, je toucherais une petite commission. C’est une manière simple d’aider à faire tourner le site, car une assurance est de toute façon préférable et ce sera donc bénéfique à la fois pour vous et moi.

Quels vaccins, que dois-je savoir pour ma santé ?

On retrouve pratiquement les mêmes recommandations que pour bien d’autres pays d’Asie, à savoir de base, aucune vaccination obligatoire, mais plusieurs sont recommandées selon les conditions du séjour.

Soyez tout de même à jour dans vos vaccins classiques (DTP pour les adultes, ROR pour les enfants).

Vaccins recommandés :

  • HÉPATITE A
  • HÉPATITE B
  • RAGE
  • TYPHOÏDE
  • ANTITUBERCULOSE
  • ENCÉPHALITE JAPONAISE

Le vaccin contre la rage et l’encéphalite japonaise étant préférable en cas de séjour prolongé en zone rurale. Cette dernière étant transmise par le moustique, une protection contre ces derniers est particulièrement importante.

Contre les moustiques

Un bon anti-moustique est à prévoir au Vietnam, c’est la meilleure parade pour éviter une infection virale transmissible par ces nuisibles. La prévention contre les piqûres de moustiques reste votre meilleur atout, protégez-vous donc la peau, mais aussi les vêtements, en vous badigeonnant de répulsifs. Privilégiez les pantalons aux shorts, manches longues dans les forêts ou à la tombée de la nuit.

On retrouve toutes les cochonneries « classiques » pour l’Asie, à savoir en premier lieu le paludisme (ou malaria) dont certains médecins du voyage vous préconiseront surement un traitement préventif (souvent de la Malarone). Il est à noter que ces traitement provoque parfois des effets secondaires (maux de tête, nausée) pas toujours agréable, sans garantir une protection à 100 %. L’anti-moustique reste donc à utiliser même dans ce cas. Toutefois, il n’y a pas de cas de paludisme en ville et même mieux, si l’on regarde la carte ci-dessous, on s’aperçoit que toute la côte et le nord du pays ne présentent pas ou peu de risques :

carte paludisme malaria vietnam

Autre saleté, la dengue, dont les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre cette infection. En cas de fièvre, il est toujours préférable de rapidement consulter, ils seront à même rapidement de dépister l’origine de l’état fiévreux (après quelques questions sur vos destinations précédentes). La prise en charge est avant tout symptomatique : la guérison demande juste du temps, du repos, combiné à une prise d’antalgiques à base de paracétamol.

Deux autres virus sont aussi présents au Vietnam, comme on peut par ailleurs maintenant le retrouver sur le pourtour méditerranéen… Tout d’abord Chikungunya, dont il n’existe là aussi aucun traitement préventif et Zika, surtout pouvant avoir des conséquences sur les femmes enceintes et peuvent impliquer des complications neurologiques. Autrement, les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) bien que similaire à la dengue, donc bien vérifié quelle infection vous provoque ce genre de symptômes si jamais.

L’hygiène au Vietnam

Les conditions d’hygiène sont dans la moyenne de l’Asie du Sud. C’est-à-dire en deçà des standards européens sans pour autant être particulièrement mauvais. Cela implique toutefois que les personnes à l’estomac fragile devront se montrer plus prudentes si vous n’êtes pas habitué à changer de régime alimentaire. Il y a toujours des précautions d’hygiène à prendre pour éviter tout soucis.

  • Se laver fréquemment les mains avant chaque repas (avec solution antimicrobienne éventuellement puisque s’utilise sans eau).
  • L’eau du robinet n’est pas potable. Ne boire que de l’eau en bouteille capsulée ou, en cas d’impossibilité, de l’eau bouillie 30 minutes puis filtrée (les pailles Lifestraw pouvant être une alternative).
  • Les viandes et poissons/crustacés doivent être bien cuits avant consommation.

Et des règles d’hygiènes en générales :

  • Évitez de vous baigner dans des eaux stagnantes (risque d’infection parasitaire).
  • Ne pas caressez les animaux que vous rencontrez dans la rue, même s’ils n’ont pas l’air agressifs.
  • Pensez au port de la ceinture de sécurité (si possible), port du casque en deux roues, c’est valable partout dans le monde.

À noter des foyers épidémiques de la grippe aviaire, toujours présente au Vietnam. On recommande alors les précautions suivantes :

  • Éviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage (notamment les volailles et porcs).
  • Éviter les zones d’élevages et marchés aux animaux (et même les zoos). Surtout éviter le contact avec leurs déjections.

moto nord Vietnam - geoparc karstique de Dong Van

Utile dans sa trousse :
– antiseptiques
– traitements contre les troubles intestinaux
– anti-moustiques
– crèmes solaire
– crèmes pour les brûlures

Pour votre sécurité

Globalement, la criminalité reste assez basse au Vietnam et reste un pays sûr pour y voyager. Le plus gros risque à mes yeux étant si vous louez un deux-roues, ce qui reste un classique en Asie mais la conduite à l’Asiatique étant particulière et à tendance chaotique, ce n’est pas recommandé si vous êtes débutant (je sais, l’appel de la liberté pour être fort).

Arnaques, escroqueries et délinquance 

Les grandes villes comme Hô Chi Minh Ville et Hanoi seront plus sujette à d’éventuelles escroqueries et des régions touristiques comme Sapa et Nha Trang, rapportent quelques cas de pickpockets et vols à l’arraché (souvent à moto).

Pour éviter des déconvenues, ne gardez pas tout votre argent liquide en un seul emplacement, gardez vos passeports dans les coffres des hôtels s’ils en ont et portez avec vous une photocopie de ce dernier.

De notre expérience personnelle, on n’a pas ressenti de danger particulier ni n’avons rencontré de soucis.

rue hanoi

Le bordel des rues d’Hanoi.

Les zones à risques

On peut distinguer plusieurs risques propre au Vietnam :

  • Les risques naturels. Le Vietnam subit chaque année la mousson. Les orages peuvent donc être parfois violent et les pluies abondantes.
  • Transport maritime. La sécurité sur les bateaux faisant les visites de la baie d’Halong n’est pas toujours au top, avec des incendies et collisions se produisant régulièrement (même s’il y a peu de victimes en général). La route maritime entre Hô Chi Minh et Vung Tau étant la plus sujette aux accidents, les bateaux étant surchargés et vétustes.

Informations pratiques

– Numéros d’urgence –

  • Police : 113
  • Pompiers : 114
  • Urgences médicales : 115

Hôpitaux à Hanoï

  • Hôpital Français : Phuong Mai, Dong Da
    N° d’urgence : +84 24 35 74 11 11
    Tél. : +84 24 35 77 11 00
  • SOS International : Vietnam : 51 Xuan Dieu, Tay Ho
    Urgences : +84 24 39 34 05 55
    Tél. : +84 24 39 34 06 66

Hô Chi Minh Ville :

  • Hôpital franco-vietnamien : 6, rue Nguyen Luang Bang, Phu My Hung, district 7
    Tél : +84 28 5411 33 33 (Urgences 24h/24)
  • Centre médical international (CMI – Fondation Alain Carpentier) : 30, Pham Ngoc Thach D3 HCMV
    Tél : +84 28 3827 23 67, +84 28 3827 23 66

Ambassade de France au Vietnam :

57 Tran Hung Dao – Hanoï
Tel : +84 24 3944 57 00 (en cas d’urgence)

Choses à voir et à faire au Vietnam

Résumons ici les principales attractions du Vietnam, que l’on peut découper en trois grandes régions, Nord, Centre et Sud (qui représentent plus ou moins les anciennes répartitions de l’Indochine Française, à savoir le Tonkin au nord, l’Annam au centre et le Cochichine au sud).

Si on détaille, la répartition officielle se fait ainsi :

Pour le Nord :

      • Nord-Est (où se trouvent Sapa, Mu Cang Chai, Mai Chau)
      • Nord-Ouest (cela inclut Bac Ha, Ha Giang, Dong Van, Cao Bang, Bac Son)
      • Le delta du fleuve Rouge (ce qui englobe Hanoi et la baie d’Halong ou encore Ninh Binh)

Pour le Centre :

      • La côte centrale Nord (on y trouve le parc national de Phong Nha – Ke Bang et la cité impériale de Hué)
      • La côte centrale Sud (qui intègre Da Nang, Hoi An, Nha Trang ou encore Mui Né plus au sud)
      • Les Hauts Plateaux Centraux (où l’on retrouve Dà Lat en destination populaire)

Pour le Sud :

      • Le Sud-Est (Hô Chi Minh-Ville et environs)
      • Le delta du Mékong (Can Tho et Phu Quoc étant les attractions phares)

Le Nord

Par où commencer ? Tellement la région est riche en diversité ethnique et paysage fabuleux ! En effet le nord du Vietnam abrite de nombreuses tribus montagnardes. Si l’ethnie majoritaire composant le pays est les Kinh (à plus de 85 %), on dénombre pas moins de 30 à 40 % de la population du nord faisant partie de l’une des 53 ethnies minoritaires officielles reconnues par le Vietnam

Les tribus montagnardes

Parmi celles-ci et concernant cette partie du pays, on retrouve les Tày, qui sont les plus nombreux avec un chiffre dépassant le million d’individus. Viennent ensuite les Muong mais aussi les Hmong, les Nùng ou encore les Yao (aussi appelé Mien ou Dao).

L’ethnie la plus « connue » étant probablement les Hmong (appelé localement Meo). Ces derniers étant présents également en Thaïlande, au Laos et d’autres pays d’Asie du Sud-est nativement, mais il existe aussi des communautés aux Etats-Unis, en Australie, Argentine, et même, oui, oui, en France (dû à la fuite de conflits). Les Hmong sont traditionnellement des agriculteurs montagnards, généralement itinérants et éleveurs de bétail. Mais ils ont été poussés par les pouvoirs centraux à se sédentariser. C’est dans le souci de préserver leur identité culturelle et leur indépendance qu’ils ont été amenés à s’engager dans divers conflits, leur donnant réputation de peuple « guerrier ».

Filles hmong croise routes vietnam

Groupe de Hmong croisé sur les routes du nord du Vietnam.

On distingue plusieurs sous-groupes : les Hmong Blancs, Hmong Noirs, Hmong Leng, Hmong Puas et les « populaires » Hmong fleuris, reconnaissable à leurs habits colorés leur donnant ce surnom. Ils se répartissent dans les montagnes au nord du Vietnam, essentiellement dans les provinces de Lao Cai, Ha Giang, Cao Bang, Lang Son, Lai Chau mais aussi jusque dans les zones au sud d’Hanoi, comportant aussi des montagnes, à savoir, Nghe An ou encore Hoa Binh.

Le Nord-Ouest : Sapa et environs

Ceci étant expliqué (ça fait déjà une bien longue « introduction »), vous savez ce qui fait le succès et l’une des attractions principales de Sapa. Outre que ces montagnes sont proches de Lao Cai, capitale de la province, en faisant un point d’accès facile vu la présence de la grande route et du train faisant le trajet depuis Hanoi, c’est une petite ville de montagne entourée de superbes vallées et rizières et surtout, c’est la « promesse » d’une rencontre et d’un moment à pouvoir passer dans une famille Hmong. Ce qu’on faisait le jour même de notre arrivée (voir le récit ici).

famille hmong hau thao sapa vietnam

Photo souvenir !

Cela nous avait permis au passage de voir la belle vallée de Mường Hoa. En revanche, on manquait de temps pour gravir le sommet du Vietnam, le mont Fansipan (aussi orthographié Phan Xi Păng), culminant à 3 147 m et autre attraction phare de la région de Sapa. C’est aussi la plus haute montagne de la péninsule indochinoise (Vietnam, Laos et Cambodge).

Si autrefois il était obligatoire de faire un trek, généralement sur deux ou 3 jours, il est maintenant possible depuis 2016 d’y accéder simplement via un combo funiculaire + téléphérique (cumulé, ça coûte environ 30 € quand même, respectivement 150 000 VND pour le funiculaire et 700 000 VND pour le téléphérique), il reste alors 630 marches depuis la station pour atteindre le sommet.

coucher soleil vallee hau thao sapa vietnam

Coucher de soleil sur la vallée de Muong Hoa près de Sapa.

Cela a mis un sérieux frein à l’industrie du trek dans la région et si on est aujourd’hui récompensé par la présence de deux temples au sommet, il y a surtout nettement plus de monde… Une bonne option est de faire le trek pour monter, vous pourrez alors profiter du paysage et voir au passage les cascades Silver Waterfall (avant le trek) et Love Waterfall (pendant) et mieux profiter sur place, car vous arriverez en haut avant la foule. Redescendez ensuite en téléphérique. Vous admirerez alors sereinement la vue en redescendant en seulement 15 min.

En dehors de Sapa, si vous voulez voir de belles rizières au Vietnam, c’est dans la région de Mu Cang Chai qu’il faut vous rendre. C’est à 160 km au sud de Sapa et facile de s’y rendre en bus (3h30 pour 10$, voir pour les tickets ici). Vous pouvez ensuite continuer de descendre en passant par Mai Chau avant de rejoindre Hanoi ou continuer plus au sud.

rizieres en terrasse de mu cang chai vietnam

Rizières en terrasse de Mu Cang Chai (crédit photo)

Vous pouvez aussi remonter vers Lai Châu, voir au passage une grotte et la chute de Thac Tac Tinh avant de rejoindre Dien Bien Phu si vous prochaine destination est le Laos.

Le Nord-est

Une autre alternative en rizière est le district de Hoàng Su Phì, sur la route menant à Vinh Quang. C’est surtout intéressant si vous vous lancez dans un road trip sur toute la zone nord-est du Vietnam depuis Sapa ou Lao Cai.

Au passage, vous pouvez visiter Bac Ha, petite ville de montagne connue pour son marché coloré, où l’on rencontre entres autres les Hmong fleuris, mais aussi d’autres tribus mélangé au Kinh majoritaire. Si vous voulez une ambiance plus campagnarde, vous trouverez ça en remontant quelques kilomètres à Lung Phin. Si vous partez ensuite vers Vinh Quang, vous pourrez faire une boucle autour de la montagne Kiou Leou Ti, en passant par exemple par le village de Trung Thịnh et Nàng Đôn.

ethnie nord Vietnam - route entre Vinh Quang et Ha Giang

Sur la route entre Vinh Quang et Ha Giang.

Dans la boucle classique de cette région, il faut ensuite passer par Ha Giang, et de là, poursuivez sur la route menant à Dong Van. Route superbe offrant des paysages fantastiques au détour des nombreuses courbes, à commencer par le point de vue sur les « Fairy Mountain« . Vous pouvez faire un tour à l’un des villages typique de la région, Làng Mông trên rẻo cao par exemple ou bien encore Phim trường « Chuyện của Pao » un peu plus loin.

En arrivant au plateau de Dong Van, vous serez entouré de roches et pics karstiques sombres donnant un air de « Mordor » au paysage surréaliste. Dans cette zone, ne manquez pas la demeure du « roi » Hmong, petit « palais » atypique au milieu des montagnes.

Plus bas, vous passerez par Meo Vac et le col du bonheur, Ma Pi Leng, véritable claque visuelle. Autre immanquable dans la région, ce sont les chutes de Ban Gioc, frontalière avec la Chine et à l’est de Cao Bang, assurément l’une des plus belles d’Asie. Dans cette zone, vous pouvez ensuite soit vous rendre vers le lac de Ba Be, plus grand lac naturel du Vietnam ou en prendre plein la vue au point de vue de Bac Son.

Le delta de la rivière rouge (Hanoi et environs)

Je terminerai enfin ce long chapitre en parlant d’Hanoi et environs. À Hanoi, la capitale, vous trouverez certainement beaucoup de logements autour du lac Hoan Quiem, ce dernier étant à côté du vieux quartier français. Parmi les visites classiques, on peut citer le Mausolée d’Hô Chi Minh, la citadelle impériale de Thang Long (qui fait partie du patrimoine mondiale de L’UNESCO) ou la pagode au pilier unique (Môt Côt). L’ambiance dans la vieille ville et le caractère d’Hanoi est incomparable avec celle de sa « rivale » du sud (dans le sens d’autre grande agglomération), Saigon.

mausolee ho chi minh - hanoi vietnam

Mausolée d’Hô Chin Minh à Hanoi.

C’est au sud de la ville que vous trouverez la fameuse baie d’Halong, d’où sortent ces pitons rocheux, dispersée dans la mer et abritant quelques belles grottes. Si vous voulez un beau point de vue sur la baie, ne manquez pas la Poem Mountain, où se trouve un accès au sommet dominant la baie. Parmi les îles les plus connues, il y a celle de Cat Ba, qui permet de partir sur des zones différentes de la baie mais il y en a pleins d’autres vers l’ouest en se rapprochant de la Chine (je peux citer Quan Lan, Cô Tô ou encore Than Lân).

Enfin à l’est d’Hanoi pour changer, l’attraction phare, c’est Tam Coc, situé à côté de Ninh Binh. Surnommée la baie d’Halong terrestre, c’est parce que son paysage se compose également d’une multitude de falaises karstiques dont on peut naviguer au milieu via des voies navigables. Il y a aussi quelques beaux points de vue qui méritent bien les marches pour y monter.

tam coc - ninh binh - Vietnam

Sur un bateau parcourant la rivière vers Tam Coc.

Le Centre

La partie centrale du Vietnam s’étale de la province de Thanh Hoa jusqu’à celle de Lam Dong, qui fait partie des Hauts Plateaux du centre, où se situe  Lat. Cela représente une bonne partie du pays dans sa longueur, sur plus de 1 000 km, même si la largeur ne dépasse pas parfois les 50 km, cela fait donc pas mal de choses à voir.

La côte centrale Nord

À commencer par le parc national de Phong Nha – Ke Bang où se trouvent la plus grande grotte du monde, Hang Son Doong et faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette grotte est tellement grande qu’on pourrait y faire passer deux Airbus A350 dans sa salle la plus large.

La taille de Hang Soon Dong serait estimée à plus de 9 kilomètres de long, avec notamment une galerie ininterrompue de 200 mètres de haut sur 100 mètres de large (battant largement la précédente plus grande grotte répertoriée, deux fois les dimensions de la Deer Cave ou Grotte du Cerf, en Malaisie), on y rentrerait allègrement tout un quartier de Bangkok, même en incluant des immeubles de 40 étages !

interieur son doon phong nha vietnam

Intérieur de la grotte de Son Doong.

Ses cavités hébergent un écosystème unique, composée d’une luxuriante jungle, qui prospère sous les parois de la grotte, ainsi que des étangs.

Pour autant, il y ai peu de chances que vous puissiez la visiter, pour visiter cette grotte en particulier, il faut compter 4 jours d’expédition intense à traverse la jungle (17 km de trek), 8 km de spéléo, 90 m d’escalade et tout ça bien évidemment, a un coût, 69 800 000 VND oui oui, soit environ 2 700 € par personne ! Si vous faites parti des chanceux, vous serez parmi les rares privilégiés ayant eu accès à cette grotte, car bien que découverte par hasard en 1991 par un local nommé Hồ Khanh, cette dernière ne fut vraiment exploré la première fois qu’en 2009 !

Et à ce jour, une seule société est habilité est exploiter la grotte à des fins touristiques, avec une limite de 1 000 personnes par saison. Si cela vous intéresse, les réservations sont ouvertes pour la période 2020-2021 (la grotte n’étant accessible que de février à août) : https://oxalisadventure.com/

Le parc ne se limite par contre pas à cette seule grotte et vous pourrez accéder plus facilement aux autres grottes, celle donnant son nom au parc, Phong Nha mais aussi Thien Duong (Paradise cave), Hang Toei (Dark cave) ou même Hang Én (Swallow cave), 3e plus grande grotte du monde.

paradise cave Phong Nha Vietnam

Intérieur de Paradise cave. Crédit photo : Flickr Edgardo W. Olivera

Prochaine étape, la cité impériale de Hué, siège des empereurs de la dynastie Nguyen et capitale du pays de 1802 à 1945. Les sites importants étant la grande citadelle du XIXe siècle, le palais impérial situé dans ce qui est nommé la cité interdite. Les autres attractions étant la pagode de la Dame céleste, la plus haute du Vietnam avec ses six étages, et d’imposants tombeaux comme celui de Khải Định, avant-dernier empereur du Vietnam. Il y a aussi le mausolée de Tự Đức , particulier car construit de son vivant (alors qu’il régna de 1848 à 1883), il dessina lui-même les plans et comme ce fût terminé bien avant son décès, il en fit même sa résidence de campagne pendant une dizaine d’année, de manière quasi permanente, appelant alors le site, le domaine de Khiem, on y trouve une dizaines de bâtiments dans un parc clos de douze hectares.

tombeaux imperiaux hué - vietnam

Mausolée de l’empereur Khai Dinh à Hué.

La côte centrale Sud

Avant de rejoindre la prochaine étape « importante », vous pouvez toujours faire un saut dans la cité balnéaire de Da Nang. Et cette prochaine étape « importante », c’est l’incontournable Hoi An, connue pour sa vieille ville au charme indéniable, mêlant différentes architectures et influences. Le tout est traversée par des canaux et non loin du bord de mer. Le long de ses vieilles rues, vous croiserez tantôt des boutiques et temples chinois, d’anciens bâtiments coloniaux français colorés, des maisons vietnamiennes richement décorées. Mais son emblème est sans aucun doute son pont-pagode japonais du XVIIe, un pont couvert construit en 1593 dont on y ajouta une pagode 50 ans plus tard.

Si vous vouez faire une pause bronzette, vous pouvez vous rendre à la grande plage d’An Bang, à 5 km de la vieille ville (la route y menant est d’ailleurs agréable) ou Cua Dai, plus intime et d’où vous pourrez prendre un ferry pour l’île de Cham à une douzaine de kilomètres au large.

En continuant la descente vers le sud du pays, vous pouvez si vous voulez un peu du hors des sentiers battus (hors touristes locaux) faire un arrêt à Quang Ngai, d’où vous pourrez rejoindre le port de Sa Ky. Vous avez là une liaison amenant vers une ancienne île volcanique au paysage atypique pour le Vietnam, l’île de Ly Son. De retour sur le continent, c’est Nha Trang qui peut marquer une étape plage avec une visite culturelle au temple Cham de Po Nagar. Pour le repos, vous pouvez aller en face sur l’île d’Hon Tre.

Toujours plus au sud, vous arriverez à Mui Né. Cette petite ville portuaire est à la base populaire pour ses plages et ses spots de kite surf. Pour notre part, c’est bien les paysages semi désertiques, avec son mélange de dunes « rouges » et d’autres de sable blanc, qui nous ont attirés. La curiosité locale étant ce petit ruisseau entouré de roche sculptée par le ruissellement des eaux de pluies, appelée la rivière aux fées (Fairy Stream).

Les Hauts-Plateaux centraux

Si vous délaissez un temps la côte, vous pouvez vous intéresser aux hauts plateaux, situés à la frontière avec le Laos et le Cambodge. La province de Gia Lai, mais aussi Kon Tum au nord et Dak Lak au sud sont les terres des Jarai, l’une des minorités ethniques composant le Vietnam. Et outre les villages ethniques, on y trouvent des plantations de thé mais aussi d’anciens volcans, des lacs, cascades et autres coins de nature, notamment autour de Pleiku, la principale ville.

Plus au sud, vous aurez Buôn Ma Thuột, plus grande ville des hauts plateaux et appelé la capitale régionale du café, dans la province du Dak Lak, originellement peuplée par les Ê Đê (du groupe ethnique des Rhade) dont la particularité, comme leur « cousin Jarai », est d’utiliser des longues maisons communautaires similairement aux Iban de Bornéo, en Indonésie. Largement assimilé par la population majoritaire, il ne reste aujourd’hui que 40 000 individus. Au sud-ouest, vous trouverez une série de cascades (les plus connus étant le duo Dray Nur et Dray Sap) longeant une rivière menant dans un lac (frontalier avec la province de Dak Nong).

vallee amour dalat - vietnam

Vue sur la vallée de l’amour à Da Làt.

Enfin, la ville de montagne la plus connue est sans aucun doute Dà Lat, principale station climatique de l’Indochine française. À savoir une ville pour se ressourcer est profiter d’un climat plus doux que dans la chaleur parfois étouffante de la trépidante Saigon plus au sud. En effet, située à 1 500 m d’altitude, la ville est ce qu’on appelle une « ville de l’éternel printemps », où la température moyenne ne descend jamais au-dessous de 10 °C en hiver, et ne dépassant pas 25 °C en été.

Avec ces aménagements composés de lacs artificiels, de nombreux jardins et vallées fleuries, elle acquiert une réputation de ville de montagne romantique, l’une de ces attractions principale étant d’ailleurs nommée la vallée de l’amour. Autour, on peut y voir quelques chutes d’eau et une nature généreuse. En ville, son passé coloniale est particulièrement visible entre ses villas coloniales dans le style art-déco (1920-1940) mais aussi des villas normandes aussi bien que des chalets savoyards ou encore des maisons basques (et même une cathédrale à la Française), c’est la ville la plus « Française » du Vietnam. 

Le Sud (delta du Mékong)

Nous voilà à aborder le sud du Vietnam, englobant essentiellement Hô Chi Minh-Ville et ses environs ainsi que la zone du delta du Mékong, fleuve mythique d’Asie du Sud-est.

Le Sud-est du Vietnam (Hô Chi Minh-Ville et environs)

Dans la principale ville du sud (et la plus peuplée du pays), vous y trouverez des quelques bâtiments de l’époque coloniale comme la Notre-Dame de Saigon, entièrement bâtie à partir de matériaux importés de France, et la Poste centrale, datant du XIXe siècle. Saigon, comme elle est toujours largement appelée, fût aussi au cœur du conflit entre le Nord et le Sud pendant la guerre du Vietnam. Il en résulte les tunnels de Cu Chi, immense système de tunnels souterrains initié par le Vietminh pendant la guerre d’Indochine puis par le FNL ( Viet-Cong) pendant la guerre du Vietnam. On y visite également le musée des Vestiges De La Guerre, dont le nom est assez explicite.

Enfin, ne manquez pas d’aller faire un tour au marché central de Benh Thành, construit en 1914 et regroupant des produits locaux (artisanat, nourriture, textile).

ho chi minh - vietnam

Palais de la réunification à Hô Chi Minh.

Si vous partez sur la côte au sud d’Hô Chi Minh-Ville, vous pouvez faire une excursion dans les mangroves de Cần Giờ. Sur la péninsule en bord de mer, vous arriverez sur la ville portuaire de Vũng Tàu, autre ancienne ville coloniale dont il ne reste pas grand chose par contre de cette époque en dehors de la maison blanche, transformée en musée. Depuis là, il est possible de rejoindre Côn Son (appelée Grande-Condore dans sa version francisée), principale île de l’archipel de Côn Đảo (qui comprend seize îles), bien que cette option n’est pas vraiment recommandée, on en vient donc à la partie suivante !

Le delta du Mékong

L’option préférable pour rejoindre Con Dao étant depuis Soc Trang (si son île principale est Con Son, on fait généralement référence à la zone selon le nom de l’archipel), d’où vous trouverez des bus pour vous rendre au quai de Tran Đe, à 1 h de Soc Trang. L’île étant distante de 100 km, même en speed boat, il faut compter 2 à 3 h de trajet selon l’état de la mer, autant dire que l’île se mérite !! Mais si vous avez la flemme et le budget, rassurez-vous, il y a un aéroport sur l’île principale 😉

Enfin, je peux vous parler du fameux delta du Mékong dont Google résume très bien ce qu’il en est, à savoir : un vaste labyrinthe de rivières, de marais et d’îles. Il accueille des marchés flottants, des pagodes khmères et des villages entourés de rizières. La messe est dite.

marche flottant cai rang - can tho delta mekong vietnam

Au marché flottant de Cai Rang à Can Tho. Crédit photo Peter Addor


arroyo delta mekong vietnam

Canal dans le delta du Mékong.

La zone est vaste puisqu’elle inclut la ville frontalière du Cambodge de Chau Doc, mais la principale ville étant Can Tho, où se trouve un imposant marché flottant (pour en profiter vraiment, il faut s’y rendre entre 6 h et 9 h le matin, pace que l’animation locale principale s’y concentre, le reste de la matinée devenant plus touristique). Parmi les autres petites villes d’où vous pourrez faire des visites du delta, on peut citer Vinh Long, Ben Tre, My Tho ou encore Cái Bè.

Je peux terminer cette longue rubrique en évoquant les îles du golfe de Thaïlande. Car oui, là aussi, on y trouve des îles, la plus connue étant Phu Quoc, qui se trouve littéralement collée au Cambodge (à 12 km du continent, mais l’île Cambodgienne de Koh Seh n’est qu’à 4 km des côtes de Phu Quoc). Si l’île possède un important aéroport international, son développement pouvant s’apparenter à une île comme Phuket en Thaïlande, vous pouvez vous y rendre par ferry via Hà Tiên.

Plus au sud, vous avez la localité de Rach Giá, d’où vous pourrez embarquer sur l’archipel des îles Nam Du, plus sauvage et offrant quelques belles plages comme celle de Bãi Cây Mến.

long beach plage ile phu quoc vietnam

Plage de Long Beach à Phu Quoc. Photo by Alex Waltner – www.swedishnomad.com


bai cay men ile archipel nam du vietnam

Photo par trungydang / CC BY

Voilà, si vous avez tout bien lu jusque-là, tout d’abord, Bravo ! Parce que c’est assez long, j’admets, mais cela démontre toutes les richesses que renferme le Vietnam. Pour les autres, la partie que vous attendez est juste ci-dessous, à savoir un résumé condensé des spots essentiels à voir au Vietnam. 

Le Vietnam en résumé

Destinations

Sapa
Hanoi
Baie d'Halong
Tam Coc (Ninh Binh)
Phong Nha-Ke Bang
Hué
Hoi An
Nha Trang
Dà Lat
Mui Né
Hô Chi Minh-Ville
Delta du Mékong
Phu Quoc

À voir / à faire

Rizières en terrasse, montagne, villages Hmong
Lac Hoan Kiem, mausolée d'Hô Chi Minh, pagode au pilier unique, pagode Trấn Quốc
Falaises de roche karstique, grottes, îles
``Baie d'Halong terrestre``, avec célèbre point de vue (Hang Múa), grottes et temples
Parc national englobant des grottes entourés par les montagnes recouverte de jungle
Ancienne cité impériale, tombeau de Tu Duc, tombeau de Khai Dinh
Vieille ville (pont-pagode japonais, maison de Tan Ky, canaux), plage d'An Bang, île de Cham
Longue plage, temple Cham de Po Nagar, île d'Hon Tre
Station de montagne avec bâtiments coloniaux, cascades, lacs et jardins
Plages pour kite surf, dunes de sable blanc et rouge, fairy stream, port
Marché de Ben Thanh, palais de la réunification, musée de la guerre, tunnels de Cu Chi
Marchés flottants, canaux (Can Tho, Vinh Long, Ben Tre, My Tho)
Principale île du Vietnam et plus grande du pays, frontalière au Cambodge

Les points d'intérêts du Vietnam sur une carte

Voici une carte pour situer et résumer toutes les destinations et lieux d’intérêts au Vietnam :

carte vietnam - points interets

Suggestions d'itinéraires au Vietnam

Le Vietnam, c’est le seul pays à ce jour en dehors de la Thaïlande que l’on a exploré par deux fois. Et en premier, on commençait par un classique trajet nord-sud, qu’on a fait plus précisément du sud en remontant vers le nord, car les billets d’avion revenaient moins cher dans ce sens et aussi en fonction de la saison, ça nous paraissait plus cohérent.

Mais on n’y était que pour 15 jours, ça ne restait qu’un aperçut furtif. On y revenait donc une seconde fois quelques années plus tard, de nouveau deux semaines pour se concentrer cette fois sur le nord du pays, en prenant l’option trip à moto, dont je rêvais depuis pas mal de temps de faire.

Et même avec tout ça, il resterait bien un 3e séjour avec de quoi bien nous occuper (même si ce n’est pas encore à l’ordre du jour).

Si vous avez qu’une semaine :

Il n’y a pas à tortiller du c*l, il faut faire un choix. En gros, soit le sud, donc autour de Saigon et le delta du Mékong, soit le centre, entre Hoi An et Hué et enfin soit le nord, autour d’Hanoi.

Itinéraire au nord du Vietnam :

      • Tam Coc (2 nuits) – Hanoi (2 nuits) – Halong (1 nuit) – Sapa (2 nuits)

Voilà de quoi concentrer quelques destinations « classiques » sur un temps plutôt court. Voyez plutôt, la baie d’Halong terrestre, la capitale, THE baie d’Halong et les rizières de Sapa, de quoi s’en mettre plein la vue et vous donner l’envie de revenir. À noter que je pars sur la base de 7 nuits sur place, donc un séjour plus basé sur un minimum de 8 jours sur place (après, rare seront les personnes à partir aussi loin pour une semaine pile, souvent, c’est justement des courts séjours de 8-10 jours comme je peux le constater pour la Thaïlande).

Si vous voulez éviter trop de temps de transports, vous pouvez remplacer Sapa par Tuluong, dans la foulée de Tam Coc, car on y trouve aussi de belles rizières sans s’éloigner trop d’Hanoi (160 km).

Itinéraire au centre du Vietnam :

      • Da Nang (1 nuit) – Hué (2 nuits) – Hoi An (2 nuits) – île Cham (2 nuits) 

Idem, on est plus sur du 8 jours / 7 nuits. Mais si ça a l’air idéal comme ça sur le papier, ce n’est en réalité pas évident à mettre en place. En effet, s’il y a bien un aéroport international à Da Nang, il vous faudra de toute façon transiter avant, soit à Hanoi, Hô Chi Minh-Ville pour le Vietnam, ou depuis une autre destination en Asie (Séoul ayant le plus de liaisons, sinon Bangkok, Hong Kong ou Singapour sont autant d’options possibles). Ce qui en somme, rajoute probablement une journée à prendre en compte.

L’avantage étant de voir deux « classiques » du Vietnam, l’old vibe d’Hoi An et la ville impériale de Hué. Et depuis Hoi An, il est facile de se rendre sur la jolie petite île de Cham (150 000 à 250 000 VND par speed boat en 30 minutes ou seulement 20 000-30 000 VND en bateau local qui met 2 heures).

Itinéraire au sud du Vietnam :

        • Saigon (2 nuits) – Can Tho (2 nuits) – Phu Quoc ou l’île de Nam Du (3 nuits)

Si on prends en compte les temps de transports, on est toujours une configuration 8 jours et 7 nuits, mais ça reste une suggestion, combinant une ville, une zone du delta du Mékong où vous pouvez voir un grand march flottant et du repos sur une île. La combinaison gagnante ! Phu Quoc étant la plus connue donc la plus fréquentée et Nam Du est plus petite mais plus proche depuis Can Tho.

Si vous avez deux semaines au Vietnam :

Comme à chaque fois avec ces suggestions d’itinéraires, vous pourriez simplement combiner deux options de trip d’une semaine. Toutefois, il apparaît dans ce temps imparti faisable d’avoir un aperçu du nord au sud dans la même veine que ce qu’on a fait. Pour se faire, je vous expose d’abord notre itinéraire lors de notre premier séjour pour vous donner une idée.

1er itinéraire au Vietnam : Nord-Sud

Dans l’ordre, pour ce premier séjour, on est donc arrivé à Saigon (Hô Chi Minh-Ville) avant de se diriger à Mui Né. Puis, après un crochet par  Lat dans les montagnes, on revenait en bord de mer à Nha Trang. Une étape qu’on aurait pu raccourcir, mais bon…

Pour la suite, on remontait à Hoi An, où l’on restait plusieurs jours, car on aimait bien l’ambiance. Je tiens à préciser que c’était il y a 10 ans déjà, donc c’est nettement plus touristique aujourd’hui et peu altérer l’impression sur cet endroit qui reste charmant au demeurant.

Enfin, avant d’arriver à Hanoi, on passait par l’ancienne capitale et siège des empereurs, Hué. Avant de repartir, on visitait bien évidemment la fameuse baie d’Halong dont on n’a pas bénéficié d’une météo mémorable.

Si l’on regarde en détail, ça donnait le programme comme suit :

Jour 1

  • Arrivée à Saigon et visite express

Jour 2 et 3

  • Trajet vers Mui Né
  • Visite du port et des environs (dunes)

Jour 4

  • Marché de Mui Né – trajet vers Dàlat

Jour 5

  • Visite de Dàlat

Jour 6 et 7

  • Trajet vers Nha Trang
  • Visites des principaux sites
  • Trajet de nuit vers Hoi An

Jour 8, 9 et 10

  • Visite de Hoi An et environs

Jour 11 et 12

  • Visite de l’ex cité impériale de Hué

Jour 13

  • Trajet vers Hanoi

Jour 14

  • Visite express d’Hanoi

Jour 15

  • Excursion à la baie d’Halong

Jour 16

  • Retour à Bangkok

Je conçois que pour une première visite, c’était un peu speed, en 15 jours, vouloir parcourir 1 700 km sans prendre d’avion, c’est un sacré défi ! Mais il faut remettre dans le contexte que c’était notre premier « grand voyage » ensemble et qu’on avait (comme c’est toujours le cas quand même), soif de découverte.

En somme, faire une visite du nord au sud, je dirais qu’il faut compter allègrement trois semaines. Par rapport à notre itinéraire, il faudrait rajouter au minimum une journée à Saigon, une autre à Hanoi, une probablement à Dà Lat qu’on a aussi bâclé, le reste de cette semaine supplémentaire pourrait être utilisé pour faire un tour à Tam Coc (à côté de Nin Binh), surnommée la baie d’Halong terrestre (et qu’on visitait à notre 2e séjour) et prolonger la visite de la baie d’Halong sur deux jours au lieu d’une.

À voir du coup si vous souhaitez avec tout ça, trouver le temps de visiter aussi Sapa (et du coup, vous comprenez qu’un mois peut vite devenir un minimum pour parcourir le Vietnam).

2e itinéraire au Vietnam : les montagnes du Nord-est

Pour ce second séjour, je voulais vraiment me faire une petite aventure en deux-roues, car j’apprécie grandement la liberté de mouvement en voyage. La moto étant d’une part nettement moins cher mais aussi pratique pour son côté passe-partout et facile à garer en bord de route pour faire des photos, mon credo.

Se faisant, cela nous permettait déjà de compléter deux visites qui n’avaient pas été possibles lors de notre premier séjour, faute de temps, à savoir, la baie d’Halong terrestre de Tam Coc et Sapa. Le choix s’est fait ensuite sur le côté Nord-est, car c’est une région qui nous paraissait particulièrement peu visitée et comme nous savions que ce n’était pas la saison des rizières, cette zone valait mieux que le Nord-ouest, plus axé pour y voir de magnifiques rizières en terrasses (même si pour ça, on passait quand même par le district de Hoàng Su Phì, connu lui pour abriter de très beaux spots à rizières).

Si on avait défini les grandes lignes de notre parcours, on s’est retrouvé avec les étapes suivantes :

  • Jour 1 et 2 : Hanoi (sans nuité) ➔ Tam Coc (2 nuits)
  • Jour 3 : Sapa via train de nuit depuis Hanoi ➔ Lao Cai (1 nuit)
  • Jour 4 : Bac Ha (1 nuit)
  • Jour 5 : Vinh Quang (1 nuit)
  • Jour 6 : Ha Giang (1 nuit)
  • Jour 7 : Dong Van (1 nuit)
  • Jour 8 : Bao Lac (1 nuit)
  • Jour 9 et 10 : Cao Bang et la cascade de Ban Gioc (2 nuits) 
  • Jour 11 : Bac Son (1 nuit)
  • Jour 12 : Thai Nguyen (1 nuit)
  • Jour 13 : retour à Hanoi (1 nuit)

Normalement, cette boucle, qui reste assez classique pour cette région, se termine pour beaucoup au lac de Ba Be, le plus grand lac naturel du Vietnam et non à Thai Nguyen. Le choix s’était fait en regardant les photos et en tant que tel, le lac nous inspirait pas plus que ça. Du coup, on cherchait une dernière étape avant de revenir à Hanoi, et en terme d’intérêt et distance, on choisissait Thai Nguyen, pour leurs plantations de thé.

À vous de faire votre choix. Sachant que Thai Nguyen n’était pas transcendant, il faut dire que la météo bof n’a pas aidé et qu’on avait aussi déjà vue de belles plantations au Sri Lanka). L’autre raison était liée à l’autre choix de parcours, où je tenais à voir le point de vue de Bac Son. Sachant qu’on venait de Cao Bang, nous rendre au lac aurait demandé de remonter dans les montagnes et donc de s’éloigner un peu d’Hanoi.

Si vous avez un mois complet au Vietnam :

Sur un mois, vous devriez avoir le temps d’explorer un minimum.

  • Hanoi (2 nuits)
  • Halong Bay (1 nuit)
  • Sapa (2 nuits)
  • Tam Coc (2 nuits)
  • Phong Nha et ses grottes (2 nuits)
  • Hué (3 nuits)
  • Hoi An (3 nuits)
  • Nha Trang (1 nuit)
  • Dà Lat (2 nuits)
  • Mui Né (3 nuits)
  • Saigon (2 nuits)
  • Can Tho (2 nuits)
  • Phu Quoc (3 nuits)

Si vous faites l’addition, on arrive à 26 nuits, vous avez donc de la marge pour prolonger une étape ou même en rajouter une selon vos goûts et envies, mais en gros, un mois permet quand même d’avoir un bon aperçu du pays du nord au sud.

Après, dans cet exemple, je donne l’exemple avec un trip nord/sud, car cela permet de se détendre à la fin sur une île. Pareil, j’ai mis Phu Quoc « par défaut », mais à la place, vous pouvez aller sur Nam Du, non loin de là, ou plus au sud à Con Son (de l’archipel de Côn Dao).

Depuis Sapa, il est possible de rejoindre Tam Coc via Hanoi et Ninh Binh, soit en bus soit partiellement en train (voir les options et tickets). Idem pour se rendre à Phong Nha et ses grottes depuis Tam Coc, vous avez des bus faisant la liaison jusqu’à Dong Hoi, la ville la plus proche du parc national de Phong Nha-Kẻ Bàng (voir les options et tickets)

Comme ensuite, on est sur un axe plus « classique », vous pouvez éventuellement utiliser les billets « ouverts » de la Sinh Tourist, sinon vous trouverez facilement des bus et/ou train selon les villes. Sur la fin, vous pouvez aller à Can Tho où se trouve un grand marché flottant et des canaux du delta du mékong, mais vous avez d’autres alternatives comme Ben Tre, My Tho ou même Vinh Long.

Météo / Quand partir au Vietnam ?

Climat :

Le climat au Vietnam est varié selon les régions. Situé dans une zone intertropicale, le Vietnam est à cheval entre des zones tropicales au sud et subtropicales au nord. Si globalement le pays est marqué par deux saisons, l’une sèche, et l’autre humide, correspondant à la période de la mousson, on découpe le Vietnam en 3 zones distinctes :

      • Le nord, qui connaît des hivers pouvant être rigoureux (avec même de la neige possible en haute montagne). Il y fait frais et sec entre novembre et avril, avec des températures ne dépassant pas les 20°C à Hanoi en journée. La mousson arrive à partir de mai et influence jusqu’en octobre, apportant de la chaleur et des pluies, parfois violentes entre juillet et août.
      • Le centre, dont la saison des pluies est décalée par rapport au nord puisqu’elle n’arrive qu’en août, période également propice aux passages des typhons et s’étend jusqu’en janvier. La saison sèche est considéré comme étant de février à juin bien que des épisodes pluvieux restent possible même à cette période.
      • Le sud, bénéficie d’une chaleur constante toute l’année, se rapprochant du climat de la Thaïlande. On y distingue alors bien les deux saisons, sèche, de novembre à début juin, avec une période optimale entre décembre et avril et la saison des pluies, de fin juin à fin octobre, qui comporte un risque de typhon entre août et octobre.

À noter que les températures entre les zones côtières et les montagnes varient d’autant qu’en hiver, s’il peut faire des températures agréables au bord de mer, en hauteur, ces dernières seront nettement plus fraîche. Cela oblige selon les saisons à prévoir à la fois des vêtements chauds et des habits d’été. À titre d’exemple, au mois de janvier, vous ne devriez pas dépasser les 20 °C en journée à Hanoi tandis que vous atteindrez allègrement les 32 °C à Saigon au sud.

ho chi minh - vietnam
Beau temps à Saigon au même mois de mars.
tombeaux imperiaux hué - vietnam
Temps pluvieux à Hué, même en mars.

Quelle est la meilleure période pour visiter le Vietnam ?

Question délicate tant le climat du Vietnam est variable en fonction du nord et du sud. Le meilleur moment pour un voyage au Vietnam sera toutefois toutes régions confondues aux mois de février, mars et avril.

Globalement, voyager au Vietnam pendant la saison sèche entre novembre et avril reste la meilleure option. Pour la baie d’Halong, la période optimale se trouve entre octobre et décembre ou sinon au mois d’avril pour espérer un beau temps et éviter un paysage brumeux et couvert.

À l’inverse, il faut mieux éviter les mois de mai à octobre. En détaillant, je préciserai qu’il faut particulièrement éviter les mois d’août et septembre puisque c’est la période des typhons.

Après, si les pluies peuvent être abondantes entre mai et octobre, certaines régions du pays restent tout à fait visitables toute l’année.

 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Baie d’Halong            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max202023273132323231292522
T° C Min131417212425262524211714
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*1011131314151516141187
Soleil**323466766655

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Ha Long)
HẠ LONG Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Cần Thơ            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max293133343332313130303029
T° C Min222223242424242424252423
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*2024151719171917126
Soleil**677765555555

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Can Tho)
CẦN THƠ Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Cao Bang            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max181923273132323231282421
T° C Min101216202024242322191511
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*1010121415171819141298
Soleil**223465666544

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Cao Bang)
CAO BẰNG Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Con Son            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max293032333232313131303029
T° C Min222223242424242424242322
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*757101617182021201510
Soleil**676765555555

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (île de Con Son)
CÔN ĐẢO Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Ðà Lạt            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max232627272624242424242423
T° C Min141415171717171717171615
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*13913232930292930292420
Soleil**678887675566

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Dà Lat)
DA LAT Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Đà Nẵng            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max252629313334343431302725
T° C Min182021232525252524232219
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*147569891115212119
Soleil**456788876554

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Da Nang)
DA NANG Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Hanoi            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max192023273133333231292522
T° C Min141518212426262625221815
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*81115131415161714976
Soleil**221355655543

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Hanoi)
HANOI Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Saigon            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max323334353432323231313131
T° C Min212224262525242424242321
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*2125181923222321127
Soleil**899866655677

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Saigon)
SAIGON Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Hoi An            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max252628303233333331292726
T° C Min192021232525262524232220
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*545814201923191575
Soleil**777775656667

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Hoi An)
HỘI AN Météo
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Hué            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max242528313334353432292623
T° C Min181820232425252524232118
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*241419191615191720212425
Soleil**45710111210118753

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Hué)
HUẾ WEATHER
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Mũi Né            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max272830313231303030302928
T° C Min212223242524242424232221
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*75591517182020191311
Soleil**7799111110108998

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Mui Né)
MŨI NÉ WEATHER
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Nha Trang            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max262728293230313130282726
T° C Min212122232524252524242221
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*16911122023252525252120
Soleil**6799111211119876

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Nha Trang)
NHA TRANG WEATHER
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Phú Quốc            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max313132343332313131313030
T° C Min222223242424242424242322
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*4359171819202119138
Soleil**788866555667

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Phu Quoc)
PHU QUOC WEATHER
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Sa Pả            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max111218212323232322191714
T° C Min571113161718171613118
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*8891215192223171386
Soleil**445653443334

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Sa Pa)
SA PA WEATHER
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Vũng Tàu            
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
T° C Max292930323231313030302929
T° C Min222324262525252424242422
 Janv.Fév.MarsAvr.MaiJuinJuil.AoûtSep.Oct.Nov.Déc.
Pluie*75581516181820191411
Soleil*566654455444

* Moyenne de jours de pluie
** Moyenne de l’ensoleillement journalier (en heures)

Moyenne des précipitations par mois (en mm)

  • Pluie, en mm (Vung Tau)
VŨNG TÀU Météo

Quel budget pour le Vietnam ?

Les billets utilisés au Vietnam : les coupures s’étalent de 500 à 500 000 Dongs, autant dire qu’on est vite millionnaire au Vietnam ! On retrouve les billets suivant : 500, 1 000, 2 000, 5 000, 10 000, 20 000, 50 000, 100 000, 200 000 et enfin 500 000 Dongs, oui, tout ça. Il faut savoir que les billets de 500 sont plus rares et sont surtout utilisés pour les offrandes vu leur petite valeur. Il existe aussi des pièces de 1 000, 2 000 et 5 000 mais sont très peu utilisés.

Les cartes de crédit Visa ou Mastercard sont globalement acceptés dans les villes, surtout pour les hôtels et restaurants de milieu et haut de gamme, mais attendez vous à des frais de 1 $ à 2 $ supplémentaire.

ll faut savoir que les devises comme l’Euro (€) et le Dollar américain ($) sont aussi acceptées, plus largement dans le cas du 2e. Le Dollar américain s’étant démocratisé un temps dans l’usage quotidien du peuple vietnamien. L’Euro peut juste être accepté comme monnaie de paiement dans certains hôtels ou à l’aéroport.

De manière générale et ça reste de plus en plus vrai, il faut privilégier les paiements en espèces dans la monnaie locale.

Avec un taux actuel d’environ 1 € = 25 000 VND la conversion est plutôt facile, en gros, vous divisez les deux premiers chiffres par 10 puis vous le multipliez par 4 (Par exemple quelque chose à 170 000 VND vaut donc 1,7 x 4 = 6,8 €).

Il faut savoir que souvent, les prix seront affichés pour simplifier sans les 3 derniers zéros. Si vous voyez donc quelque chose au marché affiché 550, je vous rassure, ce ne sera probablement pas 550 Dongs, mais bien 550 000 Dongs.

Vous trouverez des distributeurs de billets (ATM) dans beaucoup d’agglomérations, mais méfiez vous des éventuels frais si vous retirez des sous plutôt que de faire du change. Sachez en plus qu’il y a généralement un plafond de retrait de 2 000 000 VND (soit un peu moins de 100 €). Seules les banques ANZ et HSBC permettent de retirer jusqu’à 10 000 000 Dongs.

Enfin, le pourboire n’est pas obligatoire au Vietnam, mais comme partout, si vous avez apprécié un service en particulier, 2 ou 3 $ fait toujours plaisir.

billet monnaie vietnam

Hôtels / hébergements

Quand il s’agit d’hôtellerie, le Vietnam est l’un des pays d’Asie les moins cher, et de loin. Pourtant, cela ne signifie en rien que vous allez y perdre en confort. Les hôtels sont globalement bon marché, même pour des boutiques hôtel et le qualité-prix est imbattable hors des zones touristiques.

Dans les auberges de jeunesse, vous devriez pouvoir trouver des lits à partir de 3 € la nuit  ! (dans les 70 000 Dongs). Pour des chambres simple à deux, vous devriez trouver facilement à moins de 15 €. Si vous voulez plus de confort, comptez dans les 20 € (à partir de 500 000 Dongs) pour une chambre double.

Ci-dessous, je vous résume la gamme tarifaire :

QUELQUES REPÈRES :

  • Pour les hôtel de base en chambre double, autour de 300 000 VND (12 €)
  • Pour les hôtels milieu de gamme, plus cosy, comptez dans les 500 000 VND (20 €)
  • Pour le plus haut de gamme, comptez au moins 1 800 000 VND (70 €)

Repas / boissons

Si la nourriture vietnamienne est globalement réputée, il y a une certaine disparité quant aux choix selon les régions. En l’occurrence, lorsque nous avions visité que le nord la seconde fois, on avait trouvé une grande lassitude avec un choix se résument entre un Pho ou des genres de riz frit manquant de saveur… Pour autant, ce n’est pas la ruine et on compensait dans ce cas avec des sandwichs sans plomber le budget repas.

QUELQUES REPÈRES :

  • Une petite bouteille d’eau coûte en moyenne 10 000 VND (0,4 €), 20 000 pour du Coca et soda (0,8 €)
  • Un repas de base (Pho, Bun Cha) coûte en moyenne 35 000 VND (1,4 €) par personne
  • Pour un repas un peu plus élaboré, comptez entre 50 000 et 100 000 VND (2€ – 4 €) par personne
  • Café : 20 000 VND (0,8 €) est le tarif médian pour avoir sa dose de caféine
  • Une bière locale de 0,5 litre – 20 000 VND (0,8 €)

Transports

Les transports sont aussi bon marché. Le train était confortable, les bus de nuit moins, les bus de jour sont des mini fast and furious, mais pas toujours. Les taxis restent pas cher et j’ai pas trop ressenti de tarifs abusés en ville.

Après, on utilisait le plus souvent des motos, qui restait notre moyen de prédilection pour graviter autour d’un point et graviter tout court lorsque nous avons circulé dans le nord du pays. On reste en Asie du Sud-est, donc un budget qui peut être facilement maîtrisé en transport sans dépenser des mille et des cents.

QUELQUES REPÈRES :

  • Location d’une moto : comptez de 100 000 à 150 000 VND/jour (4 € à 6 €) – 250 000 VND si meilleure bécane
  • Essence : de l’ordre de 20 000 VND/litre (0,8 €)
  • Bus : pour des trajets intermédiaire, comptez 150 000 VND (6 €) par personne
  • Pour les bus de ville et trajets locaux, comptez de l’ordre de 7 000 VND par trajet (0,3 €)
  • Taxi : selon distance, 50 000 à 100 000 VND (2 à 4 € pour 4 à 8 km environ) – depuis un aéroport, station de bus vers centre, comptez de l’ordre de 15 €
  • Trajet en train (selon distance), exemple Hanoi – Lao Cai, 295 000 à 400 000 VND en couchette (dure 11,5 ou soft 16 €) par personne
  • Petit budget
  • 12
    jour
  • 12 € pour 2

    4 € par personne

    2 € par personne

    Visites gratuites

  • Moyen budget
  • 26
    jour
  • 20 € pour 2

    7 € par personne

    5 € par personne

    4 € par personne

  • Budget confortable
  • 56
    jour
  • 60 € pour 2

    12 € par personne

    8 € par personne

    8 € par personne

Suggestion minimum de budget journalier / personne – 33 € (Note: budget pour des vacances à budget moyen, avec hôtel 1* ou 2*, sinon guesthouses propres; repas essentiellement dans des restaurants simples et utilisation des transports en commun majoritaires. Des visites payantes de temps à autre mais pas tous les jours).

Les articles sur le Vietnam

Mes articles sur mes séjours au Vietnam.

Retrouvez toutes les photos de mes séjours au Vietnam.

Des avis, suggestions ? Laissez moi un commentaire !

0

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2012-2020 Copyright