Visiter le parc national de Sam Roi Yot : Ce qu’il ne faut pas rater !

Visiter le parc national de Sam Roi Yot : Ce qu’il ne faut pas rater !

Si je vous ai bien entendu déjà parlé de ce parc national (voir ici et ), je n’ai encore jamais fait un topo concret et détaillé sur ce qu’il y a à y voir.

Sachant que c’est certainement l’un de mes coups de cœur en Thailande. Khao Sam Roi Yot, littéralement qui veut dire « la montagne aux 300 pics », à la particularité d’être le premier parc national marin de la Thaïlande (ça remonte à 1966 !). Situé sur la côte de la province de Prachuap Khiri Khan, à 60 km au sud de Hua Hin, il est composé d’une série de collines calcaires répartie le long du golfe de Thaïlande, le plus élevé atteignant 605 m au-dessus du niveau de la mer.

Ce parc abrite des paysages de ouf (ouais, je me lâche niveau vocabulaire hein 😉 ) et assez inhabituelles avec ce qu’on trouve normalement en Thailande.

Le parc national de Sam Roi Yot sur une carte

Afin de résumer tout ce qui est décrit ci-dessous, voici une carte compilant les emplacements des points d’intérêts, routes/chemins à emprunter, etc. Avec tout ça, vous serez paré, j’espère, pour visiter le parc au mieux et optimiser votre séjour !

Principales attractions à voir

Le parc national est notamment connu pour sa grotte abritant un pavillon royal, dont la photo iconique le représente illuminé par un rayon de soleil passant par une ouverture au-dessus de la cavité.

Parmi les autres attractions, on peut nommer en vrac, le marais d’eau douce de Thung Sam Roi Yot, des plages désertes, de la mangrove, des petites îles calcaires, des fermes d’élevage de crevettes et une faune importante, incluant notamment des singes et de nombreux oiseaux selon les saisons.

Je pense que pour vraiment faire le tour de tout ce qu’il y a à voir et faire, il faut prévoir au moins 2 jours complets, mais une journée suffit pour voir l’essentiel.

Passons en revu ce que vous pourrez y voir et faire !

Phraya Nakhon Cave : la grotte au pavillon royal

Devenu l’emblème de la province de Prachuap Khiri Khan, cette grotte a acquis sa célébrité en hébergeant un pavillon royal, construit là en l’honneur de la visite du roi Rama V, en 1890. Rama V étant le grand-père du défunt roi Rama IX, également venu visiter les lieux ainsi que Rama VII.

La renommée du lieu vient surtout de ce spectacle lumineux. En effet, pendant certaines heures de la journée (vers 11h en hiver, 10h en été, pour les photos ci-dessous), la lumière du soleil brille à travers l’ouverture béante au-dessus de la cavité, illuminant alors d’un joli ton de lumière le pavillon royal, créant une vue assez spectaculaire.

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Le pavillon royal dans toute sa splendeur !

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Sans la bonne lumière, l’effet « wow » est moins là…

Outre le pavillon, si vous prenez le temps de vous balader autour dans la grotte, vous pourrez y voir une forme rocheuse en forme de crocodile, une petite cavité avec un petit coin de prière, lui-même à côté des signatures apposés par Rama V et Rama VII lors de leur visite ici.

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Coin à prière.

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Rocher dit du « crocodile ».

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Signatures des rois.

Pour être plus précis, il s’agit d’un ensemble de 3 cavités dont 2 d’entre elles possèdent une ouverture au plafond permettant à la végétation de pousser à l’intérieur, donc cela conviendra tout à fait à ceux qui seraient claustrophobes 😉

Comment se rendre à Phraya Nakhon Cave

Rendez-vous vers vers la plage de Bang Pu. De là, vous avez 2 options. La plus simple, demander à prendre un bateau pour vous rendre sur la plage voisine de Laem Sala. Moyennant 400 bahts (aller-retour) et moins de 10 min, vous serez prêt à monter à la grotte.

Pour se faire, demandez un ticket à côté du box pour acheter les tickets pour le parc national. Sachant qu’auparavant il fallait prendre les tickets qu’une fois sur Laem Sala mais il y a maintenant le comptoir pour les tickets du parc national au pied du chemin menant à la plage.

Le droit d’entrée au parc national est toujours de 200 Bahts par personne (1/2 tarif pour les enfants)

bateau plage ban pu - sam roi yot - thailande

Départ depuis la plage de Ban Pu.

plage laem sala - sam roi yot - thailande

Plage de Laem Sala depuis le bateau.

plage laem sala - sam roi yot - thailande

Débarquement sur la plage de Laem Sala.

Car oui, l’autre option est de prendre le sentier escarpé passant au-dessus de la falaise séparant les 2 plages. Ce trajet de 350 m devrait vous prendre moins d’1/2 heure mais lorsqu’il fait bien chaud ça peut vite être épuisant.

Depuis la plage de Laem Sala, se diriger vers le pied de la falaise en suivant les panneaux d’indications. La grotte s’accède alors également via un chemin escarpé (ayez de bonnes chaussures autres que des tongs de préférence), le trajet étant de 430 m de long sur une élévation de 130 m.

Selon votre aptitude pour ce genre de grimpette, comptez entre 20 et 30 minutes pour atteindre la grotte (faisable en 15 si vous avez la forme). Notez que le sentier peut être glissant pendant la saison humide.

vue plage ban pu - sam roi yot - thailande

Vue sur la plage de Ban Pu depuis le chemin d’accès vers la plage voisine de Laem Sala.

acces grotte au pavillon royal - sam roi yot - thailande

Point de vue sur la mer entre les 2 plages.

panorama plage laem sala - sam roi yot thailande

Panorama sur la plage de Laem Sala depuis le chemin.

Pour l’anecdote, je n’avais pas payé lors de ma première venue, car en empruntant le chemin entre les plages, on atterrissait derrière et l’on pouvait rejoindre le chemin d’entrée vers la grotte sans être vu par les gardes…

Sachant que ce n’était pas du tout volontaire ! Je m’en suis aperçu et fus même étonné lorsque j’ai dû payer la seconde fois en ayant pour le coup emprunté l’option bateau. Ce n’est aujourd’hui plus possible de toute façon de gruger de cette manière.

Pour rejoindre le sentier menant à la grotte, enfoncer vous vers la montagne en prenant le chemin de sable passant entre les sapins. Vous pourrez louer un bâton 20 Bahts pour vous aider durant la marche.

La seconde partie devient moins pentue, et même, on commence à descendre jusqu’à atteindre l’entrée du gouffre.

chemin grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

L’allée de sapins.

On distingue 2 parties sur cette montée de 430m, la première est plus ardue, parce que bon, y’a un moment faut bien monter, et tout se passe au début… Vous serez récompensé dans un premier temps par un arrêt possible à un point de vue.

chemin grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Sentier rocailleux menant à la grotte.

chemin grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Point de vue sur le chemin menant à la grotte.

entree grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Entrée vers la grotte.

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Descente vers la grotte (l’entrée est dans mon dos).

grotte pavillon royal - sam roi yot - thailande

Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez toujours faire appel à Batman 😉 !

Autour de la grotte

Parce que Phra Nakhon ne fait pas tout, voici ce que vous pourrez y voir à proximité :

Plage de Laem Sala

Juste au « pied » de la grotte, se trouve la plage de Laem Sala. S’étalant sur un kilomètre de long, cette belle plage de sable blanc aux eaux peu profondes est un petit coin de paradis. Non accessible en voiture, on y trouve un centre d’accueil, un restaurant, des bungalows, un terrain de camping et des douches / toilettes.

Les bungalows à louer sont surtout idéals si vous venez en famille ou entre amis, car ils sont faits pour accueillir respectivement 6, 8 ou 9 personnes avec les tarifs à partir de 2 240 Bahts pour 6 personnes, 2 800 Bahts pour 8 personnes et 3 080 Bahts pour 9 personnes (peu être plus cher les weekends et jours fériés parce que prisé par les Thais).

Ces bungalows doivent être réservés à l’avance via le site officiel des parcs nationaux, il faut juste au préalable s’enregistrer sur le site. Parce je suis un gars sympa, voici (en dehors de l’enregistrement) comment procéder, pour ceux qui auraient du mal en anglais :

reserve accomodation parc national thailande

Suivez les instructions.

  • 1. Cliquez sur l’option du menu « Reserve Accomodation »
  • 2. Sélectionnez le parc national dans lequel vous souhaiteriez séjourner
  • 3. Sélectionnez la zone dans laquelle vous voudriez dormir
  • 4 & 5 Définissez vos dates d’arrivée et départ du site
  • 6. Notez les conditions de réservations : Pas plus de 60 jours à l’avance, les réservations sur plus de 3 jours ne garantissent pas une place.
reservation bungalows sam roi yot

Sélectionnez le type d’hébergement et cliquez sur le carré rouge correspondant.

Sinon, des tentes sont disponibles à la location à partir de 150 bahts, plus 30 bahts pour l’espace tente. Ils ont aussi des accessoires (des matelas, j’imagine) à louer pour 50 bahts.

plage laem sala - sam roi yot - thailande

Pas mal comme coin camping, non ?

Village et plage de Bang Pu (prononcé Bang Pou)

Juste avant de s’engager vers la plage de Bang Pu, au niveau du pont, vous apercevrez le petit village de pêcheur du même nom que la plage à côté. Je n’y ai pas vraiment fait un tour mais sachez qu’il est là et que si vous aimez le contact avec la population, c’est une occasion (même si ça avait l’air assez calme…). Qui dit village, dit aussi temple, celui-ci ayant cette petite particularité d’avoir un toit vert.

village ban pu - sam roi yot - thailande

village ban pu - sam roi yot - thailande

village pecheurs ban pu - sam roi yot - thailande

La plage a elle aussi sont attrait. On peut y manger là au bord de la mer, avec un cadre ma foi, agréable ! Mais plutôt calme et une vue pas trop dégueulasse.

panorama plage ban pu - sam roi yot - thailande

Panorama de la plage de plage Ban Pu.

Kaeo Cave

À 4 km avant la plage de Bang Po, se trouve une autre petite grotte, Kaeo Cave. Accessible par un sentier de 250 m, il faudra, si ce n’est pas déjà fait, vous acquitter du droit d’entrée au parc national (si vous y allez avant la Phra Nakhon Cave).

Cette grotte, que je n’ai pas visitée (je viens de voir qu’elle existait en rédigeant cet article…) n’est pas la plus facile à voir. Peu aménagée, la surface très rocheuse rend la marche un peu difficile. La grotte a deux entrées, comptez environ 20-25 minutes à pied d’une entrée à l’autre. En incluant la montée et descente, prévoyez une bonne heure pour cette visite.

parc national sam roi yot - thailande

Pourtant je me suis arrêté juste à côté du chemin menant à la grotte…

Notez que pour effectuer cette visite, il est obligatoire d’être accompagné d’un guide des bureaux du parc, ne serait-ce que parce que vous y verrez rien sans lampe torche.

En allant vers le sud

En vous dirigeant vers Khao Daeng, le prochain coin intéressant, il y a quelques petits stop-over que vous pouvez faire afin de voir quelques points d’intérêts.

parc national sam roi yot - thailande

Wat Hup Ta Khrot

Non loin de la bifurcation vous emmenant vers la grotte mentionnée juste avant et la plage de Bang Pu, vous pourrez apercevoir un temple sur votre droite, en allant vers le sud.

Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est un particulièrement beau temple, mais il a le mérite d’être bien entouré par la montagne. C’est un petit temple local avec sa petite touche personnelle. C’est toujours intéressant de se retrouver dans des endroits peu touristique, l’ambiance qui y règne alors est clairement plus « authentique ».

Village de Ban Khung Tanot

Coincé entre un bout de colline et la mer, se trouve le petit, tout petit village de Ban Khung Tanot. Également un village de pêcheurs, c’est très calme en journée car les pêcheurs sont a priori en train de faire leur sieste après leur sortie en mer du matin (ça reste ma déduction personnelle…).

Sai Cave

Plus que le village lui-même, l’intérêt dans le coin serait de visiter une autre petite grotte. Accessible tout au bout du village (c’est un cul-de-sac), vous trouverez un sentier de 300m montant à la grotte, composée de stalactites et stalagmites, comme toute bonne vieille grotte vous me direz. En semaine, il y a des torches à louer à disposition si vous n’en avez pas.

En weekend, il y a normalement plus de monde donc ils allument l’éclairage existant de la grotte.

Plage de Sam Phraya

Plus au sud en vous rendant vers Khao Daeng, vous pourrez faire un stop à la plage de Sam Phraya. Longue d’un peu moins d’un kilomètre et bordée de pins, elle est souvent très calme en semaine, peut être un peu moins le weekend même si je pense que ça reste modérée. Il est possible de camper sur place, il y a des tentes de 3 places dispo à la location pour 210 Bahts et des douches.

Il y a même un restaurant ouvert de 7h à 19h en semaine et jusqu’à 22h le weekend.

Khao Deng

Autour de ce village, on peut y voir et faire plusieurs choses et non des moindres.

khao daeng sam roi yot - thailande

A commencer par y croiser ses habitants 😉

Khao Deng Viewpoint

À commencer par monter à son point de vue ! L’une des plus belles vues qui m’ait été donné de voir en Thailande ! Alors comme souvent, un point de vue ça se mérite. Le point culminant étant à 157 m, on peut y admirer une vue à 360° sur la mer d’un côté, le village en contrebas, les fermes de crevettes et les montagnes, somptueuses, de roches karstiques.

La première fois, je n’en avais pas entendu parler… La seconde, j’ai essayé de m’y rendre, mais pensant que le départ serait au niveau du temple du même nom, je n’ai pas trouvé l’entrée du chemin… En fait, je le verrais après cette tentative infructueuse, indiqué sur la droite en continuant sur la route principale vers le sud, 1.4 km après le temple.

khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

C’est indiqué depuis la route principale.

chemin vers khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

Le chemin menant au parking du point de vue.

khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

Un aperçu du début du sentier.

khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

C’est quand même balisé.

khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

Près du but !

C’est donc en venant une 3e fois dans ce parc que j’aurais enfin la chance de tester ce point de vue qui me faisait saliver d’après les photos. Après 140 m d’un chemin non goudronné, il y a un parking. Vous serez alors accueilli par des macaques et parfois des langurs qui vivent dans le coin.

Il faut ensuite monter le long d’un chemin rocailleux, balisé par des flèches jaunes. Le parcours totale faisant 730m, soit plus long que pour se rendre à la grotte de Phra Nakhon mais paradoxalement, j’avais trouvé la montée moins pénible…

Ce n’est pas trop difficile en soit, mais ça s’apparente un peu à de l’escalade sur la fin, donc pas une balade de santé non plus (en gros, pas possible avec de trop jeunes enfants).

Mais le jeu en vaut la chandelle, franchement, quelle vue !

khao daeng viewpoint - sam roi yot - thailande

Wat Khao Deng

Le temple lui-même vaut le coup d’œil pour son environnement, niché au pied des falaises karstiques. En plus des habituels chiens, qu’on croise dans tous les temples de Thailande, vous pourrez aussi y apercevoir des macaques, et avec un peu de chance (ils sont plus timides) dans langurs.

temple khao daeng sam roi yot - thailande

temple khao daeng sam roi yot - thailande

singe temple khao daeng sam roi yot - thailande

Balade en bateau sur un canal

Possible à faire depuis le village de Khao Daeng (en face du temple), vous pouvez louer un bateau qui vous baladera sur une portion de 4km le long du canal. Le meilleur moment pour la visite est peu avant le coucher du soleil, pour éviter la chaleur et profiter d’une belle lumière. Sur une durée d’une heure, vous pourrez admirer de belles vues sur la vallée entourée par les collines de calcaire autour.

canal - sam roi yot - thailande

Vous pourrez, comme dans tout le parc national, y observer de nombreux oiseaux selon les saisons. Ne l’ayant jamais fait ici, je n’en connais pas le coût pour avoir fait ce genre d’activité vers Samut Songkhram, il faut compter de l’ordre de 400 Bahts (par bateau).

Siège du parc et marche autour des mangroves

Au quartier général du parc, situé 500m après le parking menant au point de vue, vous trouverez le centre d’informations, avec en face un site pour faire du camping. Derrière le siège, se trouve un parcours que l’on peut effectuer à pied. Une petite boucle d’un peu plus de 500m se faisant le long de la mangrove.

Cela permet d’y observer la faune locale, il y a à mi-chemin une tour d’observation (Je dis « normalement « , car c’est une info pioché pour rédiger cet article, je n’ai personnellement pas testé cette balade, à la base parce que je ne la connaissais pas… Après pas sûr que j’en aurais eu le temps sur une seule journée).

Marais d’eau douce de Thung Sam Roi Yot

L’autre point fort de Sam Roi Yot. C’est un lieu assez iconique du parc puisque vous y verrez forcément des images si vous tapez « Sam Roi Yot » sur Google ou regardez une brochure sur le site. Et pour cause, au pied de la falaise côté nord-ouest du parc national, vous trouverez un lac artificiel, devenu un refuge pour toute une biodiversité.

Plus qu’un lac, c’est le plus grand marécage d’eau douce en Thaïlande, abritant de nombreuses espèces d’oiseaux, parmis lesquels des aigrettes, hérons, aigles, canards, échasses etc. Le marais est enregistré comme site Ramsar par la Convention de Ramsar, un traité international pour la reconnaissance des zones humides importantes (que je ne connaissais pas avant de rédiger cet article, comme quoi, on en apprends tous les jours ! Je vous invite à lire la courte page sur Wikipédia pour en apprendre un peu plus sur cette convention).

La route passant au pied de la falaise, avec les habitations en bois et la vue sur les montagnes en fond m’avait juste bluffées lors de ma première venue.

Par contre, il n’est pas situé le long du parcours de la route principale traversant le parc national. Aidez-vous d’un GPS si vous y allez en indépendant, la 2e fois que j’étais dans ce parc, je n’ai pas pu le retrouver faute de ça…

Sur place, là encore vous trouverez un terrain de camping près du centre des visiteurs, mais pas de tentes disponibles à la location ici. Il faudra avoir la vôtre si vous voulez y rester, sinon il y a quelques bungalows pour les employés du parc, si dispo, vous pourrez y dormir pour 300 Bahts par nuit.

Pour apprécier au mieux le coin, vous pourrez vous balader sur une passerelle en bois sur près d’1 km de long posée le marais à partir du centre des visiteurs. La vue sur les environs est magnifique, notamment au coucher du soleil encore une fois, celui-ci faisant face plein ouest !

Autour de Sam Roi Yot

Pour compléter votre visite dans la région et si vous avez du temps, il y a plusieurs endroits autour du parc national (en gros dans un rayon de 60 km) qui mérite éventuellement de s’y arrêter.

Campagne Thailandaise

Visible notamment en vous rendant entre la partie sud du parc national et pour rejoindre le marais de Thung Sam Roi Yot, j’appréciais cette ambiance campagnarde avec des champs remplis de riz ou autres cultures.

Parfois, des paysans étaient en plein boulot, parfois juste en train de se reposer sous leurs abris, avec des vaches non loin de là en train de paître.

Parc National de Kui Buri

Un parc national méconnu, et qui pourtant permet par exemple d’y croiser nombres d’éléphants sauvages, au même titre que le fameux parc de Khao Yai. Mais si à ce dernier les éléphants jouent un peu à cache-cache (2 venues, 0 éléphants croisés, que du caca en bord de route et des traces…), il y a plus de chances d’en voir à celui-ci dû à de grand espace ouvert.

Il vous faudra pour se faire, faire appel à un ranger du parc qui vous accompagnera en 4×4 moyennant 850 Bahts si vous vous rendez directement par vous-même au niveau de la station secondaire de Huai Leuk. Ce sera 950 Bahts depuis le Visitor Center, entrée principale du parc, 15km au sud de Huai Leuk.

Il faudra bien entendu vous acquitter du droit d’entrée qui est de 200 Bahts par personne.

En plus des éléphants, l’autre attraction sont les gaurs (une espèce de bœuf sauvage asiatique) mais il y a aussi bien d’autres animaux concentrés dans ce parc (même si globalement moins visible que dans son voisin au nord, le parc national de Kaeng Krachan, évoqué dans mon article sur la ville de Phetchaburi)

Pranburi

Je m’étais arrêté une fois à la petite localité de Pranburi, à 30 km au nord du parc national. C’est un village de pêcheurs comme il y en beaucoup en Thailande le long des côtes et canaux.

Si pour ma part, je profitais essentiellement des lieux pour ça, observant les enfants jouant dans le coin pendant que les bateaux partaient en mer (en fin d’après-midi), je ne savais pas que non loin de là il y a aussi une balade sympa à faire en se rendant au Pran Buri National Forest Park Office. En effet, en face le parking du bâtiment officiel, vous pourrez emprunter la Mangrove forest walk, qui vous fait passer vraiment un plein cœur de la mangrove.

Hua Hin

La ville voisine au nord, point de départ possible si vous pensez passer qu’une journée au parc (alors que vous venez de Bangkok). Si la ville elle-même n’est pas une attraction majeure en Thailande, elle y comporte quelques particularités comme sa fameuse gare, son marché de nuit, la colline de Takiap etc.

J’en parlais dans un article (qui commence à dater, lire ici), où je résumais ce qu’on y avait vu avec mes parents lors de leur venue dans ce coin.

hua hin thailande

Prachuap Khiri Khan

Nettement moins visité que sa principale voisine plus au nord (Hua Hin), la ville qui fait office de capitale de la province du même nom, vaut elle aussi le coup d’œil. En plus de la quiétude de cette ville peu touristique, vous pourrez y visiter la baie d’Ao Manao, si vous avez la forme et la motivation, monter au point de vue de la base militaire de Wing 5 etc.

Je me suis toujours fait la promesse d’y revenir, alors que j’ai perdu toutes les photos (à quelques exceptions de celles qui traînaient sur FlickR…) faites lors de ma venue ici, qui était dans le cadre de mon boulot d’alors.

baie wing 5 prachuap khiri khan - thailande

Comment se rendre à Sam Roi Yot

Dans tous les cas, sachez qu’il est préférable de visiter le parc en indépendant, soit en voiture, soit en scooter. Certains hôtels vous en proposeront à la location pour un tarif variant entre 250 et 500 Bahts la journée.

Vous pouvez vous aidez de ce site pour réserver vos transports à cet effet :

Powered by 12Go Asia system

Depuis Bangkok

Vous trouverez des minivans menant à Hua Hin et également Pranburi, plus proche du parc national. Si auparavant il était possible de partir directement depuis Victory Monument, ce n’est maintenant plus possible depuis leur déménagement récent. Rendez-vous donc donc du côté du terminal de bus sud (Sai Tai Mai ou Southern Bus Terminal).

Un ticket pour Pranburi devrait coûter 180 Bahts. Mais si vous dormez proche du parc, vous aurez 2 options, soit prendre un moto-taxi là-bas, qui pourra vous y emmener via 150-200 Bahts, soit demander au chauffeur de van de vous y déposer, ce qui devrait être possible avec un ajout de 300 Bahts. Avec de la chance, votre hôtel pourra peut-être s’occuper de votre transfert depuis Pranburi.

Si vous conduisez :

  • Prenez l’autoroute 35 depuis le sud ouest de Bangkok (suivre la direction de Rama II), roulez pendant 83 km jusqu’à rejoindre l’autoroute 4 en direction de Phetchaburi
  • Suivez l’autoroute 4 pendant 121 km jusqu’à Pran Buri, qui est situé au nord ouest du parc national
  • Tournez à gauche sur la route 3168 puis conduisez 5 petit km jusqu’à la route 4020, la principale traversant le parc national du nord au sud

Depuis Hua Hin

Il n’y a pas vraiment de transport possible autre que la location d’un véhicule. Si vous ne pouvez pas conduire vous-même, il est possible de louer un taxi. Cela devrait vous coûter 2000 Bahts pour l’aller-retour dans la même journée, donc sans dormir sur place, autrement, c’est de l’ordre de 1200 Bahts l’aller.

Si vous conduisez :

  • Rejoindre l’autoroute 4 et conduire 15 km jusqu’à Pran Buri
  • Tournez à gauche sur la route 3168 et conduisez 5 km jusqu’à la route 4020

Depuis Chumphon

Si vous prenez un bus se rendant vers Hua Hin, il vous sera probablement possible de vous arrêter en chemin en passant à proximité de la route 1026 (en gros au carrefour entre l’entrée sud du parc national de Sam Roi Yot, et la route menant vers la localité de Kui Buri)

Mais vous serez alors livré à vous-même et pas d’autres choix que le stop… Clairement pas la meilleure option qui resterait alors de rejoindre Hua Hin.

ligne chemin fer prachuap khiri khan

Il y a à ce moment-là aussi l’option de prendre le train, car il y a une gare à Chumphon.

Où dormir près du parc national

Les hébergements les plus proches seront situé au nord du parc national, au niveau de la plage de Sam Roi Yot. Parmi les possibilités, je retiens celle-ci :

  • Lungcha homestay : Au pied de la falaise côté marais d’eau douce, les bungalows de ce homestay sont un lieu idéal pour observer les oiseaux et y admirer les superbes coucher de soleil, et dispo à partir de 765 Bahts (21€)
  • Namaste Resort Prachuap Khiri Khan : Un très bon rapport qualité prix pour ce petit resort tenu par un français. Donnant sur la plage de Sam Roi Yot, avec de grande chambres joliment décoré, c’est un petit budget puisque dispo à partir de 757 Bahts (20€)
  • Baan Jeen Hotel Samroiyod Beach : Pour un budget plus confortable, toujours à 2 pas de la plage, vous pourrez bénéficier ici d’une piscine en plus pour ce tarif, à partir de 1147 Bahts (31€)
  • Stella Resort : Plus dans les terres, ce resort est entouré par les montagnes. Il possède une piscine dans un cadre agréable, proche de la grotte de Kaeo, tarif à partir de 1351 Bahts (36€)

Il est également possible de dormir au niveau du village de Kui Buri, plus au sud du parc de Sam Roi Yot, mais les solutions d’hébergements dans cette zone sont plus onéreuses…

Enfin, comme évoqué dans l’article, un point de départ depuis Hua Hin est envisageable pour une visite sur une journée, vous pouvez donc prendre un hébergement dans la station balnéaire.

Voilà ! C’est un article qui j’espère est suffisamment complet ! Vu le temps passer à le rédiger, considérez celui-ci comme mon cadeau de Noël (en peu en retard, certes).

Avec tout ça, je vous souhaite une bonne et heureuse année 2017 !

Envie d’autres articles complet sur un parc national ? Des avis, commentaires ? N’hésitez pas !

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

8 Avis

  1. elowww 3 mois ll y a

    Je cherchais une zone mêlant nature et vues sur la mer pas très loin de Bangkok quand je suis tombée sur cet article! Ca a l’air magnifique et pleins de zones différentes pouvant convenir aux différentes envies de mon conjoint et moi-même! ! Ton article est très pratique car il résume tes différents articles sur la zone et on peut cliquer sur tes liens pour en savoir plus sur chaque lieu. La carte à la fin nickel, j’étais justement en train de la faire de mon côté tout au long de l’article pour me repérer, peut-être à mettre au début pour que l’on repère tout de suite ton plan? Encore merci, ton blog est superbe 😉 elodie

    • Auteur
      Romain 3 mois ll y a

      Bonjour,

      Merci pour le conseil, j’en tiens ^compte et viens de mettre la carte au début de l’article 😉 Tu ne devrais pas être déçu par ce parc ! Bonne visite !

  2. jo 3 mois ll y a

    Hello,
    Merci pour cet article ultra complet ! Il tombe vraiment à pic car avec mon copain nous comptons aller pour la première fois en Thaïlande et ce parc national a attiré mon attention. Bien que tu donnes déjà pas mal de détails, j’aurais quand même une petite question à te poser. L’idée est de nous arrêter pour visiter ce parc durant notre trajet de Bangkok vers Koh Tao. On dormirait je pense 2 nuits sur place pour pouvoir commencer la journée tôt et s’écrouler sur le lit en rentrant le soir. Le lendemain on repartirait en bus/train vers Chumphon (à voir s’il y a une gare à Pranburi ou s’il faut obligatoirement aller à Hua Hin). On souhaiterait louer un scooter pour nous rendre au parc. Dans notre cas, est ce que Pranburi te semble toujours l’endroit le plus pratique pour dormir ? Ou bien devrons-nous plutôt rester à Hua Hin ? Je t’en remercie par avance ! Joanne

    • Auteur
      Romain 3 mois ll y a

      Bonjour,

      Il y a en effet une gare à Pranburi puisque située sur la route du sud. Pranburi est plus proche que Hua Hin donc oui, ça me parait une bonne option, à voir sur place s’il est facile de trouver des scooters en location.

    • Annabelle 3 mois ll y a

      Romain tu es un lien ! Mon ami et moi allons aussi nous rendre en Thaïlande pour la première fois et comme Joanne descendre de Bangkok à Koh Tao ou Panghan ou Samui (on verra !) via la côte et donc des étapes comme Phetchaburi, Hua Hin et ce fameux parc. Je viens de prendre beaucoup de notes (on part ce mercredi !), merci beaucoup ton site est vraiment bien !

  3. Grégoire 2 semaines ll y a

    Ton article m’a pousser à m’arrêter à Sam Roi Yot, cet été (de retour entre Koh Tao et Bangkok). Nous n’avons pas été déçu, Phraya Nakhon Cave envore plus belle que l’on pouvait s’y attendre, un beau point de vue à Khao Deng aussi.
    Pour ce qui concerne Thung Sam Roi Yot, le paysage est superbe. Par contre le parcours sur passerelle est fermé à 1/3 du point de départ. Les passerelles se sont visiblement très vites dégradées, une conséquence des inondations du début de l’année ? Même si ça raccourcit la balade, le lieu mérite quand même amplement le détour.
    Pour les logements dans les environs, je peux conseiller le Lyndale Lodge vers la plage de Sam Roi Yot un peu au nord.
    L’hôte a su nous organiser un itinéraire en taxi depuis Hua Hin (départ de Hua Hin et visite des sites ci-dessus le jour 1, retour sur Hua Hin le deuxième jour). Ce qui revient moins cher que de louer une voiture sur 2 jours…
    Sinon, un détail qui peut avoir son importance pour des personnes prévoyant un voyage dans la région (pour ce qui concerne la plage Sam Roi Yot beach et les plages citées ci-dessus), si les plages sont belles, le climat pas si mauvais que ça, les eaux ne se prêtent pas à la baignade pendant l’été (l’eau est trouble, les plages sont souvent en pentes très faibles, et le sable plus ou moins vaseux).

    • Auteur
      Romain 2 semaines ll y a

      Thung Sam Roi Yot était déjà bien abîmé la dernière fois que j’y suis passé, cela ne me surprend guère que ce soit hors service… Je ne pense pas que ce soit dû à des inondations mais juste les pluies continuelles vs la qualité du bois…
      Effectivement, c’est bien de le préciser, ce ne sont pas des plages vraiment propice à la baignade, sauf la plage au pied de la grotte, généralement les gens s’y baignent au bout.

Laisser un commentaire

Visiter le parc national de Sam Roi Yot : Ce qu’il ne faut pas rater !

by Romain time to read: 19 min
8