Haut
  >  Voyage en Thaïlande   >  Région est   >  Nakhon Nayok   >  Visiter le parc national de Khao Yai : à la recherche des éléphants sauvages

Parc national situé à environ 3h au nord-ouest de Bangkok, Khao Yai est le premier du genre à avoir été crée, dès 1962. C’est aujourd’hui le 3e plus grand parc national de Thaïlande et abrite quantité d’animaux sauvages dont des éléphants sauvages, qui sont souvent la raison première d’une visite dans ce magnifique espace montagneux.

A propos du parc national

 

Le parc couvre une superficie de 2 168 km ², à cheval sur les provinces de Nakhon Nayok et Nakhon Ratchasima (Khorat) principalement, mais aussi sur celle de Prachinburi à l’est de la montagne.

Khao Yai englobe des zones de forêts pluviales/persistantes, des prairies et des zones de forêt de conifères sèche. Avec une altitude de 1 351 mètres, le mont Khao Rom est la plus haute montagne dans du parc national. L’altitude moyenne du parc national varie elle de 400 à 1 000 mètres.

vue sud montagne parc national khao yai - thailande

La montagne de Khai Yai vue depuis le sud (zone Nakhon Nayok).

Khao Yai fait partie du complexe forestier de Dong Phayayen-Khao Yai, un site du patrimoine mondial déclaré par l’UNESCO, couvrant 5 zones protégées de Khao Yai jusqu’à la frontière cambodgienne. En effet, dans toute cette zone, outre Khao Yai, on compte pas moins de 4 autres parcs nationaux et zone protégée (parc national de Pang Sida, parc national de Thap Lan, parc national de Ta Phraya et le sanctuaire de la faune de Dong Yai).

 

Cartes du parc national de Khao Yai

 

Voici 2 cartes pour vous situer le parc national par rapport à Bangkok et une autre indiquant le réseau de routes et chemins de randonnées à l’intérieur du parc.

carte parc national khao yai - thailande

Situation du parc de Khao Yai depuis Bangkok.


Carte-attractions-treks-parc-national-Khao-Yai

Réseau des routes, attractions et chemins de randonnées du parc.

 

Se rendre au parc national de Khao Yai

 

Évidemment le plus simple et comme à mon habitude, je conseille d’y aller en indépendant, en louant une voiture depuis Bangkok soit seul ou avec chauffeur. Sachant que le parc est facile d’accès et la route principale traversant le parc est en bon état.

À l’intérieur du parc, la vitesse est limitée à 60 km/h pour éviter la surprise de voir un animal sauvage traverser soudainement et l’écraser… Ce qui malheureusement arrive, car pas toujours respecté, vu les belles lignes droites qu’il y a parfois…

panneau attention elephant parc national khao yai - thailande

Au moins, vous êtes prévenus !


route traversant parc national khao yai - thailande

Une belle ligne droite à l’intérieur du parc national.

 

Depuis Bangkok

 

– En minivan : il y a des minivans partant depuis le terminal de bus de Mo Chot au nord de Bangkok. Ceux-ci rallient Pak Chong, la petite ville au nord du parc servant principalement de base de départ pour le parc national.

– En bus : il y a des bus réguliers (toutes les demi-heures) partant également de Mo Chit. Leur terminus ne sera par contre généralement pas Pak Chong mais plus probablement Nakhon Ratchasima, assurez vous que le bus que vous prendrez s’arrête bien à Pak Chong. Comptez 180 Bahts pour ce trajet d’environ 2h30.

– En train : un ligne de train reliant Bangkok à ubon Ratchathani passe par Pak Chong. Ce n’est par contre ni le plus rapide, ni le plus économique, car avec la place à 186 Bahts en 3e classe et 292 Bahts en 2e, pour un trajet de minimum 3h, il faut vraiment aimer l’expérience et avoir le temps. Notez que ce train passe aussi par Ayutthaya.

– En taxi : il est aussi possible de trouver des taxis dont vous pourrez soit les utiliser pour le trajet aller jusqu’à Pak Chong, dans ce cas, comptez 2300 Bahts, mais c’est plus intéressant de le louer à la journée et de l’utiliser pour aussi visiter le parc national, auquel cas, comptez de l’ordre de 3500 Bahts pour la journée.

 

Depuis Pak Chong

 

Une fois que vous êtes à Pak Chong, vous trouverez des songthaews (les pick-ups taxis commun pour rappel) de 8h jusqu’à 16h30. Gros bémol toutefois, si ceux-ci vous emmèneront bien au parc, ils ne vont pas DANS celui-ci et vous déposeront donc à l’entrée nord.

Il reste donc encore 14 km pour atteindre le Visitor Center, point central du parc. Quid donc pour vous y rendre, sachant que la marche à pied y est interdite, la seule possibilité serait d’arriver à vous faire prendre en stop à partir du point d’entrée donc.

entree nord parc national khao yai - thailande

Entrée nord du parc depuis Pak Chong.

Il est possible de trouver des scooters à louer à Pak Chong, et aussi à l’entrée du parc au Sankhao Yai Guesthouse (situé juste avant l’entrée nord). Comptez 300 Bahts dans un premier cas, 600 Bahts au second.

Si ma première visiter au parc national se faisait justement en 2 roues, je tiens à rappeler d’être prudent, qui plus est dans sur une route de montagne avec des animaux sauvages susceptible de traverser à tout moment (il y a par exemple des singes sur le début de la zone nord, avant le premier point de vue)

Je ne peux aussi que vous rappeler d’être bien en règle, c’est à dire permis international en poche ET permis moto français (l’exception de conduire des 125cc ne marche pas ici !), voir toutes les infos sur l’article dédié à la conduite en Thaïlande.

singes route parc national khao yai - thailande

Des singes sur la route peu après la montée depuis l’entrée nord du parc.

 

Depuis Ayutthaya

 

Comme je l’évoquais plus haut, il y a un train reliant Ayutthaya à Pak Chong. En gros, un passage toute les 2-3h pour un trajet d’environ 2h. C’est là pour le coup beaucoup moins cher puisque cela ne devrait pas dépasser les 100 Bahts (83 Bahts en 2nd classe).

 

Les animaux à Khao Yai

 

Comme indiqué dans le titre, et évoqué également en intro, le parc national renferme une faune riche dont des éléphants sauvages, qu’il est possible de croiser lors d’une visite au parc.

Petit aparté pour une mise en garde. Un éléphant sauvage n’a rien à voir en terme de comportement avec les éléphants des sanctuaires qui sont domestiqués. N’essayez en aucun cas de les approcher !!

Si vous les croisez en voiture, gardez le moteur allumé et soyez prêt à faire demi-tour dès que la bête s’approche trop. Voici une vidéo qui résume très bien (en anglais), comment réagir face à une telle rencontre :

Mais si les éléphants sont un peu les « vedettes », on y croise facilement des singes (macaque, mais aussi gibbon, qu’on entend souvent crier au loin dans la forêt), et en étant observateur, des oiseaux exotiques comme des calaos (ou bucérotidés), on y trouve la plus grande concentration de toute la Thaïlande.

Facile aussi, ce sont des cerfs et biches, qui ont tendance à rester sur le parking du visitor center notamment. J’y ai aussi croisé des cochons sauvages ainsi qu’un porc-épic traversant gentiment le parking. Dans la balade possible autour du visitor center, j’ai déjà pu voir un serpent.

biche parc national khao yai - thailande

Un petit cerf tranquille au parking du Visitor Center.

Là, je viens de vous lister ce qu’il y a de plus probable à rencontrer. Car autrement, on pourrait y croiser aussi des ours noirs asiatiques (plus petit que leur cousin brun), des loutres, des gaurs (aussi appelé gayal, le plus gros bovin existant sur terre), des dholes (aussi appelé cuon ou chien sauvage d’Asie, c’est plus parlant) et même des chacals.

Et ça, c’est pour la partie mammifère. Je ne cite pas le tigre, car s’il y en a dans la région, ils sont plus dans le coin de Thap Lan et le parc national de Pang Sida, qui jouxte celui de Khao Yai, mais géographiquement, ce n’est pas le même endroit donc je reste cohérent.

Parmi les oiseaux, on y trouve plus de 300 espèces, résidentes ou migratoires. On y trouve autant des oiseaux exotiques comme les « barbus » (de la famille du toucan), des minivets, des pittas (genre de passereaux), mais aussi des oiseaux plus terre-à-terre comme des perdrix ou des faisans.

Si vous aimez les reptiles (ou pas), on y trouve aussi des serpents comme des pythons réticulés, des ratiers vert ou encore des ptyas korros (pas facile à prononcer…). On peut croiser des lézards comme les « classiques » varans (même à Bangkok, il y en a, c’est pour ça que je dis « classique ») mais aussi des dragon d’eau vert ou dragon d’eau chinois, lézard coloré rappelant les iguanes en plus petit.

serpent vert parc national khao yai - thailande

Un serpent vert croisé lors de ma première balade à côté du Visitor Center.

Après c’est une exception puisqu’il serait seul, il y traîne un crocodile du Siam, oui, UN seul (Malgré ça, une française a réussi l’exploit non seulement de le trouver, mais de vouloir prendre un selfie avec, avec pour résultat de se faire mordre la jambe… Véridique puisqu’on trouve l’info ici)

 

Hébergements autour de Khao Yai

 

Avant de rentrer dans le vif du sujet sur ce qu’il y a à voir, voyons quelles sont les options d’hébergements autour et dans le parc. Car s’il est faisable de faire une visite à la journée depuis Bangkok, il reste intéressant si pas recommandé, de rester une nuit dans les environs pour mieux profiter des lieux.

 

Loger à Pak Chong

 

Généralement, la ville de Pak Chong, située au nord du parc national, fait office de principale pied-à-terre. Au sud du parc, vous avez la ville de Nakhon Nayok qui reste envisageable mais moins populaire (Le fait est que la plupart des options d’hébergements dans cette zone sont excentrées plutôt qu’en ville. En effet, vous aurez pas mal de resort plus vers les cascades de Wang Ta Krai et Nang Rong, toutes 2 situées près du barrage de Khun Dan Prakarn Chon, au pied de la montagne).

Lors de ma première venue, c’est justement à Pak Chong que je dormais. Étant de sortie avec un pote, on envisageait à l’origine de dormir dans le parc, mais comme on avait traîné en route, il était mieux pour nous de ne pas nous engager dans le parc en milieu d’après-midi.

Tharakiree Place Hotel

Budget : à partir de 1150 Bahts (32€)
chambre tharakiree place hotel pak chong

Un hôtel tout à fait décent, simple, situé près d’un supermarché, juste à l’écart de la route principale. Ajouter à cela un tarif raisonnable, cela faisait une option d’arrêt, aux portes de la ville de Pak Chong.

En savoir plus et réserver le Tharakiree Place Hotel

Si vous avez un budget plus serrez, il y a le Hello Hostel Pakchong qui offre un bon rapport qualité prix (moins de 20€ la nuit).

Pour les encore plus petits budgets, et connues pour fournir des treks et tours intéressants dans le parc, vous pouvez rester au Greenleaf Guesthouse, pour seulement 300 Bahts la nuit.

Si vous cherchez quelque chose de plus cosy, vous avez l’excellent Isaree Secret Garden, pour 60 €. Un peu à l’écart de Pak Chong donc mieux vaut être motorisé, mais si vous appréciez des lieux au charme certain et à l’aspect plus « traditionnel », alors c’est pour vous !

Autrement, vous pouvez toujours effectuer une recherche pour trouver votre bonheur :

 

Au pied de la montagne

 

La fois d’après où je me rendais de nouveau à Khao Yai, c’est donc au pied de la montagne que je me reposais. J’étais dans ce cas arrivé par le sud du parc (par Nakhon Nayok donc), et après avoir visité le parc en partie sur la journée. Voulant compléter ma visite par une 2e journée et n’ayant pas prévu de camper, c’est juste en sortie au nord du parc, plutôt que de revenir jusque Pak Chong, que je décidais de poser mes valises.

Il y a là beaucoup de resorts dont beaucoup ont des thèmes propre à la région, genre « ferme » ou domaine façon toscane, etc. Celui que je choisissais avait une certaine classe, était tout neuf, avec piscine. Concrètement, dormir là par rapport à Pak Chong ça fait 20 km en moins.

Best Way Resort

Budget : à partir de 1650 Bahts (45€)

Pour un tarif intéressant, vous aurez une grande chambre confortable de 32 m². L’hôtel est en 2 parties, l’une ayant le bâtiment servant d’accueil où est servit le petit-déjeuné (inclus dans le tarif), devant se trouve la piscine et sur le côté quelques chambres. L’autre partie comprends d’autres chambres, là où j’ai séjourné et des villas privées avec leur petite piscine.

En savoir plus et réserver le Best Way Resort

Pour un budget moindre et si la piscine n’est pas indispensable, vous avez au même endroit juste derrière, The Frog Khao Yai Resort (à partir de 1250 Bahts, soit 35 €), qui comporte aussi des chambres familiales pour 4 (pour 70 €, petit-déj compris)

 

Dormir dans le parc

 

L’autre option évidente est de tout simplement dormir dans le parc lui-même. Si vous comptez faire la visite sur 2 jours, ça reste le plus pratique de rester sur place, plutôt que d’avoir à repasser les contrôles et faire un aller-retour vite fait hors du parc.

Pour l’avoir tenté à 2 reprises, il n’est malheureusement pas possible de prendre une chambre sur place. Si vous voulez dormir en bungalow, il vous faut réserver à l’avance via le site officiel du DNP (Department of National Park, qui gère les parcs nationaux et réserves naturelles en Thaïlande).

bungalow parc national khao yai - thailande

Un bungalow du parc.

Notez que vous ne pouvez pas réserver plus de 60 jours à l’avance. Vous pouvez choisir via différentes zones, celle du Visitor Center, la principale, correspondant à la zone 1. Les chambres sont généralement pour 2 ou 3 personnes, mais il y en a aussi pouvant accueillir jusqu’à 6 personnes. Gros bémol, la plupart sont à 2 400 Bahts (67 €, vu le standing, ce n’est vraiment pas donné). Certaines chambres sont à 800 Bahts dans la zone 4 (peu après une zone d’observation, où se trouve la tour d’observation Mo Sing).

Pour plus de clarté, voici en résumé comment procéder à la réservation :

Rendez-vous sur le site officiel DNP

reservation logement parc khao yai site officiel

Si vous êtes plutôt du genre dernière minute et ne souhaitez pas réserver à l’avance, il reste l’option camping. Il y a 2 camps sur la route menant à la cascade de Haew Suwat Waterfall (Lam Takong et Pha Kluai Mai Camp Site) où vous pouvez louer du matériel si vous n’êtes pas équipé.

Chaque camp possède des toilettes, des douches, des places de parking. Les tentes sont disponibles à la location à partir de 250 Bahts (2 personnes), les accessoires tels que des sacs de couchage, oreillers, couverture etc pour 20-50 THB chacun. La zone autour des deux campings est idéale pour la randonnée pédestre.

camping parc national khao yai - thailande

Zone de camping au passage vers la chute de Haew Suwat.

Attention toutefois, des singes rodent souvent dans le cas à la recherche de nourriture. Ne laissez rien dans vos tentes et il est conseillé de les laisser ouvertes, sous peine de voir les singes déchirer tout pour rentrer de force.

 

Quand visiter le parc ?

 

Tout comme le reste du pays, on distingue 3 saisons :

La saison des pluies : de mai à octobre – Vous aurez une humidité élevée, des températures moyennes de 27 degrés pendant la journée et 13 degrés pendant la nuit, c’est la saison parfaite pour voir les chutes d’eau et une forêt luxuriante (pour rappel, la saison des pluies c’est pas insurmontable et de la pluie en permanence !).

La saison froide (appelé ici « hiver » aussi) : de novembre à février – c’est un ciel clair et ensoleillé. Des températures moyennes autour de 22 degrés pendant la journée et jusqu’à 9-10 degrés pendant la nuit (donc si vous dormez en tente, prévoyez quelque chose de chaud).

La saison chaude : de mars à avril. Chaleur humide avec des températures quotidiennes variant entre 20-30 degrés voir plus pendant la journée et 17 degrés pendant la nuit. Comme cette saison fait suite à l’hiver, qui marque aussi la longue période sans pluie avant le retour de la mousson, la nature dépérit un peu, les points de vue sont bouchés par des brumes de chaleur et les cascades sont réduites, pas la saison idéale en somme.

montagne khao yai saison pluie - thailande

Le parc, bien vert en saison des pluies (en octobre).

 

Que voir au parc de Khao Yai

 

Rentrons (enfin!) dans le vif du sujet, qu’y a t’il donc à voir dans ce parc, en dehors des éventuels éléphants à croiser et des montagnes ? Un début de réponse, pas mal de cascades ! Déjà, il vous faudra passer le poste de contrôle pour entrer dans le parc, au nord ou au sud.

Partant d’une entrée au nord, la plus classique, vous commencerez l’ascension en passant tout de suite après le sanctuaire Chao Por Khao Yai, un autel dédié à « l’esprit » de Khao Yai. C’est un arrêt quasi-obligatoire pour les Thais qui viennent faire une prière afin de montrer leur respect et demander une protection.

sanctuaire Chao Por khao yai - thailande

Sanctuaire de Chao Por près de l’entrée nord du parc.

Peu après, vous devriez croiser vos premiers animaux, on y voit souvent des singes sur la route grimpant vers le Visitor Center, situé à 15 km du passage de contrôle nord.

 

Visitor Center

 

C’est le point névralgique du parc national. Vous y trouverez de quoi vous restaurer, de quoi dormir et c’est aussi le meilleur endroit pour se renseigner. Dans le bâtiment principal, outre des panneaux indicatifs sur la faune et la flore composant Khao Yai, vous pourrez obtenir des infos sur les randonnées et des cartes au comptoir.

C’est aussi là que vous pourrez faire appel à un guide du parc pour vous accompagner sur une randonnée, pour mieux observer les animaux et vous insérer plus en profondeur dans la forêt de Khao Yai. Notez qu’un guide est obligatoire pour toutes les randonnées, sauf 2 petites balades accessible à tous.

visitor center parc national khao yai - thailande

Le bâtiment principal au centre des visiteurs (Visitor Center).


interieur visitor center parc national khao yai - thailande

A l’intérieur du bâtiment principal.


au visitor center parc national khao yai - thailande

Une biche à côté du centre.


stand restaurant visitor center parc national khao yai - thailande

Les stands de bouffe pour se restaurer.

L’une d’elles est justement possible depuis le Visitor Center. Juste à côté du bâtiment principal jouxtant le parking (juste après un petit pont). Cette balade est courte puisque seulement 800m. Cela permet d’avoir un petit aperçu de la flore via un chemin assez facile (qui monte et qui descend par contre, c’est pas plat), qui démarre après la traversé d’un petit pont suspendu.

J’y croisais là un jour un petit serpent vert, mais globalement, c’est plutôt calme niveau animaux. À mi-chemin, une bifurcation permet de rejoindre la fameuse cascade de Haew Suwat (voir ci-dessous) via un chemin dans les bois de 8 km. Pour cette portion, un guide est absolument obligatoire (certains se sont perdus plusieurs jours en tentant l’aventure seuls…)

Malgré le fait que c’est l’endroit où l’on croise le plus de monde (au Visitor Center, le petit trail étant peu fréquenté), c’est un bon emplacement pour voir des animaux. Souvent, des biches se promènent là en liberté autour du parking. C’est aussi là qu’on peut voir des singes, attirés par la bouffe du coin restauration, mais j’y ai aussi vu un porc-épic et de beaux oiseaux.

 

Zones d’observations

 

En plus du Visitor Center, qui reste déjà un bon spot pour y apercevoir des animaux, vous avez 2 zones principales, propice pour espérer admirer la faune locale. La première, vous la croiserez peu avant d’arriver au Visitor Center si vous venez du nord (2,5 km avant pour être plus précis).

– Nong Phak Chi Wildlife Watching Tower –

La tour d’observation située au bout de ce petit chemin de balade est la plus connue du parc, car facilement accessible depuis le parking situé à proximité. Sur 1 km plat, vous longerez une zone de prairie et atteindrez la tour, permettant une vue à 360° sur la zone.

La tour étant haut perchée, on peut dominer la prairie, voir la lisière de la forêt, une zone avec un petit lac servant de lieux pour boire aux divers animaux du parc. A défaut de voir, on peut entendre des oiseaux et même des gibbons au loin.

sentier tour nong phak chi - parc national khao yai - thailande

Sentier menant à la tour d’observation de Nong Phak Chi.


tour nong phak chi - parc national khao yai - thailande

La tour d’observation de Nong Phak Chi.


vue tour nong phak chi - parc national khao yai - thailande

La vue depuis la tour d’observation de Nong Phak Chi.

– Mo Sing –

Je l’appelle Mo Sing car si vous cherchez sur Google Maps, vous visualiserez qu’il y aurait (parce que moi, je l’ai jamais vue…) une tour d’observation appelé Mo Sing juste à la sortie de cette zone ouverte.

zone mo sing parc national khao yai - thailande

route mo sing parc national khao yai - thailande

Sur la route passant la zone de Mo Sing.


mo sing - parc national khao yai - thailande

Prairie de Mo Sing.

Tout comme Nong Phak Chi, c’est une zone dégagée des 2 côtés de la route. On peut y voir des zones où se trouvent des pierre à sel que les animaux aiment venir lécher. Comme c’est une zone de prairie, cela laisse plus de chance pour apercevoir un éventuel animal, en l’occurrence ici, des gaurs, des gibbons s’aventurant en lisière de forêt voire des éléphants si vous êtes très chanceux.

Juste avant Mo Sing, vous passerez devant le photogénique réservoir d’eau de Sai Sorn, où vous verrez sûrement une brochette de Thailandais en train de s’adonner au selfie pour Instagram.

reservoir sai sorn parc national khao yai - thailande

Le réservoir d’eau de Sai Sorn.

 

Les cascades du parcs

 

– Haew Suwat –

La « star » du parc, puisque c’est à cette chute que fut tourner la fameuse scène de Léonardo Di Caprio sautant du haut d’une cascade alors qu’il part à la recherche de la fameuse plage secrète dans le film « La plage », qui a hautement participé dans la reconnaissance de la Thaïlande comme un beau pays à visiter.

La chute se trouve à 13 km du Visitor Center et l’on y accède par une route goudronnée, en croisant au passage l’un des campings du parc.

On peut distinguer 2 zones. Depuis le parking, vous avez facilement accès à la zone « haute » de la cascade, en somme, vous surplomberez la chute d’eau. Si vous êtes en pleine saison des pluies, le niveau pourrait être élevé et donc dangereux (donc probablement non accessible).

La partie haute de la cascade à 2 saisons différentes :

En empruntant le petit sentier de terre, vous aurez d’abord un point de vue sur la chute, de quoi bien voir avec un peu de hauteur, et une vue suffisante si vous avez des difficultés à marcher.

Car pour s’approcher de Haew Suwat, il faut ensuite emprunter une belle série de marches, à l’ombre des bambous. Rien de vraiment difficile, mais je pense à ceux qui pourraient avoir des problèmes de genoux ou autre inconfort fasse à des marches bien pentues.

point de vue chute haew suwat khao yai

Point de vue sur la cascade de Haew Suwat.

chute haew suwat khao yai

chute haew suwat national khao yai - thailande

La cascade vue d’en bas a son charme, différent selon la saison. C’est pas forcément la plus jolie du parc, mais en tout cas la plus facile d’accès.

Notez que depuis cette cascade et si vous êtes accompagné d’un guide du parc, il est possible de rejoindre 2 autres chutes en longeant le ruisseau Lam Takhong, Haew Sai Fai et Haew Pratoon Waterfalls. La première se trouvant à 700 m seulement de Haeww Suwat et la seconde 300 m plus loin.

– Pha Kluai Mai Waterfall –

Accessible depuis le camping du même nom (Pha Kluai Mai), peu avant la chute de Haew Suwat, c’est la moins intéressante dans la zone centrale du parc. Déjà, elle demande un peu plus d’efforts que les autres puisqu’il faut suivre un chemin de terre d’1 km, aller, et donc revenir sur 1 km.

Si l’on croise des traces de pas et de crottes d’éléphants, ce n’est pas le meilleur endroit pour en croiser… Et la chute elle-même, n’en est pas vraiment une… C’est plus une zone avec de petites rapides, entourées de forêt. Cela vaut plus le coup si vous aimez les balades nature et voulez un coin tranquille et que vous êtes du genre à vouloir tout voir quand vous visitez un lieu (genre comme moi…).

– Haew Narok Waterfall –

Probablement la plus impressionnante de tout Khao Yai, c’est en tout cas la plus grande avec une chute totalisant 150 m de hauteur mais dont le saut principal atteint déjà les 80 m ! Haew Narok est accessible via un chemin de 600 m.

Sur le chemin, vous traverserez un pont, sous lequel coule le Tha Dan, source de la cascade. Vous verrez aussi des sortes de grand plot, barrière anti-éléphant s’il en est. C’est justement le long de ce sentier que j’aurais la chance d’apercevoir un éléphant sauvage y cassant là sa croûte !

sentier menant haew narok parc national khao yai - thailande

Sur le chemin menant à la cascade.


escaliers haew narok waterfall khao yai - thailande

Les escaliers menant à la chute à la fin du sentier.


chute haew narok parc national khao yai - thailande

La chute de Haew Narok.


elephant sauvage haew narok parc national khao yai - thailande

Vu ! Un éléphant sauvage cassant la croûte !

Le chemin est très facile dans l’ensemble, seul l’accès au pied de la principale chute de 80 m est un peu plus casse-gueule. Déjà, avant d’accéder à la descente, ben ça descend, donc pas mal de marches. Juste avant cette descente finale, vous aurez déjà un joli point de vue sur la crique et la forêt entourant Haew Narok.

Il y a là un chemin d’environ 800 m, non balisé et donc à éviter si vous n’êtes pas aguerri, ce chemin permet d’obtenir un point de vue plus en hauteur sur les chutes, qui terminent leur course au niveau du lac du barrage de Khun Dan Prakarn Chon.

– Wang Ta Krai et Nang Rong Waterfalls –

Enchaînement logique dans mes écrits, on en arrive aux petites chutes à l’écart, sur la zone sud du parc national, celle justement qui jouxte le barrage de Khun Dan Prakarn Chon, aussi appelé barrage de Khlong Tha Dan, du nom du ruisseau alimentant le lac derrière l’édifice.

2 petites chutes sont dans la zone la plus proche du barrage. Plus des chutes, c’est surtout des zones de détente pour les familles recherchant un peu de fraîcheur par les chaudes journées Thailandaises (soit, une bonne partie de l’année, mais en saison des pluies, le niveau des eaux est souvent trop élevé et changeant donc peu sûr, c’est donc surtout entre décembre et avril qu’on y verra du monde).

– Sarika Waterfall –

Sarika est la cascade présentant un brin d’intérêt dans cette zone sud du parc. Pour autant, si vous avez déjà vu toutes les autres et les principaux sites de Khao Yai, vous n’aurez probablement guère de temps à y consacrer, surtout su vous comptez visiter le parc national en une seule journée.

 

Points de vue

 

– Point de vue nord –

Seulement 4 km après avoir passé l’entrée nord du parc, vous passerez un point de vue que vous ne pourrez louper. Vous y verrez un parking sur la gauche (en supposant que vous descendez la route vers le sud) et le point de vue, sur la droite. La vue couvre une partie des montagnes formant Khao Yai et vous apercevrez en bas au loin les hôtels et la vallée nord au pied du parc.

point de vue nord parc national khao yai - thailande

Point de vue nord du parc.

– Montagne de Yod Khao Khieo –

Une route mène au sommet de la montagne dite de Yod Khao Khieo, où se trouve le centre de contrôle de Khao Khiao. Culminant à 1292 m, c’est le point le plus haut de la province de Nakhon Nayok.

Avant d’atteindre la zone du centre de contrôle, vous croiserez pas moins de 3 points de vue. L’un étant au niveau de la falaise dite « Pa Deo Die Cliff », en suivant un chemin de planche de bois bien aménagé, vous aurez une vue partielle sur la partie sud de Khao Yai.

 

Treks et tours

 

Pour mieux s’imprégner de la nature du parc et avoir de meilleures chances d’observer la faune sauvage l’habitant, faire appel à un guide est la seule solution, obligatoire pour explorer les sentiers plus en profondeur.

depart trek khao yai - thailande

Plusieurs trek partent depuis ce spot et se termine au niveau de la tour d’observation de Nong Phak Chi.

Pour cela 3 choix :

– Tour privé : comptez entre 1 600 Bahts par personne (si vous êtes une famille de 8 et plus) à 5 400 Bahts si vous êtes seul pour une jounrée d’exploration. Tarif pour 2 personnes étant 6 000 Bahts (2×3000 Bahts. Cela inclus le tarif depuis/vers Pak Chong, l’entrée au parc national (400 Bahts), un imperméable et des chaussettes anti-sangsues vous sont également fournies. Voir les infos (en anglais).

– Tour en groupe : nettement moins cher puisqu’on peut trouver une journée de visite à 1 300 Bahts (500 Bahts seulement pour la demi-journée ! Et 1 500 Bahts si vous combinez les 2), la guesthouse Greenleaf ayant bonne réputation pour cette prestation, en plus d’offrir un hébergement pas cher (j’en parle plus haut).

– Tour de nuit : si vous n’avez pas eu de chance à voir des animaux dans la journée, vous pourrez essayer de nuit, lorsque le calme dans le parc est plus marqué. Pour 500 Bahts par véhicule, vous serez conduits à travers quelques-unes des forêts intérieures du parc par le biais de safari nocturne offert par le parc national. Une chance de plus de croiser un éléphant sauvage, biches, gibbons ou loutres traversant malicieusement la route.

Coût: 500 B/ véhicule (jusqu’à 10 Personnes)
Réservations possible pour : 19h et 20h
* Pré-réservez votre visite au centre d’accueil du parc national (le Visitor Center)

Pour voir ce que ça donne, je ne peux que vous inviter à lire l’article des potos Benoît et Fabienne de Novo Monde sur leur trek à Khao Yai (fait via la GH Greenleaf dont je parle ici même).

 

Autour du parc de Khao Yai

 

Au pied de la montagne ou dans des zones plus à l’écart de celle, centrale, tournant autour des routes 2090 et 3077 traversant le parc, vous trouverez quelques lieux de visites intéressants. Petit tour d’horizon.

 

Gaur point : Khao Paeng Ma

 

Au niveau du coin nord-est du parc, à peu à l’écart puisqu’à 60 km de l’entrée principale au nord du parc, vous trouverez une zone propice à l’observation de ses grands bovidés, réapparu dans ce coin de montagne suite à une reforestation sur 8 km².

 

Chet Sao Noi Waterfall National Park

 

À l’écart de la route principale menant à Pak Chong, à environ 40 km de la ville, se trouve un petit paradis perdu. Situé dans la localité de Muak Mek (du nom du ruisseau la traversant), ce petit parc national, essentiellement composé de la cascade et d’un chemin de balade nature, est généralement peu visité par les étrangers, préférant se diriger direct vers Khao Yai.

Spot privilégié des familles Thailandaises venant se poser le week-end, le temps de se refroidir dans l’eau et se poser au bord à dormir et profiter de cette zone de verdure tout à fait charmante. La cascade, Chet Sao Noi, est similaire dans un certain style à celles d’Erawan à Kanchanaburi, en plus petites mais aussi composée (d’où son nom) de 7 « étages ».

J’avais eu le privilège les 2 premières fois d’y accéder gratuitement, avant que la zone ne soit « transformée » en parc national. Par transformer, rien a changée en fait, ça reste gratuit pour les Thais mais c’est devenu payant pour les étrangers…

Entrée : 100 Bahts par adulte

 

Autres attractions près du parc – où boire et manger ?

 

De nombreuses « petites » attractions sont répartis autour du parc, que ce soit des parcs à thème, fermes aux animaux ou des reproductions de village façon toscane et dégustation de vins, on y trouve un peu de tout.

Parmi les plus connues, on peut citer :

– Farm Chokchai, œuvré par un fabricant de produits laitiers, avec show de rodéo et visite possible de la ferme (Farm Tour : ฿300 pour 2.5 heures).
– Ban Tha Chang Spring water, une zone de détente les pieds dans l’eau (juste à 1 km à l’écart de la route 2090 qui descend vers l’entrée du parc, à moins de 10 km de celle-ci).
– GranMonte Vineyard et PB Wine Valley, 2 vignobles pour les amoureux du vin.
– Jim Thompson Farm, seulement ouvert entre Novembre et Février (généralement fin Janvier même), période où de nombreuses fleurs et plantes sont visibles, des citrouilles géantes aux champs de tournesols (Entrée : ฿180, incluant une balade autour de la ferme)

jim thompson farm khao yai

Jim Thompson Farm (crédit photo : Charin Ninsu CC BY 3.0)

Ensuite on peut citer 3 zones commerciales et d’hôtellerie sur le thème de l’Italie (je sais pas qui s’est donné le mot que Khao Yai = un air de Toscane…)

Toscana Valley, composée notamment du réputé hôtel La Casetta, il faut admettre que le cadre est idyllique et photogénique.
– Palio Village, construit comme une sorte de petit village italien, avec sa place du village et sa fontaine et les bâtiments aux couleurs chatoyantes, c’est le seul où je suis venue car situé le long de la route principale 2090 menant à l’entrée nord du parc (donc difficile à louper).
– Primo Piazzo, un parc à thème apprécié des familles qui viennent nourrir des alpagas (rapport avec l’Italie ??) – entrée ฿200

palio piazza parc national khao yai - thailande

Une vue sur la place du Palio Piazza.

palio parc national khao yai - thailande

Enfin je peux évoquer la foultitude de restaurants et cafés à thème comme :

– le Thames Valley, sur le thème de la vieille Angleterre Londonienne, pour dormir, dîner ou déguster du thé
– le Castle at Midwinter Green, dans la même veine, pour un dîner chic
– le photogénique café Yellow Submarine Coffe Tank, au design particulier
– le Secret Art Garden, pour les artistes
– le restaurant Ban Mai Chay Nam au style résolument rétro (et un peu fourre tout)
– le Chocolate Factory si vous êtes fan de chocolat et craquez facilement pour un petit dessert

Pour terminer, je ne citerai pas de noms, mais si vous aimez le golf, on y trouve pas moins de 5 parcours et club rien que dans la zone au nord du parc. C’est d’ailleurs là que se concentre toutes les attractions cités. D’où la plus grande popularité de Pak Chong comme point de chute, plutôt que Nakhon Nayok, au sud, qui manque d’attractivité.

Mais si vous faites fi du superflu et comptez surtout sur la visite du parc elle-même, Nakhon Nayok sera plus posés et pourrait très bien vous convenir.

Visiter le parc national de Khao Yai : à la recherche des éléphants sauvages
5 (100%) 8 vote[s]
0

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

Commentaires:

  • Claire Thouilly

    10/03/2019

    Bonjour,
    Tout d’abord merci et bravo pou votre blog , les photos sont magnifiques et les articles, des mines d’informations.
    Dans votre article sur Kaoh Yai , vous conseillez d’être véhiculé (location voiture), c’est vraiment ce que nous envisagerions pour notre semaine entre Khao Yai, Phimai, Phanom Rung et pourquoi pas CHET SAO NOI WATERFALL NATIONAL PARK, (dont je n’avais pas entendu parler avant… 🙂 Louer une voiture c’est notre façon de voyager . Nous avons déjà conduit au Mexique, Canada, Europe évidemment… mais jamais en Asie. MAIS au vu des conseils aux voyageurs en Thailande, l’option voiture nous effraie, qu’en est-il dans cette partie du pays?

    répondre...
  • Claire

    11/03/2019

    Super! Merci!!! Je suis soulagée car voyager ainsi est tellement plus facile et nous correspond bien plus!! 🙂

    répondre...

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Visiter le parc national de Khao Yai : à la recherche des éléphants sauvages

by Romain time to read: 25 min
3