Vietnam – 14e jour – Premiers pas dans la capitale, Hanoi

Vietnam – 14e jour – Premiers pas dans la capitale, Hanoi

Dernière étape de ce séjour 2010 au Vietnam, nous voilà aux portes du nord du Vietnam (EDIT 2017 : que nous visiterons plus en détail en 2015).

La mythique Hanoi, point de passage obligatoire (parce qu’immanquable, pas parce qu’on a pas le choix !) pour se rendre vers la non moins fameuse baie d’Halong. Hanoi et son passé d’importante ville coloniale, ses lacs, son climat (complètement différent du reste du pays, comme l’attestait la rupture brutale avec le beau temps à partir de Hué) lui donnent un charme indéniable.

Hanoi, une ville en plein boom

Hanoi, capitale du Vietnam avec ses quelques 6 millions d’habitants n’est pas la plus grande ville du Vietnam et la plus moderne. Hanoï a un aspect tentaculaire assez impressionnant pour un étranger : certains quartiers ou rues entières sont ainsi spécialisées dans une activité donnée, que ce soit le textile; la chaussure; l’ameublement; les confiseries et cadeaux de mariage… (quartier des 36 rues, c’est-à-dire là où nous logions).

C’est d’ailleurs une constante courante en Asie car c’est aussi le cas à Bangkok.

rue hanoi - vietnam 2010

Le 1er Août 2008, la superficie de Hanoï a triplé, suite à l’intégration de districts périphériques à la ville de Hanoï. À cette occasion, la population de la ville a doublé. Il existe une importante communauté occidentale et un quartier peuplé quasi exclusivement d’occidentaux.

Suite à la libéralisation progressive de l’économie et à l’ouverture relative du pays à la fin des années 1990, quelques Français, notamment, s’y sont installé pour lancer leurs activités dans le négoce ou la restauration. La ville compte également un lycée français et deux écoles américaines.

Voilà la présentation générale, et effectivement, Hanoi est une ville assez déroutante, car c’est une sorte de grand village à mes yeux, en dehors de l’espèce de rocade parcourant la ville, chaque quartier a ses spécificités, son « look » et l’on se croit souvent à déambuler dans une petite ville plus quand dans une capitale. Il n’y a qu’à voir cette activité permanente dans les rues, les marchés dignes des places de village.

Le lac Hoan Kiem et les marchés d’Hanoi

Ce qui rappel qu’on est en ville ce ne sont pas les lacs et les arbres assez nombreux dans la capitale ni ces nombreux vendeurs de rue telle que l’on a pu voir à Hoi An, mais bien la circulation, assez infernale et bruyante ainsi que les quelques buildings présents çà et là. C’est aussi l’activité incessante, les trottoirs toujours plein de monde, que ce soit en train de se déplacer, ou aménager avec les petites tables et coins cafés, typique d’Hanoi.

Nous avons commencés cette journée par nous rendre au lac d’Hoan Kiem, le plus emblématique d’Hanoi. Situé à côté des vieux quartiers, notamment celui colonial, le lac est notamment connu pour son petit îlot en son milieu, avec une petite tour posé dessus. Cette petite pagode est dédié à l’animal sacré du lac, la tortue.

Ce lac étant associé à une légende dont elle tire son nom, qui signifie le « lac de l’épée restituée ». S’il y a bien eu des tortues dans le lac pendant longtemps, à notre visite, il n’est restait plus qu’une, qui plus est, d’une espèce endémique.

[EDIT 2017 : Cette dernière tortue, considérée comme sacrée, est décédée le 19 Janvier 2016…]

lac hoan kiem hanoi - vietnam

lac hoan kiem hanoi - vietnam

Pont du lac Hoan Kiem à Hanoi, proche des vieux quartiers.

Après ce petit tour au bord du lac, c’était l »heure de manger (petit déjeuner, c’était encore tôt). Un sandwich pour moi, obligé face à mes envies de pain.

Puis nous sommes allés dans un des marchés d’Hanoï, le plus près de notre hôtel pourri (le Prince 2…)

L’anecdote à propos de notre « super » hôtel, c’est qu’il vaut mieux des fois savoir mettre un peu plus cher et éviter ce genre d’expérience, le couple de Français que nous avons recroisé lors de notre excursion à Halong Bay le lendemain, avait trouvé à 6$ dans des conditions relativement similaire voire pire que nous…

Pour notre part, le rat dans notre chambre que l’on nous chassera « gentiment » en shootant un coup de pied dedans, le faisant valser dans le couloir et l’éclatant complètement; il faut le voir pour le croire… Et le tout avec un air amusé de la part du gars qui nous a fait ça.

restaurant hanoi - vietnam 2010

prince hotel hanoi - vietnam 2010

prince hotel hanoi - vietnam 2010

Le marché lui-même s’étale dans la rue, mais il y a aussi une partie couverte. Il s’agit pour l’essentiel de fruits, légumes dans les rues, tandis qu’on y trouve des vêtements et des chaussures à foison dans la partie couverte.

Le lac Tay et la pagode de Tran Quoc

Après avoir déambulé dans le quartier dit des « 36 rues », nous décidions de prendre le bus afin de rejoindre les rives d’un autre lac ou se trouve une pagode. Nous nous renseignons sur le numéro de bus et attendons.

Le système est le même qu’en Thaïlande, un contrôleur vend les tickets directement, y’a fallu lui faire comprendre où on voulait descendre, en montrant la carte, il a, a priori compris, mais, le comble, il était pas sûr que le bus y allait (il travail sur cette ligne habituellement ??), il a donc demandé à une autre personne qui a confirmé que c’était bon, en revanche bon prince, il nous a indiqué quand il nous fallait descendre.

bus hanoi - vietnam

Dans le bus menant au lac.

Nous voilà donc près du lac Tay (lac de l’Ouest ou Ho Tay en Viet), un grand lac où se retrouvent les jeunes amoureux et les pêcheurs… Mais le lac est noir de pollution, c’est assez répugnant donc pas très romantique à mes yeux, quant à la pêche y a qu’à voir les quelques poissons morts flottant à la surface…. Juste en face se trouve un autre petit lac, dire s’il y a des coins d’eau à profusion à Hanoi.

Nous marchons en direction de la pagode de Tran Quoc. Installée sur un îlot relié à la rive Est du lac, la pagode Tran Quoc serait la plus ancienne du Vietnam. Sa construction remonterait à 514 et sa restauration au XVème siècle (selon une stèle apposée sur la pagode en 1639). A l’origine située sur les bords du fleuve Rouge elle fut endommagée par un glissement de terrain puis transférée au lac de l’Ouest.

Le mausolée d’Ho Chi Minh et les beaux quartiers d’Hanoi

Puis nous redescendons, à la base, nous revenons vers le centre à pied, mais on voulait faire un tour vers la fameuse pagode au pilier unique (Chua Mot Cot), nous arrivons donc dans le quartier de l’oncle Hô, le surnom qui avait été donné à Hô Chi Minh. Ce quartier regroupe les résidences des riches (du gouvernement aussi, je suppose), le palais présidentiel et le mausolée où repose Hô Chi Minh.

Celui-ci est gardé en permanence (on sait jamais, peut être que l’oncle Hô voudrait se faire la malle…) avec sa ligne blanche à ne pas franchir… ce que je n’avais pas vu dans un premier temps, je l’ai dépassé sans le faire exprès et me suis aussitôt fait rappeler à l’ordre…

La pagode au pilier unique d’Hanoi

Un petit peu plus loin se trouve donc le pilier qui comme son nom l’indique, se dresse sur un seul et même pilotis, reconstruit en béton en 1955 afin de le consolider. Cette petite construction en bois de forme carrée date du XIème siècle.

C’est l’empereur Ly Tay Tong qui en ordonna l’édification en hommage à la déesse de la miséricorde Quan Am, qui avait exaucé son vœu d’avoir un fils. L’intérieur renferme d’ailleurs une statue à l’effigie de la déesse, juste à côté se trouve également un petit temple.

page pilier unique hanoi - vietnam 2010

page pilier unique hanoi - vietnam 2010

page pilier unique hanoi - vietnam 2010

Après toute cette marche on était bien content de rentrer et manger un coup près du lac d’Hoan Kiem !

lac hoan kiem nuit hanoi - vietnam 2010

Le pont du lac Hoan Kiem, de nuit.

hanoi - vietnam

Journal local, en français.

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Vietnam – 14e jour – Premiers pas dans la capitale, Hanoi

by Romain time to read: 6 min
0