La Thailande et le football

La Thailande et le football

En attendant de creuser un peu le sujet, qui bien que n’étant pas ma passion, mérite un peu d’être approfondie, je vous livre cet article sponsorisé tel quel.

Aujourd’hui, j’ai voulu sortir un peu de mes escapades habituelles pour explorer un territoire assez inconnu pour moi : le football. Je ne suis pas franchement un spécialiste de tout ce qui touche au ballon rond, mais je me suis renseigné et j’ai fait mes petites recherches pour vous faire un petit compte-rendu.

Pas de résultats très brillants

En Thaïlande, les principaux sports nationaux sont la boxe thaï et le sepak takraw, une sorte de volley-ball, mais qui se joue avec les pieds. Les parties sont ultra-spectaculaires avec de nombreux retournés acrobatiques et autre prouesses qui nécessitent une grande souplesse. Rien qu’à voir un match, j’en ai mal aux adducteurs ! Comme dans beaucoup de pays d’Asie, le football s’impose néanmoins comme le sport occidental le plus populaire.

Ici, on suit particulièrement les résultats venus d’Angleterre, surtout depuis l’icône star David Beckham qui évoluait à Manchester United à l’époque (NDLR : équipe qui appartenait au mania des médias et ancien premier ministre Thailandais, Taksin Shinawatra). Mais la Thaïlande reste une petite nation du football. Son meilleur résultat en Coupe d’Asie est une 3ème place (1972), alors qu’elle ne s’est jamais qualifiée pour la moindre Coupe du monde. Les représentants du continent asiatique pour le mondial 2018 en Russie seront l’Iran, la Corée du Sud, le Japon et l’Arabie Saoudite.

Buriram, l’éruption d’un champion

Direction la province de Buriram à présent. Dans cette région située dans le nord-est du pays, on trouve un très vieux temple khmer, mais aussi la meilleure équipe de football du pays. L’impressionnant Prasat Phnom Rung fut construit à partir du Xe siècle sur le volcan Khao Phnom Rung éteint depuis 900 000 ans. Il s’agit désormais d’un parc historique qui vaut le coup d’œil. Mais revenons à notre sujet du jour : le foot. Champion 2017, Buriram United vient de s’adjuger quatre des cinq derniers titres de Thai League. Des résultats foudroyants pour le club surnommé « Thunder Castle ».

Pedrolito, mon nouvel ami de Bilbao

Par curiosité, j’ai donc voulu voir un match de cette formation. Aux abords du stade, parmi les nombreux maillots bleu foncé de l’équipe locale, un homme de type européen portait, lui, un maillot rayé de rouge et blanc verticalement. Nos regards se croisent et nous entamons la discussion. Il s’appelle Pedrolito et vient du nord de l’Espagne, c’était le maillot de l’Athletic Bilbao. Lui s’y connaît beaucoup plus que moi en foot, mais nous sympathisons rapidement.

Je lui livre quelques conseils et bonnes adresses sur la Thaïlande, lui m’offre une cerveza (une bière) et nous profitons du match côte à côte dans cette enceinte New I-Mobile Stadium de 32 600 places. À l’issue de la rencontre, nos chemins se séparent, contacts échangés. Avant de partir, Pedrolito me dit que je suis le bienvenu dans son pays basque dont il n’a cessé de me venter les mérites via sa gastronomie et son fameux Musée Guggenheim. Si je viens un jour, j’irai sans doute dans l’un de ces hôtels à Bilbao pour ne pas le déranger, car je ne serai certainement pas seul.

Les maillots thaïlandais font fureur en France

Au cours de ma petite enquête footballistique, j’ai aussi appris que les maillots de foot des équipes de Thaïlande étaient devenus à la mode. Notamment dans les banlieues où les jeunes raffolent de ces couleurs flashy et du clin d’œil à cette destination qui les fait rêver.

La Thailande et le football
Donnez votre avis !
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La Thailande et le football

by Romain time to read: 2 min
0