Surin, dans les campagnes de l’Issan

Surin, dans les campagnes de l’Issan

L’après midi après le festival nous partions cette fois vers un temple, plus connu pour son Bouddha Blanc perché en haut d’une colline, accessible par escalier, celui ci est bordé de clochettes, au nombres de 500 il me semble, que les plus motivés font sonner en montant et en descendant (250 de chaque côtés) en signe de chance. Situé à une vingtaine de kilomètres de Surin, il offre également une vue sur la plaine environnante.

Pour finir nous sommes allés au village de la soie, appelé ainsi car il comporte des ateliers (dont un servant surtout de démonstration) servant à la fabrication de vêtement, écharpe ou autre en soie. Ils expliquent le procédé pour la colorisation et utilisent de vieille machine en bois tout manuel pour effectuer le tissage à la main…

Profitant du soleil couchant et de cette ambiance campagnarde nous avons marchés un peu autour du « village de la soie » vers le vrai village local, la campagne Thaïlandaise pure et dure, la vraie.

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m’attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l’Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d’expatrié en Thailande et sur les pays d’Asie, pour ceux qui serait tenter par l’aventure de l’expatriation, ceux qui rêvent d’Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Surin, dans les campagnes de l’Issan

by Romain time to read: 1 min
0