Haut
  >  Voyage à Singapour   >  St John et Kusu Islands – Escapade d’une journée dans les petites îles de Singapour

Si vous ne le saviez pas déjà, Singapour est à la base composée d’une grande île, isolée de la Malaisie au nord par le détroit de Johor et de l’Indonésie au sud par le détroit de Singapour. Elle est constituée par l’île principale, nommée Pulau Ujong, mais aussi par tout un semble d’îles et îlots l’entourant (au total, on en dénombre 63).

Et parmi ces îles, quelques-unes sont propices pour une journée détente et balade à vélo, mélangeant plage et forêt, le temps de décompresser à l’écart du centre-ville (bien que ce dernier étant rempli de parcs comme je l’évoque dans mon article précédent).

Je vous expose ici un résumé sur comment s’y rendre et ce qu’on peut y faire.

Singapour, une superficie en constante évolution

Avant de vous parler des îles intéressantes, je voulais vous exposer l’évolution de celles-ci, pour comprendre ce que vous allez voir et comment ça pourrait encore évoluer dans les années à venir.

Comme je le disais en intro, l’île principale est Pulau Ujong. Cette dernière, qui signifie « île à l’extrémité (de la péninsule) », en mandarin, s’étale sur 584,8 km², constituant de ce fait, la majorité du territoire de ce pays, et de loin, la superficie totale de Singapour en 2017 atteignant de 724,2 km². C’est là que ce trouve la ville d’origine et centre-ville actuel.

Pour remettre dans le contexte, en 1959, avant que le pays n’entreprenne sérieusement de s’agrandir, on en était à 581,5 km², soit déjà moins que l’île d’Ujong actuellement. Ensuite on note deux agrandissements notables, l’un s’étalant entre 1973 et 1976, faisant passer la surface de 587,6 km² à 616,3 km² puis entre 1997 et 1999, passant de 648,1 km² à 682,7 km².

Courbe de l'évolution de la superficie à Singapour

Pour se faire, Singapour gagne du terrain sur la mer grâce à des travaux de remblaiement, reliant des îles entres elles et élargissant ses côtes. Parmi ces agrandissements notoires, le plus connus pour ses aménagements est la Marina, où se trouve Gardens by the Bay.

L’évolution est donc constante, avec encore plusieurs séries d’extensions sur la mer prévue d’ici 2030. À ce jour, Singapour a pu augmenter sa surface de 24 %, ce qui est assez considérable. Ce qui est paradoxale si on tient compte de l’aspect très à cheval sur l’environnement du pays, c’est cet entêtement a vouloir « tricher » avec la nature, et s’agrandir indubitablement pour faire face à l’accroissement de sa population et son développement.

territoire rajoutee singapour 2014-2030

Évolution de la superficie, déjà effectuée et à venir.

Pour comprendre, sur cette carte vous avez deux couleurs distinctes :

        • En rose pâle, c’est les agrandissements ayant déjà été effectué.
        • En rouge clair, c’est les extensions prévues d’ici 2030, donc certaines sont déjà en cours de réalisation

La pointe tout à l’Est de l’île principale est là où se trouve l’aéroport internationale de Changi (soit dit en passant, l’un des meilleurs au monde), le principal aéroport de Singapour.

L’île au dessus de cette zone correspond aux îles de Tekong et Tekong Kecil (déjà rattaché ensemble d’après l’image satellite). Pulau Tekong est la plus grande des îles singapourienne en dehors de la principale (Pulau Ujong), avec une superficie de 24,43 km².

Elle ne se visite pas, car elle sert aujourd’hui de terrain d’entraînement pour les Forces armées singapouriennes, et accueille le Basic Military Training Centre.

Ensuite, on remarque toute la zone au Sud-ouest, lourdement agrandie. C’est parce que c’est là que se trouve le port de Singapour, le troisième port le plus important au monde en terme de tonnage (600 millions par an).

Pour comprendre ce chiffre, il faut savoir que le premier port mondial est celui de Ningbo-Zhoushan (900 millions) suivant par celui de Shanghai (650 millions, pour vous donner une idée de l’échelle, son quai fait plus de 5 km de long !), situé non loin l’un de l’autre en Chine.

Par comparaison, le premier port en terme de tonnage en Europe, c’est celui de Rotterdam au Pays-Bas (500 millions) quand le premier port français est celui de Marseille (avec un peu moins de 100 millions).

imposant porte-conteneur au port de singapour

L’imposant porte-conteneur OOCL Chongqing (366m de long) au port de Singapour.

Pour l’anecdote, connaissant le nom du bateau (sur ma photo en plein format on peut lire facilement), on peut le suivre à la trace via un site dédié (c’est pas du tout sponso et un peu hors sujet, mais je trouve ça marrant).

Les îles St John, Lazarus et Seringat

J’admets m’être un peu égaré ci-dessus, mais je tenais à clarifier la situation du pays pour expliquer plus facilement ce qui suit. À savoir qu’aujourd’hui, si vous regardez le site du ferry (voir plus bas), vous verrez en destination uniquement St John et Kusu (au comptoir, ils indiquent aussi Lazarus).

J’admets m’être un peu égaré ci-dessus, mais je tenais à clarifier la situation du pays pour expliquer plus facilement ce qui suit. À savoir qu’aujourd’hui, si vous regardez le site du ferry (voir plus bas), vous verrez en destination uniquement St John et Kusu (au comptoir, ils indiquent aussi Lazarus).

Si vous passez la souris sur l’image ci-dessous, vous allez comprendre l’évolution importante de ces îles. Par défaut, ce que vous voyez est l’état de ce groupement d’îles, avant les travaux de remblaiement. En l’occurrence, c’étaient quatre îles bien distinctes. L’autre image représente les îles aujourd’hui.

En somme, St John et le groupement Lazarus / Seringat sont aujourd’hui reliés par un pont, ne formant dès lors plus qu’une seule « entité ».

Pour vous expliquer les circonstance de ma visite, j’y allais pour voir ce qu’il en était sur ces îles, faire des photos et avoir les infos sur comment s’y rendre. En gros, c’était donc pour mon blog et vous en parler.

Je vous précise cela, car concrètement, si vous voulez voir ces îles, il vaut mieux y consacrer la journée pleine. Vu les horaires du ferry, ce n’est pas vraiment possible autrement à moins de faire comme moi, une visite d’une seule île (Kusu, la plus petite).

sur ferry vers st john singapour

Alors qu’on approche de St John.

arrivee vers st john singapour

quai st john singapour

Le ferry à quai en arrivant sur St John, juste le temps de faire quelques photos et je repartais…


quai arrivee st john singapour

Bienvenue sur St John !

Cette même journée, il me fallait aussi me rendre à Pulau Ubin, hors, voir St John ET Kusu ET Pulau Ubin n’est tout simplement pas possible. Ceci étant précisé, c’est pourquoi je n’ai pas été à St John. Le bateau y a accosté 15 min, avant de reprendre sa route vers l’île de Kusu, auquel j’y ai consacré plus de temps.

Pour l’anecdote, à la fin du XIXe siècle, l’île de Saint John était utilisée pour mettre en quarantaine les immigrants atteints de maladies infectieuses. Au XXe siècle, elle était également devenue une prison pour les prisonniers politiques et un centre de désintoxication pour les toxicomanes à l’opium !

grumpy cat st john singapour

Grumpy Cat vous accueille sur l’île avec joie…


grande plage st john singapour

C’est tentant de se poser là.


plage quai arrivee st john singapour

Dernier coup d’œil, pour moi, direction Kusu.

De ce que j’en voyais, l’ambiance a l’air similaire a celle de Kusu, en juste plus grand. On y trouve un centre de recherche sur la vie marine locale, des chemins pour s’y balader, et a priori, des tables pour pique-niquer également. Comme je l’évoquais plus haut, un pont relie l’île Saint John et Lazarus, il faut compter 20 min pour se rendre du quai du ferry jusqu’à la plage principale de Lazarus.

Cette dernière étant artificielle, car crée pour relier les îles Lazarus et Seringat. De plus, vu la situation générale de ces îles, proche du port et donc fréquenté autour par beaucoup de navires, ces eaux, bien qu’aux belles couleurs turquoise sont pas mal nappées d’huile… Pour illustrer mon propos, je vous laisse avec une photo d’un des navires du coin, et une carte de mon crue situant où se trouve les îles.

petrolier stationnant pres marina south singapour

Un des nombreux navires stationnant dans la zone.


situation des iles st john lazarus et kusu singapour

Ça bouchonne presque !

L’île de Kusu

Passé mon stop à l’île Saint John, le bateau se dirigeait donc dans la foulée vers l’île de Kusu, voisine au nord. Et cette fois-ci je descendais pour découvrir ce qui se cache sur ce petit bout de terre.

Arrivé au quai de l’île à 11h, le ferry en repartait à midi, me laissant alors une petite heure pour parcourir ce petit bout d’île. C’est aussi l’île aux tortues, la légende locale raconte qu’une tortue géante se serait transformée en une île pour sauver deux marins dont leur navire venant de sombrer. L’un était un Malais musulman, l’autre, un Chinois, Taoïste.

quai kusu island singapour

J’approche le quai de l’île de Kusu.


sieges exterieurs ferry st john singapour

Y’avait personne sur le ferry, tout le monde est descendu sur St John.


bienvenue kusu island singapour

Bienvenue sur Kusu Island !

kusu island singapoursur ile kusu singapour

statue tortues kusu island singapour

L’île aux tortues.

C’est pourquoi aujourd’hui, on trouve sur l’île une statue de deux tortues, un sanctuaire avec un abri pour des petites tortues et surtout deux temples, l’un Chinois, l’autre Musulman. Ce dernier est situé sur une petite butte qui formait autrefois l’île d’origine, avec un autre petit îlot à côté comptabilisant à peine 1,2 hectares. Avec les travaux d’aménagements en 1975, prévus dans le but de transformer ce bout de terre en un lieu de villégiature, la surface globale de Kusu est passée à 8,5 hectares.

L’avantage de cette petite visite, c’est que c’était calme. Une seule personne est descendue en même temps que moi sur l’île donc en dehors de ceux présent pour l’entretien de l’île, il n’y avait guère plus de 5 personnes en tout, si on fait abstraction des singes s’y trouvant.

Car oui, il y a même une petite faune locale, quelques macaques vaquant dans les arbres et au sol, autour du temple chinois et du sanctuaire malais.

Kusu Island Chinese Temple

C’est un peu l’attraction principale de l’île. Aussi appelé Da Bo Gong 大 伯公 ou Tua Pek Kong (grand-oncle), le temple est construit en 1923 par un riche homme d’affaires. Il est dédié à deux divinités principales – Da Bo Gong et le Guan Yin (déesse de la miséricorde).

À côté du bâtiment principal, se trouve un bassin, qui sera rempli ou pas en fonction de la marée. Ce dernier est surmonté d’une passerelle avec en son centre un abri, où se trouve le « puits aux vœux », symbolisé par une feuille de lotus.

passerelle temple chinois kusu island singapour

puits a voeux temple chinois kusu island singapour

Le puits à vœux.

temple chinois kusu island singapour

bassin kusu island singapour

Le bassin jouxtant le temple chinois.

Si vous êtes déjà habitué aux temples chinois, vous y retrouverez une architecture familière, où le rouge prédomine. Malgré sa taille et allure modeste, le temple fait l’objet d’un pèlerinage annuel, qui a lieu entre les mois de septembre et novembre selon les années (9e mois du calendrier lunaire et les dates s’étalant sur 9 jours).

C’est une période où il peut donc y avoir du monde sur l’île puisque le pèlerinage attire jusqu’à 100 000 personnes !

Kusu Keramat ou Datok Kong Keramat

Au sommet de la seule « colline » de l’île Kusu, formée par un amas de rochers, se trouvent trois kramats (sanctuaires sacrés des saints malais). Ces trois kramats commémorent respectivement un homme pieux (Syed Abdul Rahman), sa mère (Nenek Ghalib) et sa sœur (Puteri Fatimah) qui vivait au XIXe siècle.

Pour s’y rendre, il faut « gravir » les 152 marches qui mènent aux kramats. Les locaux viennent pour prier, demandant richesse, mariage, et santé. Les sanctuaires sont également populaires auprès des couples sans enfant qui prieraient ici afin d’en obtenir.

Sa particularité pour ma part, c’est que le sanctuaire est tout de jaune vêtu. À mon passage, j’y étais absolument seul. Entouré par les arbres, l’espace d’un instant, j’avais vraiment cette sensation de bout du monde.

butte datok kong kusu island singapour

Les escaliers menant au sanctuaire malais.

escaliers datok kong kusu island singapour

datok kong kusu island singapour

Le sanctuaire malais.

En une heure, j’ai eu largement le temps de faire le tour de Kusu. Faut voir que ça fait moins de 600 m de long pour une largeur dépassant à peine les 100 m donc on tourne un peu en rond. J’imagine que l’ambiance en week-end est radicalement différente. Perso, j’ai apprécié ce calme, ce sentiment d’être sur « son » petit bout d’île tranquille peinard, ce n’est pas déplaisant.

Cela contraste pas mal, alors même qu’on aperçoit au loin les immeubles dépassant de la ville, à seulement 5 km de là, de voir cette plage immaculée, avec une eau turquoise calme dans laquelle il serait tentait d’y tremper les pieds.

Et alors que je prends cette photo de la plage avec son palmier devant, je rigole intérieurement en me disant : « En voilà un cliché plage typique, et pourtant, je suis bien à Singapour !« , voilà de quoi bien casser l’image de ville juste bonne pour faire du shopping.

plage kusu island singapour

La plage au sud-est de l’île.

plage ile kusu singapour

foret kusu island singapour

Un bout de forêt sur l’extrémité Est de l’île.


macaque arbre kusu island singapour

Vu !


plantes datok kong kusu island singapour

Plante épineuse aperçu sur l’île.

detente kusu island singapour

pique nique kusu island singapour

La vue pour le pique-nique.

une plage sur ile kusu singapourplage deserte kusu island singapour

palmier kusu island singapour

Cliché !

Comment se rendre aux îles St John et Kusu

Vous avez un ferry régulier pour se rendre sur ces îles, avec des horaires limités en semaine et un peu plus souple en week-end. Les gens s’autorisant naturellement quelques heures de répit sur ces îles après une semaine de boulot.

Depuis le quai, comptez 30 minutes pour vous rendre vers l’île de Saint John, puis 15 minutes pour aller de St John à Kusu.

marina south pier singapour

Le comptoir orange à droite pour les îles St John et Kusu.


cabine ferry vers st john kusu singapour

La cabine du ferry (tout le monde a préféré la terrasse extérieure).


quai marina south st john kusu singapour

Le quai de Marina South alors que le ferry partait.


vue centre ville singapour

Vue sur le centre-ville de Singapour alors qu’on part tout juste pour St John.

Le ferry pour se rendre aux îles St John et Kusu se trouve au niveau de la Marina South Pier, le quai situé à l’arrière des jardins de la baie. Et la bonne nouvelle, c’est qu’on y arrive direct en métro via la ligne North South Line

Descendre à la station Marina South Pier (NS28) puis prenez la sortie B, qui est maintenant ouverte. Cherchez la billetterie orange vif au quai pour obtenir vos billets.

Horaires du ferry vers les îles St John et Kusu

horaires ferry st john kusu singapour semaine
Horaires du ferry en semaine.
horaires ferry st john kusu singapour week-end
Horaires du ferry le week-end.

Le ferry vous amènera de Marina South Pier à l’île St John d’abord, puis à l’île Kusu avant de revenir vers le Marina South Pier. Le ferry ne retourne pas à St John depuis l’île de Kusu.

Tarifs et informations additionnelles

Les tarifs du ferry sont les suivants :

Adulte: 18 S$ (12 €)
Tarif réduit: 15 S$ (10 €)
Enfant (jusqu’à 12 ans): 12 S$ (8 €)

Les tickets sont en vente soit via leur site (à prendre ici), soit directement au comptoir Singapore Island Cruise & Ferry Services Pte Ltd du quai Marina South. Ce que je faisais personnellement en prenant mes tickets le jour même vu qu’on était en semaine.
Téléphone: 6534 9339
Site officiel: www.islandcruise.com.sg

      • Les billets vendus ne sont pas remboursables
      • Il est conseillé de ne pas venir après 15h le week-end
      • Un billet est valable pour un aller-retour dans les deux îles sans frais supplémentaires entre les deux
      • En raison de la plus grande affluence les week-ends et jours fériés, l’embarquement des ferries sera basé sur le principe du premier arrivé, premier servi.
      • Sous réserve de disponibilité, des ferries supplémentaires peuvent être organisés en dehors des horaires programmés.

Les autres îles

Dans cette même zone du sud de Singapour, on peut y trouver d’autres petites îles pour passer un moment détente. Vous verrez probablement leurs noms en arrivant au quai Marina South et elles sont desservie par la même compagnie de ferry que St John et Kusu.

La seule différence est qu’il n’y a pas d’horaires régulier et qu’il faut donc prendre un bateau en charter. Vous aurez pour ça un comptoir blanc, séparé du orange pour les îles St John et Kusu, avec indiqué les îles suivantes :

      • Sisters Islands : les îles sœurs, composées de deux îlots Subar Darat et Subar Laut, juste à 1 km au sud-ouest de St John.
      • Pulau Hantu :  aussi, un ensemble de deux îlots, littéralement à côté de l’île de Bukom (dédiée au port et plus précisément à l’industrie pétrochimique..).
      • Pulau Semakau : une île au sud d’Hantu, majoritairement artificielle (je doute que les touristes s’y rendent).

sieges exterieurs ferry st john singapour

De ce groupe d’îles, à par Sisters Island, je doute fortement de l’intérêt de s’arrêter sur l’une des deux autres. Hantu est quasi collé à l’île de Bukom, complètement remplies par des cuves et tours des raffineries se trouvant sur l’île. J’ai cru pourtant comprendre que c’est un spot depuis lequel il est possible de faire de la plongée… À défaut, on y trouve des tables pour pique-niquer et l’île est bien dédié au tourisme.

Quant à Semakau, je pense qu’elle va à l’avenir également servir les intérêts du port et ne possède à ce jour aucun aménagement pour le public.

0

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

St John et Kusu Islands – Escapade d’une journée dans les petites îles de Singapour

by Romain time to read: 15 min
0