Sri Lanka – Cité historique de Polonnaruwa

Sri Lanka – Cité historique de Polonnaruwa

Pour cette 8e journée, nous partions en tuk tuk donc depuis notre guesthouse à Dambulla pour rejoindre l’arrêt de bus vers le centre où nous étions la veille. Le comble étant qu’on en aura pour plus cher à faire ce court trajet (200 Roupies) que celui en bus veres Polonnaruwa (180 Roupies pour 2).

Après un trajet d’environ 1h30, nous passions devant le lac artificiel datant de l’époque où Polonnaruwa servit de capital au Royaume, ce large réservoir d’eau appelé Parakrama Samudra couvrant 15km² furent le plus vaste projet d’irrigation du roi Parakramabahu.

bus dambulla - polonnaruwa - sri lanka

Le voyage jusqu’à Polonnaruwa ne sera pas des plus agréable vu comment le bus était bondé… debout pendant environ 3h !

trajet dambulla - polonnaruwa - sri lanka

reservoir parakrama samudra - sri lanka

Le site historique de Polonnaruwa

Le site fait partie de ce qui est dénommé « le triangle culturel », triangle compris entre Kandy, Polonnaruwa et Anurâdhapura (et qui inclut Dambulla ainsi que Sigiriya) L’ancienne cité fut la seconde capitale du Royaume Cinghalais après la destruction d’Anuradhpura à la fin du Xe siècle.

Polonnaruwa se développa donc pendant près de 200 ans, entre le XIe et le XIIIe, avant de passer à Dambadeniya. Capitale qui changea encore 4 fois jusqu’en 1592 où les Cinghalais s’installèrent à Kandy pour s’isoler et se protéger des invasions européennes (Portugaise d’abord puis Hollandaise) avant la colonisation totale par les Britanniques au début du XIXe. Le site se répartie en plusieurs sous-sites couvrant environ 122 hectares.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

En arrivant au dépôt de bus proche des sites historiques, nous négocions le prix pour une journée de tuk (1700 Roupies). Nous partons d’abord acheter les tickets pour visiter le site, 25$ chacun, budget non négligeable… Puis sous une chaleur écrasante, nous commencions cette journée par la chambre du conseil (Raja Sabahawa) de ce même roi Parakramabahu.

La chambre du conseil et le palais royal

L’époque de Polonnaruwa était une époque où le Bouddhisme était déjà bien ancré, la plupart des monuments sont donc à but religieux, sauf ici, puisqu’il s’agit donc d’une chambre de conseil, un reste du siège du pouvoir des rois.

Le style architectural est influencé par le style Hindou. Un point commun à tous les monuments, typiques du Sri Lanka, sont ces fameuses « moonstone » (sandakada pahana) ou pierre de lune en bon français. Elles symbolisent le Samsara, terme Bouddhiste signifiant littéralement « cycle de l’existence » ou « mouvement continuel ». Ces pierres semi-circulaires sont placées telles un « paillasson » (c’est pas sa fonction qu’on soit bien d’accord !) au pied des escaliers des monuments, eux-même bordés par des sculptures, souvent en forme de lions.

salle conseil polonnaruwa - sri lanka

Première ruine datant de la court du roi Parakramabahu, ici la salle du conseil.

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

chambre conseil - polonnaruwa - sri lanka

En face de la chambre du conseil se trouve le Palais-royal, qui était décrit comme un édifice particulièrement imposant pour l’époque, car haut de 7 étages. Celui-ci comportait notamment une salle d’audience pour les entretiens avec le roi et plus de 1000 chambres !

Détruit et brûlé lors d’une invasion sud indienne au début du XIIIe, il ne subsiste aujourd’hui que l’équivalent de 3 étages debout et la trace de 55 chambres. On peut aussi y apercevoir quelques plaques de la surface qui recouvrait les briques rouges, ainsi que les traces de brûlures.

polonnaruwa - sri lanka

L’imposant palais royal du roi Parakumba (aussi orthographié comme tel Parakramabahu), datant du XIIe. À l’origine celui-ci s’élevait sur 7 étages, mais il n’en reste aujourd’hui que les ruines des 3 premiers.

polonnaruwa - sri lanka

Le palais ne dura pas longtemps, car détruit par les invasions indienne du début XIIIe (1215-1236) on peut encore y voir les traces de brûlé sur les murs intérieurs.

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

Le site dit du Quadrangle

Nous poursuivons notre découverte de Polonnaruwa et rejoignait le site suivant appelé Quadrangle (ou Dalada Maluwa en Singhalais), signifiant littéralement cour carrée ou quadrilatère. Le site est entouré d’une petite muraille et posé sur un petit plateau dont y accède par quelques marches dont il y a d’ailleurs encore au pied un bassin qui servait surement à se laver justement les pieds avant d’accéder au complexe qui comprenait plusieurs temples.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

L’entrée menant au groupe de temples appelé « Quadrangle ».

 Vatadage et Hatadage

Tout de suite en haut des escaliers sur votre gauche se trouve le Vatadage, un temple d’une forme plutôt inhabituelle, car si les stupas sont généralement ronds, les temples eux, sont plutôt rectangulaire, ce qui n’est pas le cas ici.

D’un diamètre de 18m, celui-ci aurait contenu un temps la fameuse relique avec la dent du Bouddha. Au pied de l’escalier proche de l’accès au site se trouve une pierre de lune considérée comme étant la plus finement sculptée de Polonnaruwa.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

Le temple de Vatadageya (« maison circulaire de la relique ») ou Dalada Maluwa (« grande salle de la relique ») était comme son nom l’indique le lieu où était gardée la fameuse relique contenant la dent de Bouddha du temps ou Polonnaruwa était la capitale du Royaume.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

bouddha assis quadrangle polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

Ces pierres situées en bas de chaque escalier sont appelées « pierre de lune « , c’est un peu l’équivalent des tapis « Welcome » d’aujourd’hui, pas pour se frotter les pieds, mais bien pour envoyer un message de bienvenue aux visiteurs.

Visiblement « jaloux » de la trace historique que le roi Parakramabahu laissait déjà ici (il a par ailleurs assassiné son fils, qui ne régna que 5 jours, pour s’emparer du trône…), le roi Nissanka Malla fit construire le Hatadage juste en face du Vatadage, temple plus « classique » de forme rectangulaire donc, mais sur 2 étages à l’origine et il y plaça la relique de la dent.

Le nom provient de « Hata » qui veut dire 60 et dage qui signifie relique. Alors pourquoi 60 ? La légende voudrait que le temple fût complété en 60 jours seulement… Plus communément, on pense que celui-ci contenait 60 reliques/statues de Bouddhas.

quadrangle hatadage - polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

fenetre quadrangle polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

statue bouddha quadrangle polonnaruwa - sri lanka

Nissanka Latha Mandapaya et Gal Pota (le livre de pierre)

Bien sûr, il ne se contenta pas que de ça, puisqu’il est aussi à l’origine d’un hall portant son nom, le Nissanka Latha Mandapaya, avec ces 8 piliers de granite aux formes uniques qui soutenaient une toiture.

Il a aussi fait construire cette statue de bodhisattva qui a perdu ses bras (« celui qui suit la voie du Bouddha ») et qui pourrait être aussi un portrait du roi Nassanka (mais il avait des bras lui hein) comme cela ne suffisait pas pour démontrer Sa « Grandeur », il fit graver sur une pierre ses exploits, cette pierre de 8m sur 1m40 relate le règne du roi Nassanka et sa vision de la légitimité du trône (il faut être Bouddhiste pour régner au Sri Lanka).

pilier nissanka latha mandapaya - polonnaruwa - sri lanka

Les colonnes avaient vraiment un design particulier.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

À côté se trouve un bâtiment plutôt unique au Sri Lanka, de forme pyramidale de 7 étages, le Satmahal Prasada est une construction similaire à ce que l’ethnie Mon (qui fût à l’origine de l’expansion du Bouddhisme en Birmanie et en Thailande, paradoxe étant qu’ils ont pratiquement disparu de Thaïlande aujourd’hui…) a construit à Chiang Mai et Lamphun.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

pagode de sath mahal prasada - polonnaruwa - sri lanka

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

Atadage

Ce bâtiment est le seul attribué au roi Vijayabahu I encore debout de nos jours. Il faut dire que son règne remonte à loin, puisqu’il fût de Polonnaruwa sa capitale (1070-1110). Celui-ci possède 54 piliers en pierre qui soutenaient un étage aujourd’hui disparu. Sa particularité est d’avoir été le premier temple de la dent sacrée, relique du Bouddha.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

Le Thuparama Gedige

Enfin le dernier bâtiment et pas des moindres, le Thuparama avait pour fonction d’accueillir des images du Bouddha, mais sa particularité est d’avoir admirablement bien résisté à 900 ans d’histoire (environ, car la date de sa construction, ni qui exactement en est à l’origine, n’a pu être établi), il a notamment encore sa toiture faite de briques semi cylindrique. La structure est faite de murs épais de 2m, cela a sûrement joué sur la solidité du temple.

Le temple était d’ailleurs en rénovation lors de notre visite.

quadrangle polonnaruwa - sri lanka

En rénovation pendant notre visite, le Thuparama est un impressionnant bâtiment qui a survécu à 900 ans d’histoire, ces murs épais de 2 m y sont probablement pour quelque chose aussi, celui-ci a la particularité de toujours avoir son toit de brique semi-cylindrique.

interieur thupuramaya - polonnaruwa - sri lanka

entree quadrangle polonnaruwa - sri lanka

chemin entre temples polonnaruwa - sri lanka

Chemin entre 2 temples.

Temples Rankot Vihara et Alahana Pirivena

Le terme Vihara est un terme sanskrit qui désigne un temple bouddhiste. Et ces 2 temples valent le coup d’œil, les 2 pour des caractéristiques en faisant des bâtiments imposants, même 900 ans après leur création.

Rankot Vihara

Le Rankot Vihara est le 4e plus large stupa (désigné localement par le mot dagoba) du pays et, avec ces 55 m de hauteur pour 168 m de diamètre à sa base, c’est aussi le second bâtiment le plus grand du Sri Lanka encore entier après 900 ans.

La construction serait le fait du roi Nassanka Malla, enfin, il serait en tout cas celui qui l’aurait fait compléter (un panneau indique d’ailleurs la position exacte où il aurait observé en personne les ouvriers à l’œuvre).

Le stupa repose sur une terrasse en brique, elle-même étant entièrement faite de briques. Elle comporte également 4 vahalkadas (une à chaque points cardinaux) qui ont avant tout une fonction décorative, mais servent aussi pour le dépôt de fleurs en offrande.

polonnaruwa - sri lanka

Nous voilà à le stupa « au sommet doré » telle est la signification de son nom Rankoth Vehera. Son nom fut autrefois Ruwanmali dagoba sans doute en référence à le stupa d’Anuradhapura, la Ruwanveli Seya qui lui ressemble énormément. C’est le plus grand stupa de l’ère Polonnaruwa.

polonnaruwa - sri lanka

Autour de la stupa il reste toujours plusieurs des salles de prières.

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

Après cela, nous nous laissions tenter par une pause boisson, alors que nous voyions cette brave dame agiter ces bras pour nous faire venir, elle qui ne voit pas grand monde en ce jour et supporte la chaleur tant bien que mal. Pause relativement rapide, car il y en a encore beaucoup à voir.

polonnaruwa - sri lanka

Voyant la dame s’efforcer à nous alpaguer et vu la chaleur, nous acceptons une petite pause boisson pour se rafraîchir et souffler un peu.

Next step, Alahana Pirivena, un complexe de monastère incluant le Lankatilaka Vihara.

Le stupa Alahana Pirivena

Nous entrons dans la zone appelée Alahana Pirivena, un complexe de temples de 8 hectares construit sous le règne du roi Parakramabahu (qui régna entre 1153 et 1186 peu avant le roi Nissanka Malla, mentionné auparavant, qui lui succéda de 1187 à 1196 pour re situer historiquement parlant).

alahana pirivena - polonnaruwa sri lanka

alahana pirivena - polonnaruwa sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

Ce stupa ne fait « que » 24 m, mais est la deuxième plus grande de Polonnaruwa aujourd’hui. Appelée Kiri Vehera, elle est dans un état plutôt exceptionnel pour un monument qui a traversé plus de 900 ans d’histoire.

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

Lankatilaka Vihara Image House

J’ai vraiment du mal à trouver une traduction précise à « image house » mais comme son nom l’indique, c’est un temple qui pour vocation « d’héberger » (« house ») des représentations (« image ») de Bouddhas, généralement sous forme de statues.

D’ailleurs, le Bouddha debout principal restant au fond du temple en atteste. Celui-ci a malheureusement « perdu la tête », d’après des archives, notamment photos, la statue était encore complète au début du siècle dernier. La particularité de ce temple est l’imposante entrée avec ses murs épais et la hauteur actuelle de 17 m, sachant qu’originellement celui-ci avait 5 étages.

lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

polonnaruwa - sri lanka

porte lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

L’entrée de l’impressionnant Lankatilaka Viharaya. Son architecture est relativement à part, avec ses murs de 16 m, le temple avait 2 étages dont on peut encore voir les escaliers qui menaient à l’étage supérieur. À l’intérieur subsiste une statue de Bouddha de 12 m qui a malheureusement perdu sa tête au cours du siècle dernier.

interieur porte lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

statue bouddha - lankatilaka vihara image house - polonnaruwa sri lanka

Nous terminions cette journée de visite à Polonnaruwa par le monument le plus connu des lieux, si ce n’est d’ailleurs le plus connu du Sri Lanka, le Gal Vihara.

Gal Vihara : Les sculptures de bouddhas sur pierres

Il s’agit de groupe de 4 sculptures taillées dans un même bloc de granite. Les 4 sculptures sont 2 bouddhas assis, un debout de 7 m et un en position allongée (en train d’atteindre le nirvana) de 14 m de long. La grosse déception fut que les autorités dans le but certes de préserver au mieux le site, y a ajouté un toit métallique qui défigure pas mal le site à mes yeux… La finesse et la qualité de ces sculptures en ont fait la renommée du site.

Le site est gardé en permanence et les femmes ne peuvent s’en approcher au-delà d’un cordon de sécurité… Nous n’avions pas vraiment bien regardé les infos et j’ai su par la suite que juste derrière le Gal Vihara se trouve un ancien auditorium qui vaut aussi le coup d’œil. À noter que des singes traînent dans les lieux.

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

singe gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

Aujourd’hui les statues sont recouvertes d’un grand toit métallique…

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

Cette statue allongée de 14m de long représente le Bouddha au moment de sa mort (autrement dit au moment où il allait rejoindre le Nirvana).

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

Ce Bouddha dans la position assise dite du lotus est sculpté dans une cavité faite également par l’homme et entouré de fresques.

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

Pris en flag…

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

gal vihara polonnaruwa - sri lanka

Voilà qui conclus notre visite de Polonnaruwa.

Soirée à Dambulla

Après ça, nous rejoignions l’arrêt de bus via notre tuk tuk, qui aura un bref soucis technique avec son engin. Puis nous payons comme ce matin les 180 Roupies pour revenir à Dambulla, notre point de chute pour visiter le triangle culturel.

En cours de route, on s’arrêtait faire un break, l’occasion de rencontrer quelques habitants et faire des portraits et photos du coin. Une fois de retour, nous allions plus tard chercher où manger dans les environs de notre Green Hut.

Nous trouvions un restaurant qui avait l’air un peu chic mais vide. On était seuls, mais c’était bon et un prix raisonnable pour un restaurant de ce standing, 875 Roupies, j’avais pour le coup pris des sandwichs, histoire de changer du curry…

Sur le chemin du retour vers notre guesthouse, une dame nous interpella en nous proposant à manger, nous lui expliquons que nous venions juste de diner, celle-ci nous invita quand même à rentrer dans son salon. Après une brève discussion, on lui promettait de venir le lendemain tester, car il nous restait encore une nuit sur Dambulla avant de partir sur Sirigiya.

Car le lendemain, encore une journée de prévus dans le triangle culturel, Anuradhapura.

smiley tuk tuk polonnaruwa - sri lanka

tuk tuk polonnaruwa - sri lanka

Un p’tit souci ?

bus polonnaruwa - dambulla - sri lanka

Retour à Dambulla.

trajet polonnaruwa - dambulla - sri lanka

soiree - dambulla - sri lanka

fillettes - dambulla - sri lanka

petite sri lankaise - dambulla

famille dambulla - sri lanka

maison dambulla - sri lanka

exterieur maison dambulla - sri lanka

chemin devant guesthouse dambulla - sri lanka

proche guesthouse dambulla - sri lanka

devant restaurant proche dambulla cave - sri lanka

Devant le restaurant du soir.

restaurant proche dambulla cave - sri lanka

Pas grand monde à l’intérieur…

chez habitante dambulla - sri lanka

Chez une habitante nous invitant à rentrer.

habitante dambulla - sri lanka

Rendez-vous est pris. Merci madame !

magasin dambulla - sri lanka

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Sri Lanka – Cité historique de Polonnaruwa

by Romain time to read: 11 min
0