Haut
  >  Coup de coeur   >  Quoi faire et voir sur l’île de Langkawi
aigle symbole ile langkawi - malaisie

Langkawi est une île située tout au nord de la Malaisie, côté mer Andaman. C’est aussi un archipel composé de plus 90 îles, voisin de l’archipel des Tarutao, qui comprend l’île populaire de Ko Lipe, située elle en Thaïlande. Langkawi est une île développée, mais pas à outrance. On y trouve de jolies plages, de beaux coin de nature, et une faune bien présente.

Plus grande que l’île de Penang, que j’avais revisité lors de mon précédent séjour en Malaisie, c’est une taille idéale pour un séjour de quelques jours sans s’ennuyer ni tourner en rond.

Visiter Langkawi en 3 jours

J’ai fait le tour de l’essentiel de Langkawi en 3 jours, bien qu’une journée supplémentaire voire deux ne seraient pas de trop. Et si je dois synthétiser Langkawi, voici comment s’est découpé mon programme sur ces trois jours :

  • 1er Jour : Côte nord-ouest et Langkawi Sky Bridge
  • 2e Jour : Tour de l’île, entre plages et les mangroves au nord
  • 3e Jour : Gunung Raya et les plaines centrales

En détaillant un peu, j’ai concentré mes visites comme ceci :

1er Jour : Côte nord-ouest et Langkawi Sky Bridge

Je voulais voir l’une des attractions phare de l’île en premier, le pont suspendu au dessus de la montagne bordant l’île sur la côte Ouest, je parle bien sûr du Langkawi Sky Bridge.

Avant ça, j’étais passé voir les quelques plages de cette côte comme celle de Pasir Tengkorak. Je me rendais également voir les cascades du coin, en commençant par Air Terjun Temurun Waterfall puis la plus connue de l’île, Telaga Tujuh waterfalls, surnommée en anglais “seven wells” (les 7 puits).

langkawi sky bridge - malaisie

2e Jour : Tour de l’île, entre plages et les mangroves

Pour ma deuxième journée, je voulais me concentrer sur le reste des différentes plages entourant l’île. Je partais donc pour une boucle complète de l’île (qui fait 30 km de long tout de même, pour une moyenne de 10 km de large) en m’arrêtant le long des côtes, jusqu’à rejoindre notamment l’une des plus belles plage de l’île, Tanjung Rhu.

Toute la côte Est étant essentiellement bordée de mangrove, cela simplifiait la visite. Mon plan étant de me rendre au Kilim Geoforest Park, mais le prix pour une personne seule étant trop élevé (je pense aussi que c’était un tarif pour un tour privé, et non partagé), j’ai du faire l’impasse sur cette sortie en mer…

À la plage, je me rendais à une cascade secondaire, Durian Perangin Waterfall, et j’allais quand même voir la mangrove se trouvant à côté du principal quai de départ pour le Geopark.

plage tanjung rhu langkawi - malaisie

La longue plage de Tanjung Rhu.

3e Jour : Gunung Raya et les plaines centrales

Enfin, pour ma dernière journée, je voulais compléter mes visites avec une exploration à l’intérieur des terres. À commencer par gravir la montagne qui domine l’île, le Gunung Raya, qui atteint tout de même une altitude de 881 m. Mais c’est chose facile puisqu’il y a une route.

Le reste de la journée, je passais dans un parc situé au pied du mont Raya (Tangga Helang Seribu Kenangan) avant de découvrir une île essentiellement agricole, en me baladant sur des petites routes traversant la campagne de Langkawi. Je terminais cette belle journée en déambulant dans un marché local, parfaite manière de conclure ce séjour du cette île qui a beaucoup à offrir.

gunung raya langkawi - malaisie

Vue partielle de Langkawi depuis le Gunung Raya.

Cette synthèse est là pour vous aider à planifier votre séjour sur l’île, mais je vais maintenant rentrer dans le détail de ce qu’il y a concrètement à voir et faire à Langkawi.

Langkawi en 3 jours sur une carte

Comme d’hab, voici une petite carte perso, regroupant les points d’arrêts des 3 journées. Vous pouvez aussi afficher les itinéraires correspondant à chaque journée (via le menu en haut en gauche), je ne les ai pas mis par défaut pour éviter de surcharger visuellement la carte.

Les plages de Langkawi

Je confirme ce que j’évoque dans l’intro, en faisant le tour de l’île, j’y ai vu quelques jolies plages. Et les styles varient grandement, sable blanc, sable noir, grande, petite, animée, déserte. J’ai pris plaisir à faire le tour de l’île et découvrir un maximum des possibilités qu’offrait l’île en terme de lieux de détentes.

Pantaï Cenang

Parmi les plages animées, dont celle où j’ai séjourné, il y a Pantaï Cenang (Pantaï signifiant “plage”). C’est la plus grande, mais aussi celle qui se démarque comme une des plus belles. Ce n’est pas pour rien que Cenang Beach est la plus fréquentée de l’île. C’est là qu’on trouve le village principale de l’île, avec son lot d’hôtels, dont celui où j’ai séjourné (voir plus bas), des restaurants, boutiques de souvenirs, location de scooters et des activités nautiques classiques comme les jets skis, parachute ascensionnel, etc.

Pour autant, ce n’est pas la cohue comme sur certaines plages thaïlandaise et je l’ai déjà dit, la plage est grande. Je ne l’ai donc jamais vu blindé de monde, ce qui laissait apparent cette belle et large bande de sable blanc, agréable sous les doigts de pieds.

Vous trouverez un accès public par un chemin au nord de la plage, pratiquement en face du chemin menant à mon hôtel et à côté de l’hôtel Casa Del Mar.

plage cenang langkawi - malaisie

L’accès à la plage depuis la route principale est assez discrète.

Pantaï Tengah

C’est la plage voisine au sud de Cenang, avec une ambiance similaire, en plus calme. J’avais l’occasion de my rendre en fin de journée, histoire de rien louper des différentes plages entourant Lankgawi.

plage pantai tengah langkawi - malaisieplage pantai tengah langkawi - malaisie

plage pantai tengah langkawi - malaisie

Un bon coucher de soleil des familles pour terminer une journée sur une île.

Pantaï Telaga

Je ne sais pas si c’est son nom officiel, mais c’est en tout cas à côté de la marina du même nom, celle-là même que je croisais en me rendant vers le téléphérique du Sky Bridge.

plage telaga langkawi - malaisie
plage telaga langkawi - malaisie

Teluk Datai

C’est une baie comportant une belle plage isolée, dans le coin Nord-ouest de l’île. Elle a toutefois un gros inconvénient, c’est qu’il y a bien une route passant dans le coin, mais l’accès à ladite plage est complètement privée… Seuls les clients des complexes hôteliers luxueux construits dans cette zone peuvent jouir de la plage, sauf à payer un droit d’entrée a priori exorbitant.

Peu avant, on passe aussi Datai Bay, qui est maintenant occupé par un terrain de golf, qui a fait par ailleurs déplacer la route, qui autrefois passait au bord de mer mais coupe maintenant le terrain en deux, en passant plus dans les terres.

Toutefois, c’est un me rendant dans cette zone que je tombais sur une petite plage sympa avec un accès publique, Pantai Pasir Tengkorak.

Plage aux pêcheurs

Parce que je ne vois pas de nom officiel sur cette plage au nord de l’île, je l’appelle comme ça puisque c’est là que je tombais sur une plage tranquille, bordé par des cabanes de bois assez simple. Ces dernières étant habités par des pêcheurs, bon ben voilà, “plage aux pêcheurs quoi”.

C’est peu après avoir passé la grande fabrique de ciment (difficile à louper vu comment elle dépasse du paysage) que l’on arrive sur cette portion de plage. Vu que je suis jamais contre jeter un oeil dans un endroit semblant désert, je posais pied à terre et marchais un peu dans le coin.

nord ile langkawi - malaisienord ile langkawi - malaisie

Ne parlant pas malais, je cherche quand même à demander, en anglais, ce qu’ils pêchent, histoire d’avoir un contact. Sauf que je comprends sa réponse… Qui n’était pas en anglais… ni en malais. C’était du Thaï !

Ces derniers venaient de la province voisine, du sud de la Thaïlande, pour pêcher ici les concombres de mer qui abondent. Concombres qu’ils étaient justement en train de faire bouillir. Je restais près de 20 min en tout, le temps de discutailler un peu et prendre quelques photos, avant de reprendre ma route.

Black Sand Beach

En poursuivant ma route sur le nord de l’île, j’atteignais la “black sand beach”, littéralement, la plage de sable noir (Pantai Pasir Hitam en malais).

Souvent, ce type de plage est le résultat d’une roche volcanique, qui donne cette teinte particulière au sable. Le fait est ici que ce n’est pas “noir noir” mais un mix de sable noirci et de sable couleur normale. Mais il n’y a pas de volcan dans les parages…

black sand beach langkawi - malaisie

L’accès à la plage.

Alors, pourquoi le sable noir ?

La raison pour laquelle le sable est noir ici est donnée sur les panneaux d’information de la plage. Il existe une quantité énorme de minéraux appelés “tourmaline” et “ilménite” dans les granites du Gunung Raya (la montagne qui domine le centre de l’île). Ces minéraux sont amenés par l’eau de source coulant depuis la montagne plus au sud et se mélangent au sable qui devient noir.

Comme je suis curieux, j’ai voulu en savoir plus sur ces minéraux en rédigeant cet article. Et il en ressort un élément curieux. Car ce phénomène de teinte en noir semble être une exception à Langkawi. D’ordinaire, les minéraux en question ne modifient pas particulièrement la couleur en tirant vers le noir… Ce serait même le contraire vu son utilité !

L’ilménite étant un minéral basique utilisé pour produire du dioxyde de titane qui, une fois broyé finement en poudre, devient une substance très blanche… Il est utilisé comme base dans un certain nombre de produits, y compris dans la peinture et le papier. Alors, pourquoi est-ce que le sable devient noir ici et non blanc ? Il n’y a pas vraiment de réponse…

Info bonus, savez-vous qu’on trouve de l’ilménite sur la lune ?

Pantaï Tanjung Rhu

Le prochain arrêt était ce qui est considéré comme la plus belle plage de Langkawi, Tanjang Rhu. Il faut dire qu’elle a quelques arguments pour. Du sable bien blanc, la mer turquoise bordée de sapin au bout, et quelques pitons rocheux sortant de l’eau pour parfaire ce décor, qui fait vite fait penser à Krabi.

vers pantai Tanjung Rhu ile langkawi - malaisie

Sur la route menant à la plage de Tanjung Rhu.

C’est la plage sur la pointe tout au nord de l’île, qui se trouve à côté du quai des départs pour aller voir le Geopark et les mangroves du nord de Langakwi. Au moment de mon passage, celle-ci était relativement déserte, ce qui était fort appréciable. La faute à la saison, avec une chaleur assez importante ce jour-là. Au bout de la plage, il y avait quelques sapins, apportant une ombre bienvenue, où se mettaient la plupart des gens présents, et quelques singes aussi…

Points de vue sur l’île

Langkawi est une île montagneuse, on y trouve donc au moins deux points de vue intéressant permettant de dominer cette île populaire de Malaisie.

Langkawi Sky Bridge

Vous avez peut-être déjà vu ces photos d’un pont suspendu au-dessus de la canopée, alors qu’on aperçoit la mer au fond ? Et bien, c’est à Langkawi, et c’est probablement l’un des lieux qui m’a poussé à faire une petite visite sur cette île.

On ne peut pas dire que ce soit une activité économique, mais je ne trouvais pas le tarif abusif non plus, sachant que cela inclut deux autres attractions en plus de l’accès en téléphérique. Et il faut avouer que le Sky Bridge offre une vue incroyable sur une bonne partie de l’île. Le Sky Bridge est, comme son nom l’indique, le pont aérien, construit au sommet de la montagne Cincang, qui couvre toute la partie nord-ouest de Langkawi.

pont suspendu sky bridge langkawi - malaisie

Le Sky Bridge de Langkawi.

La passerelle à haubans est ouverte au public depuis 2005. Courbée et d’une longueur totale de 125 m, elle domine la montagne et permet d’avoir cette superbe vue à plus de 700 m au-dessus du niveau de la mer.

Son accès se fait depuis le “Oriental Village”, sorte de mini parc d’attractions avec boutiques souvenirs, quelques jeux d’eau et attractions basé sur l’image (on est loin du Futuroscope, qu’on se le dise).

Je prenais un ticket de base pour le SkyCab (le téléphérique), qui m’avait coûté 45 MYR. Malheureusement le tarif a depuis bien grimpé (voir sur leur site officiel pour voir toutes leurs offres et prix actualisé).

Heureusement, il n’y avait pas beaucoup de queue. De base, l’heure du départ est indiquée sur le ticket, il y en a toutes les 15 minutes de ce que je me souviens. Après un passage au SkyDome, qui sert plus pour temporiser la queue vers le téléphérique que pour apporter une expérience mémorable, je montais dans une cabine “normale” qui accueille jusqu’à 6 passagers (sachant qu’il y a d’autres type de cabine, comme celle au sol en verre transparent, celle VIP pour 3, etc.).

Le trajet dure une dizaine de minutes. Cela laisse le temps d’observer la montagne, d’où j’aperçois bien la cascade des “seven wells” en contrebas. On vous fait descendre ensuite à la station intermédiaire, qui se situe déjà à 650 mètres d’altitude. Une plateforme permet déjà de faire le plein de photos et de selfies.

skybridge langkawi - malaisie

La vue en montant est déjà pas mal.


skybridge langkawi - malaisie

On voit la chute dites des “seven wells”.


skybridge langkawi - malaisie

La plateforme intermédiaire.


skybridge langkawi - malaisie

La vue qui va avec.

Arrivée à la station au sommet, la mauvaise surprise, moi qui pensais naïvement que le ticket incluait aussi le pont et bien non ! J’ai dû payer sur place un autre ticket de 5 MYR juste pour accéder au pont ! Et une fois que vous êtes là, c’est dur de dire non… Bon avec le réajustement du tarif qui a depuis eu lieu, c’est bien inclut dans votre ticket du SkyCab normalement.

Si jamais vous n’êtes pas assez téméraire pour traverser le pont, vous pouvez toujours vous contenter de la vue depuis les terrasses des cafés, accessible par les escaliers à gauche direct en sortant de la cabine. Autrement, vous avez deux options pour rejoindre le pont depuis la station du téléphérique. Soit prendre un chemin coupant à travers bois, ce qui est un peu chaotique (mais en train d’être réaménagé au moment de ma visite), soit repayer une fois de plus et prendre un genre d’ascenseur sur rail appelé SkyGlide (10 MYR en plus). Vous devinerez mon choix…

skybridge langkawi - malaisie

Une vue du SkyBridge depuis la zone de la station du SkyCab.


skybridge langkawi - malaisie

Le Sky Ride.


chemin skybridge langkawi - malaisie

Chemin dans les bois menant au Sky Bridge.

La petite balade dans les bois dure tout juste 10 min et j’arrivais enfin au pont. Il faut admettre que la vue panoramique est juste fantastique. Sur 360 degrés, vous serez à la fois entouré par la montagne, toute recouverte d’une dense forêt tropicale, avec la mer au loin et des petites îles visibles au sud de Langkawi.

Traverser le pont procure une sensation étrange. Sa configuration en courbe ainsi que sa très haute suspension donne une impression de flottement. Cette impression d’être dans le vide est d’autant accentuée qu’ils ont mis à intervalle régulier des vitres au niveau du sol ! Mieux vaut ne pas être trop sensible au vertige !

Le pont traverse un creux de la montagne, comme si vous flottiez au-dessus, et le fait de savoir que cette prouesse technique ne tient au final qu’avec un seul poteau de soutien ne rassure pas tant que ça. Je voyais que certains avaient bien plus de mal à avancer sur le pont que moi.

Je prenais quand même un minimum le temps d’apprécier les vues offertes, sachant qu’en regardant l’horizon au loin, on a moins la sensation de vertige (évidemment). L’air de rien, le temps passe vite, car si je suis monté vers 16h, je n’en redescends qu’à 18h, profitant du soleil couchant pour faire encore quelques photos.

canopee vue skycab langkawi - malaisie

La canopée vue depuis le téléphérique en redescendant.

De retour en bas, je n’avais pas le temps de voir la petite attraction incluse avec mon ticket, le SkyRex (sorte de simulation d’attaque de TRex), celle-ci étant déjà fermée, dommage, à 10 min près, c’était bon…

Bon à savoir
Accès au Sky Cab et Sky Bridge.
Horaires
Du jeudi au mardi : 9h00-18h00 / Mercredi : 12h00-18h00
Tarifs
Adulte : 80 RM / Enfant : 60 RM

Le soir de ma visite, je n’avais pas loin pour revenir vers “ma” plage (pour info, le Cottage Langkawi, mon guesthouse lors de ce séjour, est proche de la plage de Cenang). Après le coucher de soleil, je me posais sur la terrasse du Red Tomato Restaurant & Lounge, qui a une ambiance plutôt chill et un menu qui me convenait (plutôt international qu’asiatique par contre).

perdana quay light house langkawi

Le phare à côté de la marina de Telaga.


restaurant red tomato langkawi - malaisie

Et un bon restau’ pour finir la journée.

Gunung Raya

Autre balade intéressante pour prendre de la hauteur, et en l’occurrence vers le plus haut point de Langkawi, la montagne (Gunung) Raya, qui culmine à 881 m et offre une vue à 360 degrés sur toute l’île.

Bien qu’ayant trouvé la vue moins impressionnante que depuis les montagnes entourant le Sky Bridge (qui culmine à 660 m), le Gunung Raya reste une bonne alternative pour bénéficier d’un bon point de vue sur l’île. C’est aussi une version bien plus économique accéder à la tour d’observation du mont, indispensable pour vraiment voir quelque chose depuis le sommet, coûte seulement 10 RM, thé offert.

Même en prenant mon temps, il ne fallait pas plus d’une heure pour monter jusqu’à la station trônant en haut depuis ma plage. Sur la route, je ne croisais pas grand monde à part quelques vaches traînant là sur le bas côté ou marchant même au milieu de la route (et je me demandais vraiment ce qu’elles foutaient là…)

vue partielle gunung raya langkawi - malaisie

Une vue partielle pendant la montée.


foret gunung raya langkawi - malaisie

La forêt dense entourant le mont Raya.


vaches gunung raya langkawi - malaisie

Quelques vaches en passant.


vaches route sommet mont raya langkawi - malaisie

Les “rebelles” de la route.

La vue est un peu embrumée par la chaleur ce jour là. Je m’arrêtais à un parking en cours de route, et j’ai eu la chance de pouvoir observer (et entendre) des toucans perchés sur leur arbre.

De ce spot, un escalier part en bas, oui, oui ! Pour les plus motivés, il est possible de faire cette ascension, à pied ! Si vous vous lancez dans cette folie aventure, c’est pas moins de 4 287 marches à monter ! Le départ se faisant à 55m au dessus de la mer, et ce point d’arrivée, qui n’est pas encore au sommet, étant à 788 m d’altitude. Ce dénivelé de 733 m se fait via un parcours représentant “seulement” 3 km, le temps estimé pour se faire, 2h15. Des volontaires ?

gunung raya langkawi - malaisie

Envie de sport, ces marches devrait vous combler !


toucans gunung raya langkawi - malaisie

J’ai eu la chance d’apercevoir des toucans (sur l’arbre de droite).

vue depuis gunung raya - langkawi

station sommet mont raya langkawi - malaisie

La station au sommet du Gunung Raya et sa tour d’observation.

À la base, je n’avais pas prévu de payer quoi que ce soit en montant ici, mais étant là, et n’ayant pas grand chose d’autre de prévu ce jour-là, je lâchais lourdement mes billets et prenais l’ascenseur montant au sommet de la tour. On est alors à 900 m d’altitude.

Quelques personnes étaient là pour le coup, en train de siroter leur thé, n’étant pas fan, je goûtais par principe, mais je ne m’éternisais pas non plus.

vue tour gunung raya - langkawi

Depuis la tour au sommet du Gunung Raya.

Les cascades et coins nature à Langkawi

Comme l’île est montagneuse, elle comporte son lot de chutes et quelques parcs permettant de s’immerger dans cette nature généreuse, petit tour d’horizon.

Air Terjun Temurun Waterfall

C’est la première cascade de l’île que je visitais, alors que je circulais dans la zone Nord-ouest de l’île, en me rendant vers Datai Bay. Situé au pied de la montagne Mat Cincang (aussi orthographiée Chinchang), l’ensemble des lieux fait partie d’un parc naturel, le Mat Cincang Nature Park. La cascade de Temurun chute sur 3 étages pour un dénivelé total de 200 mètres.

Le moindre qu’on puisse dire est que ça parait impressionnant, s’il y avait de l’eau… Car voilà bien un inconvénient à voir des cascades pendant la saison sèche, il n’y avait pas d’eau en dehors de la piscine naturelle au pied de celle-ci. La balade n’en reste pas moins dénuée de charme. L’accès se fait depuis un chemin pavé à travers la forêt tropicale, 5 min tout juste depuis le parking.

temurun waterfall langkawi - malaisie

Normalement, de l’eau coule ici…


temurun waterfall langkawi - malaisie

Le mur de la cascade est à droite sur la photo.

En plus de l’ombre appréciable des grands arbres, vous pourrez y croiser de nombreux singes, pas vraiment effrayés par la présence humaine. Comme j’étais tout seul au moment de ma visite, j’avais un peu l’impression de jouer les explorateurs, avec les primates pour m’accompagner. Bien que j’étais pas entièrement rassuré, ces derniers étant facilement susceptible…

De retour au parking, de l’autre côté de la route, se trouve une petite plage en contrebas. Bon après, c’est une plage de galets et à part un vieux hamac pourri, y avait pas de quoi s’extasier… Mais l’attraction ici est cette vue sur l’île de Tarutao, que l’on voit très bien, alors que cette dernière est côté Thaïlande ! Tarutao est l’île principale de l’archipel du même nom, qui inclut surtout l’île de Ko Lipe, plus connue.

plage ile langkawi - malaisie

En face se trouve Ko Tarutao.

Telaga Tujuh waterfalls

Telega Tujuh veut dire en anglais, “seven wells”, ce qu’on pourrait traduire par les “7 puits”, dans le sens où c’est une chute sur 7 dénivelés avec à chacun une piscine naturelle qui s’y est formée.

Depuis le parking principal, il est possible de se restaurer, ce que je faisais histoire de prendre quelques forces (bon et surtout parce que j’avais faim). Après une montée de quinze bonnes minutes, j’arrivais vers le spot principal.

Je montais sur la passerelle qui permet de surplomber la cascade et de voir jusqu’à la mer en contrebas. On voit aussi passer le téléphérique qui sert à monter au Sky Bridge.

ile langkawi - malaisie

Sur la route menant aux 7 wells.


seven wells waterfall langkawi - malaisie

Le départ où vous trouverez des restaurants et de quoi vous hydrater.


seven wells waterfall langkawi - malaisie

C’est parti !


seven wells waterfall langkawi - malaisie

Ce qu’il est possible de voir dans le coin.

Il est possible de faire un trek dans la forêt pour y observer la faune et flore locale. Comptez au moins 2-3h pour se faire.

Pour ma part, je n’avais pas vraiment le temps. Après vu les indications, mieux vaut ne pas trop être pétochard, car vous êtes susceptible d’y croiser des scorpions et mygales.

Pour ce qui est de la cascade en elle même, malheureusement même topo que la précédente. Le site est presque à sec si ce n’est les petites piscines remplies d’eau claire. Mais l’ambiance est paisible au moins car il y a presque personne.

En redescendant, je m’arrêtais au dernier niveau, qui est là encore un mur, avec une chute de 90 m, mur dont la surface a été polie avec les années. Il y avait tout juste un filet d’eau, mais toujours personne si ce n’est un petit groupe arrivant quand moi je repartais.

J’ai eu le temps d’observer des singes, bien plus timide que les macaques, il s’agissait de Semnopithèque obscur, pas un nom simple… mais une observation rare, car cette espèce est menacée. Double chance par ailleurs, car dans la foulée, j’ai pu observer un aigle pêcheur d’Asie ou Pygargue à ventre blanc, volant dans le ciel. L’une des espèces d’aigle qu’on peut trouver sur l’île.

Et ça tombe bien, vu que le nom de l’île, Langkawi, signifie en malais “aigle brun”, d’où le symbole de cet animal qui trône fièrement non loin du quai d’arrivée des ferries et illustre cet article.

jungle seven wells waterfall langkawi - malaisie


Durian Perangin Waterfall

Passant à proximité de cette cascade, je me disais que ce serait bête de ne pas y aller. J’avais de toute façon le temps (ce n’était pas le même jour que la cascade ci-dessus). Dévalant la pente du mont Raya, cette cascade se découpe en pas moins de 14 étages.

Un chemin balisé avec une rambarde permet de facilement atteindre le point de chute principal. Si cette fois-ci, ce n’était pas à sec, c’était pas la folie non plus niveau débit d’eau.

La forêt entourant la cascade et le peu de monde présent ont fait que je n’ai pas vraiment regretté cette petite balade en cette chaude journée. Un peu de fraîcheur n’était pas de trop et quelques Malais ici présents l’avaient bien compris. Enfin et c’est important de le noter, cette cascade avait bien de l’eau qui coulait encore, et ça fait quand même une différence.

Kilim Geoforest Park

C’est l’une des attractions phare de Langkawi. Le parc couvre une large partie nord et est de l’île et comprend une mangrove, des falaises de roches karstique de plusieurs millions d’années où sont nichés quelques grottes remplies de chauves-souris. La zone étant préservée, elle abrite un faune importante de singes, aigles, et même dauphins pour ne citer que ceux-là.

Il y a concrètement deux points d’accès pour profiter de la nature du parc, en empruntant un bateau, circulant dans les canaux naturels et en mer.

Le premier accès se fait à côté de la plage de Tanjung Rhu. C’est d’ailleurs par là que j’avais prévu de faire une visite, qui inclut entre autres la mangrove et au moins une grotte. Mais en me renseignant sur le prix, j’ai vite déchanté… Le moins cher étant dans les 120 RM mais le fait est qu’il s’agit là d’un tarif par bateau, donc si vous êtes en famille ou en groupe d’amis, ça vaut clairement le coup.

Comme j’étais seul, j’ai dû me résoudre à décliner l’offre et poursuivre ma route car c’était hors de mon budget. Après j’avoue, ça fait que 25 €, mais sur le moment, peut être je m’étais planté dans la conversion, ça me paraissait cher, sachant que ça représentait plus du double du budget utilisé pour le Sky Bridge, qui me semblait déjà beaucoup…

mangrove vers tanjung rhu langkawi - malaisie

La mangrove derrière la plage de Tanjung Rhu, et le canal, menant au Kilim Geoforest Park.

On en vient au deuxième point d’accès. Histoire d’être sûr pour les tarifs, et voir à quoi ça ressemble, je me rendais à l’autre point de départ, Tanjung Rhu étant une plage plutôt orienté “luxe”, vu les hôtels du coin, j’espérais trouver des tarifs plus raisonnables au quai principal pour les “mangrove tour”.

Si le tarif de base m’était confirmé (comptez entre 200 et 500 RM pour des sorties plus longues, jusqu’à 4 h), et que je laissais donc tomber la visite en bateau, je ne repartais pas sans visiter la partie de mangrove accessible à pied, via des passerelles aménagé dans la forêt. Là encore des singes vaquaient à leurs occupations (genre, la glandouille) et à part moi, point d’humain à l’horizon…

Tangga Helang Seribu Kenangan

Autre parc au nom un peu alambiqué, ce dernier est situé au pied du mont Raya, que je venais de visiter. Ce n’était particulièrement dans mon programme de visites, mais y passant à proximité, je décidais d’y jeter un oeil. Là encore, c’était exceptionnellement calme. J’y croisais quasi personne, à part deux mecs en train de se prélasser dans l’eau, et encore des singes vaquant à leurs occupations.

Eau qui par ailleurs était particulièrement manquante, la rivière coulant d’ordinaire par ici ressemblant plutôt à un champs de caillou. Pour l’anecdote, les escaliers de ouf dont je parle plus haut, menant au Gunung Raya ? Il se trouve que c’est ici le point de départ !

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

L’entrée du parc.


tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

Bien vu.

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

Pas d’eau ici…


tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

Le début des escaliers menant au mont Raya. Ça vous tente ?

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

La forêt entourant le site est dense.


tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

Hello !

ruisseau ile langkawi - malaisie

tangga helang seribu kenangan langkawi - malaisie

En pleine contemplation.

Les rizières et la campagne de Langawi

Après cette précédente visite, je n’avais plus rien de spécial de prévu, si ce n’est qu’il me restait à rentrer vers la plage de mon guesthouse. Mais en regardant la carte, je décidais, c’est le cas de le dire, de couper à travers champs, plutôt que de rentrer direct par la route.

Profitant d’être en scooter, je pouvais me permettre d’un peu de hors piste facile. Je me suis retrouvé à parcourir les champs de riz, vide en cette saison (dommage), mais avec une belle lumière de fin d’après-midi, une chouette balade et une bonne décision.

Avec la montagne en fond, une brume de chaleur au loin et des vaches devant moi qui viennent agrémenter ce tableau idyllique, cela donne une image de Langkawi que je n’aurais pas spécialement soupçonnée, la face campagnarde, rurale.

Quelques locaux passant par là me regarde généralement avec le sourire, l’air de se dire mais qu’est-ce qu’il fout là celui-là. Heureusement, j’ai un bon sens de l’orientation, et le soleil couchant me donnait une bonne indication de direction.

Mais j’avais quand même ma carte (avec le positionnement GPS…) qui m’a été bien utile pour trouver une sortie à ce dédale de chemins et rejoindre la route principale plus au sud.

campagne ile langkawi malaisie

Oui oui, c’est bien Langkawi !

Un marché à Langkawi

Et le hasard faisant bien les choses, en sortant de ces petits chemins de campagne, je tombais là sur un marché en plein air, peu avant la révérence de monsieur soleil. C’est apparemment un marché de nuit n’ayant cours que le dimanche, coup de bol donc, puisque c’est ce jour-là de la semaine qu’on était.

J’y prenais mon dernier dîner sur l’île en attrapant quelques snacks de-ci de-là. Idéal pour terminer une journée et un séjour sur cette île qui décidément m’aura apportée de belles surprises et une bonne impression générale.

Langkawi m’a séduit !

Si je dois faire un résumé de mes impressions sur Langkawi, c’est très positif et une belle découverte. Elle contient une faune et une flore préservée, accouplée à une ambiance d’île pas trop touristique, de beaux arguments pour choisir Langkawi comme un spot de repos en Malaisie.

La faune et la flore

C’est un mélange de montagnes aux roches karstiques, de la mangrove, beaucoup d’animaux qu’on peut croiser en liberté, des singes, de différentes espèces, mais aussi de nombreux oiseaux, parmi lesquels des toucans et des aigles. Une bonne partie de l’île est toujours bien couverte par sa forêt tropicale, on y trouve plusieurs cascades (ballot que c’était à sec au moment de ma visite), mais vu la taille des “murs” qui me faisaient face, je ne doute pas de leur beauté en fin de saison humide.

Presque à chaque cascade, il est aussi possible de s’y baigner puisqu’on y trouve de bonne piscine naturelle au pied de celles-ci. Et enfin bien évidemment, n’oublions pas ses plages, dont certaines ont un charme indéniable.

Une île multi-culturelle

Un peu comme Penang, Langkawi est une île un multi-ethnique, et je parle pas des touristes évidemment, mais on y croise beaucoup de Chinois, de Thais, puisque c’est à côté, mais aussi des Malais, des Indiens. Un bon melting pot qui offre du coup une grande variété de restaurants.

Après, c’est une île avant tout musulmane, Malaisie oblige. J’ai ressenti l’accueil globalement chaleureux et pas du tout mercantile comme on peut parfois le ressentir sur certaines îles de Thaïlande.

Si je dois définir au moins un défaut à l’île, c’est le coût sur place, pour les activités surtout. Que ce soit les visites comme celle de la mangrove au Kilim Geoforest Park, les massages qui sont vraiment chers comparé à son voisin Thai ou même la location de moto (qui restait tout de même raisonnable puisque j’ai payé 330 bahts par jour).

En revanche, petite particularité de l’île, elle est en zone de duty free ! Du coup, de nombreux de Chinois (entres autres) viennent faire leur course dans l’un des magasins offrant divers souvenirs (surtout les classiques, bouffes, parfums).

Comment se rendre à Langkawi

Il existe pas mal de possibilités pour se rendre sur Lankgawi.

Rejoindre Langkawi par avion

Le plus simple reste l’avion, puisque Langkawi possède son propre aéroport. Vous aurez entres autres les compagnies aériennes suivantes comme choix :

  • Tigerair, SilkAir depuis Singapour
  • Air Asia depuis Singapour, Penang ou Kuala Lumpur
  • Malaysia Airlines
  • Malindo Airlines depuis Kuala Lumpur (dont le logo correspond à celui de Lion Air, c’est normal, c’est la société mère)
  • Firefly depuis Penang (et l’aéroport secondaire de KL)

À ma connaissance, il n’y a pas de vol direct entre la Thaïlande et Langkawi. Toutefois, cela reste facile de s’y rendre depuis la Thaïlande en faisant escale dans l’une des villes proche. Il y a au moins 2 points de chute pour se faire, Hat Yai et Trang, qu’il est possible de rejoindre en avion depuis Bangkok via Nok Air ou Air Asia notamment.

vue mer depuis ile langkawi - malaisie

Vue sur la mer à côté de l’aéroport de Langkawi.

Rejoindre Langkawi en ferry

Dans mon cas, je prenais d’abord un vol depuis Bangkok vers Hat Yai, qui était moins cher que Trang et avec plus de choix d’horaires (aéroport plus important). À l’origine, mon but était de rejoindre ensuite le port de Kuala Perlis, côté Malaisie pour prendre le ferry.

Le but était alors de prendre un bus vers le frontière de Padang Besar (notez qu’il est aussi possible de s’y rendre en train), l’autre possibilité étant le frontière de Sadao-Dannok mais comme elle fait office de frontière principale, elle est généralement plus longue à traverser.

Arrivé à l’aéroport de Hat Yai, je prenais donc un mini van vers la station de bus via le comptoir officiel (ne sachant pas qu’en fait, il y en a plusieurs à Hat Yai, on m’emmenait à celui par défaut où la plupart se rendaient également).

station minivan hat yai

Station de bus à Hat Yai.

J’arrivais donc vers une station de bus, mais qui n’étaient que des minibus. Pas un problème en soit, sauf qu’une fois fait le tour des destinations possible, je n’aperçois pas Padang Besar…

Pas grave, je passais donc au plan B et décidais alors de me diriger vers Satun, afin de rejoindre le quai de Tammalang. Au final, cela s’avère plutôt rapide et efficace et probablement l’une des solutions les moins onéreuses  et pratique !

trajet hat yai - satun rejoindre langkawi

Cherchez Satun comme destination.


pickup satun quai tammalang

Pick-up entre Satun et le quai de Tammalang.


ferry - quai tammalang - langkawi

Au quai de Tammalang.


ferry depart quai tammalang - langkawi

Dans le ferry vers Langkawi.

Se rendre à Langkawi depuis Satun, en Thaïlande

Si je résume les étapes, et les différents coûts, voici comment s’est découpé ce trip depuis la sortie de l’aéroport d’Hat Yai :

  • Aéroport de Hat Yai vers la station de bus (mini van) = 100 Bahts
  • Minibus Hat Yai vers Satun = 80 Bahts (96 km pour environ 1h30)
  • Satun Station vers le quai de Tammalang = 30 Bahts (pick-up local : songtaew)
  • Ferry vers Langkawi depuis Tammalang = 300 Bahts

Trajet Satun - Langkawi

Selon la saison il y aura 2 ou 3 départs par jour, lors de ma venue les horaires pour le trajet Satun – Langkawi étaient les suivant :

      • 9h30
      • 13h30
      • 16h

Trajet Langkawi - Satun

Pour le retour, les horaires sont les suivants (attention, il s’agit là de l’heure Malaisienne, en décalage de +1h par rapport à la Thaïlande !) :

      • 9h00
      • 12h00
      • 16h15

Si vous regardez sur le site officiel, vous verrez que ces horaires diffèrent légèrement, mais il s’agit ici des horaires vu et affiché sur place. C’est toujours bon de jeter un œil avant pour éviter les mauvaises surprises et se louper dans votre timing (en regardant justement, je m’aperçois que le ferry entre Penang et Langkawi est au moins temporairement suspendu).

trajet hat yai - satun

Le passage de l’immigration se fait sur place à Tammalang. Lorsque vous quittez la Thaïlande, vous passez le comptoir permettant de tamponner votre sortie. À l’arrivée au port de Langkawi, vous entrerez directement au hall où se trouve la douane pour l’entrée en Malaisie (gratuit jusqu’à 3 mois de séjour).

quai ferry langkawi

Voilà, vous êtes arrivé !

Depuis Langkawi, il est aussi facile d’aller ou venir depuis Ko Lipe en Thaïlande, alors si vous êtes dans le coin et avez quelques jours avant de poursuivre vers le reste de la Malaisie, pensez y, ça vaut le coup d’oeil !

Se déplacer sur Langkawi

Qui dit île, dit scooter, mon moyen de transport de prédilection pour ma part et préféré des touristes. Ce fut chose aisée puisque je trouvais un loueur au niveau de la route principale non loin de ma guesthouse. Le tarif était légèrement plus cher que ce que l’on peut trouver en Thaïlande, car j’avais payé 114 RM pour les 3 jours de locations (plus 50 RM de caution), ce qui faisait 38 RM par jour, soit environ 35

À l’époque (2016), c’était clairement avec un taux défavorable car ça représentait 350 Bahts environ. La bonne nouvelle, c’est qu’au taux actuel, ça représente moins de 300 Bahts par jour, donc plus raisonnable (s’ils n’ont pas augmenté leur tarif depuis bien sûr).

ile langkawi - malaisie

La rue principale, à la plage de Cenang.


location scooter langkawi

La devanture du loueur de scooter pas loin de mon guesthouse (Image Google Street)

Les routes sont globalement en bon état et les directions plutôt bien indiqué donc je vois pas de difficulté particulière. Toutefois, si vous n’avez jamais fait de deux-roues, je en conseille jamais de s’engager dans cette première en Asie… Il reste donc les taxis dont j’ai repéré une grille de tarif affiché sur la rue principale.

grille tarifs taxis langkawi - malaisie

Grille de tarifs des taxis à Langkawi.

Où loger à Langkawi

Pour ce qui est du lieu, je ne savais pas trop où me baser. Je pensais au départ rester proche du port, où se trouve la “ville” principale de Langkawi. Mais finalement je posais mes valises dans un hôtel sur la plage de Cenang, l’une des principales de l’île. En plus d’être une belle plage, elle offre la plus grande variété d’hôtels en terme de style et budget. Sans compter la proximité avec des restaurants, salon de massage, locations de scooters, etc. c’est clairement la meilleure option pour les voyageurs indépendants.

chemin menant cottage langkawi - malaisie

Le chemin en retrait de la rue principale, menant à Cottage Langkawi.

J’ai donc séjourné au The Cottage Langkawi, petit guesthouse situé légèrement en retrait de la plage, dans la zone Nord-ouest de celle-ci.

The Cottage Langkawi

Note : 7,8/10

Budget : à partir de 11 €

C’est un petit guesthouse modeste, géré par un groupe d’amis de ce que j’en ai compris. Les critiques sont correctes et c’était surtout l’un des moins cher que j’ai pu trouver. La clim fonctionnait pas trop dans ma chambre mais au moins c’était propre et plutôt calme.

L'article vous a plu ?

Note globale 5 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de vote. Soyez le premier à noter cet article !

L'article vous a plu ?

Suivez moi sur les réseaux sociaux

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

Commentaires:

  • 31/08/2016

    Ça m’a vraiment donner envie d’y aller, merci pour l’article 😀

    répondre...
  • Benoit

    28/11/2016

    Hello !! J’adore l’Asie moi aussi ! J’y viens depuis 2009 a chaque Année.

    Présentement je suis a Koh Lipe et veux me rendre a Langkawi, quelqu’un peut me donner quelque bonne adresse beau bon pas cher pour hébergement !! Je pense y rester environ 3 jour

    Retour sur Bangkok après!

    Merci 😉

    répondre...
  • MARCHEMI

    22/01/2017

    Bonjour, cet article est vraiment intéressant. Es-tu déjà allé sur les iles Perhentian ? Si oui, sais-tu si les bateaux font les trajets de Kota Besut aux iles tout au long de l’année ou qu’à certaines périodes ? s’il te plait.

    répondre...
      • MARCHEMI

        27/01/2017

        Merci de votre réponse. En effet, j’ai lu sur plusieurs sites que de fin octobre à début mars, l’activité sur l’Île est fermée. La quasi totalité des hôtels sont fermés mais quelques uns sont ouverts. Je me suis donc renseignée auprès des hotels, et les bateaux sont très rares, cela dépend vraiment du temps, mais ils se font très rares à cette époque.

        répondre...
  • 16/02/2017

    Excellents souvenirs de Langkawi en 1996…je confirme que les cascades sont merveilleuses quand elles sont alimentées….la jungle, la plage, les singes, papillons, lézards géants (vraiment géants plus d’un mètre de long), les geckos qui crient le soir…..les kreteks cigarettes…….génial

    répondre...
      • 16/02/2017

        Oui d’accord je ne savais pas que c’était des varans car ils n’ont pas de crêtes mais en regardant le wiki des varans de Malaisie je vois que ça peut mesurer 3 mètres et plus couramment 2 mètres…..Je n’ai pas voulu paraitre affabuler et donc j’ai écrit “plus d’un mètre” mais en réalité j’en ai croisé un qui devait faire facilement 1mètre 50 et franchement je ne me suis pas attardé sur place….c’était un peu flippant….A bangkok ils sont aussi gros ??

        répondre...
  • Mehdi

    04/03/2017

    Salut ,
    Je pars demain a langkawi Mais je ne sais pas vraiment ce qu’il faut visiter , il y a des excursions comme celle de Phuket ? Genre phi phi , James Bond…

    répondre...

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.