Le point de vue de Bac Son

Le point de vue de Bac Son

C’était essentiellement pour ça que je voulais faire un passage dans la région, alors, cela valait-il vraiment le coup ? Rien qu’avec la photo ci-dessus, je pense que vous vous doutez de la réponse 😉

Trouver le point de vue, merci Google !

Tant qu’à faire, autant flatter le grand manitou du web. Pourtant cela reste bien vrai. Sans Google Maps, je n’aurais pas trouvé ce fameux « viewpoint » indiqué sur l’une des montagnes adjacente à la petite ville de Bac Son et nullement indiqué dans les parages !

Pas même un seul petit panneau pour dire « c’est par là, hého ! », non, non, sinon ce serait trop facile…

On se levait de bonne heure à la base pour espérer avoir une belle lumière matinale, mais en tirant le rideau et en voyant ce ciel gris déprimant, je n’vous cacherai pas qu’on s’est rajouté quelques heures de sommeil…

Après avoir « étudié » la carte, je me dirigeais donc vers la petite montagne en question, à seulement 2 km de notre hôtel. On repassait de nouveau à travers le marché et longions cette petite route bordée de rizières.

marché de Bac Son - Vietnam

Au marché de Bac Son.

vue à Bac Son - Vietnam

C’est parti mon kiki !

vue à Bac Son - Vietnam

accès au point de vue de Bac Son

Le chemin est caché derrière les briques…

accès au point de vue de Bac Son

Oui, oui, là !

point de vue de Bac Son

Je me garais au bord de la rizière.

chemin du point de vue de Bac Son

Et c’est parti pour 45 minutes de grimpette !

chemin du point de vue de Bac Son

Un aperçu de bout du chemin.

chemin du point de vue de Bac Son

Bon jusque là tout va bien. Mais comme il n’y a aucuns panneaux, on a un peu tourné en rond dans le coin. Heureusement que je suis curieux et attentif, car j’ai remarqué un chemin qui partait discrètement au pied de la dite montagne, caché derrière des briques…

Et là encore, faut trouver l’accès pour monter concrètement… Et il est bien caché… Mais il se situe en gros bien au niveau de là où c’est indiqué sur la car ci-dessus.

Rencontre improbable au sommet

Et la montée est pas de tout repos, 45 min de chemin tout juste aménagé, abrupte et surtout, de monter constante. Jitima appréciait moyennement l’effort matinal mais la récompense au bout valait la peine !

Déjà en montant, on pouvait apercevoir ce que le spectacle allait donner. On fut surpris au sommet d’y découvrir une petite maison, qui avait l’air abandonné aux premiers abords mais non…

point de vue de Bac Son

Le poste poste du gardien.

point de vue de Bac Son

Vue de la maison du gardien perdue dans la végétation au sommet de la petite montagne.

point de vue de Bac Son

Jitima grimpant sous l’œil du gardien bienveillant (mais qui tient pas l’échelle…)

On était bientôt accueilli par un chien apeuré et pas très content avant qu’un gardien pointe le bon de son nez, un petit gabarit qui, étonnamment, parlait un peu Anglais. Celui-ci nous proposait assez vite de le suivre pour nous monter LE point de vue, car de là où nous étions, on voyait pas grand chose… la maison étant entouré de végétation assez touffus et désorganisées.

Le fait est que cette maison est un poste pour garder l’antenne radio/téléphone qui trône ici au sommet… Le gardien nous faisait pénétré dans l’enceinte grillagé (et complètement rouillé…) où se situe l’antenne, on escalade tant bien que mal le toit d’un local technique aux allures fantomatiques.

Il avait pris soin d’apporter avec lui un escabeau, qui rentra en scène pour nous faire monter sur le toit le plus haut. C’était un peu bancal, nous étions entouré de vide et j’avais mon bras en vrac… mais ce n’est pas ça qui allait me faire reculer !

Et voilà la récompense !

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

point de vue de Bac Son

Monter est une chose… redescendre en est une autre…

Après ce rinsage des yeux, on redescendait vers la cabine du gardien, celui-ci nous demandant alors une petite collation pour sa visite… On lui donnait ce qu’il nous réclamait, 50 000 (soit environ 2€), le prix d’une visite d’un site en général… Un peu frustré mais on reste compréhensif.

Profitant que celui-ci parlait un peu anglais et curieux d’en savoir plus sur lui, on discutaillait un bon quart d’heure, alors qu’il nous offrait des biscuits et de l’eau.

chemin du point de vue de Bac Son

Maintenant faut redescendre, mes genoux s’en souviennent.

vélos Bac Son - Vietnam

Un moto chargée si typique du Vietnam.

vélos à Bac Son - Vietnam

Les vélos aussi sont typiques.

maison à Bac Son - Vietnam

Une maison croisée à Bac Son.

Si l’on débutait la montée peu après 10h30, il était déjà 13h lorsque nous revenions vers la moto. Heureusement que nous avions déjà fait le check-out, nous étions donc prêt pour notre prochaine étape, Thai Nguyen, connue pour ses plantations de thés.

Alors, prêt à intégrer Bac Son dans votre parcours ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

5 Avis

  1. Plutôt difficile à atteindre, mais ca valait la peine 🙂 Je réalise que je n’ai qu’effleurer le Vietnam en faisant que les incontournables touristiques. Il faudra que j’y retourne. Merci Romain pour les infos d’endroits moins conventionnels 🙂

  2. Gaetan 10 mois ll y a

    Bonjour,
    Un grand merci, très belles photos, ce blog me donne beaucoup d’idées pour mon prochain voyage en Asie

    • Auteur
      Romain 10 mois ll y a

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire, cela veut dire que mon objectif est atteint !

  3. Bon article et belles images sur notre pays!
    Bienvenue 😉

Laisser un commentaire

Le point de vue de Bac Son

by Romain time to read: 4 min
5