Phuket Town : pourquoi visiter la vieille ville de Phuket

Phuket Town : pourquoi visiter la vieille ville de Phuket

Phuket Town est la ville principale de l’île, qui fait aussi lieu de capitale de la province du même nom. Avec ces 50 000 habitants, on est loin de l’effervescence de Bangkok. Pourtant, peu de monde délaisse pour un temps leur plage pour aller explorer les rues de la vieille ville.

En effet, quand on pense à Phuket, pour beaucoup d’entre vous, cela résonne comme cocotiers, plages de sable blanc (ou pas), détente, et vous n’aurez pas tort. Pour autant, je vous ai déjà démontré que Phuket est souvent survolée et que peu la connaisse vraiment et visite toutes ces facettes.

Pourquoi aller visiter Phuket Town ?

Phuket a vraiment une culture unique et une histoire intéressante. À la découverte d’importants gisement d’étain à Phuket, alors très en vogue au XVIIIe siècle, beaucoup de chinois Hokkien sont venus tenter leur chance telle une ruée vers l’or.

mine etain phuket 19e siecle

Vue d’une mine d’étain à Phuket à la fin 19e siècle ou début 20e.

Ce sont ces Chinois qui ont principalement développé la partie de l’île qui est maintenant désigné comme la vieille ville de Phuket. Deux styles de bâtiments sont devenus populaires pendant cette période : les boutiques qu’on appelle « shop house » (où typiquement le magasin se trouve en bas quand les propriétaires vivent à l’étage) et des manoirs reprenant le style architecturale sino-portugais.

Vous l’aurez compris, le principal attrait de Phuket Town réside dans son architecture. À l’opposée de bien des villes de province ayant perdues leurs maisons historiques et par là même, de leur charme, les rues de la vieille ville sont, en effet, bordées par des rangées de bâtiments de style sino-portugais colorés.

old police station phuket 1908

Une vue de l’ancien commissariat, devenue le centre d’information pour les touristes. Photo prise en 1908.

tourist information center phuket town

La même horloge de nos jours.

La vieille ville est assez compact pour en faire la découverte à pied. Vous pourrez y croiser des boutiques, des musées, des cafés pittoresques et bien évidemment des restaurants et de quoi vous ressourcer entre 2 rues.

L’autre raison qui me vient à l’esprit, c’est pour tout simplement s’intéresser un peu à l’île autrement que par son aspect plages et paysages mais bien en allant voir un peu au-delà, en s’intéressant à son histoire, ses habitants. La ville est loin d’être aussi déroutante que Bangkok peut l’être et je ne peux que vous inciter à la parcourir le temps d’une journée.

Profitez d’une après-midi grisâtre pour changer d’air par exemple et laissez vous absorber par l’atmosphère unique de Phuket Town, bon dis comme ça, on dirait un texte de brochure touristique mais c’est quand même mon impression et j’ai vraiment été agréablement surpris par le charme de la vieille ville.

thalang road soir phuket town

Thalang Road, à Phuket Town.

shophouses colorees phuket town

Façades colorées des shophouses à Phuket Town.

Beaucoup des maisons sont rénovés et bien entretenues et gros point bonus, toute la zone a été débarrassé des câbles électrique et téléphonique si caractéristiques des villes en Thailande.

Le centre historique du vieux Phuket et ses rues iconiques

Si l’on doit retenir les rues à voir, on peut résumer comme ceci :

Zone 1 (en rouge): Yaowarat Road
Zone 2 (en bleu pale): Dibuk Road
Zone 3 (en vert): Krabi Road, Thalang Road et Soi Rommanee
Zone 4 (en jaune): Phang Nga Road
Zone 5 (en gris): Ranong Road et Ratsada Road

Voici une carte du vieux Phuket Town pour mieux comprendre :

map rues vieux phuket town

Yaowarat Road: L’axe principal nord-sud découpant la vieille en 2 zones, ouest et est. C’est près du rond-point séparant les rues Ranong et Ratsada que se trouve un vieux manoir, la Limpanon House. Je ne l’ai pas vu et pour cause, celle-ci est cachée derrière les façades des boutiques le long de Yaorawat. On peut s’y rendre si le portail traversant l’immeuble devant est ouvert.

C’est le long de cette artère qu’on s’arrêtait un soir prendre un dessert au « Crêpe is Crêpe ». C’est aussi là, à l’angle de Thalang Road qu’on testait le café à « The Old Phuket Coffee station » à l’ambiance rétro.

crepe is crepe phuket town yaowarat road

A la mini terrasse du Crêpe is Crêpe.

Dibuk Road: En plus des façades alignés, on distingue 2 restaurants notable le long de cet artère, d’abord il y a « The Charm Phuket », un restaurant basé dans une ancienne shop house centenaire et ensuite, il y a le Raya House, lui est établi dans une ancienne maison en bois sur 2 étages. De part son caractère unique, on avait voulu tester ce restaurant. Si vous voulez une ambiance à l’ancienne, entouré par des murs de bois et un authentique carrelage d’époque, le Raya House devrait vous convenir. Par contre on n’était pas particulièrement subjugué par les plats proposés.

restaurant raya house dibuk road phuket town

Restaurant Raya sur Dibuk Road à Phuket Town.

facade restaurant raya house phuket town

interieur restaurant raya house phuket town

L’intérieur du restaurant Raya.

Puisqu’on parle nourriture, c’est aussi dans ce coin, quasiment à l’angle de la rue Dibuk et Thepkasattri qu’on testait les « roti » au Roti Phuket Muslim. Enfin, notez qu’on trouve aussi un food court, cette fois à l’angle de la rue avec Yaowarat, le Lock Tien Food Court, actif depuis pas moins de 50 ans ! En face il s’agit de l’ancien quartier général de la compagnie minière Kian Nguan.

C’est aussi le long de Dibuk Road que vous croiserez le principal temple de Phuket Town, le Wat Mongkol Nimit. Niveau bâtiment notable, vous avez l’ancien manoir Luang Amnart Nararak, un peu à l’abandon malheureusement.

restaurant roti phuket muslim

Au restaurant roti Phuket Muslim.

interieur restaurant roti phuket muslim

peinture murale roi dibuk road phuket town

Peinture murale le long de Dibuk Road.

luang amnart nararak mansion phuket town

Luang Amnart Nararak mansion sur Dibuk Road. Crédit photo Google Maps

Soi Rommanee (aussi orthographié Romani ou Romanee): Cette petite rue relie Thalang Road au sud et Dibuk Road au nord. C’est LA rue la plus connue de Phuket Town, déjà parce que c’est l’une des plus anciennes mais aussi parce qu’elle est clairement photogénique du fait de ces façades particulièrement colorées, et de la petite place à l’angle de la rue avec Thalang Road où se trouve plusieurs peintures murales. Ce n’est pas pour rien que plusieurs petits guesthouses s’y sont établi.

soi rommanee phuket town

La petite Soi Rommanee.

Thalang Road: Après Soi Rommanee, c’est probablement la rue la plus charmante du vieux Phuket. On y trouve un alignement continu de bâtiments sino-portugais, avec des boutiques de souvenirs, artisans locaux, vêtements, cafés et restaurant (le plus connu étant le China Inn Café & Restaurant, établi dans un shop house superbement rénové) faisant de cette rue la plus animé de Phuket Town. Et de l’animation, vous en avez en plus le dimanche. La rue est alors fermée à la circulation de 16h à 22h pour laisser place au marché de nuit, le Phuket Walking Street (Lard Yai en thai) où l’on retrouve les « traditionnels » stand de produits locaux et nourriture à grignoter.

Krabi Road: Dans le prolongement de Thalang Road se trouve Krabi Road. Dans cette rue, vous trouverez plusieurs manoirs, chacune pouvant être visitée de manière différente. Le premier étant un musée, le Thai Hua Museum, qui retrace l’histoire de Phuket. Établi dans un bâtiment au style british-colonial datant de 1934 (qui était autrefois la plus ancienne école de langue chinoise de Phuket), le Thai Hua Mansion a été rénové il y a quelques années.

D’abord peu exploité, il est aujourd’hui un musée assez complet sur l’histoire du peuple chinois à Phuket et ses festivals, comme cette salle expliquant le pourquoi du fameux festival végétarien de Phuket qui a démarré en 1825. Nous ne l’avons pas visité faute de temps, mais sachez que l’entrée est payante, 200 Bahts, c’est un peu cher, mais le pire, c’est de facturer aussi le droit de prendre des photos pour 200 Bahts supplémentaire…

angle rue yaowarat et krabi road phuket town

A l’angle de la rue Yaowarat et Krabi Road.

Plus loin vous trouvez l’imposant manoir « Blue Elephant Mansion », servant aujourd’hui de restaurant et lieu privilégié pour l’apprentissage de la cuisine Thailandaise. C’était autrefois la demeure du gouverneur de Phuket, qui que ça. Si vous passez devant vous ne verrez que l’allée y menant et le grand jardin situé devant, pour en profiter vraiment, il faudrait s’y rendre pour dîner.

Enfin dernière demeure intéressante, la Baan Chinpracha Mansion. Aussi payante à 150 Bahts l’entrée, cette ancienne maison date de 1903. Vous ne pourrez visiter que le premier étage, et pour cause, la famille Chinpracha, originaire de la région du Fujian en Chine, y vit toujours et possède donc leur quartier au second étage.

Phang Nga Road: C’était là notre point de départ puisque c’est dans cette rue même que nous logions. Et pas n’importe où… Si je vous dis La Plage, le film, Leo dans sa chambre miteuse au début du film ? Et bien, c’était au On On Hotel (en chinois « On On », qu’on pourrait aussi écrire « Un Un » veut dire « la joie pour tous les visiteurs), en plein cœur de Phuket Town.

C’est en 1929 qu’un négociant en étain a eu l’idée d’établir un hôtel pour les nouveaux arrivants. Construit par un architecte arrivant de Penang (on comprends aisément pourquoi l’architecture y est similaire à Georgetown), il n’y avait que 5 chambres au début, à force d’extensions, il en comptait jusqu’à 49 ! Complètement rénové à partir de 2012, il a réouvert en 2013 sous le nom de The Memory at On On Hotel, et autant dire que ça n’a plus rien avoir avec l’hôtel crasseux du film. Au contraire, c’est superbe, ambiance rétro, bâtiment bien préservé, emplacement au top, et même le tarif est très correct (à partir de 32 €)

L’autre lieu notable est un sanctuaire chinois assez discret, situé à quelques mètres de l’hôtel, le sanctuaire de la lumière sereine (Shrine of Serene Light, ça sonne bien bizarre en anglais…). Derrière une belle porte chinoise que vous ne pourrez pas louper (non loin du carrefour avec Yaowarat Road), gardé par 2 lions chinois, vous verrez un chemin pavé menant vers une cour où se trouve le sanctuaire, coincé entre les buildings autour.

Juste en face de notre hôtel vous remarquerez aussi un bâtiment imposant, de la banque Kasikorn. Il est moderne mais superbement réalisé dans un style reprenant les codes de l’architecture coloniale pour ne pas dénaturer la zone.

porte temple chinois shrine serene light phuket town

La porte menant au temple chinois « shrine of the serene light ».

temple chinois shrine serene light phuket town

Le temple chinois dans son jardin.

kasikorn bank phang nga road phuket town

Le bâtiment de la Kasikorn Bank sur Phang Nga Road.

Ranong Road et Ratsada Road : Je vais moins m’attarder sur ces 2 rues car nous n’y sommes pas passés. Elles sont moins intéressantes en terme d’architecture. C’est tout de même là que se trouve le terminal de bus donc vous pourriez avoir à y passer. Entre autre, on y trouve le Phuket City market (un marché couvert), plus loin vous pourrez apercevoir les bureaux de la compagnie Thai Airways, qui se trouve dans une superbe demeure sino-portugaise rénovée (Thai Airways heritage house).

Enfin si vous aimez les musées, et celui-ci est un peu particulier, jetez un oeil au Thavorn Museum. Pour 30 bahts, vous pourrez voir toutes les bizarreries, jouets, outils, photos collecté par l’hôtel du même nom, le Thavorn Hotel (voir ici pour avoir une idée)

Phuket Town de nuit

Si vous ne voulez pas louper une minute de soleil à la plage en journée, pour ne pas découvrir Phuket Town de nuit ! En plus de profiter de températures plus agréables, vous y verrez les illuminations mettant en valeur les façades colorés du vieux Phuket.

Vous pourrez faire d’une pierre 2 coups en vous y rendant le dimanche pour voir le marché de nuit de Thalang Road comme évoqué plus haut.

Les street art de Phuket Town

Un autre attrait qu’on peut attribuer à Phuket Town, ce sont les peintures murales que l’on peut dénicher çà et là, un principe que j’avais adoré à Penang en Malaisie où l’on peut croiser bons nombres de Street Art à George Town, la ville principale.

C’est un principe qui devient à la mode puisque j’ai pu aussi en voir à Ipoh en Malaisie (faudra que j’écrive l’article un de ces 4…) mais aussi en Thailande, j’ai pu en apercevoir quelques unes dans la vieille ville de Lampang ainsi qu’à Trang au sud (dont je vous concocterai un petit article dessus).

À Phuket Town, c’est au moins une petite dizaine d’entre elles qu’on peut voir, elles sont de taille et de styles différents. Ça va de l’abstrait aux scénettes marrante. Elles évoluent aussi. Sur cette carte répertoriant les principales peintures (on remarque que c’est surtout concentré autour de Phang Nga Road), j’ai mis à jour la peinture sur Dibuk (coin supérieur gauche), qui représente maintenant une fresque en hommage au défunt roi Rama IX.

carte des street art old phuket town

Le festival végétarien de Phuket Town

Dernier argument si vous n’êtes pas convaincu d’y faire un tour, c’est à Phuket Town que se déroule chaque année le festival végétarien. Ce festival particulier, où les communautés chinoises en Thailande et dans toute l’Asie du Sud-est (appelé alors 9 Emperor Gods Festival, pour la célébration des 9 Dieux Empereurs) vont adopter un régime végétarien pendant un cycle de 9 jours et 9 nuits, se veut purifiant.

Il est célèbre pour ses processions où les participants s’adonnent à des rituels sanglants pour démontrer leur foi. On voit donc défiler dans les rues des gens dans ce qui s’apparente à un état de transe se transperçant le corps et la bouche avec des pics, sabres, etc., ou parfois marchant sur des charbons ardents. C’est un spectacle particulier, peut être pas recommandé pour les enfants et aux âmes sensibles.

homme se transperçant les joues au festival végétarien phuket

Festival végétarien de Phuket (image wikimédia)

Le festival végétarien a lieu sur toute l’île de Phuket, mais Phuket Town est l’endroit où l’animation sera la plus importante. Les processions sont organisées depuis les différents temples chinois de la ville, notamment depuis le temple Jui Tui Shine, à l’écart de Ranong Road.

Le festival se déroule aux alentours du mois d’octobre (renseignez-vous avant, la date change tous les ans, en fonction du calendrier lunaire).

Guide pratique de Phuket Town

Afin de synthétiser un peu, voilà ce qu’il faut retenir :

Comment se rendre à Phuket Town

– En bus local : vous avez des bus locaux faisant le parcours entre les différentes plages principales de l’île, comptez

– Par vous même en voiture ou 2 roues : Phuket Town étant la ville principale, elle est bien indiquée.

Où manger à Phuket Town

– Raya : cuisine traditionnelle dans une vieille maison, ça paye pas de mine mais c’est un restaurant réputé.
– Roti Phuket Muslim : les « rotis » sont ses sortes de crêpes, que l’on peut avoir soit comme dessert, soit comme plat à part entière avec des légumes et de la viande dedans.
– China Inn Café : ambiance retro cosy pour des plats Thailandais classiques.
– Kopitiam : un restaurant sur Thalang Road à la très bonne réputation pour sa cuisine Thai.

Où dormir à Phuket Town

La question peut se poser d’y dormir si le lendemain vous prévoyez de prendre un bus pour une autre destination ou comptez prendre un ferry depuis le port principal de Chalong.

The Memory at On On Hotel : comme évoqué dans l’article, c’est le dernier hôtel testé en date, celui présent dans le film La Plage. Budget : 50€ / nuit (30€ en basse saison et jusqu’à 90€ en haute saison !)

Sino House Hotel : Testé il y a de ça quelques années, il conserve une bonne réputation et a bénéficié d’une belle rénovation récemment. Il est non loin de l’angle avec la rue Suthat, où il se trouve et Dibuk Road, évoqué dans cet article. Budget : 35€ / nuit

Mon avis sur Phuket Town

En résumé, Phuket Town permet vraiment de voir une facette différente de l’île, une vraie trace de son passé et ce qui a forgé les débuts de cette île devenue au haut lieu du tourisme en Thailande. Si on s’intéresse à l’histoire, à l’architecture, c’est une excellente balade à faire le temps d’une journée.

Ses cafés, restaurants, son ambiance plus posée et toutes ces couleurs ajoute un charme indéniable et pour moi, louper Phuket Town lors de sa visite sur l’île serait aussi dommage que de ne pas visiter la capitale du pays, Bnagkok.

Phuket Town : pourquoi visiter la vieille ville de Phuket
5 (100%) 4 votes
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Phuket Town : pourquoi visiter la vieille ville de Phuket

by Romain time to read: 12 min
0