Penang, première visite en Malaisie

Penang, première visite en Malaisie

Depuis le temps que je gardais ça au chaud me voilà lancé. A la base parti pour renouveler mon visa tourisme expiré (et en faire un visa non immigrant O au passage) j’avais choisit Penang comme commodité, le visa y étant délivré facilement là bas d’après les témoignages, et au passage je tenais à faire un tour en Malaisie et comme en dehors « d’une obligation » je savais que Jitima ne voudrait pas venir pour des vacances… sinon ça aurait été au Laos mais pour ça je sais qu’on pourra y aller plus tard sans visa comme excuse…

Nous partions donc pour 6 jours histoire de nous donner de la marge (normalement c’est juste 48h pour le visa) et comme suggéré plus haut me donner le temps de pouvoir visiter un peu (6 jours est de trop aux yeux de Jitima qui a décidément une dent contre la Malaisie…)


La première photo en arrivant à côté du dépôt de bus.

Dès que nous sommes arrivés j’ai senti une ambiance totalement différente de la Thaïlande. Cette impression s’est vite confirmé lorsque nous étions à la recherche du bus pour nous rendre de l’aéroport dans le sud de l’île, oui parce que Penang est une île, vers le centre ville dans le Nord.

Pour cela après avoir demandé à 2 reprises (c’est pas vraiment indiqué…) nous arrivons vers la sortie pour les bus où quelqu’un nous dira gentiment d’attendre le suivant dans tant de minute avant de nous annoncer tout sourire (quelques minutes plus tard donc) que le bus arrivait. On paye en cash (billet, pas de pièces ici…) dans une boîte à côté du chauffeur, le bus est moderne mais j’ai l’impression de payer dans un style « à l’ancienne », mieux vaut avoir la monnaie exacte car vu le système pas possible de rendre la monnaie…


L’hôtel paraissant assez loin sur notre carte nous décidions de faire plaisir à un conducteur (ou pédaleur devrais je dire) de trishaws, transport local. Outre le fait que ça peut être épuisant, le peu de client qu’il y a font de ce métier un métier difficile…


La culture chinoise est très présente dans Penang (c’est un peu le « quartier » chinois de la Malaisie…)


Des trishaws en attente.


Le drapreau Malais et la déco du trishaw.


Dans notre hotel, le Continental.


La monnaie est le ringgits malaisien (RM) taux de change à environ 1 € pour 5 ringgits quand nous y étions.


Un couple local.


Un couple pas local. Notre premier restau, un petit plat indien.


En train de jouer dans la rue à un jeu qui s’apparente aux dames.


Affiche de cinéma, Indienne… on sens l’influence.


La nuit c’est calme.


Très calme…

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m’attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l’Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d’expatrié en Thailande et sur les pays d’Asie, pour ceux qui serait tenter par l’aventure de l’expatriation, ceux qui rêvent d’Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Penang, première visite en Malaisie

by Romain time to read: 2 min
0