Mui Né – La source aux fées et les dunes blanches

Mui Né – La source aux fées et les dunes blanches

Nous entamions cette 2e journée à Mui Né par un resto au bord de la plage. Le temps d’observer l’activité sur le bord de la plage, qui bat déjà son plein. Le vent souffle bien et on comprend pourquoi ce coin du Vietnam attire les pratiquants de sport de glisse.

Pour l’anecdote, je ne savais en fait pas que c’est l’attrait numéro 1 de cette station balnéaire, ce qui fait qu’au final, les alentours de Mui Ne sont assez calmes, car pas tant que ça visités.

La source aux fées

Une fois la panse bien remplie, nous enfourchions la bécane, direction la source aux fées (Suôi Tiên en Vietnamien ou Fairy Stream en Anglais).

mui ne - vietnam 6

Je ne sais pas d’où vient ce nom (c’est pas faute d’avoir cherché…). Après avoir garé notre moto à une échoppe nous la gardant moyennant 5.000 Dong (comme c’est souvent le cas), nous avançons dans cette rue non goudronnée donnant sur cette fameuse rivière.

Après avoir dépassé une zone de séchage de poissons et crustacés sentant la rose au possible (l’odeur pique un peu les narines…), nous arrivions à ce mince filet d’eau teinté de marron.

mui ne - vietnam 8

Cette teinte marron est due à la couleur du sable. L’eau en tant que telle est, bien entendu, propre. Même si ça paraît logique, on vous prévient qu’il faut se déchausser avec au choix la possibilité qu’on vous garde vos chaussures (moyennant un petit quelque chose évidemment), sinon vous pouvez aussi les prendre avec vous (ce que l’on a fait).

En remontant le cours d’eau, on découvre alors une sorte de canyon. S’y côtoie alors tantôt du blanc, tantôt du rouge, des formations de calcaires aux allures de stalagmites et la végétation bordant ce « chemin » de promenade naturel donne un air dépaysant, coloré, agréable et rafraîchissant (et gratuit) à l’endroit, je le recommande !

Alors que les parois se rapproche nous faisons finalement demi tour, normalement il est censé y avoir des chutes mais ça devait être trop sec à ce moment là… Si vous cherchez l’endroit, suivez les panneaux « Fairy Stream », avant d’arriver vers le coin aux bateaux avec les pêcheurs (voir article sur la précédente journée à Mui Né) vous traverserez un petit pont enjambant le ruisseau en question.

Prochain « objectif », trouver les dunes « blanches ».

Sur la routes des dunes blanches

Après cette balade bien tranquille, c’est départ vers l’inconnu, avec pour objectif d’aller aux dunes de sables blanc.

La route est nickel et nous avançons à bonne allure, en prenant le temps de s’arrêter pour quelques photos.

Dans cette optique de chercher où c’était, on faisait une halte dans un village, où évidemment aucuns touristes n’y met les pieds (notre spécialité…).

C’est aussi la raison de notre préférence pour la location de moto, cette liberté de voyage qui nous est chère. Et le Vietnam comme l’Asie du Sud Est en général est un terrain facile pour ce mode de transport.

Le village en question est relativement désert, dans tous les sens du terme, peu de monde et l’endroit est très aride et poussiéreux, ça donne des airs de far west. Une petite échoppe nous permettra de nous réapprovisionner en eau, les gens réagissent assez indifféremment aux fait de croiser des étrangers dans le coin… Seules quelques petites filles nous feront une apparition tout sourire.

Les dunes blanches de Mui Ne

Nous voyons ainsi les kilomètres défiler, certes le paysage longeant la mer est magnifique mais on ne sais pas trop où l’on va… j’étais pas loin de faire demi tour (l’heure tournait, la distance aussi et nous souhaitions être au village de pêcheur de la veille pour le coucher de soleil) quand j’aperçois enfin au loin des dunes, blanches justement, sans savoir si c’était les bonnes (je pensais pas que c’était aussi loin car on avait dû parcourir quelque chose comme 40km et il n’y a eu aucun panneau d’indication…) je bifurque sur la première route allant dans cette direction.

Nous nous retrouvions alors sur cette piste non goudronné bien sûr, poussiéreuse et loin d’être plate… Nous voyons alors plusieurs 4×4 et comprenons que ce doit être le bon endroit, en revanche nous sommes les seuls en 2 roues… heureusement alors que la piste devient ensablée (c’est glissant) nous voyons le parking (payant), situé au bout du lac, qui est lui même juste au pied des dunes, un paysage assez « Africain » qui donne un côté Safari au déplacement.

De là une petite forêt de pin borde le lac et les dunes, les locaux s’y retrouvent pour pique-niquer. L’endroit est vraiment un chouette terrain de jeu pour la photo et de manière générale cela reste un environnement vraiment à part.

Coucher de soleil au port de Mui Ne

Après avoir bien profité des lieux aux dunes blanches (notamment un moment photo, un « classique » en photo de voyage, où l’on saute pour capturer l’instant en l’air, ratant une série sur Jitima mais avec sa chaussure que l’on voit gentiment voltiger à sa place…).

Nous repartons juste à temps pour arriver comme prévu à Mui Né assister au coucher de soleil au bord de mer, finissant ainsi cette 3e journée au Vietnam en beauté, malgré les nombreux sacs plastiques que l’on croisera sur la route du retour, qui eux nous feront un peu mal au cœur sur le laisser aller et le manque d’éducation…

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Mui Né – La source aux fées et les dunes blanches

by Romain time to read: 4 min
0