Mariage en Thailande : vous prendriez bien un peu de luxe à Phuket ?

Mariage en Thailande : vous prendriez bien un peu de luxe à Phuket ?

Pour une fois, je vais vous parler d’une catégorie de voyage que je n’ai pas vraiment pour habitude de parler ici, et pour cause, vu le budget que cela demande, ce n’est pas ce qu’on expérimente en général, même si, après cette chouette expérience à Macao, on s’était dit qu’on devrait faire ça plus souvent !

Et si j’évoque le mariage, ce n’est pas le notre évidemment (bien qu’on va sur une date importante puisque ça va faire 10 ans déjà !), mais c’est en référence au fait que la Thailande est régulièrement élue comme meilleure destination en Asie pour y célébrer son mariage (en 2016 selon le Annual Destination Wedding Planners Congress et récemment en 2018 d’après un magazine Indien, Wonderlust Magazine) et cela reste aussi une destination de choix pour y effectuer son voyage de noce.

Et quoi de mieux qu’un bel hôtel de luxe à Phuket pour célébrer le plus beau jour de sa vie ? Récit de notre expérience (je m’excuse au passage pour la qualité des photos, provenant de mon téléphone).

Séjour de luxe à Phuket

Contrairement aux apparences, ce n’est pas un article sponsorisé (je tiens à préciser), mais personnellement je n’aurais pas eu le budget pour expérimenter ce genre d’hôtel, alors pourquoi/comment ?

La réponse est bien simple, c’est un séjour que Jitima a gagné ! C’était lors d’une soirée organisée par l’office de tourisme Thailandais à Bangkok, plus particulièrement dans le cadre d’une promotion pour le Thailand Fan Club français.

soiree thailand fan club bangkok

C’était aussi l’occasion de se rendre dans un bâtiment de la Navy, juste en face du Grand Palais à Bangkok.

Comme on m’avait incité à m’y rendre (merci Nico !) en évoquant la possibilité de gagner des lots, outre d’assister à une soirée sympa avec démonstration de l’artisanat et la culture Thailandaise, c’était l’occasion d’avoir un bon repas avec distribution de lots à la fin, incluant pas mal de nuitées dans diverses destinations en Thailande.

Si ça aurait été ballot de gagner des nuits à Bangkok pour nous (je vous les aurais certainement fait gagner à vous !), il se trouve que Jitima gagnait ce lot de 3 nuits au Banyan Tree Phuket, sans compter les vouchers pour le spa de luxe c’était la totale pour nous ! Et très sincèrement, entre la durée et le lieu, c’était probablement l’un, si ce n’est le meilleur lot à gagner ce soir-là !

Dommage que cette année, ils n’ont pas réitéré cette opération de com’, sinon on aurait été excité à l’idée d’y participer de nouveau !

Retour à Phuket depuis quelques années

Si l’on gagnait le séjour au mois de juin de l’année dernière, ce n’était qu’en janvier dernier qu’on se trouvait des dates compatibles pour notre séjour. Notre voucher en poche, on décollait vers Phuket prêt pour cette expérience inhabituelle pour nous.

Profitant qu’on revenait sur l’île (ensemble, cela remonte à 10 ans !), on séjournait dans un premier temps à Phuket Town, qu’on avait jamais pris le temps de visiter (je ne manquerai pas de vous concocter un article dessus prochainement).

rue phuket town - thailande

Aperçu d’une rue à Phuket Town.

Pour simplifier notre séjour, j’avais loué un bon scooter PCX de chez Honda (très à la mode en ce moment), chez un petit loueur proche de l’aéroport (c’était Nai Yang Bigbike Rental, mais ils n’ont pas de site web, seulement un numéro +66 80 524 7989, une autre agence sérieuse si vous êtes du côté de Patong, c’est Cheap as Chips Motorbike Rental).

Si vous optez pour cette option, n’oubliez pas d’être en règle pour conduire en Thailande (on ne le répétera jamais assez…).

Bang Tao Beach et la laguna de Phuket

C’est donc depuis Phuket Town, avec nos petits bagages sur le scooter qu’on remontait vers le Banyan Tree, situé dans la laguna vers le nord de l’île. L’hôtel, ainsi que plusieurs hôtels de luxe (aujourd’hui au nombre de 7), sont parfaitement intégré dans cet environnement autrefois jugé irrécupérable.

Tous ces hôtels, qui appartiennent au même groupe, le Laguna Complex, se sont crées en faisant le pari de rendre la zone viable pour le tourisme.

laguna phuket

Si on remonte aux début des années 70, Phuket vivait essentiellement de ses mines d’étain et des plantations d’hévéas pour le caoutchouc. Mais le prix de ces 2 éléments s’effondrant alors, on chercha une alternative pour le développement économique de l’île.

S’agissant justement d’une île, bordée de belles longues plages, d’une jungle luxuriante, et les premiers touristes commençant tout juste à apparaître sur Patong, avec quelques bars et cahutes sur la plage attirant les premiers backpackers, le tourisme apparu alors comme une évidence tant Phuket en avait le potentiel.

lagune phuket

Comme on dirait en anglais, « The rest is history ». Phuket s’est effectivement développé en ce sens, surtout sur la zone Patong, Karon, Kata et Kamala. Mais la zone de la lagune, plus au nord, étant d’anciennes mines, elle était polluée par les exactions et le terrain complètement retourné.

Les lieux ressemblaient à une zone de guerre, personne considérait l’endroit comme ayant un potentiel touristique, malgré la proximité avec la belle longue plage de Bang Tao. Jusqu’à ce qu’un entrepreneur de Singapour y voit là une opportunité et aménage ce territoire, sculptant le sol pour remplir les trous en lagune navigable et reliée entre elles, et assemblant non pas un mais 5 hôtels différents et un parcours de golf dès l’origine.

On est passé de ça :

ancienne mines laguna phuket

Les anciennes mines d’étain dans ce qui deviendra Laguna Phuket. (Crédit photo http://saturdaybriefing.outrigger.com)

à ça quand même !

vue arerienne laguna phuket

laguna Phuket aujourd’hui. Crédit photo http://angsanabeachresidences.com)

Le Banyan Tree Phuket est donc l’un d’entre eux et le golf est justement juste à côté.

3 nuits au Banyan Tree Phuket, ça donne quoi

On a pas l’habitude d’être reçu dans ce genre d’hôtel. Si j’avais côtoyé des hôtels d’un certain standing au cours de mes précédent boulot en Thailande, aucuns n’avaient atteint ce niveau. On parle là d’un hôtel où notre chambre est une villa avec piscine privée, le tarif commence à partir de 300€ en basse saison et 400€ minimum autrement…

Et pour ce tarif, on vous reçoit évidemment très bien. Voir tout ce décor, cette ambiance, il y a clairement un effet « Wahoo ! » pour nous. Pour autant, la chambre n’était pas prête donc on a du un peu poireauter.

accueil hotel banyan tree phuket - thailande

entree hotel banyan tree phuket - thailande

lagune au banyan tree phuket

welcome drink banyan tree phuket - thailande

Petit thé de bienvenue au Banyan Tree.

L’occasion pour nous d’aller jeter un œil à la plage de Bang Tao. Depuis l’entrée, en contournant l’hôtel, il y avait un peu moins d’1 km, depuis notre villa, il n’y avait que 450 m pour s’y rendre en coupant à travers l’hôtel.

On se posait un peu à un petit resto au bord de la plage avec des plats simples et pas cher, ça contrastait pas mal avec le réseau d’hôtels derrière. Au bout d’une bonne heure, on revenait voir si on pouvait enfin faire notre check-in.

acces plage bang tao

l’accès à la plage de Bang Tao, derrière notre hôtel.

bois bang tao beach phuket

laguna beach phuket

La plage de Bang Tao.

plage bang tao phuket

Et là, ce fut tout bon. On embarquait sur une voiturette de golf et on nous emmenait vers notre « quartier » pour les 3 prochains jours. C’est non sans une certaine excitation qu’on découvrait notre villa.

Le temps de nous faire le tour des pièces et expliquer les commodités auxquelles on a droit et nous prenions enfin nos aises. Le coin chambre / salon est spacieux, à vue de nez, je dirais dans les 45 m².

entree villa privee banyan tree phuket - thailande

l’entrée de la villa.

chambre villa privee banyan tree phuket - thailande

La chambre et coin salon.

canap villa privee banyan tree phuket - thailande

salle de bain villa privee banyan tree phuket - thailande

Coin salle de bain.

On dispose aussi d’une salle de bain avec un coin lavabo pour madame et un pour moi. La baignoire est dans une zone extérieure sans toit, mais on dispose aussi d’un coin toilette et douche normale.

Enfin, la piscine n’est pas très grande, mais on a droit à beau rectangle de 3.5 m par 6 m de long. De quoi quand même patauger et profiter. En tout, la surface cumulée est de 170m², rien que ça…

Lit super confortable, coin tv, mini bar (bon là on touchait rien parce que c’était hors de prix…), tout est là. Une fois bien installé et reposé, il était temps de retourner à la plage pour voir le coucher de soleil.

piscine de la villa privee banyan tree phuket - thailande

La petite piscine privée.

piscine villa privee banyan tree phuket - thailande

On allait au passage récupérer les vélos près de la piscine principale, histoire de circuler librement dans le complexe. Piscine principale qui est par ailleurs très grande, découpée en une zone pour nager avec un grand rectangle traditionnel et une zone plus détente, avec un courant permettant de se laisser flotter autour d’un « circuit ».

Le coucher de soleil fut décevant puisque nuageux, mais qu’importe, la magie du moment restait intacte. On finissait cette chouette première journée avec un bain de minuit en rentrant à notre villa, un brin satisfaisant.

piscine banyan tree phuket

La piscine du Banyan Tree pour nager tranquille.

espace piscine banyan tree phuket

La partie piscine à courant pour faire mumuse.

coucher soleil bang tao

Coucher de soleil à Bang Tao.

Le lendemain et surlendemain, on appréciait grandement l’excellent buffet du petit déjeuné, varié, boisson alcoolisée comprise (première fois que je teste un champagne de bon matin…). Ça nous permettait de sauter en gros le repas de midi, car on mangeait tellement qu’on avait plus faim avant le soir venu…

Un manager faisait systématiquement le tour des tables pour s’assurer que tout allait bien. Une part de moi s’étonnait de voir autant de familles et autant de monde quand on connait le coût des chambres. Une part de moi me disait « mais qu’est-ce qu’on fout là », une autre, « profite ! », une autre, « ben ça va, y en a qui se portent bien niveau sous ».

petit dejeuner banyan tree phuket

Un aperçu du petit déj au Banyan Tree.

hotel banyan tree phuket - thailande

La zone pour le petit-déjeuner.

Une part de moi ne se sentait pas à sa place mais dans le fond, voucher ou pas voucher, je profitais quand même et était un client comme un autre.

Réflexion finie, on se rendait à la piscine principale qu’en fin de journée après avoir exploré les environs, aussi parce qu’il y avait moins de monde à ce moment-là. On s’est laissé tenter par un petit cocktail au restaurant principal de l’entrée, avec ambiance cosy et pour le coup tarif pas trop abusé.

On a aussi testé le café situé à l’entrée du parcours de golf. Plutôt pas mal et pas excessivement cher.

laguna golf phuket

Le parcours de golf jouxtant le Banyan Tree.

cafe golf banyan tree laguna phuket

Au café du golf. Tchin !

On a, par contre, pas testé leur spa vu qu’il se trouve qu’on disposait aussi pour ce séjour d’un voucher pour l’Oasis Spa, un centre de massage assez luxueux disposant de plusieurs branches à Phuket (au moins 4), 2 à Bangkok et une à respectivement Pattaya et Chiang Mai.

Le temps est bien évidemment passé trop vite quand on passe du bon temps comme ça et on ne sait surtout pas quand on aura l’occasion de pouvoir re-tester ce niveau d’hôtellerie. Quoiqu’il en soit, on est très satisfait de notre séjour et franchement, un bon coup de luxe de temps en temps, ça fait quand même sacrément du bien.

lagune banyan tree phuket - thailande

Un bateau mis à disposition permet de traverser la lagune.

bain minuit villa banyan tree phuket - thailande

Notre villa de nuit alors que nous profitions d’un plouf dans la piscine.

Les plages près du Banyan Tree

Le but ici n’étant pas de vous rappeler les différentes plages que vous avez à Phuket (j’en évoque pas mal dans mon article sur les logements à Phuket), je vais uniquement évoquer les plages à proximité immédiate de notre hôtel.

À commencer au nord par la petite plage de Banana Beach. C’est une plage qui n’a pas un accès direct avec parking à proprement parlé. Ce qui en soit, limite le nombre de personne, mais fout quand même un peu la merde, car si ça fait encore parti des petits coins « secrets » à Phuket, elle l’est de moins en moins, résultat, tout le monde, motos et voitures se retrouvent à squatter le long du bord de route.

L’accès proprement dit est un petit chemin descendant à flanc de colline. Il faut admettre que l’endroit à du charme malgré la bruine qui nous attendait en arrivant. Comme on n’est pas du genre à lézarder, on repartait tout juste quand un brin de soleil pointait son nez.

parking banana beach phuket

« Parking » en bord de route vers la plage « Banana Beach ».

chemin acces banana beach phuket

Chemin d’accès vers la plage de Banana Beach.

plage banana beach phuket

banana beach phuket

Banana Beach.

Si vous poursuivez sur la même route plus au nord, vous tomberez sur la grande plage de Naithon, longue d’un kilomètre, elle est bordée de grands arbres et généralement moins bondée que ses consœurs du sud.

Si l’on n’y montait pas cette fois-là, c’était pour nous rendre plus au sud vers la plage de Kamala, que je redécouvre, car ça doit faire peut être 10 ans que je n’y ai pas mis les pieds…

plage naithon phuket

Plage de Nathon.

naithon beach phuket

Au bout de la plage de Naithon.

point vue kamala

Point de vue sur la plage de Kamala.

plage kamala phuket

Plage de Kamala, les boudins gonflable à l’air sont à la mode.

La raison de notre venue étant qu’on avait choisi la branche d’Oasis Spa du coin pour utiliser notre voucher (sachant qu’il y a 2 branches à Kamala, celle testée est dans la rue Huan Khuan Nuea Rd, en retrait de la plage, l’autre étant juste à côté).

Absorbé par notre idée de passer un bon moment au spa, on zappait de s’arrêter passer à la petite plage de Laem Singh Beach, que je vous recommande.

point de vue plage de laem sing phuket

Un point de vue sur la plage de Laem Sing.

Arrivé à Kamala, je découvrais le mémorial du tsunami. On grignotait un petit coup avant et on se prenait un café bof bof au restaurant Kamala Coffee House, en bout de plage.

street food kamala beach phuket

Un peu de street food à côté de Kamala.

tsunami memorial kamala phuket

Le memorial du tsunami de 2004.

Massage à l’Oasis Spa

L’expérience à l’Oasis Spa allait rattraper tout ça. Cadre super, prise en charge très pro.

On était tous les 2 dans le même espace privé, avec douche obligatoire avant.

entree salle privee oasis spa kamala phuket

Notre espace privée.

table massage oasis spa kamala phuket

Les tables de massages et on voit l’ustensile à droite qui a servi pour faire couler l’huile sur mon front.

Pour une fois je testais non pas un classique massage Thai mais un combo de 2h intitulé Ayurveda Package. Cela se concrétise par 2h de pomponnage commençant par une expérience inédite pour moi et qui explique le terme Ayurveda, faisant référence au traitement ayurvédique, une forme de « médecine » indienne qui consacre à équilibrer l’esprit par rapport au corps.

Cette première partie se faisait donc en me versant de l’huile chaude sur le front, à l’emplacement du « 3e œil ». Cette technique, appelée Shirodhara, est, au-delà de l’aspect « irrationnel » que pourrait y voir là les plus terres à terres, agréable et a un effet bien concret, ben ça fait du bien. Ça détends bien même si je m’attendais à mieux.

oasis spa phuket

oasis spa kamala phuket

collation oasis spa phuket

Par contre la suite, c’était juste royale, car après cette séance de Shirodhara, c’était un massage à l’huile dans le style indien. Et bon dieu que ma masseuse était doué et délicate avec ses 2 mains.

On terminait cette excellentissime journée par un bon resto italien près de notre hôtel, DaVinci Restaurant & Bistro, dont j’avais gardé un très bon souvenir de leur pizza au restaurant de la même branche situé vers Rawai.

La pizza était effectivement très bonne, on était arrivé juste à temps avant l’averse. Ayant le temps, je me faisais plaisir en faisant sauter le Champagne. Un Champagne rosé à 40 €, je trouvais raisonnable et cela concluant cette journée à la perfection.

pizza restaurant davinci laguna phuket

Miam !

champagne rose davinci restaurant laguna phuket

J’approuve !

Le lendemain on montait au nord de l’île, direction la baie de Phang Nga dont j’écrirais également un article dessus. Sachant qu’en 12 ans depuis la première fois que je mettais les pieds en Thailande, je n’avais encore jamais été voir la baie…

Pour revenir un instant au spa, pour l’anecdote, bien que n’ayant plus de voucher, on se décidait à tester une autre branche d’Oasis Spa le lendemain, car au moment de choisir, on hésitait tous les 2 sur différents packages, du coup, on s’est dit qu’on allait faire les 2…

On s’était cette fois rendu au spa à côté de notre hôtel, l’Oasis Spa Phuket Laguna. Mais pour le coup l’expérience était d’autant moins marquante que Jitima avait pas apprécié le manque d’intimité car là, point de salle privée mais un espace privé, la nuance vient qu’on n’était pas entre 4 murs mais juste des rideaux pas vraiment fermés sur l’arrière, donc quand on se change c’est pas top…

au oasis spa laguna phuket

espace massage oasis spa laguna phuket

Les tables de massages au Oasis Spa Laguna.

Plage de Surin et fin de séjour

Et après ce spa, c’est à la plage de Surin, au sud de la laguna qu’on se rendait. Pareil, ça faisait pratiquement 10 ans que j’y avais mis les pieds la dernière fois, je ne reconnaissais plus rien…

Le changement majeur venant du fait que la plage n’est plus rempli de chaises longues parasols comme autrefois, mais il y a plus rien si ce n’est tous les touristes qui du coup utilisent beaucoup le nouveau coussin qu’on remplit d’air très à la mode. Sinon reste la technique à l’ancienne de la bonne serviette…

plage surin phuket 2018

Plage de Surin en 2018.

plage surin avant

Plage de Surin avant.

Et toute bonne chose ayant une fin, il nous fallait pas traîner là car il était de rentrer une dernière de notre villa pour faire le check out…

Notre séjour ne se terminait pas là pour autant, pour faire simple on avait pris un autre hôtel en bout de plage de Bang Tao, non loin de la plage de Surin également, le 6th Avenue Surin.

piscine toit 6th avenue surin phuket

La piscine sur le toit du 6th Avenue près de Surin.

Un hôtel à budget bien plus modéré, mais avec un certain standing et notamment une jolie piscine sur le toit. Juste le temps de nous remettre de nos émotions et le retour à l’aéroport nous attendait 24 h plus tard, non sans avoir eu droit à notre beau coucher de soleil en bout de plage de Bang Tao, pour conclure en beauté ses retrouvailles à Phuket.

coucher de soleil bang tao

Voilà qui conclut parfaitement ce séjour à Phuket.

Bilan ? Ben se faire plaisir ça détends ! Jamais revenu aussi en forme qu’après ce séjour, qui, dans notre cas, nous a pas coûté si cher vu les avantages avec lesquels on partait.

Alors, vous prendriez bien un peu de luxe ?

Mariage en Thailande : vous prendriez bien un peu de luxe à Phuket ?
5 (100%) 1 vote
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

3 Avis

  1. Annie Donadio 1 mois ll y a

    Bonjour Romain
    Toujours un plaisir de te lire. Entre description des lieux et reflexions personnelles c’est un regal.

    • Auteur
      Romain 1 mois ll y a

      Bonjour,

      Merci pour ce commentaire et d’être une fidèle lectrice !

  2. Maryse 1 mois ll y a

    HELLO,

    Quelle chance. Et oui c’est un vrai régal.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mariage en Thailande : vous prendriez bien un peu de luxe à Phuket ?

by Romain time to read: 14 min
3