Koh Mak, une île encore « authentique »

Koh Mak, une île encore « authentique »

Au mois de mars dernier, nous voulions nous prendre quelques jours de repos dans une île, cherchant une destination pas trop loin de Bangkok, pour une question de timing mais aussi de coût. Parti au début pour aller sur Koh kood, finalement on optera pour sa voisine au nord, Koh Mak.

Qu’est-ce qu’une île authentique ?

Puisque je l’évoque dans le titre, qu’est-ce qui représente selon moi, une île « authentique » ? Disons le clairement, je n’aime pas ce terme « authentique », mais puisque c’est généralement le mot employé, alors allons-y pour.

welcome to koh mak

Bienvenue à Koh Mak !

Concrètement, Koh Mak représente le genre d’endroit que les gens s’imaginent voir en venant en Thailande, de belles plages de sable (plus ou moins) blanc, de l’eau turquoise, des cocotiers. Son authentisme ? Et bien Koh Mak le tire dans le fait que cela reste une petite île, très petite même.

Des petites routes, parcourues uniquement par des taxis, appartenant aux différents hôtels qui font les transferts depuis les différents quais (au nombre de 3), sinon les scooters, des locaux et des touristes. Et puis surtout, pas de building géant (un seul dépasse les 3 étages sur toute l’île !).

C’est une île restée calme, humble. Pas de coin à fêtard, pas de construction bouchant les accès aux plages, des Thaïs accueillants, simple.

Et pourtant ce n’est pas une île déserte pour autant, on y trouve toute les commodités pour un séjour réussi, et des touristes, il y en a. Mais en tout cas en mars, ce n’était pas la cohue et c’était donc parfait !

Comment se rendre à Koh Mak

Il a fallu 4h30 de route pour se rendre de Bangkok vers l’embarcadère de Laem Ngop (environs 350 km). Sachant qu’il fallait y être avant 15h, l’heure à laquelle le bateau partait. Enfin, de sûr on savait qu’il y en avait un à cette heure-là.

Dans notre cas, il a fallu s’acquitter du paiement pour le parking, 200 bahts (pour toute la durée de notre séjour).

parking laem ngop trat

Parking à Laem Ngop.

On sait qu’il est possible de prendre un ferry, le trajet pour aller à Koh Mak étant alors de 3h. Ce qui est un peu long, mais revient moins cher que l’option « Speed Boat », que l’on va prendre.

Le bateau rapide, rallie l’île de Koh Mak en moins d’une heure (environ 50 min), pour un tarif de 400 bahts par personne, ce qui reste très raisonnable.

speed boat laem ngop koh mak

En arrivant vers 16h sur Koh Mak, cela nous laissait le temps de rejoindre notre hôtel (nous étions au Baan Koh Mak, sur la plage d’Ao Kao), dont un taxi commun à l’arrivée nous y emmenait, et ensuite de visiter les environs de celui-ci et d’avoir un aperçu de l’île.

ao nid koh mak

Quai d’arrivée à Ao Nid.

koh mak thailande

hotel baan koh mak

Cadre de notre hôtel.

hotel baan koh mak

La chambre du Baan Koh Mak. Sobre mais ça suffit.

hotel baan koh mak

Devant notre chambre.

La plage d’Ao Kao, au sud ouest de l’île, est la plus grande. Elle possède son propre embarcadère (d’où nous prendrons le bateau pour la journée snorkeling le lendemain, voir plus bas)

On a marché ce soir là jusqu’à la pointe de Laem Tookkata, qui fait face à la petite île de Koh Rayang Nai. Le temps d’observer des oursins et petits crabes alors que c’était marée basse.

J’apprécie déjà le fait de ne croiser personne, de ne pas voir de building mais principalement des arbres longeant la plage, comme ce cocotier dépassant allègrement et me tentant à faire un peu le tarzan dessus. On assistait là au coucher de soleil avant de rejoindre notre hôtel et prendre notre dîner.

D’ailleurs, concernant ce dernier, les goûts étaient très aléatoires selon les plats, on a mangé de très bonne chose et d’autre assez fade.

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

plage ao kao koh mak

C’est déjà la fin de la journée.

plage ao kao koh mak

Le temps de faire un rodéo !

3 jours et 4 nuits sur Koh Mak

Vu la taille de l’île, c’est largement suffisant pour en faire le tour. Déja en arrivant, on aura comme je le disais plus haut, le temps d’arpenter notre plage. L’inconvénient est que celle-ci se ramasse les déchets venant du continent et de Koh Kood, c’est pas la plus propre…

plage ao kao koh mak

Dommage que cette partie de l’île soit sale…

Si je dois donc donner un premier conseil, privilégiez la plage de Ao Suan Yai au nord pour la baignade. Vous aurez une eau absolument limpide et un très bon restaurant dans le coin en plus (au pied de l’embarcadère).

1er jour, découverte de Koh Mak en moto

Pour cette première journée complète, nous décidions de louer un scooter et faire le tour de l’île. On prenait le scoot directement depuis notre hôtel moyennant 250 bahts la journée… Erreur, juste dans la rue devant, on pouvait en avoir pour 200 bahts (ce qu’on fera le surlendemain).

route koh mak thailande

Petite rue très calme devant l’hôtel.

route koh mak thailande

C’est parti !

cocotiers koh mak thailande

Une fois notre carte en main, l’objectif est simple, aller sur toutes les routes disponibles. Objectif qui sera rempli en à peine plus d’une demi-journée.

On commençait cette journée en se rendant au seul temple de l’île, situé non loin de l’embarcadère par lequel nous arrivions la veille (Ao Nid). L’endroit est très calme, car il y a très peu de moines. Il y a une belle vue sur la baie sud et l’on aperçoit Koh Kood au loin.

Nous étions là avant tout pour faire une donation. Une fois exécuté et après avoir discuté un peu avec les moines et joué avec les chiots présents, notre reprenions notre engin. Direction la côte est.

temple koh mak thailande

Dans l’enceinte du temple.

vue temple koh mak thailande

Vue depuis le temple de Koh Mak.

quai ao nid koh mak

Embarcadère d’Ao Nid depuis le temple de Koh Mak.

temple koh mak thailande

Avant de rejoindre le cap de Laem Son, on s’arrêtera non loin de Baan Luang, après avoir emprunté un chemin traversant une plantation d’arbres à caoutchouc. D’ailleurs, l’île en est recouverte, et si l’on pouvait penser que les cocotiers dominent et les noix de coco offre une source de revenus principale, manifestement, il n’en ait rien et c’est bien les arbres à caoutchouc qui dominent toute la partie est de l’île.

plantation caoutchouc koh mak

En passant dans la plantation de caoutchouc.

baan lang koh mak

Vue sur une partie de Baan Lang.

En arrivant vers Laem Son, la route, enfin plutôt le chemin, est coupé. Mais une déviation nous fait passer dans une plantation une nouvelle fois. J’apprécie d’être à l’ombre en plus de ce sentiment de totale liberté.

Et en arrivant à Laem Son, après avoir croisé 2 maisons au milieu des cocotiers, nous étions conquis. En dehors d’une famille s’y baignant, il n’y a personne et la plage est belle, bordée par une rangée de grand sapin, avec l’île de Koh Kradat nous faisant face.

C’est là, à l’ombre des sapins, que se trouve cette petite cabane, tenue par une femme. Cabanon qui fait à la fois office de bar puisqu’on peut y boire diverses boissons (bière incluse ;-), et aussi restaurant). On apprendra ici même qu’il y a la possibilité de se rendre vers l’île de Koh Kradat, où se trouve un troupeau de cerfs déambulant librement, on fera du coup un retour dans le coin et nous nous rendions sur Koh Kradat, voir l’article ici (dispo dans 2 semaines).

Nous poursuivions ensuite la balade en allant cette fois sur la côte nord, d’abord Ao Tann, qui n’est que de la mangrove, mais reste très jolie, d’ailleurs, il y avait un resort dans ce coin. Plus loin, on atterrissait à Ao Talong, un petit village de pêcheurs, mais qui apparemment vivent aussi du commerce du caoutchouc (en témoignent les lanières en train de sécher à l’abri).

Next, la grande baie qui fait face à la petite île de Koh Kham, dont on aperçoit au loin le nouveau resort construit sur cette micro île. Avant cela, désireux d’en voir un max tant qu’on avait notre moyen de locomotion, on se rendait vers la plus vieille maison de l’île (environ 100 ans).

On s’arrêtait au passage vers le « le royaume artistique de Somchai« , interpellé par 2 statues de femmes, invitant les curieux que nous sommes, à aller jeter un oeil. C’est un endroit complètement décalé, autour d’une cabane rustique tout en hauteur, se trouve plusieurs statues de femmes, la plupart nue, sinon vêtue d’un vrai sous tif… on y voit aussi ce singe au long membre tenant un seau… Complètement farfelu et « so Thaï » !

somchai art kingdom koh mak

somchai art kingdom koh mak

somchai art kingdom koh mak

somchai art kingdom koh mak

Pour ce qui est de la vieille maison (indiqué comme telle sur notre carte), on ne la calculera pas, car on ne l’imaginait pas comme ça ! Il s’agit en fait d’une grande bâtisse en bois sur 2 étages, repeinte récemment en bleu. Comme c’était littéralement dans les jardins d’un resort, on pensait que cela faisait partie de l’hôtel en question… (le Happy Days Bungalow)

maison thai koh mak

En cherchant la vieille maison…

Après avoir un peu tourné en rond en cherchant cette maison, nous rejoignions enfin la baie principale d’Ao Suan Yai, et là c’est la claque ! La voilà donc cette plage de sable blanc qui fait rêver ! C’est propre, l’eau est limpide et turquoise. C’est décidé, c’est ici que nous viendrons nous baigner en fin de journée !

plage ao suan yai koh mak

Vue sur la baie d’Ao Suan Yai, au nord de Koh Mak.

Mais avant cela, nous ferons notre pause déjeuné en prenant de quoi grignoter à une vendeuse ambulante qui se trouvait là sur le parking. Une fois repus, nous continuions donc la visite de Koh Mak, cette fois-ci en nous dirigeant vers la côte ouest, qui est plus sauvage.

On passe par le centre de l’île et l’on s’arrêtait au passage au Vista Lookout afin d’admirer le point de vue, on s’est dit qu’on reviendrait aussi volontiers là déguster un café, mais pour l’heure, ce n’était pas possible.

chemin koh mak

Chemin entre Ao Suan Yai et Ao Pra.

vista lookout point koh mak

Vue depuis le Vista Lookout Point.

vers Ao Lom koh mak

Vers Ao Lom.

On poursuivait donc notre périple vers l’ouest, on passe au passage Ao Pra, puis en continuant vers un chemin, entrecoupé d’un peu de béton, j’ai d’abord voulu suivre un chemin qui menait vers Ao Lom, mais face à la pente qui me faisait face, j’ai préféré laisser tomber, et on avait un peu la flemme d’aller voir à pied. Par contre j’apercevais de là, une vue sur la plage d’Ao Kao, et l’île de Koh Rayang Nai en face.

point de vue koh mak

Vue depuis la côte ouest de l’île.

Plus loin en revenant vers le chemin principal, on atterrissait vers le cap de Laem Tookkata, où nous étions arrivés à pied la veille en faisant notre promenade depuis l’hôtel.

Laem Tookkata koh mak

A Laem Tookkata.

Ayant complété le tour de l’île, il était alors à peine plus de 15h. Cela nous laissait le temps d’aller nous changer à l’hôtel et de nous rendre tranquillement sur Ao Suan Yai et profiter de cette fin d’après-midi en se baignant dans cette belle baie.

plage ao suan yai koh mak

Baignade sur Ao Suan Yai.

plage ao suan yai koh mak

Coucher de soleil sur la plage de Ao Suan Yai.

On terminait par un repas dans le restaurant qui se trouve au pied de l’embarcadère, j’ai pu y déguster un délicieux burger, ben oui, des fois ça change du riz ! Je me rattrapais le surlendemain en goûtant cette fois un bon curry !

2e jour, journée snorkeling autour de Koh Mak

Cette 2e journée fut consacrée au snorkeling. Programmé la veille avec notre hôtel, l’article complet dédié à cette journée est visible ici : Snorkeling à Koh Rang

On dinait ce soir là au restaurant de l’hôtel Islanda, jouxtant le café du Vista Lookout. Un bon choix puisqu’on y mange bien, pour un prix raisonnable et la vue qui va avec !

hotel islanda koh mak

Piscine de l’hôtel Islanda.

cordon bleu koh mak

Un bon cordon bleu !

3e jour, excursion à Koh Kradat et repos à Laem Son

Pour cette dernière journée à Koh Mak, Jitima souhaitait se rendre à Koh Kradat. Étant donné que c’est à l’autre bout de Koh Mak qu’il faut se rendre, on décidait de louer de nouveau un scooter, cette fois depuis la rue à 200 bahts.

Puis direction le temple d’abord, histoire de faire une nouvelle donation (Bon à l’origine, on voulait surtout se faire le levé de soleil, mais ayant mal dormi la veille, on a laissé tombé… Mal dormi, à cause d’un groupe de jeune Thaï, qui étaient un peu bruyant à picoler sur la terrasse de leur chambre, non loin de la nôtre, c’était le weekend et les Thais aiment venir sur Koh Mak).

Avant de nous rendre vers Laem Son, on s’arrêtait prendre un café au Vista Lookout Point, histoire de commencer la journée chargé à bloc ! Ensuite direction Laem Son, en prenant un chemin légèrement différent, composé de sable essentiellement et passant en plein milieu des cocotiers, je kiffe vraiment.

vista lookout point koh mak

Voir l’article dédié sur koh Kradat.

Pour terminer cette journée, nous allions d’abord nous poser au restaurant de l’hôtel The Cinnamon Art Resort and Spa, qui a aussi bonne réputation pour offrir un chouette cadre pour faire de la photo.

Ce qui est plutôt vrai ! Entre la vue sur Koh Chang en face, Koh Kradat sur la droite, ce long embarcadère qui débute dans la mangrove, l’hôtel plutôt stylé ! On prenait une boisson chacun après la séance photo justement puis nous décidions de passer notre dernière soirée de nouveau sur la baie de Ao Suan Yai.

The Cinnamon Art Resort and Spa koh mak

laem son The Cinnamon Art Resort and Spa koh mak

The Cinnamon Art Resort and Spa koh mak

The Cinnamon Art Resort and Spa koh mak

Et on a bien été inspiré puisqu’on assistera à un petit show de jongleurs et cracheurs de feu (a priori venant du Cambdoge, non loin de là). Avant notre bon repas du soir, on sirotait un cocktail en profitant de l’happy hour.

Voilà qui concluait ce parfait séjour sur l’île de Koh Mak, un petit paradis, qui j’espère, le restera.

Le lendemain retour à Bangkok, non sans s’arrêter un peu visiter le coin autour de Trat (article visible ici)

Où dormir à Koh Kradat

Selon votre budget, les hôtels cités dans l’article sont tous de bonnes options.

– Notre hôtel sur Ao Kao était le Baan Koh Mak. On a payé 1000 bahts la nuit. En réservant, j’avais hésité avec le Sea Breeze, mais je tenais à avoir un hôtel en bord de plage. Avec le recul, il aurait je pense été mieux, mais il est plus cher sans promo…

– A refaire, pour un budget similaire, je resterais probablement au Koh Mak Cococape Resort, situé au bout de la baie principale d’Ao Suan Yai (entre 720 et 1200 bahts la nuit), j’y avais d’ailleurs envoyé mes parents par la suite et le cadre était joli (bien que l’hôtel manquait d’entretien).

– Si vous en avez les moyens, je m’orienterais plutôt vers l’hôtel sobrement appelé Koh Mak Resort (comptez 2500 bahts la nuit en haute saison).

– Autre option si être en bord de mer n’est pas indispensable, sachez que le café Vista Lookout possède aussi un petit resort privée de seulement 4 chambres (le Thaidaho Vista Resort), entre 1000 et 1500 bahts la nuit.

Petite mise en garde : attention méduses

D’après les petits poste de secours placé en bord de chaque plage, il y a parfois des méduses qui viennent nager près des plages de Koh Mak. Lisez les instructions et repérez les bornes, ça pourrait aider en cas de besoin (appliquez le vinaigre mis à disposition au plus vite sur la piqûre , entre autre !)

plage ao suan yai koh mak

Pas de panique toutefois, ce n’est pas systématique et nous concernant, aucunes méduses à signaler durant tout notre séjour.

Quand je vous dit qu’il reste encore des îles intéressantes en Thailande ! Prêt à y faire un petit saut ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m’attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l’Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d’expatrié en Thailande et sur les pays d’Asie, pour ceux qui serait tenter par l’aventure de l’expatriation, ceux qui rêvent d’Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

28 Avis

  1. Géraldine 3 années ll y a

    Cet endroit est magnifique!

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      N’est-ce pas ?

      • diquelou 2 années ll y a

        très bon sujet sur cette île que j’ai découvert hier soir sur france 3 (1/04/2016) dans un excellent reportage sur la Thaïlande.
        Votre sujet est complet, bien documenté et me donne l’envie d’y aller l’hiver prochain !!!!!
        Bravo à vous

  2. Quel « post » incroyable, je crois que c’est le plus long qu’il m’ait été donné de lire ;).. mais j’avoue que c’est très intéressant et les photos sont de très belle qualité. C’est un sacré boulot et j’en sais quelque chose. J’habite à Koh Chang toute l’année et je me rends parfois à Koh Mak. C’est une île comme vous le décrivez encore préservée et les grands propriétaires terriens de l’île sont suffisamment intelligents pour ne pas la transformer en Koh Chang bis. C’est un havre de paix et je me réjouis d’y retourner dans quelques semaines. Bonne continuation !

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Wow, merci ! Que d’éloges ! Disons que j’avais pas mal à dire sur cette île qui mérite de rester calme comme elle est. Ce sera encore plus complet quand les articles (déjà prêt et à venir) sur Koh Kradan et Koh Rang seront en ligne 😉

  3. Marine 3 années ll y a

    Mille merci pour cet article ! Il tombe à pic, je prépare mon voyage en Asie et cherchait justement des infos sur cette île (peu touristique, donc moins de sources….) ! Bonne continuation 🙂

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      Merci ! Heureux que cela t’aide dans la préparation de ton futur voyage !

  4. Calanque 2 années ll y a

    Bravo pour votre post, très complet et agréable à lire ! J’arrive en Thailande pour la première fois début Fevrier, j’ai réservé 3 nuits sur Ko Chang, j’aimerai me rendre sur Ko Mak et Ko Kood…je suis seule, la cinquantaine happy, à part la plage…je fais de la photo je vais donc me régaler avec ces plages ! J’espère ne pas trouver l’île « déserte » à cette période. Bonne continuation et encore merci !

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Merci pour votre commentaire ! En vous souhaitant un agréable séjour dans ce jolie coin de Thailande !

  5. feix 2 années ll y a

    bonjour,

    j’ai bien aimé cette page!!!
    je me permets de vous demander un conseil : j’hésite entre ko wai et kho mak . en fait je cherche pour le mois d’aout, un endroit pas trop loin de Bkk pour passer quelques jours en rentrant du Laos et avant de reprendre l’avion.
    merci de votre aide

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Koh Mak au mois d’Août n’est pas une bonne idée, toute la côte non plus d’ailleurs… mais quitte à rester proche de Bangkok, Koh Samet l’est plus que Koh Mak ou Koh Wai.

      • emeki 1 année ll y a

        Bonjour Romain et bravo pour ce partage d’expériences,
        Pourquoi ko mak n’est pas une bonne idée en août ?
        On sera sur cette côte (pour éviter les iles du sud qu’on imagine surpeuplées) début août, avec nos deux mômes (7et 10 ans). On hésitait entre koh chang et/ou koh samet… On aime bien les endroits pas trop bondés et plutôt tranquille/nature… Qu’en penses-tu ? En te remerciant.

        • Auteur
          Romain 1 année ll y a

          Bonjour,

          La saison des pluies est plus marquée dans cette région, avec en moyenne 2 fois plus de précipitations qu’à Bangkok. A choisir vaut quand même mieux Koh Samet.

  6. Arthur nuez 1 année ll y a

    Par contre sur koh mak prévoyez un peu d argent pour un scooter (environ 200 bahts par jour) car c’est le principal moyen de locomotion car à koh mak il y a beaucoup de chemin qui sont quasiment impraticable et même ça fait environ 7-8 ans que je vais sur l’île et je peux vous garantir que les taxis ça ne court pas les rues

    • Auteur
      Romain 1 année ll y a

      C’est pas faux, après l’île reste assez petite pour la parcourir à pied, surtout si on a du temps devant soit (sur plusieurs jours).

  7. Bonjour Romain, merci pour ce super reportage avec photos. Nous serons à Koh Chang et Koh Mak en mars. J’ai beaucoup appris grâce à votre blog. J’ai une petite question. Au retour, nous irons directement de Koh Mak à Bangkok. Combien de temps faut il prévoir entre le départ du speed boat à koh mak et le départ de l’avion à trat? Merci pour votre aide précieuse. Sylvie

    • Auteur
      Romain 11 mois ll y a

      Bonjour,

      Je ne sais pas à quelle heure est votre avion, mais depuis le quai de Makathanee pier, il y a que 2 départ par jour, à 8h et 11h30. La traversée est de 45 min et l’aéroport est à 30 min du quai de Laem Ngop. Donc histoire il faut compter minimum de l’ordre d’1h30 pour faire le trajet, 2h pour avoir une marge.

  8. Merci Romain pour votre réponse.
    Mon avion est à 10h. J’ai peur que ça fasse juste… Sinon, le prochain vol est à 13H…. Ca fait beaucoup d’attente du coup.
    Une fois arrivé à Laem Ngop, on trouve rapidement un taxi ou minibus qui nous amène à l’aéroport? Ou faut-il attendre que les minibus soit remplis d’autres voyageurs pour qu’ils partent??
    A l’aéroport, il faut arriver combien de temps avant le décollage?
    Merci d’avance.

    • Auteur
      Romain 11 mois ll y a

      Ma foi, sachant qu’il faut être à l’aéroport 2h avant, cela ferait donc du 11h, avec un départ à 8h, vous devriez être à l’aéroport vers 10h, ça fait pas tant d’attente que ça, et puis vaut mieux attendre que rater son vol et repayer…

  9. A trat, il faut y être 2h avant???? Alors, c’est sur qu’il nous faut prendre celui de 13h.
    Nous nous repasserons nos photos de Koh Mak en attendant 😉
    Merci beaucoup Romain, votre site est très précieux ;P

    • Auteur
      Romain 11 mois ll y a

      Ce n’est pas le fait de Trat, mais de tous les vols intérieurs ! Après je ne connais pas cet aéroport mais je pense qu’il est petit donc dans l’absolu il faudrait y être qu’1h30 avant… mais en effet, le vol de 13h me parait la bonne solution dans tous les cas. Merci pour le compliment 😉

  10. Valérie 9 mois ll y a

    magnifique, vous me faites très envie d’aller à Koh Mak! juste une question: j’ai lu que, surtout sur les plages du sud, il y a beaucoup de mouches des sables, est-ce que vous confirmez?
    valérie

    • Auteur
      Romain 9 mois ll y a

      Merci ! Nous sommes surtout resté sur les plages du nord de l’île et n’avons eu aucun soucis de ce côté là.

  11. Séverine Bourdarel 8 mois ll y a

    Merci pour tous ces renseignements, nous préparons notre voyage sur cette ile et j’aurais deux petites questions à vous poser.
    La mer est elle toujours aussi limpide que sur vos photos ? Koh Mak possède t-elle des plages ou on peut faire du snorkeling et voir quelques poissons et coraux ? quelque chose d’assez simple d’accès, je parts avec 3 enfants.
    Merci d’avance.
    Séverine

    • Auteur
      Romain 8 mois ll y a

      Bonjour,

      Ma foi je dirais qu’en dehors de la saison des pluies, oui. Il est possible de faire du snorkeling dans les environs de l’île, sur une journée d’excursion. Je n’ai pas vraiment vu de coraux en me baignant sur la plage principale au nord de l’île.

  12. Bonjour et merci pour toutes ces indications utiles. Toutefois vous ne parlez pas des mouches de sable alors que mon guide les mentionne et particulièrement sur cette île. Que pensez-vous pour un voyage en novembre ?

    • Auteur
      Romain 2 mois ll y a

      Bonjour,

      Pour être franc, je n’y ai pas vraiment fait attention, ce qui veut dire de mon point de vue qu’il n’y a pas à s’en inquiéter…

Laisser un commentaire

Koh Mak, une île encore « authentique »

by Romain time to read: 12 min