Indonésie : Trajet Yogyakarta – Borobudur – 3e jour – 2/2

Indonésie : Trajet Yogyakarta – Borobudur – 3e jour – 2/2

Nous sommes en début d’après-midi et nous voilà chargés comme des mulets, 20kg sur le dos et un gros sac comme ça ce n’est pas évident à se trimbaler (c’était une première pour nous, car il fallait avoir notamment à la fois des habits pour le chaud et pour le froid, sans compter l’emploi du temps qu’on s’était planifié qui ne laissait guère de temps pour des lessives…).

Et que ce fut pour le train comme on a pu l’expérimenter la veille, le taxi ou le bus comme on s’apprête à le faire en ce jour, il vaut mieux être en forme.

DSC_0163.JPG

Toujours sur Yogyakarta, en attendant le bus.

DSC_0165.JPG

Vue sur l'avenue principale depuis l’arrêt de bus local, un genre de box rouge surélevé (qui nous mènera vers la centrale pour le bus régional)

DSC_0168.JPG

Bus somme toute modeste pour une bonne heure de trajet.

DSC_0170.JPG

Si en Thaïlande il n'y a surtout que les chauffeurs des bus de ville qui ont tendance à rouler n'importe comment ici c'est même sur les routes, comme au Vietnam. Ici une personne guette à la porte et siffle pour commander le chauffeur (siffler, dans ce cas précis j'entends car tous ne le font pas), son rôle est avant tout de repérer d’éventuels passagers sur le bord de la route car il n'y a pas d’arrêts de bus défini... (et cette fonction est pour tous les bus) le paiement lui se fait auprès du chauffeur et il vaut mieux donner la somme exacte (préparez la monnaie donc...)

DSC_0177.JPG

Prise à la volée alors que le mec dont j’expliquai la fonction à l'instant m'interpelle en me montrant du doigt le décor dehors "volcano", je comprend de suite que ce sont les effets de la précédente éruption du volcan du coin qu'est le Merapi.

Avant d’arriver à notre hôtel, nous serons victimes d’une arnaque… Alors qu’il pleuvait (ça n’a rien à voir, mais ça n’arrangeait en rien la situation) on nous débarque d’un coup en disant que le bus ne va pas (ou peu pas, on croit comprendre) aller vers Borobudur même, sachant que nous n’en étions plus très loin. De là « comme par hasard » des motos sont prêtes à nous emmener vers notre hôtel, que nous n’avions pas encore choisi soit dit en passant…

Donc, ni une ni deux, on ouvre notre “bible” qu’est LP pour les intimes et on choisit. Aussitôt, on nous embarque chacun sur une moto. Après avoir pas mal hésité quand même, parce qu’on sentait bien l’embrouille. Mais on se sentait un peu prit au piège et on ne savait pas quoi faire d’autre… Le bus étant déjà reparti !

De là, le trajet fut horriblement long, car à moto sur l’arrière, avec mon gros sac qui n’avait pas d’appui sur l’arrière, je devais faire contrepoids comme je pouvais sans pouvoir me pencher en avant faute de place, j’ai jamais cru que j’allais y arriver sans me casser le cul en arrière.

Et l’arnaque s’est bien confirmée quand, une fois sur place, on nous demande 50 000 Rupiah, chacun ! Ce qui est juste énorme (en l’occurrence plus que le train de la veille) ! Mais à notre grand tort, peut-être la pluie nous avait embué le cerveau sur le coup, on s’est laissé embarquer sans même penser à demander le prix avant… Donc je dirais que c’était quand même un peu de notre faute aussi…

DSC_0185.JPG

Notre choix de GH fut en revanche excellent en tout point.

DSC_0188.JPG

Grande chambre spacieuse.

DSC_0189.JPG

Et la vue qui va bien sur les rizières.

DSC_0200.JPG

Sans compter le personnel qui font partis d'une association de guide locale appréciée, d'une gentillesse en tout point comme je n'avais jamais eu auparavant. Les lieux ressemblent à une sorte de colocations entre la famille gérante qui vit dans la même maison et des gens de passages (les clients que nous sommes)

DSC_0205.JPG

Ressaisis et de meilleur humeur après cet accueil chaleureux (comme la douche chaude d'ailleurs) nous partions depuis notre GH avec un scooter, qu'on leur louait, visiter les environs, l'emplacement étant idéal car très proche du temple de Borobudur. Mais ce jour là nous partions juste en reconnaissance, car nous voulions aller au temple de bon matin.

DSC_0212.JPG

Le temps était quand même un peu déprimant...

DSC_0213.JPG

Peu de visibilité et des couleurs ternes.

DSC_0221.JPG

 

DSC_0224.JPG

En mode "découverte".

DSC_0228.JPG

Nous dirigeant un peu au pif avec la carte dont nous disposions j'ai pu compter sur mon bon sens de l'orientation pour trouver le village de poterie indiqué sur le guide. Village qui était un peu désert, sûrement à cause de la pluie.

DSC_0231.JPG

Pas l'air très enthousiaste la petiote.

DSC_0234.JPG

On attire les curieux.

DSC_0235.JPG

La maman était plus souriante, tenante de cette mini échoppe.

DSC_0237.JPG

A côté de la maison, au niveau de ces plastiques blanc, on peut y voir un seau pendouiller, et oui c'est la douche... dont une personne était en train de l'utiliser d'ailleurs, sinon je l'aurait probablement pas remarqué, certes elle n’était pas nue (la personne, une femme en l’occurrence) mais j'ai eu la décence de prendre la photo alors qu'elle venait de se baisser (non pas pour m’éviter car elle ne m'avait pas vue...)

DSC_0238.JPG

Encore des curieux, qui prennent la pose cette fois (sous entendu ils n'étaient pas plantés là comme ça quand nous sommes arrivés).

DSC_0241.JPG

Des joueurs de volley-ball nous lancent tous des sourires. Ça devient une habitude...

DSC_0244.JPG

D'autres rizières comme il y en a tant.

DSC_0246.JPG

Le marché, bien vide à cette heure tardive.

DSC_0249.JPG

Le soir venu nous essayons de trouver un des restaurant indiqué dans notre cher Lonely Planet, restaurant que l'on ne trouvera pas, pourtant sensé être très proche de notre hôtel, on atterrira dans ce restaurant qui fait hôtel aussi mais celui ci était désespérément vide (contrairement au notre)

DSC_0252.JPG

L'hôtel rattaché à ce restaurant, mais pas d’activité, de mouvement, seul le personnel à l'accueil offrait une présence (et encore, juste un gars, qui tchappait avec un autre)

DSC_0256.JPG

 

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

0 Avis

Laisser un commentaire

Indonésie : Trajet Yogyakarta – Borobudur – 3e jour – 2/2

by Romain time to read: 5 min
0