Hpa An : Du mont Hpan Pu à la grotte aux chauves-souris

Hpa An : Du mont Hpan Pu à la grotte aux chauves-souris

Je vais découper les articles sur Hpa An en 2, comme les 2 journées fabuleuses que nous avons passé là bas. En commençant par la rive ouest. Celle nous emmenant du côté du Mont Hpan Pu, de la grotte de Ya The Byan (orthographié Yathaypyan sur le Lonely) et celle impressionnante, de Kaw Goon (orthographe locale, sinon aussi connu comme Kawgun ou Kaw-Gon).

Hpa An (que l’on prononce en gros Pa-Ann) est connue pour être une région avec des montagnes karstiques, des grottes qui sont d’importants site archéologiques. C’est aussi la capitale de l’état Karen (Kayin en Anglais), une autre ethnie présente dans cette région de la Birmanie.

Petit aparté sur les ethnies en Birmanie :

Je signale au passage d’ailleurs, que la Birmanie est habité principalement par les Bamas, ou Birmans, mais que plusieurs états représentent d’autres grands groupes ethniques qui peuplent la Birmanie, majoritaire dans la région en question. S’il y a 7 régions et 7 états, au total, le pays compte pas moins de 30 ethnies différentes !

Trajet Mawlamyine – Hpa An

C’est donc encore une fois en bus que nous faisons ce trajet vers la dernière étape de notre séjour 2014 en Birmanie, Hpa An. Pour à peine 1 000 kyats par personne et après tout juste 2h de route, nous arrivions vers la petite ville Karen de Hpa An (environ 40 000 habitants au compteur tout de même)

Nous arrivions en apercevant tout juste un coucher de soleil aux couleurs éclatantes. Le bus nous dépose en plein centre, non loin d’un petit rond-point, également non loin du « repère » de la ville, la tour de l’horloge.

Il nous fallait trouver maintenant un logement. En lisant les descriptions des suggestions fournies par le guide LP, on se dirigeait alors vers le Parami Motel à quelque 200m de là.

Concrètement, on voulait une chambre un minimum correct pour terminer ce séjour tranquillement. Les chambres avec salle de bain, etc, étaient complètes pour le premier soir, on se contenta donc des chambres basiques avec salle de bain commune à 15$ la nuit. On changera le lendemain, pour ma part un peu avec regret, car ce fut bien cher pour ce qu’on avait (45$ !), la description faite par le LP étant un peu exagérée.

Une fois installé, on allait d’abord se renseigner pour prendre une moto en location afin de partir le lendemain à la découverte des environs de Hpa An.

restaurant hpa an birmanieUne fois notre moto réservée, la mission du soir : trouver à manger… Et autant dire qu’à Hpa An, c’est pas forcément chose aisée. C’est une petite ville de Birmanie, et ici à 19h passé, la plupart des restaurants sont déjà fermés ! Du moins dans les environs proches de l’hôtel. On a notamment cherché un des restaurants indiqués dans le guide, le New Day, nous ne le trouverons qu’avec un peu de difficulté vu que celui-ci était déjà fermé (pourtant c’est indiqué ouvert jusqu’à 19h et on l’a trouvé vers 18h45)…

On se contente dans un premier temps de vouloir prendre des nouilles à un petit restaurant juste en face de notre hôtel… mais ce fut long pour s’expliquer même pour juste prendre une soupe de nouille, les petites jeunes serveuses ne parlant pas un mot d’Anglais et nous n’étions pas surs qu’elles avaient bien pris en compte notre commande vu qu’on a poireauté un moment…

On finira par obtenir notre petit bol, 500 kyats par bol… mais au final, on avait encore franchement faim… du coup, on s’est dit qu’on allait faire quelques emplettes dans le petit shopping mall (oui, quel luxe pour cette ville de province !) non loin du rond-point et presque en face du New Day.

Ou comment manger des gâteaux et des nouilles instantanées (Mama !) comme des crevards…

En route vers le mont Hpan Pu

En cadeau « bonux », pour vous aiguiller sur le parcours effectué ce jour, voici une carte retraçant le trajet ainsi que certains spots photo (exemple à l’appui pour vous repérer) et les arrêts effectués, plus quelques autres points de repère, restaurant, shopping mall, ou trouver le loueur de moto, etc.

Le lendemain matin, nous allions direct récupérer notre moto pour la journée, louée 6 000 kyats. Puis direction le New Day pour le petit-déj.

restaurant hpa an birmanie

restaurant hpa an birmanie

Puis frais comme des gardons, je partais en direction du mont Hpan Pu, pratiquement en face de Hpa An, celui-ci est d’ailleurs accessible via un bateau qui traverse la rivière Thanlwin à côté du temple de Shwey Inh Myaw (500 kyats, un bateau toutes les 30 minutes entre 7h et 17h).

Dans notre cas, c’est un parcours d’environ 19 km qui nous attend pour cette première partie de la journée.

Premier arrêt juste après le pont enjambant la rivière à mi-parcours, afin d’admirer la vue, en demandant au préalable la permission aux militaires présents dans le coin, car je n’étais pas sûr (J’ai l’exemple du pont de Howrah à Calcutta, interdit d’être pris en photo pour des raisons « stratégiques »).

Après quelques kilomètres, on bifurquait pour sortir de la route principale (qui rejoint Thaton) et m’engageait sur une route de terre. Dans un village où je m’arrêterai prendre de l’eau (ça amusait la fille qui vendait), j’aurais la curiosité de prendre un petit chemin rejoignant des champs et constaterai la vue sur la rivière Thanlwin, pratiquement en face justement de Hpa An, c’est donc ici même que débarque ceux qui arrivent par bateau.

Plus loin, je me gare au pied du mont Hpan Pu, même ici au fin fond de la Birmanie, les seuls touristes qu’on croise, j’vous l’donne dans l’mille, des Français… en l’occurrence 2 Françaises.

La montée se fait par des petites marches. Ce n’est pas spécialement physique, mais la chaleur assez lourde n’aide pas vraiment. Ma femme se contentera de la montée jusqu’à une sorte de point de repos, offrant déjà une belle vue.

J’étais pour ma part décidé à aller voir plus haut. Je ferais encore quelques mètres avant de m’apercevoir que sur les derniers mètres c’est presque de l’escalade pure et dure.

Le chemin disparait pour laisser place à de la rocaille en bord de ravin, plus haut on distingue une vieille échelle en bois… bon, je n’irais pas plus loin, je ne suis pas assez téméraire pour ça, la vue est déjà bien satisfaisante depuis là où je me trouve !

Au loin par contre je constate qu’on gratte une montagne entière pour récupérer la roche, la modernisation laisse des traces…

Les grottes de Yathaypyan et Kawgun

paysage hpa an birmaniePour ce faire, je reprenais la direction du pont, je croise au passage un bout de piteux rocheux qui va bientôt disparaitre avec les coups de pelleteuses…

Peu avant de revenir sur le pont, je bifurque de nouveau sur la droite, la grotte principale de Kawgun étant indiqué. Arrivé vers là, il commence à se faire faim (oui, j’aime bien ce genre d’expression sonnant dans un mauvais français…). Ça paraissait mal parti de trouver un restaurant avec de bonnes toilettes pour madame dans ce coin de campagne…

Et pourtant, justement quelques centaines de mètres plus loin, on aperçoit un panneau indiquant un restaurant… Un personnage mexicain… vous emmenant vers un resto… Thaï… cherchez la logique.

Le restaurant est récent et son histoire peu commune. Le proprio est en fait un Malais, marié à une Thaïe, après une dizaine d’années à bosser dans son pays et Singapour il décida de changer de vie et s’installa ici, au milieu de nulle part, près de Hpa An…

On resta du coup un moment à papoter (en Thaï) avec ce personnage atypique avant de se décider à reprendre la route.

Enfin on arrivera à la première grotte, celle de Yathaypyan. Vous serez alors « accueilli » par des singes un peu agressifs, attention donc si vous laissez trainer des trucs dans le panier de votre moto (si vous en avez un).

Un singe a même essayé direct de nous chiper la petite bouteille d’essence secours offert par le proprio (au cas où on tomberait en rade au milieu de nulle part et c’est une très bonne idée vu qu’on va l’utiliser le soir même !), heureusement la mamie qui est là avec sa petite boutique nous l’a prise et gardée au chaud.

En plus d’offrir une vue pas désagréable, cette grotte est un aperçu de ce qui vous attend à la prochaine, ayant aussi été aménagé avec des statuettes de bouddhas en argile parsemant les parois.

paysage hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

Petit aparté historique : Ces grottes sont aménagées depuis des siècles, selon les versions, elles auraient été visitées par la reine de Mottama dès le 7e siècle et elle y aurait fait mettre des images de bouddhas. La version courante étant que c’est l’oeuvre du roi Manuha, 59e et dernier roi du royaume de Thaton, vaincu par le roi Anawrahta du royaume grossissant de Bagan. Venu se réfugier ici, il couvrit les murs d’une multitude de statuettes de bouddhas en argile.

La grotte de Yathaypyan peut être traversée jusqu’à un espace ouvert avec un point de vue. Certaines des statues ici datent du XIIIe et sont très bien conservés, car à l’abri des rayons du soleil. Beaucoup ont été donnés par des pèlerins au XVIIe siècle.

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

grotte yathaypyan hpa an birmanie

Après un arrêt au passage dans un petit temple local pour faire une donation, c’est à la grotte de Kawgun que je me garais. Et là autant dire qu’on passe à une catégorie supérieure niveau statuettes et bouddhas. L’entrée de cette grotte est payante, 6 000 kyats pour 2 mais ça vaut le coup (en plus ils ont supprimés la taxe de 500 kyats pour les appareils photos, on est en 2014 quand même ! enfin était, mais cette taxe s’applique encore dans certains lieux en Birmanie).

On se retrouve devant une multitude de ces petites images de bouddhas, collés sur toutes les parois abruptes de la falaise, en plus des autres statues de bouddhas « conventionnelles », même si pour beaucoup, datent aussi du XIIIe comme à l’autre grotte.

Je n’arrive pas spécialement à l’expliquer, mais ce lieu m’a vraiment fasciné, j’étais épaté par la prouesse des gars qui ont réussi à coller ces statuettes dans des endroits vraiment improbables.

temple hpa an birmanie

écoliers hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

grotte kawgun hpa an birmanie

Sur le côté, on constate qu’ils sont en train d’aménager un accès vers le haut de la colline, qui offre évidemment un super point de vue sur la campagne environnante (vu notamment sur ce site !)

Dans les 2 grottes, des pans de statuettes sont quand même manquante, à la fois pour des raisons naturelles, mais aussi à cause du dynamitage des collines avoisinantes (les collines bouffées dont je parle plus haut…)

A noter que les 2 grottes sont inaccessibles pendant la saison des pluies de Juin à Octobre.

La grotte aux chauves-souris

Il est 16h30 passé, il est alors tant de partir rejoindre notre dernier point de visite. En effet, notre loueur de moto, en plus de nous avoir filé un plan de la région, nous avait conseillé sur les itinéraires et visites.

campagne hpa an birmanie

paysage hpa an birmanie

Et pour terminer cette journée, il nous a invité à nous rendre dans un petit temple à côté de la rivière, non loin d’un village (lui même tout près du pont). Village dans lequel nous passerons quelques minutes, ayant encore un peu de temps devant nous.

En nous dirigeant vers le temple nous trouverons par contre une grille fermée… Ah… et on fait comment ? Et là, un jeune du village nous fait comprendre qu’on peut quand même y aller, mieux, il nous ouvre lui même la grille…

On poursuit donc à moto et traversons ce temple qui a l’air désert… et je me garais plus loin dans la forêt, près de la rivière. À cet endroit se trouvent quelques statues de bouddhas, une pagode et surtout, une grotte habitée par des chauves-souris.

À la tombé de la nuit, peu avant 18h (vers 17h45 exactement !), ce sont des millions de chauves-souris qui se mettent à sortir pour aller chasser et se nourrir. Il y en a tellement que la grotte met environ 3h pour se vider !

Un couple de vieux et des enfants sont là, les vieux tapent en continu sur des bidons vide, a priori pour éviter que les chauves-souris ne le foncent dessus…

En plus de ce spectacle, si vous arrivez un peu avant, vous pouvez emprunter l’escalier métallique et monter la paroi jusqu’à une petite pagode avec une vue sublime sur Hpa An et ces environs, notamment le mont Hpan Pu en arrière-plan et le pont de l’autre côté, avec le soleil se couchant à l’angle de la montagne.

C’est à priori un spot connu dans le coin, car on y croisera la plus grande concentration de touristes de la journée… Presque une dizaine, certains étant venu avec un guide, et bien entendu, il y avait aussi un couple de Français.

grotte chauve souris hpa an birmanie

grotte chauve souris hpa an birmanie

Quand Jitima leur montre des photos.

grotte chauve souris hpa an birmanie

grotte chauve souris hpa an birmanie

rivière thanlwin hpa an birmanie

vue hpa an birmanie

rivière thalwin hpa an birmanie

grotte chauve souris hpa an birmanie

grotte chauve souris hpa an birmanie

grotte chauve souris hpa an birmanie

Sur le chemin du retour, d’abord parti pour rentrer à l’hôtel direct, on s’est dit, vu l’heure, qu’on pouvait après tout aller dîner au restaurant Thai du midi, vu comment on avait galéré la veille pour dîner. Ils étaient contents de nous revoir et ça nous faisait un bon repas pas trop cher.

En rentrant, nous changions de chambre pour passer dans la grande chambre, grande certes, mais quand même décevante.

guesthouse hpa an birmanie

Pour cette première journée, nous avons parcouru un peu plus de 50 km, en revenant à l’hôtel, on tombera en rade d’essence peu après la traversée du pont (l’aiguille ne marchait pas bien, sic !), heureusement qu’on avait cette petite bouteille en extra !

Le lendemain nous attendait une journée tout aussi intense ! Hpa An est déjà un coup de coeur !

Alors avec ça, la Birmanie du sud, ça vous tente ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m’attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l’Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d’expatrié en Thailande et sur les pays d’Asie, pour ceux qui serait tenter par l’aventure de l’expatriation, ceux qui rêvent d’Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

6 Avis

  1. Olivier radé 3 années ll y a

    Ouah…. Bravo pour le reportage… Vivement la suite. Bon je me pose des questions concernant le hébergement en Birmanie. En effet j ai l’impression que c’est assez cher !!! Est ce qu’il n’y a pas assez de guesthouse ?

    • Auteur
      Romain 3 années ll y a

      10-15$ en moyenne ce n’est pas si cher quand même, si ? Après concrètement, c’est sûr que comparé à son voisin, il n’y a pas autant d’offre en terme d’hébergement, de plus, il me semble que les hôtels ont une taxe à payer qui gonfle un peu les prix.

  2. Holub Martine 2 années ll y a

    Super. Merci pour toutes ces informations. Je pars le 25.11.15 pour 4 semaines dans le Süd-Est du Myanmar. Je n ai pas trouve beaucoup d informations plus vers le Süd de Moulmein. Je verrai sur place…
    Cordialement

    Martine (60 ans)

    • Auteur
      Romain 2 années ll y a

      Bonjour Martine,

      Merci pour votre commentaire ! Plus au sud du pays, l’accès y est encore restreint à ma connaissance où l’était il y a encore très peu, d’où le peu d’infos disponible… En vous souhaitant un bon séjour dans ce beau pays !

  3. Montant Luce 7 mois ll y a

    Bonjour
    Merci beaucoup pour cet article ! je me rends en Birmanie cet été. pensez vous qu’il est possible de manger et/ou dormir chez l’habitant ? contre rémunération bien sur.
    Merci

    • Auteur
      Romain 7 mois ll y a

      Bonjour,

      Non, ce n’est pas possible car le gouvernement, bien que plus ouvert, n’autorise pas les séjours chez les habitants, qui eux même ne prendront normalement pas le risque de vous héberger.

Laisser un commentaire

Hpa An : Du mont Hpan Pu à la grotte aux chauves-souris

by Romain time to read: 10 min
6