Faire son sac avant de partir

Faire son sac avant de partir

Faire son sac peut être un véritable casse-tête quand il s’agit de voyager, cela dépend de la durée bien sûr, mais pas seulement. Le problème vient surtout de la question météo, fera-t-il plutôt chaud, froid, pluvieux, ensoleillé ? Et là où ça se complique, c’est quand il s’agit d’un mélange de tout…

Si je prends l’exemple de notre voyage en Indonésie il y a 2 ans, nous avions justement un peu de tout ça. Résultat en y fourrant des vêtements chauds, des plus légers, etc. On arrive à 20kg… C’est là qu’on se dit que voyager en backpacker peut être franchement usant.

À ce stade là c’est comme se traîner sa maison sur le dos. Sachant qu’effectivement ça prend de la place en plus, alors qu’on se retrouve à enchaîner divers moyen de transport, moto, bus, bateau, train et j’en passe, c’est chaque fois la même « angoisse… »

Où mettre ce foutu sac !

En voici un exemple dans le train en Indonésie, le sac calé devant le siège, pour ma femme ça va vu qu’elle est plutôt petite, par contre pour moi, c’est une autre histoire…

Après, c’est aussi une question de choix, pour ma part, je peux supporter un poids plus lourd alors j’assume, pour Jitima, elle fait le choix de voyager plus léger, mais l’inconvénient étant bien sûr de devoir laver ces vêtements au fur et à mesure du voyage… Sachant bien sûr qu’il vaut mieux éviter les vêtements lourds du type jean (j’emporte généralement des pantalons à toile), juste un pull en cas de frais / froid, si suffisamment froid alors un manteau s’impose.

Ici en mode « bien habillé » pour un peu de chaleur en cette fraîche matinée.

Et là, en mode plus « léger ».

Il y a les pantalons certes, mais aussi les shorts, quand arrivent les moments plages notamment ça devient « indispensable ». Et la dernière chose, les chaussures ! Bon là encore question de choix, normalement juste une bonne paire de chaussures de sport est censé faire l’affaire pour tout le voyage.

Bon là encore question de choix, normalement juste une bonne paire de chaussures de sport est censée faire l’affaire pour tout le voyage.

Mais comme l’Indonésie impliquait pas mal de marche à pied et notamment à flanc de volcans. Alors bien sûr, on ne parle pas de chaussures de course à pied, mais bien de chaussures de marche type randonnée (nuance !), ces grosses chaussures bien lourdes ! Mais tellement pratique, il faut l’admettre, marcher avec ces chaussures donne un confort certain et est non négligeable lors d’ascension de montagne et autre longue marche intense sur chemin plus ou moins chaotique.

Les chaussures de ville sont, elles, utilisées dans un contexte où les chaussures de marche ne se justifient pas. Dernier point les flip-flops, quand vient le moment de se relaxer les pieds, avoir une paire de claquettes peut s’avérer bien agréable, ça a l’avantage d’être léger et ça se cale facilement dans un coin du sac.

moi devant temple Tanah Lot Bali

En mode « relax » au soleil.

Au final je dirais que lorsqu’on se retrouve en face d’un paysage comme celui ci dessous on est largement récompensé par ses efforts, et 20kg ou pas, on est prêt à ressauter aussitôt ! Pour l’instant je préfère le sac à dos pour son côté « pratique » puisqu’une fois sur le dos on peut marcher « tranquillement » alors qu’avec une valise à roulette, ça peut vite devenir galère ((trottoir défoncé, marches) mais sur des longues distance…

Borobudur lever soleil Indonesie

Et vous, comment préparez vous votre sac de voyage ? Plutôt sac à dos ou valise à roulette ?

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

4 Avis

  1. Bertrand 4 années ll y a

    20 Kg tu as du matos de camping et de la nourriture ou c’est juste des vêtements ?
    Le matos photo représente peut être aussi une bonne partie du poids.
    Un chose de sûre je préfère mettre des vêtements sales un peu plus souvent et faire des lessives plus régulièrement que de porter. Pour le poids d’une part, mais aussi pour l’encombrement dans le sac, que ce ne soit pas le désordre et que je m’y retrouve facilement.

    • Auteur
      Romain 4 années ll y a

      La dernière fois c’était un peu particulier parce que je partais dans 5 pays différents, donc pas mal de types de vêtements, de la bouffe, des cadeaux etc… Mais auparavant non, pas de matos de camping… le matos photo n’est même pas inclus dans ce poids là ! (le sac photo faisait 6kg lui…) Mais auparavant c’était à peine moins de kilos… et il est vrai que le problème principal reste l’encombrement plus que le poids. J’hésite déjà aujourd’hui à troquer mon sac à dos contre une valise mais comme je le dit dans l’article c’est pas forcément le mieux… donc je sens que je vais me forcer à voyager plus léger.

  2. Hugo 4 années ll y a

    Bonjour
    Je fais un doublé Thaïlande – Vietnam pendant environ 5 semaines. Est ce qu’un sac de 30 L suffit ou bien faut-il viser plus ?

    Merci 🙂

    • Auteur
      Romain 4 années ll y a

      Sacré programme ! Mon plus gros sac que j’avais pour 3 semaines en Indonésie faisant 50 ou 60L (je sais plus trop) et si c’était à refaire je réduirais drastiquement le poids et donc la taille car c’est assez usant. 30L c’est me paraît petit mais ça a le mérite d’être plus facile à transporter. L’inconvénient c’est que dans des destinations comme le Vietnam la météo est vraiment différente entre le sud et le nord, notamment plus frais dans les montagnes, ce qui oblige à se retrouver à la fois avec des vêtements chauds et d’autres plus léger.

      Une possibilité pourrait être d’acheter les vêtements chauds sur place et n’aller qu’en fin de séjour dans les lieux où ils seront nécessaire.

Laisser un commentaire

Faire son sac avant de partir

by Romain time to read: 3 min
4