Dans les montagnes du Doi Ang Khang

Dans les montagnes du Doi Ang Khang

Doi Ang Khang est une montagne située tout au nord de la province de Chiang Mai, non loin de la ville de Fang. Avec un point culminant à 1 928 m, c’est le 15e plus haut sommet de Thailande. C’est une montagne assez peu visité du fait de son isolement par rapport aux routes touristiques et pourtant, elle regorge de villages ethniques et de paysages époustouflants.

Tantôt on pourrait avoir l’impression d’être quelque part au Yunnan en Chine, tandis que certains reliefs me faisaient penser au nord du Vietnam.

Royal Agricultural Station, là où tout a commencé

Pendant longtemps, tout comme une bonne partie de la zone du triangle d’or en Thailande, Doi Ang Khang était une zone de non droit, où les barons de la drogue faisaient leur loi.

Lorsque le roi de Thailande prospectait la région afin d’y établir un projet d’agriculture sous patronat royal, il n’avait d’autre choix que d’arriver par les airs pour éviter les routes alors dangereuses où se disputaient les membres birmans de l’état Shan et les régiments chinois de l’armée du Kuomintang sur le contrôle des terres où poussaient des champs de pavots servant à la fabrication de l’opium.

roi thailande doi ang khang

Le roi de Thailande Rama IX rencontrant les habitants du village de Khop Dong en 1969 (source : Pinterest).

Le but de cette prospection étant justement de mettre fin à cette guerre interminable en proposant des alternatives à l’opium aux paysans de ces montagnes. Le projet lui-même démarra en 1969, et si les échauffourées perdurèrent pendant encore quelques décennies, c’est aujourd’hui le passé et Doi Ang Khang est depuis pacifié.

Le projet royal se visite et se trouve au village principal vers le sommet, Ban Khum. La visite n’est pas gratuite, mais cela reste très abordable puisque le ticket est de 30 Bahts par personne auquel il faut juste rajouter une « taxe » de 50 Bahts par véhicule.

doi ang khang station - thailande

Entrée au projet d’agriculture royale du Doi Ang Khang.

Véhicule qui s’avère indispensable si on veut faire le tour complet de la station, car la boucle fait environ 3 km. Après la première ligne droite, bordée par des serres, la visite démarre plus loin par un ensemble de jardins fleuris de part et d’autre de la route.

On y observe des cactus, des arbres dont les noms scientifiques ne me parlent pas forcément tout en montant/descendant les escaliers du jardin. En reprenant la route, on longeait une jolie route ombragée bordée de sapins. Sur le côté gauche, se trouve un verger de pêchers tandis que plus loin, on croise une sorte de clairière où vous pourriez voir des mules broutant attendant les curieux.

Comme c’est une scène assez inhabituelle en Thailande, le jour où je passais avec Jitima, elle se laissait tenter par une petite photo. Dans cette clairière, vous pourrez vous des arbres en fleurs si vous y êtes à la bonne saison (vers mi décembre jusque fin janvier).

Plus loin, on arrive au point principale de la station. On y trouve un café/restaurant aux allures de chalet de montagne avec autour, des plantations de choux (ça doit changer selon les saisons).

L’ensemble donne une impression de station de montagne à l’anglaise comme aux Cameron Highlands.

restaurant ang khang station

Au restaurant de la station.

batiment montagne doi ang khang

Il y a parfois un marché local avec les tribus du coin qui viennent vendre leur artisanat. Il y a d’ailleurs un autre village au sein même du site (je m’en suis aperçu en regardant Google Maps). La route terminant la boucle repasse devant des vergers pour différents fruits, poires, kiwis, abricots ou pêches entre autres.

Montagne oblige, il peut faire froid ici durant l’hiver, même en pleine journée, il faisait un petit 8 °C lors de mon dernier passage, sans compter le vent glacial qu’il y avait, on n’était clairement pas assez équipé (juste un pull, Jitima se pelait les miches et on a dû faire plusieurs pauses café pour se réchauffer…)

froid au doi ang khang

Oui oui, il peut faire bien froid en Thailande !

Ban Khum, un village du bout du monde

Ban Khum est le principal village du Doi Ang Khang. C’est là que se concentrent la plupart des commerces : supérettes, salon de thé, guesthouses, restaurants et même un distributeur de billet. Les villageois sont principalement d’origine chinoise, plus précisément appartenant au Kuomintang, ou KMT tout comme à Mae Salong.

À son marché, on peut y croiser des ethnies des montagnes Lahu ou Palaung venant y vendre leur artisanat (bracelets, tissus brodés, etc.). C’était à l’origine un village cultivant le pavot pour l’opium. C’est d’ailleurs sur un ancien champ que se situe l’hôtel principal du village, le Ang Khang Nature Resort.

village ban khum doi ang khang - thailande

En arrivant au village de Ban Khum.

marche ethnique doi ang khang - thailande

Villageois vendant leur artisanat.

village principal ban khum doi ang khang - thailande

La ruelle principale du village de Ban Khum.

Khop Dong, l’autre village ethnique

En poursuivant vers le nord, vous trouverez l’entrée sur la droite d’un village de l’ethnie Lahu. C’est là que se trouve l’école principale de Doi Ang Khang. La vue en arrivant au village est superbe puisqu’on peut apercevoir par beau temps la vallée en bas.

Le contraste est assez saisissant quand on voit la manière dont vivent ces gens, dans des cahutes en bois assez simple, alors que juste là en bas, c’est tout de même plus moderne et un monde clairement décalé (même si ça avec l’assimilation de ces populations, les différences avec en bas vont s’estomper avec le temps…).

Ces gens vivent de l’agriculture pour beaucoup, les champs autour sont essentiellement des fraisiers, mais on peut aussi y croiser du maïs ou autre selon la saison. De temps en temps, on croise des petits cochons noirs se promenant là en liberté.

village khop dong femmes ethnie lahu

Le groupe de femme en pleine action.

Des femmes sont en train de moudre des grains de maïs tandis qu’une autre confectionne dans son coin des bracelets dans un genre d’osier. Ça donnait droit à une scène un peu cocasse où, alors que je voulais lui prendre des bracelets, celle-ci n’avait apparemment aucune idée de la valeur de son travail…

En lui demandant combien cela vaut, alors que son Thailandais est très approximatif, la vieille dame me répond d’abord 2 Bahts. Peu sûr de sa réponse, elle répète pourtant 2,2,2… Même moi, je ne me voyais pas lui donner ce montant tellement ça me paraissait ridicule.

vue depuis village khop dong lahu

C’est alors que ses collègues s’affairant avec le maïs ont dit lui dire, alors que je ne comprends pas leur langue, « mais non c’est plus », et j’ai payé chaque petit bracelet 20 Bahts, une broutille.

Ban Nor Lae et la frontière Birmane

Se rendre au Doi Ang Khang, c’est flirter avec la Birmanie voisine. En continuant toujours au nord après le village de Khop Dong, vous atterrirez au village de Ban Nor Lae, situé sur la pointe de la montagne. C’est limite si un côté est en Thailande et l’autre en Birmanie.

frontière thailande myanmar ban nor lae

frontiere thailande birmanie - doi ang khang - thailande

frontiere thai - birmanie doi ang khang - thailande

tribu lahu au village de ban nor lae

Vous avez un poste de surveillance au bout du village accessible au public avec un point de vue sur la frontière. Le village lui-même est paisible, avec ceux des environs, c’est l’un des rares villages en Thailande où j’ai pu observer des ethnies des montagnes habillés quotidiennement en tenue traditionnelle, en l’occurrence ici des Palaung.

J’ai pu discuter un peu avec une dame assise dehors avec son fils à l’oeil coquin tandis que des petits chiots se montraient accueillant, tout un programme !

vue sur ban nor lae doi ang khang

Une vue sur le village de Ban Nor Lae, avec à gauche la Birmanie.

Si besoin est, tout au bout du village, une genre de supérette a un peu d’essence pour dépanner (j’étais dans le rouge depuis pas mal de temps une fois et la prochaine station essence n’aurait pas été avant quelques 30 km).

poules village ban nor lae doi ang khang - thailande

Tranquille les poules !

Que voir au Doi Ang Khang

Accéder aux villages est déjà une belle expérience tant la route y menant est superbe. Mais au-delà du projet royal d’agriculture et des tribus des montagnes, il est aussi possible pour les plus sportifs, de faire du VTT sur les chemins de piste de la montagne ainsi que des treks (possible avec les mules transportant des charges plus lourdes si vous voulez vous la jouer « aventure » !).

Sinon, en remontant depuis le village principal, vous croiserez d’abord plus haut une sorte de clairière sur votre gauche avec quelques tables chaises pour se restaurer. Les Thais viennent là en hiver admirer la mer de nuage recouvrant la vallée tout en sirotant un thé chaud. Vous aurez là aussi parfois un marché local.

boui boui doi ang khang - thailande

chemin point de vue doi ang khang - thailande

Le chemin menant au point de vue, y’avait du brouillard ce jour là.

un point de vue au doi ang khang

Le point de vue avec la mer de nuage (photo de mon téléphone donc qualité un peu bof)

Mais c’est aussi un point d’accès facile vers un point de vue, à seulement 250 m sur la droite de la route. Il faut normalement inscrire son nom sur un registre, mais l’accès est libre et gratuit.

Plus loin en progressant le long de la route, après le croisement menant au village de Khop Dong, vous avez la visite de la plantation de thé, peu après le village principal, sur la gauche. C’est l’un des points de passage où les visiteurs s’arrêtent. La vue sur les montagnes est sublime et vous pourrez là déguster un bon thé ou à défaut, du café, juste à côté de l’usine de séchage des feuilles de thé.

Selon le jour et l’heure, vous pourrez assister au ramassage des feuilles par les villageois des tribus alentours. En contrebas, vous avez un mini marché avec les produits artisanaux, broderies pour beaucoup à vendre, mais aussi quelques snacks locaux comme de la patate douce grillée.

tisserande lahu doi ang khang

Une tisserande de l’ethnie lahu à l’action.

Enfin toujours plus loin, juste avant Ban Nor Lae, vous aurez sur la gauche un chemin menant vers des plantations de fraise. Vous pourrez d’un côté voir une grande surface recouverte de fraise, que vous pourrez acheter fraîches sur place, en fruit entier ou en boisson ainsi que de l’artisanat local.

De l’autre côté, vous aurez une vue partielle sur la Birmanie et le village de Ban Nor Lae.

Se rendre au Doi Ang Khang

Je crains qu’il n’y ai d’autre choix que d’avoir son propre véhicule. Depuis Fang, il vous faudra tourner à droite depuis la route principale 107 pour rejoindre la 1249 qui monte vers le Doi Ang Khang.

Depuis Chiang Mai ou Chiang Dao, il est possible d’emprunter un autre chemin en quittant la route 107 pour la 1178 et enfin la 1340 qui monte vers Arunothai puis vers le Doi Ang Khang.

montagne doi ang khang - thailande

Depuis le bas, la montagne a déjà quelque chose de beau.

montee doi ang khang - thailande

route montant au doi ang khang - thailande

Pour qui ne connaît pas le pays, la route depuis Fang sera la plus simple en terme de direction, car c’est bien indiqué. La montée de 12 km est rude avec de sacrées courbes, attention aux éventuelles voitures tentée de couper les virages.

Si vous arrivez par cette route 1249, vous arriverez en haut à un croisement avec un contrôle militaire. Tournez à droite pour passer le point de contrôle et rejoindre directement le village principal.

route sommet doi ang khang - thailande

L’autre option est de continuer tout droit, vous arriverez un peu plus loin en contrebas à un carrefour, que vous croiserez aussi si vous arrivez depuis la route 1340 depuis Arunothai (le Doi Ang Khang étant indiqué sur la droite, mais aussi accessible en y allant par la gauche).

En venant d’en haut, tournez à droite pour longer une belle route, passant par le village de Ban Luang. Une impression de village chinois avec un paysage assez unique en Thailande, cette route secondaire est la garantie d’être seul au bout du monde.

montagne vers doi ang khang - thailande

Des paysages qui me rappellent le nord du Vietnam.

route proche doi ang khang - thailande

La route depuis Arunothai est aussi très belle, le paysage de montagne est particulier sur la partie proche d’Arunothai puisqu’on y croise des rochers sortant de terre telles des objets tombé là.

La route passe par plusieurs petits village de montagne, Sinchai, Ban Tham Ngop (aussi appelé Santi Wana), autre village habité par des anciens du KMT, on y trouve par ailleurs un bâtiment typique du Yunnan, en cercle et entouré d’un mur.

Ce bâtiment était l’ancien quartier général du General Li, qui faisait parti de la 93e division du KMT. Depuis converti en Thom Ngob Inn, celui-ci n’est censé ouvrir que de novembre à mars, mais y étant déjà passé devant en février, je pense qu’il n’est plus ouvert, dommage.

À défaut, une petite pause là reste bienvenue pour apprécier le petit marché local et les sakuras en fleurs si c’est la bonne saison (en février par exemple).

ban tham ngop inn - doi ang khang - thailande

Façade du Tham Ngop Inn, typique normalement du Yunnan.

arbres fleurs ban tham ngop doi ang khang - thailande

arbre fleuris doi ang khang - thailande

Enfin, vous passerez par Ban Pha Daeng au bout duquel vous aurez un point de vue sur les montagnes. Un autre point de vue sera sur votre gauche 7 km avant d’arriver à la bifurcation de la route 1340 évoquée plus haut (peu avant le point de contrôle).

sur la route doi ang khang - thailande

Point de vue sur la route.

Ou loger au Doi Ang Khang

Vous trouverez plusieurs hébergements au Doi Ang Khang, principalement regroupés au village principal de Ban Khum. Vous devriez trouver aussi au moins 2 guesthouses à Ban Luang (le Ban Luang Resort, le seul avec un site internet et donc possible à réserver avant, bien que tout est en Thai et le Ang Khang Remembrance Resort).

L’inconvénient, c’est qu’ils sont tous destinés à la clientèle Thai, donc à part un numéro de téléphone vous n’aurez pas grand chose pour réserver à l’avance et que ce n’est pas garanti qu’il y ait de la place en venant direct pendant la bonne saison.

village ban luang doi ang khang - thailande

Passage par le village de Ban Luang.

acitivite village ban luang doi ang khang - thailande

Autre possibilité, du camping, il y a un camp (qui sert aussi de base militaire) avec vue sur la vallée juste après le point de contrôle au carrefour de la route 1340 et 1249. Celui-ci a été rénové l’année dernière et possède une jolie terrasse avec un café et centre d’accueil.

Si vous n’êtes pas équipé, vous pourrez y louer des tentes et normalement d’autre matos comme couverture pour y passer la nuit (encore une fois, n’oubliez pas qu’il peut y faire bien froid !).

foret doi ang khang - thailande

Peu avant l’arrivée au village principal de Ban Khum, vous croiserez une autre zone de camping située dans les bois en bord de route et il y a également une autre zone un peu plus loin en contrebas (répertoriées zone camping 1, 2, 3 sur la carte en bas d’article).

J’avais pour ma part opté à chaque fois pour la solution facile même si c’est la plus onéreuse. Je réservais via Agoda au Ang Khang Nature Resort que j’évoque plus haut. Géré par le ONYX Hospitality Group (propriétaire de la chaîne d’hôtels Amari entre autres), c’est un hôtel clairement axé luxe.

vue hotel doi ang khang resort

La vue depuis l’accueil du resort.

Le tarif des chambres varie entre 40€ et 70€ selon la saison. Les chambres sont grandes et confortables avec une terrasse en bois devant. Si je ne suis pas fan de la moquette, je trouve que l’hôtel est très bien entretenu.

Pour cette gamme, vous aurez droit à la voiturette vous déposant vous et vos bagages à cotre chambres, certaines étant plus hautes à flanc de colline. Le restaurant propose des plats variés à prix raisonnable. Le service à tendance à pêcher un peu en rythme, mais c’est en partie dû au fait que la moitié du staff du resort proviennent des tribus des villages voisins.

La station espère avoir ainsi un impact positif sur la communauté locale en offrant des possibilités d’emploi et une formation professionnelle.

chambre ang khang nature resort

salle de bain angkhang nature resort

terrasse angkhang nature resort

Autre solution, dormir soit à Fang, où au pied de la montagne plutôt qu’en haut. C’est en testant cette alternative avec Jitima qu’on dormait dans un village paumé proche du Doi Ang Khang, le Fhukfang Home stay, une expérience atypique dans un village de campagne Thailandaise, quasi chez l’habitant même si ceux-ci étaient déjà en train d’agrandir et se rapproche d’un guesthouse plus classique.

village au pied du doi ang khang

Dans la campagne au pied du Doi Ang Khang.

maison au village au pied du doi ang khang

fhukfang home stay

fhukfang home stay fang

chambre fhukfang home stay

Attractions au Doi Ang Khang sur une carte

Afin de résumer et situer tout ce que je viens de vous évoquer dans l’article, voici une petite carte comme j’aime bien pour vous aider à mieux comprendre. C’est en établissant cette carte que je me suis aperçu qu’il y avait une petite pagode dans le coin. Je vous l’ai indiqué en bonus 😉

J’espère avec tout ça que vous serez paré et curieux pour aller y faire un tour, perso, c’est un de mes coins favoris en Thailande, pour son côté hors du temps, hors des sentiers battus, son atmosphère, bref, je suis conquis, et vous ?

Dans les montagnes du Doi Ang Khang
4.5 (90%) 2 votes
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage, photos, conseils et récits de la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui serait tenter par l'aventure de l'expatriation, ceux qui rêvent d'Asie et ceux qui veulent rêver tout court.

3 Avis

  1. Annie Donadio 2 semaines ll y a

    Bonjour Romain
    Comme d’habitude super intéressantes tes balades et qui souvent tombent à pic pour moi.
    Début janvier après Chiang Mai, nous partons dans les montagnes de Chiang Rai, et j’avais repéré le Doi Pha Hom où je voulais faire un arrêt. Formidable j’ai tout noté lol
    Par contre le Ang Khang Nature Resort sur Agoda à cette date 135 € la nuit ouf… pas pour nous !
    A bientôt

    • Auteur
      Romain 2 semaines ll y a

      Bonjour,

      En effet un peu cher… mais normal, car c’est la haute saison dans les montagnes en janvier, les Thais aiment bien venir y chercher un peu de fraîcheur, voir la mer de nuage le matin et les cerisiers en fleurs.

      • Annie Donadio 2 semaines ll y a

        J’espère trouver moins cher aux alentours car j’aimerai y passer une nuit

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans les montagnes du Doi Ang Khang

by Romain time to read: 12 min
3