Damnoen Saduak, le piège à touriste ?

Damnoen Saduak, le piège à touriste ?

Damnoen Saduak est sans doute le marché flottant le plus connu de Thailande. Et pour cause, si vous tapez « marché flottant bangkok » vous tomberez sur des photos de ce marché (la plupart datant d’il y a 15 ou 20 ans soit dit en passant).

Damnoen Saduak, c’est un lieu très touristique, vendu comme LE marché flottant de Bangkok, mais dont le caractère flottant est bien loin du concept original. Et c’est moins évident pour le qualifier de « marché » vu qu’on se rapproche plus d’une sorte de boutique, certes particulière ; mais on y croise surtout des souvenirs, vêtements, artisanats classiques et bien évidemment de la bouffe, mais rarement consommé par les locaux…

Damnoen Saduak : petit point historique et géographique

C’est le premier point que je tenais à soulever ici. On vend souvent ce marché flottant comme étant à Bangkok, alors que ce n’est pas le cas. Il est situé dans la province de Ratchaburi, à quelques 100 km du centre-ville, ce n’est donc pas à côté.

panneau marché flottant damnoen saduak

Si cela reste certes faisable de faire la visite sur une journée, attendez vous tout de même à avoir 3h de voiture minimum pour faire l’aller-retour. Des marchés flottant à Bangkok, il y en a. Les plus connus étant Taling Chan, dont la aussi le côté flottant est limite pour moi, et surtout le marché de Lat Mayom, nettement plus intéressant, mais qui a lieu uniquement le week-end, comme tous les autres marchés flottant en fait, Damnoen Saduak étant l’exception.

Second point, comme beaucoup de marché flottant à l’heure actuelle, Damnoen Saduak est une résurrection d’un marché flottant ayant existé près du canal principal de Damnoen Saduak. Le canal a été crée sous le règne et par ordre du roi Rama IV entre 1866 et 1868 afin de relier les rivières Tha Chin à l’ouest, à la rivière Mae Klong à l’est.

canal principal de damnoen saduak

Le marché principal de Damnoen Saduak, construit par la main de l’homme.

Beaucoup de marchés flottants ont alors fait leur apparition le long de ce canal de 32 km, les routes n’étant alors peu ou pas développés. Les nombreux canaux alentours (plus de 200 !) creusé par les villageois étaient alors le principal moyen pour se déplacer autour, en bateau donc.

Nommé Lad Plee Market à l’origine, ce marché flottant, a fini par arrêter ces activités en 1967, alors que le réseau routier devenait suffisant pour abandonné progressivement ce mode de vente par bateau, jugé moins pratique.

cadre photo damnoen saduak il y a 30 ans

Voilà à quoi ça ressemblant avant, il y a peut être 20 ou 30 ans en arrière, image dont les visiteurs pensent avoir droit en venant à Damnoen Saduak.

Mais à cette même époque, le tourisme, du fait de la présence des troupes américaines en Thailande pendant la guerre du Vietnam, commençait à se développer. Le Tourism Organization of Thailand (devenu le TAT pour Tourism Authority of Thailand), les autorités en charge de promouvoir et développer le tourisme au pays du sourire décide en 1971 de remettre le marché de Lad Plee sur pied pour attirer les touristes étrangers.

En 1981, la route passant maintenant au milieu du canal (où se trouve la partie principale du marché de Damnoen Saduak) est construite, amenant des entrepreneurs à aménager les berges du canal en ce qui allait devenir le marché flottant de Damnoen Saduak qu’on connaît aujourd’hui.

bienvenue marché flottant damnoen saduak

Petite précision au passage, le marché est en réalité une combinaison de 3 petits marchés distincts: Ton Khem, Hia Kui et Khun Phitak, qu’on accède en naviguant par bateau dans les canaux.

Alors Damnoen Saduak, à quoi s’attendre ?

Comme c’est le plus connu, je ne vous apprends rien en vous disant qu’il y a souvent du monde. Beaucoup de tours operators amènent des touristes depuis Bangkok en bus, et ça défile comme ça une bonne partie de la journée.

Et qui dit touristique, dit tarifs qui vont avec…. Si en temps normal, on peut payer une noix de coco 20-30 Bahts, ici, c’est 60 Bahts direct, une boisson, même de l’eau, ça va être 20 Bahts au lieu de 10. Alors vous allez me dire, ça reste peu en € et c’est vrai, mais question de principe, je n’aime pas payer le double ou triple pour quelque chose juste sur le principe d’être dans un lieu plus fréquenté (ce qui est justement un paradoxe, il y a du monde, donc moyen de bien gagner sa croûte sans forcément gonfler les tarifs).

arrivée tour opérateurs marché flottant damnoen saduak

Les tours operateurs débarquent, il est 10h.

vendeur devant boutique marché flottant damnoen saduak

boutique marché flottant damnoen saduak

boutique souvenirs damnoen saduak

heure pointe marché flottant damnoen saduak

C’est l’heure de pointe.

Certains se sont vu vendre des tours en bateau pour 3000-4000 Bahts pour 1h30, prétextant qu’ils ne peuvent pas partager et doivent louer le bateau entier (ce qui même à Bangkok n’est pas aussi cher…).

Il n’y a qu’à voir les avis sur TripAdvisor pour voir comment les avis sont plutôt mitigés. Le marché lui-même se résume à un alignement sans fin de boutiques, toutes vendant plus ou moins la même chose. Il y en a tellement que je me demande toujours comment ils font pour s’en sortir…

carrefour marché flottant damnoen saduak

alignement de boutiques marché flottant damnoen saduak

Un canal typique avec alignement de boutiques.

dédale marché flottant damnoen saduak

La partie sur terre.

coin restaurant marché flottant damnoen saduak

Le coin restaurant.

Car typiquement, les bateaux vont faire en sorte de s’arrêter de temps en temps en fonction des « partenariats » vers telle ou telle boutique, hors, je vois finalement peu de gens acheter, de moins en moins dupe quant à tout ce petit manège.

Il y a d’ailleurs un arrêt obligatoire à ce qui était autrefois une fabrique de sucre de palme, s’ils en font toujours (faut aller tout au fond pour voir), c’est plus maintenant une boutique souvenirs bien rodée puisque tout le monde doit s’y arrêter…

boutique sucre palme damnoen saduak

La boutique de nos jours. © Suddhasatya Samanta

production sucre palme damnoen saduak

Production de sucre de palme, en 2010.

fabrique sucre palme damnoen saduak

La fabrique de sucre de palme en 2010.

Des bateaux avec vendeurs circulent aussi, vendant des bières, Pad Thai, noix de coco (quelle originalité !). Il y a certes quelques « mamies » au look définitivement rétro est apportant une sorte de caution « authentique » à l’endroit. Mais au final, on trouve plus de bateaux avec des touristes dessus que de locaux, à tel point que sur la partie principale, il faut rentrer les coudes et les bateaux se touchent tous à se frayer un chemin à travers.

Sachant que certains sont à rames, d’autres à moteur, qui crache par intervalle leur fumée sur ceux de derrière… Tout cela n’a rien de très glorieux mais c’est une machine bien rodée et Damnoen Saduak continue irrémédiablement à attirer… Et pour dire combien ça marche, fut un temps où le marché n’ouvrait que le matin jusque vers midi tandis qu’il est ouvert non stop toute la journée de nos jours, 7j/7.

Faut-il donc visiter Damnoen Saduak ?

Vu la description ci-dessus, on peut se demander pourquoi je pose la question tant la réponse parait évidente au premier abord. Sauf qu’il y a une subtilité. Comme évoqué plus haut, Damnoen Saduak est le seul marché flottant ouvert en semaine, donc si vous êtes pas à Bangkok en fin de semaine, et que vous tenez à voir ce genre de marché, c’est le seul choix possible.

Ensuite, partant en connaissance de cause, cela peut limiter vos dépenses abusives sur place, achetez de l’eau avant, et évitez les bateaux à moteur. Préférez un bateau à rame, c’est d’autant plus agréable que c’est silencieux et la sensation de flottement apaisante, et surtout le tarif est alors bien plus raisonnable.

marché damnoen saduak tot matin

Tôt le matin.

marche flottant de damnoen saduak

Par opposition, quand il y a du monde plus tard.

Là où je le prends (voir emplacement ci-dessous), c’est 500 bahts la barque pour une boucle d’1 heure, qu’importe le nombre de personne (bon après les places sont plus limités donc si vous êtes 10, il faudra 2 embarcations).

De plus, les restaurants alentours ont des tarifs restant raisonnable. Il y a aussi, parce que c’est la tendance générale en Thailande, plein de petit café sympa pour faire une pause caféiné. Enfin le meilleur conseil que je puisse vous donner, arrivez avant 9h (c’est l’heure à laquelle les groupes arrivent).

Levez-vous tôt pour profiter de l’ambiance paisible dès 7h30 (bon après ça fait partir de Bangkok à 6h du mat’…). Vous pourrez voir des moines passant en bateau pour récupérer les offrandes. Baladez vous aussi dans les environs, notamment près du canal principal de Damnoen Saduak.

marché flottant damnoen saduak calme matin

Le calme avant la « tempête ».

offrande moine damnoen saduak matin

Un moine priant pour une fidèle venant de faire une offrande.

Si vous faites une balade en bateau, essayer de négocier un circuit large pour sortir un peu des zones du marché et voir un peu l’ambiance locale, c’est ce que j’avais fait avec mes parents voilà 9 ans en arrière.

Sur la carte si dessous, je vous expose 2 circuits permettant de voir un peu autre chose que le marché lui-même (extension 1 et 2, la base en bleu restant la même pour une balade d’1h en bateau à rames).

Encore une fois, en y allant en connaissance de cause, on apprécie plus l’endroit, car l’ambiance y est tout de même unique. C’est un peu comme faire un manège, tout est « faux » mais il y a quelque chose d’amusant, on peut croiser des moments loquaces.

relax marché flottant damnoen saduak

Fait chaud, faut bien se refroidir un petit coup !

rigolade marché flottant damnoen saduak

Ça rigole dans le coin !

berge canal près damnoen saduak

maison sur pilotis près du marché flottant damnoen saduak

Maison sur pilotis dans un canal proche du marché.

habitations autour du marché flottant damnoen saduak

canal départ bateau rame marché flottant damnoen saduak

Le canal servant de point de départ pour les bateaux à rame que je suggère.

Comment se rendre à Damnoen Saduak ?

Le plus simple est de faire appel à un taxi depuis Bangkok. Ceux-ci vous proposeront normalement un forfait journalier (donc incluant l’aller-retour) entre 1500 et 2000 Bahts.

En transport en commun, il vous faudrait prendre un minivan depuis le South Bus Terminal de Bangkok (ou Saï Taï Maï) pour vous rendre vers Samut Songkhram, la ville la plus proche. Il y a ensuite des transports locaux (genre tuk tuk) qui pourront vous emmener jusqu’au marché de Damnoen Saduak (il reste alors 19 km à parcourir).

L’autre solution étant en train. Pour se faire, rendez-vous à la petite gare de Wongwian Yai, sur la rive droite de Bangkok. Le train vous emmènera jusqu’au marché de Mahachai, à 1h de là. Il vous faudra sortir de la gare pour rejoindre un quai afin de prendre un bateau traversant la rivière Tha Chin. Ensuite, marchez jusqu’à la station de Ban Laem.

marche train mae klong samut songkhram

L’arrivée du train à la gare de Samut Songkhram, traversant alors le marché.

Je comprends bien pour ceux qui ne sont pas de grand voyageur que cette option peut paraître compliqué, mais l’avantage est de vous faire arriver à la station de Mae Klong, vous faisant passer et arriver par le fameux marché du train, situé sur les rails à Samut Sonkghram.

Conclusion : voyez par vous-même, certains apprécient leur visite parce que ça reste dépaysant, une atmosphère particulière. Si vous préférez vraiment un marché authentique, alors jetez un oeil au marché flottant de Tha Kha, un des 7 marchés flottant d’origine, toujours actif. Il n’est pourtant qu’à 10 km de Damnoen Saduak, mais cela ne se passe que le week-end ET tôt le matin.

La région autour de la ville de Samut Songkhram vaut bien aussi d’y passer la journée, en allant voir le temple entouré d’arbres Wat Bang Kung, le bord de mer et ses mangroves à Don Hoi Lot, et bien sûr le marché d’Amphawa si c’est le week-end également. Ce ne sont là que quelques exemples, je ne manquerai pas de concocter un topo sur cette région d’ici peu !

Damnoen Saduak, le piège à touriste ?
5 (100%) 1 vote
Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Damnoen Saduak, le piège à touriste ?

by Romain time to read: 8 min
0