Haut
  >  Voyage en Thaïlande   >  Région sud   >  Chumphon   >  Aperçu : les côtes sauvages de Chumphon

La province de Chumphon s’étale sur plus de 150 km, bordé par la Birmanie et la province de Ranong d’un côté, et la côte du golfe de Thaïlande de l’autre. Beaucoup de touristes y sont par ailleurs de passage sans forcément le savoir, car c’est là que se trouve le quai le plus proche pour se rendre et revenir de Ko Tao, alors à une soixantaine de kilomètres.

Souvent ignorée, Chumphon est pourtant aussi réputé pour ses îles et fonds marins riches en coraux. Notamment celles composant le parc national de Mu Ko Chumphon. Cela en fait une étape idéale pour découper un voyage vers le sud de la Thaïlande et profiter de plages majoritairement désertes et sauvages.

Que faire et voir à Chumphon

Pour être franc, l’idée ici comme le sous-entend le titre de l’article, n’est pas précisément de répondre à cette question, car je suis loin d’avoir suffisamment exploré la région. Non, c’est bien en effet un aperçu de ce que peut offrir cette belle province, en vous exposant en toute simplicité les sites que j’ai pu visiter lors de ma descente vers Ranong, alors que je me rendais au passage à Kawthaung en Birmanie (mes histoires de visa).

Autrement, il y aurait encore pleins de choses à citer, car outres les plages et les îles, on peut se balader dans les montagnes frontalières, et se rafraîchir à quelques cascades. C’est certes moins vaste que dans la province voisine de Ranong, et plus modestes en hauteur que ses « cousines » du nord, mais c’est là, ça donc quand même un mélange « montagne » et mer toujours appréciable.

tham thong bang boet beach chumphon - thailande

Tham Thong-Bang Boet Beach et la « dune » de sable

On partait tôt ce matin-là de Bangkok et la plage de Bang Boet marquait notre premier arrêt du jour, après 5 h de route. Il nous restait alors plus que 200 km pour rejoindre notre première étape de ce périple dans le sud Thaïlande, à savoir, Ranong.

Il était alors temps de se dégourdir un peu les jambes et pour ça, j’avais repéré cette plage et le terme Noen Sai Chumphon/ Sand dune. Noen Sai étant en Thaï et Sand Dune en anglais, j’étais doublement sûr qu’on parlait bien là de dune de sable. Après, si je mets un guillemet, c’est parce qu’il ne faut pas s’attendre à la dune du Pilat. Mais j’étais curieux, car je n’avais tout simplement jamais entendu parlé de dunes en Thaïlande, les vents étant assez rares (en dehors des coups d’orage) et les conditions de la mer n’étant pas propice à ces formations naturelles.

route bord de mer dunes sable chumphon - thailande

La route déserte longeant la mer dans cette zone.


panneau dunes sable chumphon - thailande

On sent la tentative de promouvoir ce lieu…


dunes sable chumphon - thailande

Sur les dunes de Chumphon.

Pourtant, cette dune de Chumphon serait ancienne puisque sa formation remonterait à la période post âge glaciaire il y a plus de 10 000 ans. Si des photos que j’ai pu en voir il y a l’air d’y avoir quelques spots sympa niveau photo, cette dernière n’est malheureusement pas vraiment mise en valeur. S’il y a bien un panneau indiquant sa présence, je n’ai pas vu de sentier pour y accéder proprement, même si là, je m’y arrêtais vraiment vite fait. Le temps était maussade, et en plus, Jitima avait la flemme de monter les quelques mètres de sable, donc je n’ai pas vraiment pu m’y attarder mais disons que ça reste une curiosité locale.

Quant à la plage, elle est très grande puisqu’elle s’étale sur plus de 9 km ! À chaque bout, on y trouve un piton rocheux et en dehors de quelques petits resorts tout au nord de la plage, le reste est globalement désert. Après, c’est toujours dommage de constater l’irrespect des gens qui viennent se faire des barbecues (d’après les traces de brûlures qu’on peut constater) mais ne ramasse pas tous leur déchets…

plage bang boet chumphon - thailande

La grande plage de Bang Boet, côté nord.


bang boet beach chumphon - thailande

En regardant côté Sud de la plage.

Wat Kaeo Prasert et la baie de Thong Maha

Notre prochain arrêt n’était pas très puisqu’on a poursuivi la route longeant la côte sur 7 km supplémentaire avant de s’arrêter à un temple du coin, le Wat Kaeo Prasert. Ce petit temple a tendance à attirer un peu de monde (que des Thaïlandais) du fait de sa position, à flanc de colline avec du coup une vue sur la baie de Thong Maha.

Comme on le fait généralement à chaque sortie dans le pays, on profitait de ce passage pour faire une donation et recevait une bénédiction du moine, curieux de savoir d’où je venais.

wat kaeo prasert chumphon thailande

Vue du temple en arrivant depuis la route.

benediction moine wat kaeo prasert chumphon thailande

Et comme tout temple également, ce dernier est en constante évolution, rajoutant des construction, statues de Bouddha au fur et à mesure de l’afflux des dons. Un café y est aussi rattaché, niché dans un bâtiment se voulant ressembler à un énorme tronc d’arbre, un terrasse au sommet permet là encore d’avoir un point de vue sur la baie.

Celle-ci est composée de plusieurs îles qui peuvent se visiter (Ko Yor, Ko Pa, Ko Wiang, Ko Kai et Ko Ranpadrankai notamment). Des photos que j’ai vu, ça a l’air plutôt pas mal et les spots snorkeling du coin ont l’air vraiment plein de coraux colorés. Je pense certainement y revenir explorer ce coin un jour (de beau temps et en ayant le temps, mais après tout, c’est bien pour ça que cet article est juste un « aperçu »). En plus de la baie elle-même, on y trouve quelques petites criques comme Secret Beach ou Thung Yang Beach, au bout de laquelle se trouve une petite grotte (Malagor).

baie thong maha wat kaeo prasert chumphon thailande

Vue sur la baie depuis le temple, dommage que le temps était bien couvert.

L’air de rien, on restait 45 bonnes minutes au temple avant de reprendre la route.

Si cela vous intéresse, j’ai repéré une petite agence locale qui permet de vous emmener et aux îles et à la dune (camping dessus inclus) sur deux jours : https://www.thungmahabay.com/

Coral Beach

Avant de faire un break à Coral Beach, quelques 27 km plus au sud du temple, je m’arrêtais un petit coup dans une crique que j’avais repéré. Si on y est effectivement allé, c’est en fait un accès privé (il y avait une plantation de palmiers), le portail était ouvert, car un mec (proprio ou staff) venait d’y rentrer. Si on nous a effectivement laissé voir la plage, je ne préfère pas préciser ici où c’était. En revanche, il y a pas loin la plage de Thung San qui mérite éventuellement un coup d’œil et d’accès public.

Il était alors aux alentours de 15h et donc plus que temps de casser la croûte. Et vu la côte, on se disait qu’il fallait absolument un restaurant en bord de mer. Les choix était quand même alors assez limité, car c’est une zone finalement assez sauvage. En regardant la carte, je voyais alors un hôtel, le New Nordic Coral Beach Resort. Je me disais, à juste titre, que ce dernier aurait bien de quoi se restaurer.

piscine new nordic coral beach chumphon - thailande

La vue depuis notre table.


coral beach chumphon - thailande

Coral Beach.


plage coral beach chumphon - thailande

Un bout de la plage.

La zone était en travaux et l’ensemble avait l’air bien désert. Sur le moment, cela ne semblait pas gagner qu’on allait pouvoir se remplir la panse là. Mais finalement, oui, ce fut bon. Il y a avait bien un petit restaurant jouxtant la plage et la piscine par ailleurs. En fait de resort, l’ensemble s’apparente plus à des appartements qui se veulent des résidences secondaires à louer lorsque les propriétaires ne les utilisent pas. Jitima étant aussi curieuse, on se retrouvait vite en discutant avec le staff, avec une brochure du site, au cas où on serait intéressé…

Au final le cadre pourrait être mieux car manquait d’entretien, de plus, le temps toujours morose ne faisait pas honneur à cette petite plage entouré de falaises.

Krom Luang Chumphon Khet Udomsak Shrine

Situé proche de notre hôtel (voir plus bas), c’est un monument construit sur un promontoire au bout de la plage de Sairee, en mémoire de l’amiral Krom Luang Chumphon Khet Udomsak (1880-1923). Il était le 28e fils du roi Rama V (qui pour rappel a eu 77 enfants !), et est considéré comme le père de la marine royale thaïlandaise, la Thai Royal Navy. Pour se former, il a passé six ans au Royaume-Uni à étudier à la Royal Naval Academy.

krom luang chumphon khet udomsak shrinekrom luang chumphon khet udomsak shrine - thailande

À son retour au Siam, il occupa plusieurs postes importants dans la marine royale thaïlandaise. Il est connu pour la modernisation de la marine et la création d’un corps d’officiers professionnels. Il est devenu commandant de la marine en 1922 peu avant sa mort sur ces côtes. Outre ses études navales, le Prince est également connu comme herboriste, boxeur et amateur de peinture artistique. L’anniversaire de sa mort, le 19 mai, marque le jour de la marine royale thaïlandaise.

Le sanctuaire est beaucoup fréquenté par les locaux marquant toujours un respect pour les membres de la famille royale ayant joué un rôle important dans la modernisation et l’évolution du pays. Ils viennent donc régulièrement se recueillir à ce genre de sanctuaire, déposer des offrandes et prier. La visite vaut le coup d’œil ne serait-ce que pour la vue sur la plage de Sairee et profiter d’une ambiance purement locale. En plus du sanctuaire, vous pourrez y voir une navette de la Royal Thai Navy exposée en contrebas, qui servait à patrouiller dans la zone autrefois.

Pour l’anecdote, ce site au situé à seulement 7 km au nord de la plage Thung Makham Noi Beach, d’où partent les catamarans de la compagnie Lomprayah pour Koh Tao.

Khao Matsee Viewpoint (จุดชมวิวเขามัทรี)

Notre dernier arrêt avant de remonter et sortir de la province de Chumphon. Et quand je vois quelque part afficher « viewpoint« , je manque rarement d’y jeter un œil. Ce point de vue est situé au bout de Pharadonphap Beach, la plage au bord de laquelle se trouvait notre hôtel.

point de vue pharadonphap beach - khao matsee viewpoint chumphon

La plage de Pharadonphap depuis le point de vue de Khao Matsee.


vue sur pak hat khao matsee viewpoint chumphon

La longue plage de Pak Hat côté nord du point de vue.


point de vue khao matsee viewpoint chumphon

La petite île de Mattaphon depuis Khao Matsee Viewpoint.


vue pak nam - khao matsee viewpoint chumphon

La vue sur Pak Nam.

Depuis la petite butte, accessible via une route, vous pourrez admirer la vue tout en sirotant un café à la terrasse de l’établissement se trouvant là. Côté Nord, vous aurez la vue sur la longue plage de Pak Hat, en contrebas, vous verrez la petite île de Ko Mattaphon (เกาะมัตโพน) laquelle est accessible à pied marée basse via un banc de sable y menant.

Derrière, vous aurez une vue imprenable sur le village de Pak Nam, où sont stationnés les bateaux de pêche et vous apercevrez au loin les montagnes séparant la province de Chumphon à celle de Ranong.

Chumphon, to be continued…

Cet aperçu, aussi bref fut, il donnait déjà un bon aperçu du potentiel touristique de la province. Il y a encore pleins de plages que je n’ai pas vu et surtout, toutes les îles faisant partie du parc national de Mu Ko Chumphon, qui font autant de spots snorkeling et pour certaines, permettent aussi de s’y reposer pour une nuit coupée du monde.

Définitivement une région où il me faudra revenir explorer ça plus en profondeur !

Où dormir dans la province de Chumphon

Novotel Chumphon Beach Resort and Golf

Budget : à partir de 64 €

Comme on arrivait à la fin de ce périple dans le Sud Thaïlandais, on voulait se poser dans un bel hôtel alors que nous étions de nouveau de passage à Chumphon. Je repérais alors cet hôtel Novotel en bord de mer, à un tarif intéressant. Comme on n’a pas souvent l’occasion de dormir dans des hôtels de ce standing, c’était une bonne occasion. Il est situé en face de la petite île de Ko Smet (à ne pas confondre avec celle au large de Rayong) et à peu près à mi chemin entre le sanctuaire de l’amiral et le point de vue.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Se rendre à Chumphon

Vu que le but de cet article n’est pas de détailler, je vais juste évoquer les modes de transports pour accéder à Chumphon :

  • Le train : la ville étant située le long de la ligne descendant à la frontière malaisienne, il y a une gare. Comptez 9 h de trajet depuis la gare de Hua Lamphong à Bangkok pour un coût de 900 ฿ (30 €).
  • L’avion : il y a un petit aéroport à Chumphon, desservi notamment par la compagnie low-cost Air Asia. Le coût est intéressant puisqu’on peut trouver à moins de 35 €, soit à peine plus que le train et le trajet ne dure qu’1h30. Il y a un seul vol journalier depuis Bangkok partant depuis Don Muang à 17h15 (et arrivant donc à 18h45).
  • Le bus : depuis la station de bus Saï Taï Maï (Southern Bus Terminal) situé à l’ouest de Bangkok, vous aurez des départs de bus se rendant vers Chumphon. Si vous pouvez en avoir partant directement depuis Khao San, ces derniers sont non seulement souvent sujets aux vols, mais leur terminal est plus le quai de Lomphraya pour ensuite aller à Ko Tao que la ville.
  • En voiture : si vous louez une voiture, comptez 5 h de route mini pour rejoindre la province de Chumphon depuis Bangkok. Rejoignez la route Rama II et longez la national 35 pour rejoindre la route numéro 4 qui descend vers le Sud.
Powered by 12Go Asia system
0

Lorsque je découvrais la Thailande en 2006, je ne m'attendais certainement pas à y poser mes valises 2 ans plus tard ! Depuis, je suis basé à Bangkok et je voyage régulièrement à travers toute l'Asie. Je partage mes récits, photos, conseils sur la vie d'expatrié en Thailande et sur les pays d'Asie, pour ceux qui veulent découvrir le pays du sourire, qui cherchent un peu d'aventure et ceux qui rêvent d'Asie (ou ceux qui veulent rêver tout court ;-)

publier un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Aperçu : les côtes sauvages de Chumphon

by Romain time to read: 11 min
0